Main Contents

Les flacons de bain de bouche Odol (Mundwasser) – fabrication allemande depuis 1893

14 août 2008

Le flacon original en porcelaine blanche pour bain de bouche ODOL fabriqué depuis 1893 à Dresden (Allemagne) et distribué en Europe

Vous avez sans doute rencontré aux cours de vos fouilles (poubelles allemandes par exemple) ce curieux petit flacon en porcelaine blanche au goulot courbé à l’horizontale si particulier. Il s’agit bien entendu de l’eau dentifrice pour bain de bouche (Mundwasser) de la marque ODOL, produit allemand pour le soin des dents et des gencives destiné au maintien de l’hygiène buccale (Mundpflege). Ce produit lancé en 1893 et fabriqué à Dresden (Saxe) connut le succès et fut commercialisé en Europe. Excellent marketing me direz-vous car le fameux petit flacon blanc au goulot courbé existe toujours… même si la porcelaine a cédé la place au plastique ! (Voir l’historique du site allemand Odol.) Ci-dessous le flacon Odol avec étiquette dans sa version originale de 1893.

Flacon original ODOL fabriqué à Dresden depuis 1893

A signaler un bel exemplaire avec son étiquette exposé avec du matériel allemand à l’Historial de la Grande Guerre à Péronne (Somme). Autre flacon avec étiquette aussi en allemand (période peut-être années 20 ?) photographié sur le blog de notre ami militaria14all. On peut y lire « Hygiene der Zähne – ODOL – Das Mundwasser » (soit « Hygiène des dents – ODOL – Le bain de bouche »).

Karl August Lingner (1861-1916) : Grand entrepreneur allemand et inventeur du bain de bouche Odol

L’inventeur de ce bain de bouche et « père » de la marque ODOL est un grand entrepreneur allemand, Karl August LINGNER, né à Magdeburg en 1861 et décédé à Berlin en 1916 des suites d’une opération d’un cancer de… la langue (quelle ironie du sort !)

Karl August Lingner (1861-1916) - Photo Deutsches Hygiene-Museum Dresden

Karl August Lingner (1861-1916) - Photo Deutsches Hygiene-Museum Dresden

Pour la petite histoire, le nom Odol fut inventé à partir du mot grec Odous (= dent) et du mot latin Oleum (= en chimie, acide sulfurique partiellement déshydraté – sans doute pour ses propriétés désinfectantes). J’aurais jamais deviné sans consulter leur site ;-).

3 flacons différents Odol pour bain de bouche en porcelaine blanche classique ou en verre bleu, de taille et de forme différentes (période 1900 – 1918)

Ci-dessous trois modèles différents de flacons d’eau dentifrice Odol (Mundwasser – période environ 1900-1918). Vous avez le très représentatif modèle classique en porcelaine blanche (milchweißes Porzellan = porcelaine blanche dépolie) que l’on retrouve en fouille, au goulot courbé orienté sur le côté (den zur Seite geneigten Flaschenhals) et décliné en deux tailles : Le « grand » haut de 12,25cm (6cm large ; 2,75cm maxi d’épaisseur) et le « petit », celui découvert le plus fréquemment sur le terrain, haut de 10,75cm (5,25cm large ; 2,5cm maxi d’épaisseur). Leur forme est très originale et tient au fait que le goulot courbé compensait l’absence de goutte à goutte en freinant la course du liquide.

3 modèles de flacons d\'eau dentifrice Odol (Mundwasser - période environ 1900-1918)

Quant à celui du milieu, plus surprenant, il est également de la marque Odol, mais en verre bleu translucide et au goulot droit. Il semble de contenance intermédiaire et fait 12,5cm de haut (5,75cm large ; 2,75cm maxi d’épaisseur). Cet exemplaire bleu et le « petit » blanc (période début 1900 environ) viennent… d’Angleterre ! L’autre « grand » blanc a été utilisé par les Allemands en 14-18 (trouvé en fouille en Lorraine).

Qui aurait déjà rencontré un flacon en verre bleu en fouille ? Ou est-ce un conditionnement spécifique au marché britannique ?

