Main Contents

Photographie de soldats allemands cassant la croûte dans un abri en 1917

2 mars 2011

Carte photo en provenance d’Allemagne datée de février 1917 : souvenir d’un groupe de Landser allemands réunis dans un abri en tôle ondulée et savourant un repas accompagné de chopes de bière

Photo souvenir dégradée par des décolorations et pliures mais qui restitue assez bien un instant convivial de détente et de camaraderie, à l’étroit dans l’abri, cette cagna faite de tôles ondulées épaisses du genre tôles Siegfried (les ondulations sont plus étroites et rapprochées que leurs équivalentes françaises dites « métro ») et à la paroi du fond  constituée de planches. Certains sont en tenue, d’autres plus du tout ;-).

Groupe de Landser allemands cassant la croûte dans leur abri en 1917

Groupe de Landser allemands cassant la croûte dans leur abri en 1917

Ces Landser qui s’affairent à trancher saucisses ou saucissons pour la photographie, s’abandonnent joyeusement aux délices de diverses charcuteries accompagnées de tranches de pain, le tout arrosé de bière. (Je ne saurais distinguer ce que contient le plat ; peut-être du pâté ?) On est loin de la violence des combats et aux vues du bric à brac des affaires personnelles accrochées à la paroi ou sur l’étagère, cette photo nous dévoile un peu l’intimité de leur (nouvelle) vie imposée par la guerre des tranchées, et même une vie de Schweinfronten ou << cochons du front >> comme certains combattants allemands se définissaient eux-mêmes, non sans auto-dérision.

Dédicace au dos de la photo des Allemands dans leur abri en 1917

Dédicace au dos de la photo des Allemands dans leur abri en 1917

Dédicace au dos de cette photo datée de février 1917 : << Züm [sic] Andenken an meine Kriegs « büd » [?] mit « .esü.h » [?]. Febrüar [sic] 1917. >> que l’on peut interpréter (excepté les deux mots incompréhensibles) par « En souvenir de mon … de guerre avec … . Février 1917. » Si j’ai bien lu « büd » , est-ce en rapport avec buddeln (creuser) ? Notez que notre homme ajoute curieusement un Umlaut (voyelle dotée d’un tréma en allemand) à la contraction zum (zu dem) et au mot Februar. La mention imprimée du photographe << Gasticht-Postkarte >> désignerait une carte postale réalisée à partir d’une photo, une vue du client (ce qui est le cas ici, sous réserves que la 4e lettre mal frappée soit bien un  » t « ).

Merci à toute personne qui parviendrait à déchiffrer l’intégralité de cette dédicace.

Filed under: Photographies - cartes postales | Leave a comment

Leave a comment

Login