Main Contents

Bibliographie

15 février 2009

Bibliographie rassemblant des ouvrages, livres ou revues historiques sur le thème de la Première Guerre mondiale ou Grande Guerre de 1914-1918. Ce recueil personnel sur le militaria et la vie des combattants de 14-18 s’adresse particulièrement aux amateurs d’histoire, collectionneurs de militaria et fouilleurs passionnés, et est scindé en deux onglets en raison du volume du fichier. Le premier onglet rassemble ici les TITRES des ouvrages, classés par ordre alphabétique avec leur description et informations (nom des auteurs en gras ; éditeurs ou maisons d’édition en italique ; choix personnel des dimensions en hauteur x largeur). Dans le second onglet vous retrouverez le classement des AUTEURS.

Outre les livres, magazines, documents de ma bibliothèque personnelle listés ici, les titres des ouvrages qui ne sont pas en ma possession sont affichés en couleur bleu-gris pour ceux simplement lus ou consultés, en jaune pour les ouvrages recommandés et en rouge pour les livres que je recherche (originaux ou copies). Merci alors pour toute proposition me permettant de développer cette bibliothèque. Bibliographie en perpétuelle évolution, votre contribution est la bienvenue si vous désirez suggérer ou recommander d’autres oeuvres, documents. Veuillez utiliser la page Me contacter. Je vous remercie de votre intérêt et vous souhaite de passionnantes lectures.

Astuce : utilisez la recherche dans le texte en faisant « Ctrl+F » ;-)

Classement des TITRES

1-9 ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Accéder au classement des AUTEURS]

1-9

14-18 : 1000 photographies inédites
Miquel Pierre
ed. du chêne, 1998
français – 294 pages – 30×26 cm
Très bel album sur la Grande Guerre composé de photographies d’archives inédites et un superbe cahier de 30 autochromes (premières photos couleur de l’histoire).
14-18, la catastrophe
Les collections de l’Histoire n° 61, octobre-novembre 2013 (collectif)
ed. Sophia Publications, Paris 14e
français – 116 pages – 28×20 cm
Collection de la revue l’Histoire.
14-18 (la Grande Guerre – Armes, uniformes, matériels)
Bertin François
ed. Ouest-France, 2006
français – 127 pages – 25,75×19,25 cm
Recueil de photos et commentaires sur les objets de la Grande Guerre (dont pièces de fouille).
14/18 – La vérité des tranchées
la Revue de l’Histoire – Hors-série n° 11 (Revue – collectif)
ed. la Revue de l’Histoire, 2002
français – 98 pages – 20,5×12,5 cm.
14-18, le cri d’une génération
Cazals Rémy & Rousseau Frédéric
ed. Privat (collection « Entre légendes et histoire »), 2001
français – 160 pages – 21×13,5 cm.
Etude sur les correspondances et carnets intimes rédigés au front – filtre de la censure et autocensure. « C’est le cri poussé par des milliers de poilus, connus ou inconnus. Le livre dresse d’abord une typologie des témoignages, puis retrace les étapes de la prise de parole combattante, mal perçue par l’histoire officielle de la guerre. Dans le débat qui oppose certains historiens aux témoins, les auteurs plaident pour l’apport irremplaçable du témoignage : récit de vie et de mort qui donne du sens et de la chair à une guerre présentée de manière trop abstraite dans d’autres types de sources ; indépassable lorsqu’il s’agit de partager, dans la limite du possible, l’expérience humaine des combattants ».

* * *
14-18, le magazine de la Grande Guerre / La guerre 14-18. Revue bimensuelle (N° 1 sorti en avril-mai 2001) puis trimestrielle depuis le N° 36 ; éditeur SOTECA, Saint-Cloud (92) ; collectif.