Marquages ODOL au cul des 3 flacons (lettres en relief) plus lettres et numéros sur ceux en porcelaine

Les trois flacons de bain de bouche photographiés sont bien marqués au cul Odol en grosses lettres en relief, même si le lettrage en majuscules de celui en verre bleu diffère un peu des autres blancs en porcelaine par sa finesse.

Marquages ODOL en relief au cul des 3 flacons de bain de bouche

A la base des deux blancs, côté du goulot tourné vers la droite (position de la photo précédente mais peu visible à l’écran), on trouve en plus pour le grand flacon un « R  » surmontant « 426  » et pour le petit flacon un « M  » surmontant « 411 « . Numéros de série ou références ?

Bouchon en métal chromé marqué PATENT pour flacon de bain de bouche Odol

Vue ci-dessous très agrandie d’un bouchon en métal chromé pour flacon classique allemand ODOL en porcelaine. Merci à notre ami Patrick (militaria14all) pour la photographie de sa pièce de fouille. Sur les photos précédentes, les trois modèles de flacons Odol ont tous leur goulot, bien qu’irrégulier, au même diamètre d’environ 8 mm. Marqué « Patent  » (= brevet en allemand) sur le dessus. Le pourtour est cranté pour une meilleure prise en main.

Bouchon en métal chromé pour flacon allemand ODOL en porcelaine blanche

A signaler cette petite pièce de métal qui dépasse de la surface du bouchon, de l’autre côté du marquage (en bas sur l’image), que l’on fait coulisser pour verser puis refermer le bouchon.

Manque-t-il un élément pour obturer le trou central ? Info et photo bienvenues.

Un flacon Odol différent marqué PATENT au cul et au bouchon à un seul orifice marqué ODOL – LINGNER

Les deux photos suivantes sont postées par Julien sur le forum histoirémilitaria14-18. Il s’agit d’un flacon Odol sans doute plus rare, différent par son marquage au cul « PATENT  » (brevet) au lieu du classique ODOL (exemples ci-dessus).

Flacon Odol marqué PATENT au cul (forum histoirémilitaria14-18)

Flacon Odol marqué PATENT au cul (forum histoirémilitaria14-18)

Ce flacon marqué PATENT possède un bouchon Odol qui diffère du précédent en présentant un seul orifice décentré ainsi que les marquages de la marque “Odol ” et de son créateur “LINGNER “. Est-ce une variante moins courante ?

Bouchon de flacon marqué ODOL LINGNER (forum histoirémilitaria14-18)

Bouchon de flacon marqué ODOL LINGNER (forum histoirémilitaria14-18)

Au fait, je recherche ces bouchons en métal qui vont sur ces flacons Odol. Qui en aurait à me proposer SVP ?

Publicité sympa Odol avec soldat allemand style « Belle-Epoque »

Voici une publicité sympa, très « Belle Epoque« , représentant un Landser allemand en tenue d’avant-guerre servant l’Odol sur un plateau (photo site www.zahnarzt-remmert.de).

Publicité représentant un Landser servant Odol sur un plateau (www.zahnarzt-remmert.de)

Publicité représentant un Landser servant Odol sur un plateau (www.zahnarzt-remmert.de)

Affiche publicitaire Odol allemande de 1907 : Romantisme et charme féminin

Affiche publicitaire Odol allemande de 1907 : Romantisme et charme féminin (www.markenmuseum.com)

Affiche publicitaire Odol allemande de 1907 : Romantisme et charme féminin (www.markenmuseum.com)

Belle affiche publicitaire (Werbeplakat) allemande de 1907 pour la marque Odol qui joue la carte du romantisme mêlé au charme féminin. Une recette qui fonctionne toujours aussi bien de nos jours ;-). Photo sur l’intéressant site allemand Das Erste Virtuelle Markenmuseum (www.markenmuseum.com), premier musée virtuel des marques.

