Main Contents

Billet de 100 Lei (« una suta Lei ») de Roumanie daté du 15 mars 1912

30 septembre 2010

Billet roumain à encre marron d’une valeur de 100 Lei (« UNA SUTA LEI « ), émis à la fin du long règne du roi Charles 1er (Carol I ) par la banque nationale de Roumanie (« BANCA NATIONALA A ROMANIEI « ), en date du 15 mars 1912 (« 15 Marte 1912« ). La devise est le Leu (1 Leu / 100 Lei), subdivisée en Ban / Bani (pièces). Je ne possède pas d’autres billets roumains, mais il existe aussi à cette époque des pièces en argent de 1 Leu et de 2 Lei, ainsi que des billets de 20 Lei et 1.000 Lei. Vue recto de ce billet :

Billet de 100 Lei Roumanie 1912 (recto)

Billet de 100 Lei Roumanie 1912 (recto)

C’est malheureusement un exemplaire fragile ; il y a des manques et le papier est cassant. Des numéros de série figurent uniquement au verso, reproduits en deux coins opposés (« Y.504 » & « 0984« ), ainsi qu’un unique de huit chiffres sous la date (« 12597984« ). Ce billet est signé du Gouverneur (« GUVERNATOR« ), du Directeur (« DIRECTOR« ) et du Caissier (« CASIER« ). Ci-dessous une vue de détail de la femme en tenue traditionnelle représentée au recto du billet (allégorie féminine personnifiant la Roumanie ?)

Personnage féminin au recto du billet de 100 Lei roumain

Personnage féminin au recto du billet de 100 Lei roumain

Verso de ce billet de cent Lei de Roumanie (inscriptions « ROMANIA« ). Il comporte un blason central encadré par la valeur  du billet (« 100« ). La taille du billet est de 19,6 cm de long x 11,3 cm de haut.

Billet de 100 Lei Roumanie 1912 (verso)

Billet de 100 Lei Roumanie 1912 (verso)

Gros plan ci-dessous sur le blason central (verso du billet) aux armoiries de la Roumanie de l’époque, surmonté de la couronne royale roumaine. Ce blason représente des provinces historiques roumaines, ainsi que  les contrées de la mer Noire symbolisées par deux dauphins affrontés dans le dernier quart en bas à droite. Le premier quart en haut à gauche à l’aigle représente la Valachie. Le second quart en haut à droite, à la tête d’aurochs, représente la Moldavie. Enfin le troisième quart en bas à gauche, au lion rampant (qui semble bien brandir l’épée), représente le Banat et l’Olténie.

Blason aux armoiries de la Roumanie (verso billet 100 Lei)

Blason aux armoiries de la Roumanie (verso billet 100 Lei)

Le roi Carol I (20 avril 1839 – 10 octobre 1914) fut d’abord prince souverain de Roumanie en 1866 avant d’être proclamé roi (Rege) en 1881. Faute de descendance –une fille unique morte en bas âge– c’est un de ses neveux, Ferdinand Ier qui lui succèdera fin 1914. Les armoiries actuelles de la Roumanie ont suivi l’évolution de la Grande Union du 1er décembre 1918 qui voit l’intégration successive (entre avril et décembre 1918) de la Bessarabie, la Bucovine et la Transylvanie au royaume roumain, suite à l’effondrement des deux empires multinationaux austro-hongrois et tsariste.

Mais la surprise vient des mentions de graveurs français en bas du billet et reproduites sur les deux faces. Ainsi en bas à gauche est cité  Georges Duval (« GEORGE DUVAL fec.« ). On lui doit entre autre les billets français de 5 Francs violet, 10 Francs Minerve et même le 20 Francs Bayard qui sera émis après le décès de Georges Duval en 1915. Que signifie l’abréviation « fec. » associé à son nom ? Ce billet a-t-il été réalisé en Roumanie ou plutôt en France  ?

Georges Duval sur le billet de 100 Lei roumain de 1912

L’autre personne citée dans le coin opposé (à droite) serait le graveur parisien Léon (Henri) Ruffé (« L. RUFFE sc.« ), auteur notamment de timbres poste. Là aussi, que signifie l’abréviation « sc. » ? Pourquoi la banque de Roumanie a-t-elle confié le dessin du billet à ces graveurs étrangers ?

L. Ruffe sur le billet de 100 Lei roumain de 1912

Tout complément d’info sur ce billet bienvenu, en particulier sur la participation de ces graveurs français Georges Duval et Léon Ruffé à ce billet de banque roumain.

Important : Veuillez ne pas me demander la cote ou valeur des billets et monnaies car je ne possède pas les ouvrages spécialisés — Please don’t ask me the price of notes and coins because I don’t have specialized books Bitte fragen Sie mich nicht der Preis von Banknoten und Münzen, weil ich keine speziellen Bücher haben.

Filed under: Billets Roumanie | Leave a comment

Leave a comment