Main Contents

Bouchon mécanique à étrier rectangulaire en porcelaine sur goulot brisé d’une bouteille de bière

26 avril 2013

Gros plan sur un bouchon mécanique à étrier métallique, de forme rectangulaire en porcelaine, assez typique des bouteilles de bière allemandes retrouvées, comme celle-ci brisée, sur le terrain

Bouchon mécanique à étrier rectangulaire en porcelaine sur goulot brisé d'une bouteille de bière

Le fermoir métallique est encore très solidement enserré autour du goulot brisé. Le joint à trou central du bouchon rectangulaire a disparu mais ce dernier est intact et vierge de toute marque de bière.

Bouchon mécanique à étrier rectangulaire en porcelaine sur goulot brisé d'une bouteille de bière

Système de bouchon mécanique dit « à étrier ». Le rebord du bouchon de porcelaine est saisi par l’attache (forme d’étrier) qui le plaque fermement sur le goulot, comprimant le joint pour une parfaite étanchéité. Le système d’attache métallique est ici resté figé par la rouille dans la position « ouvert », sur le levier de fermeture. Suivent des vues sous différents angles.

Bouchon mécanique à étrier rectangulaire en porcelaine sur goulot brisé d'une bouteille de bière

Bouchon mécanique à étrier rectangulaire en porcelaine sur goulot brisé d'une bouteille de bière

Bouchon mécanique à étrier rectangulaire en porcelaine sur goulot brisé d'une bouteille de bière

Bouchon mécanique à étrier rectangulaire en porcelaine sur goulot brisé d'une bouteille de bière

A noter l’étroitesse du goulot, comme parfois sur les bouteilles de certaines brasseries allemandes.

Bouchon mécanique à étrier rectangulaire en porcelaine sur goulot brisé d'une bouteille de bière

* * *

Filed under: Bouteilles - flasques - flacons - fioles | Leave a comment

Abri effondré en forêt d’Argonne, arrière des lignes allemandes

16 avril 2013

Photos d’un petit abri rectangulaire effondré, lors d’une balade en forêt d’Argonne sur les arrières des ligne allemandes, secteur de Binarville (Marne)

Petit abri enterré de quelques mètres carrés à la voûte effondrée (faite vraisemblablement à l’origine de couches de troncs d’arbres et de terre).

Petit abri rectangulaire enterré effondré sur les arrières des lignes allemandes en forêt d'Argonne (secteur Binarville, Marne) - photo 1, entrée

L'entrée de l'abri sur un angle

La première photo est prise dans l’axe du petit boyau d’accès, seule entrée située dans un angle de l’abri (justement matérialisée ici par le tronc d’arbre au sol). Vues du même abri sur les photos suivantes, prises sous des angles opposés.

Petit abri rectangulaire enterré effondré sur les arrières des lignes allemandes en forêt d'Argonne (secteur Binarville, Marne) - photo 2, une vue de l'abri

Petit abri rectangulaire à la voûte effondrée

Petit abri rectangulaire enterré effondré sur les arrières des lignes allemandes en forêt d'Argonne (secteur Binarville, Marne) - photo 3, autre vue de l'abri

Vue du même abri sous l'angle opposé

Filed under: Souterrains - creutes - carrières aménagées - abris - Unterstände - sapes - galeries de mines | Leave a comment

Cartes de voeux allemandes –Viel Glück im neuen Jahre! – Herzliche Neujahrsgrüsse!– adressées à une demoiselle Erna de Treppendorf (Land de Thuringe / Thüringen) par ses amis Alma et Hermann pour la nouvelle année 1915

17 mars 2013

Deux cartes de voeux pour la nouvelle année 1915 envoyées par des amis à la demoiselle (Frl. ou Fraulein) Erna Treiber de Treppendorf en Allemagne (Land de Thuringe / Thüringen) pour le nouvel an 1915, selon timbre oblitéré en décembre 1914

Viel Glück im neuen Jahre! (voeux de chance pour le nouvel an 1915) - Carte adressée à Mlle Erna de Treppendorf par son amie Alma (recto)

Cette première carte postale colorisée, avec oblitération de décembre 1914, est intitulée << Viel Glück im neuen Jahre! >> (voeux de chance pour le nouvel an) et a été envoyée à mademoiselle Erna Treiber par son amie (Freundin) Alma. Dimensions 13,9 cm x 8,8 cm. On y voit une jeune femme qui fait sauter avec bonheur le bouchon d’une bouteille de boisson gazeuse qui pourrait être du champagne rosé ? Ces voeux sont signés au verso << deine Freundin Alma Reinhart >> (ton amie Alma Reinhart).