Publicité Odol version française (revue l’Illustration – 1909)

Et à présent cette publicité version française pour l’eau dentifrice Odol parue dans la revue l’Illustration en 1909. Notez l’étiquette en français : « hygiène de la bouche – ODOL – Dentifrice absolument incomparable« . La photo est explicite quant à l’utilisation du flacon. Avec la guerre, ces produits allemands seront bannis. Consultez les pubs anciennes d’avant-guerre souvent amusantes pour « mettre une étiquette » sur certaines de vos bouteilles et flacons de fouille ;-).

Pub française Odol parue dans la revue Illustration en 1909

Voici l’avis du Docteur COLLIN sur ce produit dans cette même pub de 1909 : << Comprenez-vous l’importance énorme de l’action toute nouvelle et spéciale de l’eau dentifrice Odol ? Tandis que les dentifrices généralement employés jusqu’à ce jour ne peuvent agir que pendant le temps fort court du nettoyage des dents, l’Odol, au contraire, possède une action antiseptique et rafraîchissante qui persiste longtemps après son emploi. L’Odol pénètre dans les cavités des dents, imprègne pour ainsi dire les muqueuses des gencives et les dents de ses éléments antiseptiques et continue encore à exercer ses effets salutaires pendant des heures entières.

C’est grâce à cette propriété absolument unique et particulière à l’Odol que l’on obtient une action antiseptique prolongée qui débarasse la denture, jusque dans ses plus fins replis, de tous les germes de fermentation et de putréfaction [sic !] qui détruisent les dents. L’Odol se vend en flacon compte-gouttes dont le contenu suffit à l’usage de plusieurs mois, à 3 frs. (le petit flacon 1 fr. 75) dans tous les grands magasins, pharmacies, parfumeries, etc… >> Aux vues de l’enthousiasme commercial de ce témoignage (et sans minimiser les grandes qualités de ce produit), je souris à l’idée de ce qu’aurait pu (oser) en dire ce brave Dr Collin à partir de l’été 14 !

Prix à la vente des flacons Odol déclinés en deux tailles en France et en Allemagne (vers 1900)

A présent nous connaissons grâce à cette pub le prix de vente en France pour les deux tailles de flacons Odol (3 francs le grand et 1 franc 75 centimes le petit). En comparant les monnaies Franc-Mark de la fin du XIXe siècle (500 frs. = 404 Mark), l’équivalence de prix en Allemagne serait d’environ 2 Mark 42 Pfennig le flacon et 1 Mark 41 Pfg. le petit flacon.

Avec une distribution à l’échelle européenne, qui a rencontré ce type de flacon utilisé en 14-18 par d’autres pays que l’Allemagne, le Royaume-Uni ou la France ? Connaissez-vous des exemplaires belges par exemple (voire d’autres formes ou matériaux) ?

Flacon allemand Odol dans une version en porcelaine qui vire au bleuté

Ci-dessous à présent un autre exemplaire de « petit » flacon de bain de bouche allemand ODOL trouvé en fouille, mais cette fois dans une version de porcelaine qui vire au bleuté… Encore merci à notre ami Patrick (militaria14all) pour la photo comparative (et avec les bouchons !) Voyez la différence de teinte entre le petit modèle classique blanc à droite et notre spécimen à gauche qui est presque bleu. Là aussi des marquages en relief sur le coin à la base du flacon : « 1/2  » surmontant « 478 « . (Quelle signification ?)

Flacon Odol en porcelaine qui vire au bleuté

Connait-on d’autres nuances de coloration de cette porcelaine ?

Odol et la première Exposition internationale d’hygiène tenue en 1911 en Allemagne à Dresden (Saxe)

La première Exposition internationale d’hygiène tenue à Dresde / Dresden en 1911 inaugure une ère nouvelle. La tradition des expositions d’industrie et des techniques forgée au XIXe siècle ne survivait plus qu’à elle-même. Une nouvelle forme d’exposition, conjuguant science, industrie, culture, et traitant le visiteur comme un consommateur, marque l’émergence d’un nouveau mass medium (ou nouveaux médias de masse). Cette expo attire le nombre record de cinq millions de visiteurs (!) entre mai et octobre (photo ci-dessous).

