Main Contents

Billet français de 20 francs type 1916 à l’effigie du chevalier Bayard daté du 27 novembre 1917

28 décembre 2008

Recto du billet français de 20 francs type 1916 daté de 1917 (effigie du chevalier Bayard)

Billet français de 20 francs effigie chevalier Bayard daté 1917 (recto)

Billet français de 20 francs effigie chevalier Bayard daté 1917 (recto)

Vue du recto du billet français de 20 francs daté du 27 novembre 1917. Longueur 16,1 cm x largeur 9,6 cm, encre bleu clair. Billet à l’effigie du chevalier Bayard, reprenant la célèbre devise : « Sans peur et sans reproche » fractionnée en deux sous le médaillon de Bayard et sous celui du filigrane (même profil de Bayard mais lui faisant face). Lettre A ; n° de série X.3433 ; & n° d’ordre 325 ; n° de contrôle à huit chiffres 85821325. Numéros reproduits à l’encre noire en deux endroits. Le billet  de 20 Frs Bayard a été mis en circulation en 1916 (premier mois d’émission juillet 16).

Verso du billet français de 20 francs Bayard type 1916 daté de 1917 (au faucheur)

Billet français de 20 francs Bayard daté 1917 (verso au faucheur)

Billet français de 20 francs Bayard daté 1917 (verso au faucheur)

La vue du verso du billet de 20 francs Bayard représente un faucheur en chapeau devant un décor champêtre, tenant sa faux retournée et aiguisant celle-ci avec sa pierre. Le cartouche à droite reprend l’article 139 du code pénal punissant des travaux forcés les faux-monnayeurs. L’encre bleu clair y est très peu prononcée, donnant au billet un aspect très pâle. Remarquez le nombre 20 seul (sans “Fr”). Pas de numéro de série au verso.

Souvenir de famille retrouvé dans une boîte de pièces dans un grenier…

C’est pour moi un souvenir d’enfance car c’est le seul billet de banque de l’époque 1914-1918 que j’ai eu de ma famille, retrouvé plié en quatre (!) dans une classique boîte de bonbons en fer avec une modeste collection de pièces de monnaies dans un grenier.

Pierre du Terrail, dit « Seigneur de Bayard », surnommé le chevalier sans peur et sans reproche (vers 1475 – 1524)

Pierre du Terrail, dit « Seigneur de Bayard » (surnommé le chevalier sans peur et sans reproche), naquit au Château de Bayard (Grenoble, Isère) vers 1475 et fut mortellement blessé le 29 avril 1524, à Romagnano Sesia (Milanais, Italie). Homme de guerre, Bayard s’illustra de façon héroïque pendant trente ans sur tous les champs de bataille, sous le règne des rois Charles VIII, Louis XII et François Ier.

Portrait du chevalier Bayard (www.france-pittoresque.com)

Portrait du chevalier Bayard (www.france-pittoresque.com)

L’admiration que suscita le chevalier de Bayard à la fois de son vivant et longtemps après sa mort peut être rapprochée de celle qu’inspirent les épopées de Jeanne d’Arc ou Du Gesclin. L’image classique attachée à Bayard est celle du parfait chevalier, qui sait non seulement combattre avec talent, mais aussi défendre les opprimés, et s’opposer au pillage des villes vaincues. En ce sens, il est quelque peu l’héritier d’une conception médiévale de l’honneur. [source : www.publius-historicus.com]

Le billet de 20 francs Bayard type 1916 : Un billet éphémère

C’est la première coupure représentant un personnage historique célèbre. Le personnage initialement pressenti pour figurer sur ce billet est Sully, le surintendant des finances d’Henri IV (sera finalement l’effigie du billet de 100 Frs de 1940). Les déclarations de guerre qui surviennent en août 1914 influencent sans doute le choix et c’est finalement celui qui dans la mémoire du peuple français évoque le mieux la bravoure et la gloire qui sera retenu, à savoir le preux chevalier Bayard.