N° 1 (avril/mai 2001) – 68 pages : Les Dardanelles (I) : l’expédition des Dardanelles, la tragique folie du 18 mars (Philippe Masson) — Les Chasseurs de Driant au Bois des Caures (février 1916) par Frédéric Guelton — Brouillard au Bois Brûlé (Evelyne Desbois) — Le crapouillot, un outil de circonstance (Jean-Pierre Verney) — La valse des feuilles de chêne (Jacques Jourquin) — Les agents de liaison et de transmission (Evelyne Desbois) — Renault sert la guerre (Patrick Fridenson) — Les ouvrières des usines de guerre (Françoise Thébaud) — L’artisanat de tranchée : Un atelier de tranchée (Patrice Warin) — Céline en 1914, le cuirassier blessé (Jean Bastier) — Et les rubriques « Carte postale » : « En Alsace ! » par Georges Scott (Frédéric Guelton) ; « L’argot » : Poilu (Claude Dubois).

N° 2 (juin/juillet 2001) – 68 pages : Les Dardanelles (II) : l’opération amphibie (Philippe Masson) — Les fusiliers marins à Dixmude (Michel Geoffroy) — La retraite de l’infirmier, son mort et ses blessés (Evelyne Desbois) — Stratégie et rupture du front (Michèle Battesti) — Du 58 au mortier Fabry (Jean-Pierre Verney) — La prise de Ts’ing-Tao par les Japonais (automne 1914) par Laurent Henninger — Les permissionnaires (Evelyne Desbois) — Le blocus des puissances centrales (Frédéric Guelton) — Lille occupée (Jacques Jourquin) — Les débuts de l’artisanat de tranchée (Patrice Warin) — La mort du lieutenant Charles Péguy (Jean Bastier) — Et les rubriques « Carte postale » : L’infanterie française (Frédéric Guelton) ; « L’argot » : Paname (Claude Dubois).

N° 3 (août/septembre 2001) – 68 pages : Chemin des Dames (I) : Les Français à l’assaut du Chemin des Dames (16 avril 1917) par Allain Bernède — La Tête des Faux : Le drame de Noël 1914 (Albert Holtzmann) — Occupé et déporté (Evelyne Desbois) — Les servants des crapouillots (Jean-Pierre Verney) — Américains et Français (1917-1919) par Frédéric Guelton — La division aérienne ou l’emploi en masse de l’aviation en 1918 (Patrick Facon) — Et les Polonais organisent les légions… (Andrzej Nieuwazny) — Le monde rural à la veille de la guerre (Jacques-Olivier Boudon) — Artisanat de tranchée : l’armement de fortune (Patrice Warin) — Blaise Cendrars légionnaire (I) par Jean Bastier — Et les rubriques « Carte postale » : Joffre (Frédéric Guelton) ; « L’argot » : Boche (Claude Dubois).

N° 4 (octobre/novembre 2001) – 68 pages : Chemin des Dames (II) : Berry-au-Bac, les chars, le 16 avril 1917. Arme nouvelle ou bouche-trou ? (Allain Bernède) — La Serbie en guerre (Jean-Pierre Verney) — Déporté (Evelyne Desbois) — 1917, la guerre sous-marine à outrance (Michèle Battesti) — Mata Hari, la demi-mondaine qui voulut être agent double (Frédéric Guelton) — La vie au G.Q.G. de Chantilly (I) par Jacques Jourquin — Les Allemands entrent à Kiev (Andrzej Nieuwazny) — Le monde ouvrier à la veille de la guerre (Jacques-Olivier Boudon) — Artisanat de tranchée : l’armement individuel (Patrice Warin) — Blaise Cendrars légionnaire (II) par Jean Bastier — Et les rubriques « Carte postale » : Les « Zouzous » (Frédéric Guelton) ; « L’argot » : Riflette (Claude Dubois).

N° 5 (décembre/janvier 2001-2002) – 68 pages : Chemin des Dames (III) : De l’enfer au drame (avril-mai 1917) par Allain Bernède — Somme, 15 septembre 1916 : la première attaque des chars (Yves Buffetaut) — En sentinelle à Bécon-les-Bruyères (Evelyne Desbois) — Le torpillage du R.M.S. Lusitania (Philippe Masson) — La Légion étrangère sur le théâtre français (I) par Philippe Guyot — La vie au G.Q.G. de Chantilly (II) par Jacques Jourquin — Le courrier menteur (Evelyne Desbois) — La Grèce dans la Grande Guerre (Panagiotis Grigoriu) — Les notables à la veille de la guerre (Jacques-Olivier Boudon) — Artisanat de tranchée : les lieux de production (Patrice Warin) — Alan Seeger, poète et légionnaire (I) par Jean Bastier — Et les rubriques « Carte postale » : Les Cosaques (Frédéric Guelton) ; « L’argot » : Maous (Claude Dubois).