Première Exposition internationale de hygiène à Dresden en 1911

L’initiateur et l’organisateur de cette exposition internationale d’hygiène de 1911 n’est autre que Karl August Lingner, qui possède les usines de sérum de Saxe et produit ce que l’on appelle en France « l’eau dentifrice » Odol. Lingner avait bénéficié des nouvelles connaissances des modes d’infection issues des travaux de Louis Pasteur et Robert Koch. Comme on supposait que l’espace bucco-pharyngé était un haut lieu d’infection [sic !], Lingner avait découvert avec son Odol un véritable créneau commercial.

Instruit par les stratégies inégalées de diffusion mondiale de son produit d’hygiène, Lingner sait concevoir des formules d’exposition touchant très efficacement le public. Les campagnes publicitaires pour Odol reposaient sur l’association de l’art et de la réclame. Entre 1892 et 1914, plus de 600 concepts publicitaires différents ont été lancés en Angleterre, France, Italie, Russie, Allemagne et aux États-Unis !

Un «musée national de l’hygiène » créé en 1912 par M. Karl August Lingner à Dresden (Saxe)

Karl August Lingner invente le concept d’un «musée national de l’hygiène» qui verra le jour à Dresde en 1912, le «Deutsches Hygiene-Museum ». Voici une vue du nouveau Musée Deutsches Hygiene-Museum Dresden inauguré le 16 mai 1930 :

Deutsches Hygiene-Museum de Dresde inauguré en 1930 (www.dhmd.de)

Deutsches Hygiene-Museum de Dresde inauguré en 1930 (www.dhmd.de)

Vous pouvez consulter tout l’article traduit de l’allemand dans le n° 18 (mars 1992) de la revue Terrain , revue d’ethnologie de l’Europe : L’eau dentifrice Odol et les expositions internationales d’hygiène.

Publicité pour une boîte métallique protégeant le flacon Odol à expédier aux Landser sur le front

Publicité pour une boîte métallique protégeant le flacon Odol (forum histoirémilitaria14-18)

Publicité pour une boîte métallique protégeant le flacon Odol (forum histoirémilitaria14-18)

Très intéressante publicité Odol en lettres gothiques postée par un membre, Jasta, sur le forum histoirémilitaria14-18. Je l’interprète (sous toutes réserves) comme un nouveau concept marketing (« Neu! « ) en cette période de guerre, « cadeau de valeur » à envoyer aux utilisateurs du front (« zum Versand als Liebesgabe « ) : Une élégante boîte métallique « de campagne » (« einer hübschen Metall-Feld-Dose « ) contenant une demi bouteille d’Odol (« 1/2 Flasche Odol « ) à vocation protectrice pour accompagner plus efficacement le Landser dans sa dure vie au front. Est-ce pour le « petit » modèle de flacon Odol que l’on retrouve le plus fréquemment ? Prix de cette boîte protectrice Odol : 85 Pfennig + 10 Pfg. de port.

Qui aurait un exemplaire de cette boîte métallique Odol ou toute vue la représentant ? Je suis très curieux de voir à quoi elle ressemblait.

Affiche publicitaire ODOL sur les murs d’une ville de l’empire Ottoman (Turquie actuelle) vers 1900

Publicité ODOL dans une ville de l'empire Ottoman (carte postale vers 1900 - Delcampe.net)

Publicité ODOL dans une ville de l'empire Ottoman (carte postale vers 1900 - Delcampe.net)

Il s’agit d’une affiche publicitaire pour la firme ODOL collée au mur, que l’on aperçoit à droite sur cette carte postale du début du siècle. Cette vue présente un groupe de chiens dans les rues d’une ville de l’empire Ottoman (aujourd’hui en Turquie). Source Delcampe.net.

Filed under: Bouteilles - flasques - flacons - fioles | Comments (1)

Un commentaire


  1. Warning: Use of undefined constant sh_avatar - assumed 'sh_avatar' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/19/d139386039/htdocs/militaria-14-18.fr/wp-content/themes/darkpink-reload-21/comments.php on line 32
    eric 16 août 2008 @ 10:22

    Merci pour toutes les infos sur le produit Odol. Si jamais il m’arrive d’en trouver un, je saurais a quel objet j’aurais affaire !
    A+ tard. Eric

Leave a comment