Main Contents

Restes de pétard raquette français lisse découvert dans des tranchées de la forêt d’Argonne (secteur Vienne-le-Château, Marne)

23 juin 2014

Vestiges de grenade à main française de circonstance dite << pétard raquette >> ou << pétard de la troisième armée >>, retrouvée avec des débris de projos allemands et français dans un secteur de tranchées disputé de la forêt d’Argonne (zone de Vienne-le-Château, Marne).

Grenade pétard raquette française lisse, tranchées forêt d’Argonne (vue de côté)

Grenade pétard raquette française lisse, tranchées forêt d’Argonne (autre vue de côté)

De ce pétard raquette ne subsistent que le tube lisse de 13 cm de longueur et 3,5 cm de diamètre extérieur environ ainsi que les restes de ligatures en gros fil de fer (diamètre du fil environ 2 mm). Il s’agit donc d’un modèle précoce car par la suite apparaîtront divers tubes striés puis quadrillés. Enfin un méplat sur la base du tube quadrillé des derniers modèles améliorera la fixation sur la planchette.

Grenade pétard raquette française lisse, tranchées forêt d’Argonne (vue de dessous)

Vue de dessous, les traces de la planchette de bois pourrie sont encore visibles. De grosses tiges métalliques venaient caler latéralement le tube rond sur la planchette.

Grenade pétard raquette française lisse, tranchées forêt d’Argonne (vue dessous et intérieur tube)

Le diamètre intérieur du tube est d’environ 2,5 cm (parois épaisses d’environ 5 mm) et il est ouvert sur toute la longueur (effet de l’oxydation ou ouvert d’origine, ce afin d’ajuster le diamètre pour la charge explosive ?) Avec la rouille, difficile de se prononcer. Vos avis et idées sur la question sont les bienvenus ;-)

Grenade pétard raquette française lisse, tranchées forêt d’Argonne (vue intérieur tube)

Vues à l’intérieur et au travers du tube.

Grenade pétard raquette française lisse, tranchées forêt d’Argonne (vue de part en part du tube)

Photo ci-dessous, un exemple de tube de pétard raquette français lisse, calé et ligaturé sur sa planchette de bois (source internet) :

Exemple de tube de pétard raquette français lisse ligaturé sur sa planchette de bois (site vente internet)

Il existe beaucoup de variantes de ces grenades plus ou moins artisanales du type pétard de la troisième armée, mais en principe ces pétards raquettes sont généralement équipés d’un tube explosif de 12,5 cm de long et de 3 cm de diamètre intérieur. Sur les fabrications précoces, le système d’allumage est constitué par une simple mèche de 5 secondes de retard. Par la suite, pour simplifier le mécanisme, on ajouta un petit bloc de bois contenant deux amorces pour fusil de chasse à piston, en face de la mèche, reliées entres elles par une petite pièce mécanique faisant office d’enclume.

Filed under: Grenades à main | Leave a comment

Leave a comment