N° 6 (février/mars 2002) – 68 pages : La Russie (I) : De la mobilisation russe au 26 août en Prusse-Orientale (Gérard Gorokhoff) — La bataille de Vic-sur-Aisne (12-20 septembre 1914) par Roger Badot — Un mois en mer à bord de la « Fanfare » (Evelyne Desbois) — La Légion étrangère sur le théâtre français (II) par Philippe Guyot — L’odyssée de l’Emden (Michèle Battesti) — Le siège de Kut El-Amara (Laurent Henninger) — « La Croûte » (Evelyne Desbois) — La modernisation de l’économie nationale : l’oeuvre de Clémentel (Clotilde Druelle-Korn) — Reims bombardée : son martyr et ses symbolisations (François Cochet) — Artisanat de tranchée : le travail du métal (Patrice Warin) — Alan Seeger, poète et légionnaire (II) par Jean Bastier — Et les rubriques « Carte postale » : Le Roi-Chevalier Albert Ier et la reine Elisabeth (Frédéric Guelton) ; « L’argot » : Biffe et biffin (Claude Dubois).

N° 7 (avril/mai 2002) – 68 pages : La chute du fort de Vaux : De la réalité au légendaire… (Allain Bernède) — La Russie (II) : Les grandes batailles du front germano-russe (août-décembre 1914) par Gérard Gorokhoff — La Meuse sous occupation (témoignage de † Albert Main de Boissière) — Des grenadiers aux « gladiateurs » : Les formations offensives dans l’armée allemande (Jean-Claude Laparra) — Le canon de 75 : L’arme de la revanche, ou comment vaincre la défaite (Jean-Pierre Verney) — Des morts parmi d’autres (Evelyne Desbois) — La stratégie britannique au Moyen-Orient (1914-1918) par Jacques Vernet) — Les sapeurs-pompiers de Paris dans la Grande Guerre (Jean-Claude Demory) — Les civils sous le choc de la bataille de la Marne (3 au 11 septembre 1914) par Chantal Antier — Artisanat de tranchée : le travail du bois (Patrice Warin) — Georges Bernanos, dragon (I) par Jean Bastier — Et les rubriques « Carte postale » : Chez les généraux (Frédéric Guelton) ; « L’argot » : Canard et canasson (Claude Dubois).

N° 8 (juin/juillet 2002) – 68 pages : Les lieux de mémoire de la Grande Guerre : Entretien avec Serge Barcellini, Dir. de l’ONAC (Office National des Anciens Combattants) et Eckhard Holtz, Dir. du Service pour l’Entretien des Sépultures Militaires Allemandes ; Les principaux sites des lieux de mémoire de la Grande Guerre (carte) par la Rédaction de « 14-18 » — Argonne… le site de la Haute-Chevauchée (Jean Martin-Blanchet & Colette Martin-Blanchet) — Les batailles de Notre-Dame de Lorette (Yves Buffetaut) — La bataille du Jutland (I) par Philippe Masson — Au creux des dunes (Evelyne Desbois) — La Russie (III) : Le front austro-russe (août-décembre 1914) par Gérard Gorokhoff — Foch (Frédéric Guelton) — Août 1914, les aéronautiques européennes s’en vont en guerre (Patrick Facon) — La politique économique du comité interallié pendant la Grande Guerre (Clotilde Druelle-Korn) — Artisanat de tranchée : découverte d’un atelier dans une tranchée, près d’Arras (Patrice Warin) — Georges Bernanos, dragon (II) par Jean Bastier — Et les rubriques « Carte postale » : Théodore Botrel et l’alliance franco-russe (Frédéric Guelton) ; « L’argot » : Vingt-deux (Claude Dubois).

