Main Contents

Avis mortuaire (Sterbebild) du soldat Johann Neumeier de la 5e Tragtier-Kolonne bavaroise mort en Serbie le 14 octobre 1918 et frère présumé ou parent de Joseph Neumeier (Sterbebild précédent)

17 juin 2009

Sterbebild (avis mortuaire) du frère présumé (ou parent) de Joseph Neumeier (voir Sterbebild article précédent), le soldat bavarois Johann Neumeier de la 5e Tragtier-Kolonne (colonne de transport par bêtes de somme) mort en Serbie le 14 octobre 1918 à l’âge de 24 ans

Recto du Sterbebild du Soldat Johann NEUMEIER de la 5e Tragtier-Kolonne mort le 14 octobre 1918 en Serbie

Sterbebild du Soldat Johann NEUMEIER de la 5e Tragtier-Kolonne bavaroise mort le 14 octobre 1918 en Serbie

Johann Neumeier serait un frère présumé ou parent de Joseph Neumeier (Gefreiter au 3e Jäger Regiment dont le Sterbebild était présenté dans l’article précédent – les deux Sterbebilder proviennent  du même vendeur en Autriche). Ils sont en effet de la même petite localité (Moosleiten) et paroisse catholique (Weildorf) en bavière. La comparaison de leurs portraits ne les oppose pas physiquement (on peut même leur trouver une certaine ressemblance physique).

Photo du bavarois Johann Neumeier mort le 14 octobre 1918 en Serbie

Photo du bavarois Johann Neumeier mort le 14 octobre 1918 en Serbie

Leur avis mortuaire est de la même facture, réalisé par le même imprimeur. Ce Sterbebild se replie comme un livret. Les dimensions, légèrement plus petites ici que pour celui de Joseph (document ouvert comme sur la première photo), sont de 10,3 cm de haut x 13 cm de large.

Détails du Sterbebild du Soldat Johann NEUMEIER de la 5e Tragtier-Kolonne bavaroise mort le 14 octobre 1918 en Serbie

Détails du Sterbebild du bavarois Johann NEUMEIER de la 5e Tragtier-Kolonne mort le 14 octobre 1918 en Serbie

Motifs religieux et militaires mêlés identiques composant l’en-tête  de ce Sterbebild au patriotisme affiché : Une baïonnette dans son fourreau croisée avec une croix chrétienne (genre croix de bois simple de cimetière militaire), sur lesquelles repose un bonnet de police, l’ensemble symbolisant donc le soldat mort au champ d’honneur.

Johann Neumeier est mort à l’âge de 24 ans (né vers 1894 – environ 1 an de plus que le chasseur Joseph Neuemeier), après 47 mois de service (« treuer Pflichterfüllung » que l’on pourrait traduire par « dans l’accomplissement fidèle de son devoir ») ! Pas de tombe connue. Et dire qu’à quelques semaines près il aurait pu survivre à cette guerre…

Verso du Sterbebild du bavarois Johann NEUMEIER mort le 14 octobre 1918 en Serbie

Verso du Sterbebild du bavarois Johann NEUMEIER mort le 14 octobre 1918 en Serbie

Le verso de ce Sterbebild est classiquement religieux et patriotique.  Johann Neumeier était catholique comme nous le confirme la double présence du Christ. Le volet de gauche (Christ sur la croix) présente un extrait du Psaumes 21 (des Livres poétiques de l’Ancien Testament) suivi d’une citation du pape Pie IX (ici en latin « Pius IX « ), pape italien de son nom civil Giovanni Maria Mastai Ferretti (1792-1878).

Sur le volet de droite, le Christ sauveur venant réconforter le soldat tombé au champ d’honneur est un grand classique de la propagande patriotique véhiculée par les avis mortuaires allemands. Dessous, un extrait de « Geh. Offenb. 14  » : << Selig sind die Toten, die im herrn starben. Von nun an, Spricht der Geist, sollen sie ruhen von ihren Mühen.>> que l’on pourrait traduire par : « Heureux les morts qui meurent dans le Seigneur. Maintenant dit l’Esprit, ils doivent se reposer de leurs efforts. »

J’ai découvert que ce texte s’inspire du verset 13, psaume 14  de l’Apocalypse (la révélation de Jésus Christ – Offenbarung en allemand) : Heureux dès à présent les morts qui meurent dans le Seigneur! Oui, dit l’Esprit, afin qu’ils se reposent de leurs travaux, car leurs oeuvres les suivent.

Filed under: Avis mortuaires (Sterbebilder) - Faire-parts de décès, avis de décès | Comments (2)

2 Comments


  1. Warning: Use of undefined constant sh_avatar - assumed 'sh_avatar' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/19/d139386039/htdocs/militaria-14-18.fr/wp-content/themes/darkpink-reload-21/comments.php on line 32
    atht 4 octobre 2009 @ 15:21

    Jai passé un moment agréable sur votre site. Beau travail et je trouve très bien que vous parliez de ces soldats allemands , car en France on ne parle que de nos soldats. En fait ils ont tous subis et soufferts de la bêtise humaine.
    atht

    Merci pour votre intérêt et votre appréciation qui me vont droit au coeur (Alain, Sturmpionier à ses heures ;-)


  2. Warning: Use of undefined constant sh_avatar - assumed 'sh_avatar' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/19/d139386039/htdocs/militaria-14-18.fr/wp-content/themes/darkpink-reload-21/comments.php on line 32
    meurthe88 28 mai 2010 @ 10:25

    Bonjour,
    site très intéressant et convivial. Bravo. « Binder » peut vouloir dire en abrégé « relieur », (Buchbinder) ou aussi « tonnelier » (Fassbibder) il faudrait étudier le contexte.
    cordialement
    JLS
    PS je possède ces carts postales allemandes et françaises sur le début de la guerre dans les vosges (bataille des frontières, Donon, Chipotte, Chapelotte…) à toutes fins utiles.

    Réponse de Sturmpionier :
    Merci pour votre sympathique visite. En effet, sans le contexte difficile de se faire une opinion sur cette profession. A propos des cartes postales, justement le secteur du col de la Chipotte m’intéresse car un officier d’Infanterie de ma famille y est tombé le 28 août 1914 (21e RI de Langres, Haute-Marne). J’aimerais présenter les divers documents provenant de son dossier militaire et illustrer cet article avec des scans de cartes postales et/ou photographies des lieux. Donc si cela vous est possible, un grand merci pour l’envoi de tout fichier ou copie de document. Au plaisir de vous lire, cordialement,
    Alain

Leave a comment

Login