Main Contents

Obus allemand non explosé de Minenwerfer léger calibre 7,62 cm (leichter Minenwerfer)

11 octobre 2008

Obus non explosé de Minenwerfer léger allemand de 76 mm (calibre exact 7.62 cm – leichter Minenwerfer) de 1914-1918 laissé sur place car dangereux

Photographies d’un obus non explosé de lance-mines léger allemand dit de 76 mm (leichter Minenwerfer ou abrév. « l.M.W. » au calibre exact de 7.62 cm) de la Grande Guerre, sorti d’un champ sur la ligne Hindenburg (secteur Cambrai, Nord). C’est une munition non explosée, un Blindgänger en allemand (voir chapitre ci-dessous). Munition dangereuse non explosée et bien sûr laissée sur place ! La photographie est la seule manière de vous présenter en sécurité cet engin que j’ai évidemment laissé sur le terrain.

Mais quel que soit l’état extérieur de la fusée (même lorsque cassée à ras du col de l’engin), ces obus n’en restent pas moins des munitions actives et dangereuses.

+ + + NE PAS TOUCHER, DANGER ! + + + [Voir la page Sécurité]

Surtout ne manipulez pas et ne transportez pas ces engins non explosés ! Laissez faire les spécialistes du Service du déminage de votre région.

Vue de la tête de l'obus allemand non explosé de Minenwerfer léger calibre 7.62 cm (leichter Minenwerfer)

Vue de la tête de l'obus allemand non explosé de Minenwerfer léger calibre 7.62 cm (leichter Minenwerfer)

On distingue à droite une forme de tige ou pointe qui dépasse au centre de ce qui subsiste de la fusée d’obus. Quant au culot la ceinture ou bague est absente, sans doute détruite par le temps car le Zamak (alliage de zinc) se détériore sous l’action de gel, comme on le constate aussi pour la fusée. Cette « peste du zinc » qui le fait tomber en poussière…

Obus allemand non explosé de Minenwerfer léger calibre 7.62 cm

Obus allemand non explosé de Minenwerfer léger calibre 7.62 cm

Vue à présent du culot de cet obus allemand non explosé qui fait la particularité de ce type de munitions de Minenwerfer, à savoir leur charge propulsive incorporée dans la base de l’obus (n’utilisant pas comme une munition d’artillerie classique, une douille poudrière qui, tel un étui de  balle, reste dans le canon après le départ du coup). Vous apercevez les trous circulaires ou évents (au nombre de 6) pour laisser échapper les gaz propulsifs lors du tir. Au centre se trouve l’amorçage qui est percuté dans le Minenwerfer pour enflammer cette charge de poudre.

Culot obus Minenwerfer 7.62 cm allemand non éclaté et détail des évents et amorçage central

Culot obus Minenwerfer 7.62 cm allemand non éclaté et détail des évents et amorçage central

UXO ou munition non explosée – unexploded ordnanceBlindgänger

Une munition non explosée, non éclatée, se dit unexploded ordnance en anglais (sigle international UXO) voire aussi explosive remnants of war (lit. “restes explosifs de guerre” – sigle ERW) ou encore Blindgänger en allemand (lit. “raté” pour “obus non éclaté”).

 

Filed under: Munitions non explosées (international UXO), Obus | Comments (5)

5 Comments


  1. Warning: Use of undefined constant sh_avatar - assumed 'sh_avatar' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/19/d139386039/htdocs/militaria-14-18.fr/wp-content/themes/darkpink-reload-21/comments.php on line 32
    yann 7 novembre 2008 @ 19:32

    bonjour
    Il semblerait qu’au niveau de la fusee (etetée) cela soit du zamac dont toute les chance d’etre une AZ 16. fusee hyper sensible. En ce qui concerne la ceinture celle ci aussi etait en zamac et a peut etre tout simplement disparu avec le temps.
    amicalement
    yann
    – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –
    Merci de ta visite, Yann. Si l’alliage est en zamac, serait-ce à cause du zinc que cet alliage se désagrège comme celà (un peu comme l’aluminium détruit progressivement par les gelées successives) ? Sur des obus de Minenwerfer, la ceinture en alliage peut en effet s’être désagrégée comme on le voit pour la tête. Mais parfois on en trouve des fragments en parfait état (apparemment différents alliages sont utilisés pour ces projectiles). Les ceintures d’obus d’artillerie en laiton ou cuivre sont elles souvent récupérées (après-guerre, la « chasse aux métaux » était de rigueur et même les gamins s’y risquaient). Très Cdlmt, Alain (Sturmpionier)


  2. Warning: Use of undefined constant sh_avatar - assumed 'sh_avatar' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/19/d139386039/htdocs/militaria-14-18.fr/wp-content/themes/darkpink-reload-21/comments.php on line 32
    yann 15 novembre 2008 @ 22:48

    bonsoir
    oui tout a fait le zamac que l on trouve sur certaines ceintures ou fusees se desagrege tres facilement. maintenant c est vrai que le cuivre ou laiton a ete recherche aussi pour sa valeur marchande.
    le jeu en vaut il la chandelle, a mon avis non.
    amicalement
    yann


  3. Warning: Use of undefined constant sh_avatar - assumed 'sh_avatar' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/19/d139386039/htdocs/militaria-14-18.fr/wp-content/themes/darkpink-reload-21/comments.php on line 32
    Arnaud 7 février 2009 @ 22:07

    Bonsoir
    Pour les puriste, les calibres Allemands sont en cm, donc 7.62 cm.
    Cordialement
    ——-
    Bonsoir Arnaud,
    Vous avez raison, merci pour cette précision. Je suis d’avis d’exprimer si possible les calibres dans la langue du pays d’origine. Je modifie donc en ce sens (en cm pour les munitions allemandes) tout en conservant la virgule comme séparateur qui me semble appropriée. Cdlmt, Alain (Sturmpionier)


  4. Warning: Use of undefined constant sh_avatar - assumed 'sh_avatar' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/19/d139386039/htdocs/militaria-14-18.fr/wp-content/themes/darkpink-reload-21/comments.php on line 32
    vilbajo thierry 28 avril 2010 @ 15:40

    Je suis l’heureux propriétaire d’un Nebelwerfer démilitarisé
    1) on ne peut enlever la ceinture car cette dernière est préformée au pas du lanceur (tube) et réalisée dans la masse (préforçage)
    2) le mécanisme en laiton comprend une masselote et la simple chute de l’objet pourrait le faire exploser. Ce mécanisme est assuré par une goupille que l’on enlevait pour le tir
    3) la partie explosive est appelée « thermite » c.à.d. que cet explosif fond littéralement le corps de l’obus et additionne à l’effet de souffle la retombée de métal incandescent… Une joie. En tout cas pas touche…

    Merci Thierry pour ces infos, ça à l’air impressionnant. Prudence en effet !


  5. Warning: Use of undefined constant sh_avatar - assumed 'sh_avatar' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/19/d139386039/htdocs/militaria-14-18.fr/wp-content/themes/darkpink-reload-21/comments.php on line 32
    telgren 11 octobre 2013 @ 15:13

    C’est bien un LGM Leichte Gaz Mine 76mm avec une fusée LWM Zdr2. Attention, munition toujours toxique !

Leave a comment