Main Contents

Avis mortuaire (Sterbebild) d’un Pionier allemand d’une compagnie bavaroise de mineurs tué dans l’explosion d’une mine en 1916

16 janvier 2009

Recto de l’avis mortuaire (Sterbebild) de Johann MÜLLER, Pionier allemand à la 2e compagnie bavaroise de mineurs (Mineurkompagnie), tué dans l’explosion d’une mine (Minensprengung) le 18 février 1916 : Situation familiale et militaire du défunt, souvent accompagnée d’une photo et suivie d’une prière, d’un verset biblique ou comme ici, d’une ode patriotique

Avis mortuaire (Sterbebild) de Johann MÜLLER, Pionier dans la 2e compagnie bavaroise de mineurs, tué dans l'explosion d'une mine en 1916 (recto)

Vue du recto de l’avis mortuaire (Sterbebild ; lit. « image mortuaire ») du Pionier Johann MÜLLER de la 2e compagnie bavaroise de (sapeurs) mineurs (Bayer. Mineurkompagnie Nr.2), tué dans l’explosion d’une mine (Minensprengung) le 18 février 1916. Il s’agit d’un Sterbebild courant (un feuillet simple recto-verso) de petite dimension (10,4 x 6,3 cm) à vocation de faire-part pour la famille et les proches du militaire mort héroïquement pour la patrie (den Heldentod fürs Vaterland gestorben ist).

Ces Sterbebilder empreints de patriotisme reprennent la bordure noire classique du faire-part de décès (ou billet de décès). Les lettres « R.I.P. » pour la formule latine consacrée : « Requiescat In Pace » (repose en paix). Pas d’info  sur l’ode ou poème cité au bas du Sterbebild [toute précision bienvenue].

Détails du portrait en médaillon sur l’avis mortuaire du Pionier bavarois Johann MÜLLER mort au combat à l’âge de 27 ans

Portrait en médaillon du Pionier bavarois Johann MÜLLER

Portrait en médaillon du Pionier bavarois Johann MÜLLER

Portrait en médaillon du Pionier bavarois Johann MÜLLER, fils d’un fermier (Söldnerssohn) de Niederaich (?), tué dans l’explosion d’une mine le 18 février 1916 à l’âge de 27 ans (im 27. Lebensjahre). Explosion qui s’est produite en « territoire ennemi » (Feindesland), sans doute sur le front Ouest. Ce Pionier a-t-il été  victime d’une explosion accidentelle ou plutôt d’un camouflet réussi dans l’implacable guerre des mines ? La photo nous montre un jeune homme à fière allure dont la façon de porter le bonnet de police incliné lui confère une certaine assurance. A défaut de photographie en médaillon, l’entête d’un Sterbebild affiche alors souvent une croix de fer.

Verso de l’avis mortuaire de ce Pionier allemand d’une compagnie bavaroise de mineurs tué dans l’explosion d’une mine le 18 février 1916 :  Message classique religieux teinté de patriotisme

Avis mortuaire (Sterbebild) de Johann MÜLLER, Pionier dans la 2e compagnie bavaroise de mineurs, tué dans l'explosion d'une mine en 1916 (verso)

Vue du verso de l’avis mortuaire (Sterbebild) de Johann MÜLLER, Pionier dans la 2e compagnie bavaroise de mineurs, tué dans l’explosion d’une mine en 1916. La bordure noire est même souvent plus large au verso qui contient moins de texte. Comme bien souvent au dos de ces Sterbebilder, un personnage sacré tel ici un Christ bienveillant auréolé de la lumière divine, apparaît et prend sous sa protection le soldat mourrant (reposant ici dans un cimetière à côté du corps d’un autre combattant), le bénissant d’un verset biblique orienté là aussi par la propagande.

Voici le verset biblique patriotique inspiré de Timothée (2. Tim. 2, 5.) : « Nur der wird gekrönt werden, der gesetzmäßig gekämpft hat. » que j’interprète (sous toutes réserves) comme « seul sera couronné celui qui a mené le juste combat. » Voici à titre de comparaison une version contemporaine du verset de Timothée (second Epître  de Timothée, chapitre 2, verset 5 – bible Louis Segond, 1910) : « et l’athlète n’est pas couronné, s’il n’a combattu suivant les règles.« 

Infos sur les avis mortuaires bienvenues.

Filed under: Avis mortuaires (Sterbebilder) - Faire-parts de décès, avis de décès, Propagande - patriotisme | Leave a comment

Leave a comment