N° 9 (août/septembre 2002) – 68 pages : Le fort de Douaumont (Frédéric Guelton) — La bataille du Jutland (II) par Philippe Masson — La surprise (Evelyne Desbois) — Clémenceau : « Je fais la guerre ! » (Thierry Lentz) — Les fraternisations de Noël 1914 (Coralie Vermeulen) — Au service de l’officier (cuisiniers et ordonnances) par Evelyne Desbois — L’armée ottomane de 1914-1918 (Laurent Quisefit) — Bezonvaux : une chapelle, un monument, une borne et des ruines (Jean-Claude Laparra & Jean Laparra) — Ultime calamité de la guerre : la grippe espagnole (Jean-Claude Demory) — Le pape Benoît XV à la recherche de la paix en 1915 (Francis Latour) — Artisanat de tranchée : le travail de l’os (Patrice Warin) — La guerre poétique d’Edmond Rostand (Jacques Louvière) — Et les rubriques « Carte postale » : Nos Alliés Russes défilent sur les boulevards (Frédéric Guelton) ; « L’argot » : Pinard (Claude Dubois).

N° 10 (octobre/novembre 2002) – 68 pages : Les premières batailles de Champagne (I) : Premier hiver de guerre (Philippe Guyot) — « St George for England » : L’attaque amphibie à Zeebrugge (Anthony Clayton) — L’amoureux à la pipe (Evelyne Desbois) — Joseph Maunoury, le maréchal inconnu (Jacques Jourquin) — L’intervention des troupes marocaines en France (Pascal Le Pautremat) — 1914, les prémices du combat aérien (Patrick Facon) — Dormans, le rempart contre l’oubli (Jean-Pascal Soudagne) — La guerre censurée (Olivier Forcade) — Le Père Daniel Brottier, aumônier militaire (Xavier Boniface) — Artisanat de tranchée : Tel père, tel fils (Patrice Warin) — Pierre Drieu La Rochelle, fantassin de 14-18 (1) par Jean Bastier — Et les rubriques « Carte postale » : Guynemer (Frédéric Guelton) ; « L’argot » : Pagaille (Claude Dubois).

N° 11 (décembre/janvier 2002-2003) – 68 pages : Les Canadiens et la Grande Guerre (I) : La mobilisation (1914-1916) par Yves Tremblay — L’offensive de Champagne (II) : Septembre 1915, la recherche de la percée décisive (Philippe Guyot) — Sous le signe de la Croix de Malte et de la Croix-Rouge : Le service de santé allemand (Jean-Claude Laparra) — Adrian, un grand serviteur de l’État (Jean-Pierre Verney) — Les p’tites misères (Evelyne Desbois) — Hommage aux troupes anglaises à la Ferté-sous-Jouarre (Jean-Pascal Soudagne) — Les zeppelins sur Londres ou la « zeppelinite » (Paul Villatoux & Marie-Catherine Villatoux) — Les normaliens dans les tranchées (France Marie Frémeaux) — Artisanat de tranchée : Le coupe-papier du poilu (Patrice Warin) — Pierre Drieu La Rochelle, fantassin de 1914-1918 (2) par Jean Bastier — Et les rubriques « Carte postale » : Le FT 17 (Frédéric Guelton) ; « L’argot » : Titi (Evelyne Desbois).

N° 12 (février/mars 2003) – 68 pages : Les Canadiens et la Grande Guerre (II) : Triomphe au front, crise au pays (Yves Tremblay) — L’offensive de Champagne (III) : Échec sanglant, échec cuisant ? (Philippe Guyot) — Le gros souci (le moral) par Evelyne Desbois — Les années héroïques du maréchal Gallieni (Jacques Jourquin) — À la découverte de la France en train sanitaire (Evelyne Desbois) — Vimy, la mémoire canadienne (Jean-Pascal Soudagne) — La naissance d’un mythe : les as de l’aviation (Patrick Facon) — Les Comités secrets parlementaires en 1917 (Pierre-Alexandre Bourson) — Les réquisitions dans le département de la Marne (François Cochet) — Artisanat de tranchée : Érotisme sur le front (Patrice Warin) — Robert Graves, fantassin britannique (1) par Jean Bastier — Et les rubriques « Carte postale » : Le général Leman (Frédéric Guelton) ; « L’argot » : Zigouiller (Evelyne Desbois).