Viel Glück im neuen Jahre! (voeux de chance pour le nouvel an 1915) - Carte adressée à Mlle Erna de Treppendorf par son amie Alma (verso)

Au dos de cette carte subsiste le timbre à 5 Pfennig de l’Empire allemand (Deutsches Reich), à l’effigie de la Germania, figure allégorique personnifiant la nation allemande, coiffée de la couronne impériale. L’oblitération sur celui-ci permet de distinguer la date partielle du ?8.12.14 (vraisemblablement le 28 ; sous réserves). Oblitération qui porte en haut le nom de Tonndorf, localité voisine au nord-ouest (bureau distributeur ?) ainsi que celui en bas de la ville proche de Weimar située un peu plus au nord. Mention est faite dans l’adresse de la localité toute proche de Kranichfeld au nord-ouest.

Détails du timbre de 5 Pfennig oblitéré en décembre 1914 au verso de la carte de voeux adressée à Mlle Erna de Treppendorf par son amie Alma

 

A présent la seconde carte envoyée à notre demoiselle Erna pour le nouvel an, également colorisée, porte le voeux << Herzliche Neujahrsgrüsse! >> (chaleureuses salutations pour le nouvel an, comme ici celui de 1915). Dimensions 13,7 cm x 8,8 cm. Un jeune couple porte un toast à la nouvelle année en levant une flute remplie d’une boisson représentée ici exagérément gazeuse, qui devrait être du champagne (le seau  trônant avec sa bouteille sur la sellette voisine).

Herzliche Neujahrsgrüsse! (chaleureuses salutations pour le nouvel an 1915) - Carte adressée à Mlle Erna de Treppendorf par son ami Hermann (recto)

Tout est mis en scène ici sur le thème du porte bonheur, avec ce calendrier mural démesuré affichant la date symbolique du 1er, surmonté d’une grande branche de houx (pour porter chance) et à la base duquel est suspendu un bouquet de gui lié par un noeud blanc (le traditionnel « au gui l’an neuf »).

Herzliche Neujahrsgrüsse! (chaleureuses salutations pour le nouvel an 1915) - Carte adressée à Mlle Erna de Treppendorf par son ami Hermann (verso)

Cette seconde carte a été envoyée à Erna Treiber cette fois par son ami (Freund) Hermann. Le verso de cette carte a malheureusement vu son timbre arraché… et avec lui la presque totalité du tampon qui le recouvrait, excepté le nom << Ilm >> à la base ; ilm étant aussi le nom de la rivière qui arrose Weimar.

Filed under: Folklore - traditions, Photographies - cartes postales, Timbres-poste - cachets postaux - tampons - oblitérations - vignettes - timbres publicitaires | Leave a comment

Photo d’un combattant allemand fumant la pipe devant son abri semi enterré en forêt

28 novembre 2012

Landser photographié devant l'entrée de son abri

Ce combattant ou Landser est photographié devant l’entrée de son abri en forêt. Il fume la pipe et adopte une pose décontractée pour la photo souvenir. Les arbres encore bien présents à l’arrière plan et la faible protection de l’abri en rondins semi enterré nous laissent à penser que cette scène se déroule dans un secteur calme ou à l’arrière du front.

Filed under: Photographies - cartes postales, Souterrains - creutes - carrières aménagées - abris - Unterstände - sapes - galeries de mines | Leave a comment

Casque à pointe (Pickelhaube) avec impact frontal : vestige spectaculaire exposé au Musée du Fort de la Pompelle près de Reims (Marne)

27 novembre 2012

Visite du Musée du Fort de la Pompelle situé précisément le long de la RN 44, sur la commune de Puisieulx (51), au sud-est de Reims : Au travers de cet émouvant vestige de casque à pointe impacté, c’est notamment toute la superbe collection de coiffures de l’armée impériale allemande unique au monde exposée dans ce musée que je vous invite à aller admirer (ex collection Charles Friese de 560 pièces !)

Voici les liens des sites de la Ville de Reims et de l’Office du Tourisme de Reims pour vous informer sur le Fort de la Pompelle et son musée. Bonne visite :-)

Casque à pointe ou Pickelhaube avec impact frontal (Musée du Fort de la Pompelle, Marne)

Il s’agirait d’un casque à pointe (ou Pickelhaube) d’officier à l’emblème du Grand Duché de Mecklembourg-Schwerin (Mecklenburg-Schwerin). L’angle de prise de vue permet de voir le jour au travers de l’impact impressionnant. Serait-ce un shrapnel ou un éclat d’obus plutôt qu’une balle pour faire autant de dégâts ?