Médaille de Bayard - Bibliothèque Nationale (www.fayette-editions.com)

Médaille de Bayard – Bibliothèque Nationale (www.fayette-editions.com)

La Banque de France commanda à M. Georges Duval (réalisateur des billets de 5 Frs violet et de 10 Frs Minerve) la conception de cette nouvelle vignette de 20 francs. Il s’inspire d’un moulage en plâtre de la médaille de Bayard conservée à la Bibliothèque Nationale (photo ci-dessus). On choisit pour le verso un ouvrier paysan aiguisant une grande faux. La mise au point définitive de ce billet fut brutalement interrompue au début de 1915 par le décès de M. Georges Duval. C’est M. Romagnol qui sera chargé de la gravure du billet.

Bien accueillie par les utilisateurs, cette coupure eut malheureusement une existence éphémère : L’impression en deux couleurs typographiques permettait une contrefaçon relativement aisée et de plus on s’aperçut très vite que le format et la couleur dominante étaient trop semblables au 10 Frs Minerve type 1915. Sa fabrication fut rapidement interrompue dès 1920, les billets furent retirés de la circulation en juin 1930 et privés du cours légal dès le 31 décembre 1933…

Ce billet est aujourd’hui très demandé dans tous les états de conservation. Ses cotes sont d’ailleurs très soutenues et il est quasiment impossible de dénicher à présent ce billet en état neuf. [source : www.fayette-editions.com]

Exemple d’une série de faux billets de 20 francs Bayard type 1916, datés du 25 juillet 1917 et tous au même numéro 2593 (site du Musée français de la Fausse Monnaie)

Extrait du site du Musée français de la Fausse Monnaie consacré à la fausse monnaie et aux faux monnayeurs du 18ème, 19ème et 20ème siècles (situé à Marcellaz Albannais, proche d’Annecy, Haute-Savoie) :

<< C’est en 1919 que Monsieur P…, 55 ans, et son fils de 16 ans arrivèrent à C… où il loua aussitôt un magasin pour y exercer  son métier de graveur. Il mit ses talents de dessinateur-graveur au service de la fausse monnaie et fabriqua des faux billets de 20 Fr Bayard type 1916. Tous portaient le N° 2593 [alphabet], le filigrane était grossièrement imité, le chiffre 20  pâteux et  le verso flou dans son ensemble (les amis, vérifiez vos billets ;-). Ils étaient écoulés dans la région de Bordeaux… >>

Vitrine faux billets 20 Fr Bayard datés du 25 juillet 1917 (Musée français de la Fausse Monnaie)

Il semblerait que de « vrais » billets 20 Fr Bayard aient été également émis à cette même date du 25 juillet 1917 (exemplaire cité sur www.cgb.fr). A titre comparatif, toute photo de ce type de faux billet serait la bienvenue.

Beau specimen de billet 20 Fr Bayard émis à la date tristement célèbre  du 16 avril 1917

Vues recto-verso d’un beau specimen de billet 20 francs Bayard émis le  16 avril 1917, date à jamais marquée par les évènements tragiques du Chemin des Dames. (Source : www.francecollection.net)

Billet de 20 francs Bayard du 16 avril 1917 (recto - www.francecollection.net)

Billet de 20 francs Bayard du 16 avril 1917 (recto – www.francecollection.net)

Billet de 20 francs Bayard du 16 avril 1917 (verso - www.francecollection.net)

Billet de 20 francs Bayard du 16 avril 1917 (verso – www.francecollection.net)

Tout complément d’info sur le billet de 20 francs Bayard type 1916 bienvenu.

Important : Veuillez ne pas me demander la cote ou valeur des billets et monnaies car je ne possède pas les ouvrages spécialisés — Please don’t ask me the price of notes and coins because I don’t have specialized books Bitte fragen Sie mich nicht der Preis von Banknoten und Münzen, weil ich keine speziellen Bücher haben.

Filed under: Billets France | Comments (1)

Un commentaire


  1. Warning: Use of undefined constant sh_avatar - assumed 'sh_avatar' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/19/d139386039/htdocs/militaria-14-18.fr/wp-content/themes/darkpink-reload-21/comments.php on line 32
    vanrysselberghe Eric 19 janvier 2009 @ 18:46

    je possède un tel billet ( 20 francs français bayard. malheureusement coupé en deux et avec morceaux manquants.

Leave a comment

Login