N° 13 (avril/mai 2003) – 68 pages : La Belgique en guerre [dossier] : La neutralité de la Belgique ou le drame d’une nation (juillet-août 1914) par Allain Bernède ; L’offensive allemande et la chute des places fortes belges (Jean-Michel Sterkendries) ; La résistance belge derrière l’Yser (Luc De Vos) ; La Belgique occupée (1914-1918) par Christine Van Everbroeck ; Les patriotes (Emmanuel Debruyne) ; Le Musée royal de l’Armée et d’Histoire militaire de Bruxelles (Christine Van Everbroeck) — Les Canadiens et la Grande Guerre (III) : La campagne de la victoire (Yves Tremblay) — Ne tirez pas sur nos tombes (Evelyne Desbois) — La croix de guerre « 14-18 » (Frédéric Médard) — Les paysannes dans la Grande Guerre (Xavier Desoblin) — Artisanat de tranchée : Que la lumière soit… (Patrice Warin) — Robert Graves, fantassin britannique (2) par Jean Bastier — Et les rubriques « Carte postale » : L’artillerie lourde française (Frédéric Guelton) ; « L’argot » : La goutte et la gnole (Claude Dubois).

N° 14 (juin/juillet 2003) – 68 pages : La tranchée : une surprise imposée (Jean-Pierre Verney) — Les cuirassiers à pied à l’attaque du Moulin de Laffaux (5 et 6 mai 1917) par Thierry Noulens — Les Falkland vengent la défaite anglaise de Coronel (Philippe Masson) — La foire aux bosses va commencer (Evelyne Desbois) — Hindenburg, la carrière d’un officier prussien (Frédéric Guelton) — Ça barde sur les épaules ! (Evelyne Desbois) — La nécropole russe de Saint-Hilaire-le-Grand (Jean-Pascal Soudagne) — L’occupation allemande dans un village du Cambrésis (août 1914-septembre 1918) par Michaël Bourlet — Patriotisme et héroïsme des enfants (Chantal Antier) — Artisanat de tranchée : les objets d’écriture (Patrice Warin) — Ernst Jünger, fantassin allemand (I) par Jean Bastier — Et les rubriques « Carte postale » : Alsace-Lorraine : « Pensons-y toujours, n’en parlons jamais » (Gambetta) / « Parlons-en toujours, n’y pensons jamais » (Alphonse Allais) par Frédéric Guelton ; « L’argot » : Cafard (Claude Dubois).

N° 15 (août/septembre 2003) – 68 pages : Ferdinand Gilson, la guerre d’un ancien combattant (entretien) par la Rédaction de « 14-18 » — L’odyssée du corps de cavalerie Sordet (août-septembre 1914) par Eric Labayle — Le fantassin de la Marne (Jean-Pierre Verney) — « Bon pour la Suisse ! » (Evelyne Desbois) — La création de l’infanterie française moderne (1915-1918) par Michel Goya — La mort du Baron Rouge, l’histoire d’un mythe (Patrick Facon) — Belleau : la nécropole Aisne-Marne (Jean-Pascal Soudagne) — En avant, la musique ! (Evelyne Desbois) — Le destin singulier du croiseur de bataille allemand, le Goeben (Michèle Battesti) — Le télégramme Zimmermann (Frédéric Guelton) — Artisanat de tranchée : le porte-bonheur du poilu (Patrice Warin) — Ernst Jünger, fantassin allemand (II) par Jean Bastier — Et les rubriques « Décoration » : La médaille inter-alliée (Frédéric Médard) ; « Carte postale » : Alliance franco-russe et grandes manoeuvres de l’Est à Bétheny en 1901 (Frédéric Guelton) ; « L’argot » : Charrier ou Cherrer (Claude Dubois).