Cette coiffe ravagée m’interpelle car elle pourrait résumer à mes yeux l’entrée en guerre de 1914 : Soit un esprit militaire de parade, haut en couleur, encore très « XIXe siècle », avec des hommes excités, ravis de participer à une aventure guerrière idéalisée « fraîche et joyeuse » !

Et puis ce contraste violent de l’impact en pleine tête qui vient brutalement rappeler la réalité d’une guerre moderne, à la puissance de feu sous-estimée, qui s’annonce comme un conflit si meurtrier où l’affrontement individuel sera relégué par une longue guerre d’usure, anonyme (la plupart du temps les soldats ne se voient pas et subissent le feu ennemi). Les combattants seront littéralement écrasés, broyés par une guerre de matériel encore jamais vue et son cortège d’horreur…

Filed under: casques-Pickelhaube-Stahlhelm, Insolite, Monuments - musées - collections - souvenir - commémoration - mémoire, Ouvrages bétonnés - forts - casemates - Blockhaus | Comments (1)

Un projectile au calibre monstrueux : l’obus français de 520 mm de 1918 exposé au Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux (Seine-et-Marne)

9 août 2012

Visite du Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux (77) où l’on peut admirer cet obus d’un calibre des plus impressionnant, l’obus français de 520 mm datant de 1918

Obus français de 520 mm de 1918 au Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux, Seine-et-Marne

Obus français de 520 mm (1918)

Voyez la taille impressionnante de ce projo au calibre monstrueux qui dépasse largement celle d’un homme ! Il aurait été mis au point en 1918, sans toutefois avoir eu la possibilité de participer au conflit. On n’ose imaginer l’impact qu’aurait provoqué une telle munition… A côté vous apercevez une machine d’usine d’armement, ici un tour à obus de 75 mm français.

A propos du Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux (Seine-et-Marne), on aime ou pas l’architecture du bâtiment… Mais je suis admiratif devant la qualité et l’importance de la collection exposée (remercions vivement M. Jean-Pierre Verney !) A signaler en particulier la présentation judicieuse des nombreux mannequins en vitrines permettant de les observer sous tous les angles. A visiter sans modération ;)

Filed under: Monuments - musées - collections - souvenir - commémoration - mémoire, Obus | Leave a comment

Plusieurs obus de 280 mm exposés à Triaucourt-en-Argonne (Meuse)

31 juillet 2012

En passant par Triaucourt, au seuil de l’Argonne… (Petit clin d’oeil à la fusion de communes qui porte le nom de Seuil-d’Argonne ;-)

Au coeur du village de Triaucourt-en-Argonne (Meuse) situé au sud de la forêt d’Argonne, je passai devant six beaux exemplaires d’obus de 280 mm dressés autour de l’esplanade du monument aux morts (de belle facture) devant la mairie.

Obus de 280 mm à Triaucourt-en-Argonne (Meuse)

Un des obus de 280 mm

Les obus n’ont pas été tirés (ceinture intacte présentant 3 rainures parallèles qui devraient faciliter leur identification si bien français de la Grande Guerre). J’ai mesuré environ 88,5 cm de circonférence à la ficelle (ça reste approximatif), ce qui permet d’estimer le calibre à 280 mm [diamètre = circonférence / 3,14159]. (Oui, je sais, un mètre en poche simplifierait les calculs ;-) !

Merci à Domi pour l’identification de projectiles français de 280 mm. Il manque encore la mesure de longueur pour  préciser quel est le modèle (2 possibilités). Toute info complémentaire bienvenue.

Ces obus sont présentés sans fusée. Gros plan ci-dessous sur le filetage du col. Vraiment de belles pièces imposantes, mises en valeur sur les murets de cette esplanade.

Filetage d'un obus de 280 mm (Triaucourt-en-Argonne, Meuse)

Filetage de l'obus de 280 mm

Et pour vous situer, voici une vue d’ensemble de l’esplanade du monument aux morts avec une partie des obus visibles et en arrière plan la mairie de Triaucourt ; photo que l’on doit au site Les Argonnais – Mort pour la France :

Monument aux morts avec ses obus de 280 mm et la mairie de Triaucourt-en-Argonne (Meuse)

Source internet : Les Argonnais - Mort pour la France

Filed under: A identifier - identification, Monuments - musées - collections - souvenir - commémoration - mémoire, Obus | Comments (1)