N° 16 (octobre/novembre 2003) – 68 pages : L’entrée en guerre [dossier] : Les relations internationales en Europe : Histoire d’un jeu « ouvert » (Frédéric Guelton) ; De Sarajevo à la guerre, un mois de négociations politiques (Jacques-Olivier Boudon) ; L’opinion publique française face à l’entrée en guerre (Olivier Forcade) ; Débat : l’entrée en guerre (avec Frédéric Guelton, Dir. de recherches au SHAT, & Hans-Joachim Harder, Dir. adjoint du Centre de recherches d’histoire militaire de Potsdam) par la Rédaction de « 14-18 » — Charles Kuentz, la Grande Guerre d’un Alsacien (la Rédaction de « 14-18 ») — Aux Éparges, janvier-mars 1915 : à la conquête d’un promontoire (Allain Bernède) — Le fantassin de Verdun en février 1916 (Jean-Pierre Verney) — Sur les traces des Éparges (Jean-Pascal Soudagne) — Haig, le maréchal contesté (Jean-Dominique Merchet) — La France et l’organisation de « missions spéciales » (Fabienne Mercier-Bernardet) — Des lendemains qui ne chantent pas… pour les permissionnaires ! (Chantal Antier) — Artisanat de tranchée : autour du tabac (Patrice Warin) — Maurice Genevoix, officier d’infanterie (1) par Jean Bastier — Et les rubriques « Décoration » : La médaille commémorative de la guerre de 1914-1918 (Frédéric Médard) ; « Carte postale » : Général de Curières de Castelnau (Frédéric Guelton) ; « L’argot » : Singe (Claude Dubois).

N° 17 (décembre/janvier 2003-2004) – 68 pages : Henry Chappot de la Chanonie, engagé volontaire (la Rédaction de « 14-18 ») — Aux Éparges, 5-23 avril 1915 : dix-neuf jours au bout du monde (Allain Bernède) — Le fantassin allemand de 1914 (Jean-Pierre Verney) — L’odyssée de la 23e Cie du 205e R.I. (août-novembre 1914) par Michaël Bourlet — Le front d’Orient dans la presse française (Nadine Bonnefoi) — Une mort propre (Evelyne Desbois) — La Voie Sacrée, organe vital à Verdun (Jean-Pascal Soudagne) — Le système Séré de Rivières en 1914 (Henri Ortholan) — La « Grande Guerre » de Rommel (Jacques Jourquin) — Plus de huit millions d’hommes à nourrir (Alain Porchet) — L’hiver 1917 à Paris (Jean Bastier) — Artisanat de tranchée : le poilu et la religion (1) par Patrice Warin — Maurice Genevoix, officier d’infanterie (2) par Jean Bastier — Et les rubriques « Décoration » : La médaille commémorative de Verdun (Frédéric Médard) ; « Carte postale » : L’entente cordiale (Frédéric Guelton) ; « L’argot » : Perlot (Claude Dubois).

N° 18 (février/mars 2004) – 68 pages : Un site à la « mémoire des hommes » (entretien avec Philippe Henwood, directeur du projet) par la Rédaction de « 14-18 » — La 9e armée dans la bataille de la Marne (6 au 9 septembre 1914) par Philippe Guyot — Le fantassin allemand à Verdun en 1916 : Evolution de l’uniforme et de l’équipement (Jean-Pierre Verney) — Louis Franchet d’Espèrey, maréchal de France (Frédéric Guelton) — Le 201e à l’attaque du moulin de Souain (7 mars 1915) par Michaël Bourlet — La motorisation des Armées en 1914 (août-décembre) par Rémy Porte — Les cimetières de la Grande Guerre : histoire et symboliques (1) par Jean-Pascal Soudagne — Patton dans la Grande Guerre (Jacques Jourquin) — Raid de propagande sur Berlin : L’odyssée du sous-lieutenant Marchal (Marie-Catherine Villatoux) — Le plan H : le passage par la Suisse de l’armée française (Alain Porchet) — Artisanat de tranchée : le poilu et la religion (2) par Patrice Warin — Alain-Fournier, officier d’infanterie (Jean Bastier) — Et les rubriques « Décoration » : Les médailles honorifiques de la Grande Guerre (Frédéric Médard) ; « Carte postale » : Louis Franchet d’Espèrey (Frédéric Guelton) ; « L’argot » : Retour sur « poilu » (Claude Dubois).

N° 19 (avril/mai 2004) – 68 pages : La guerre des mines [dossier] : La technique de la guerre des mines (Henri Ortholan) ; La guerre des mines à Vauquois (Philippe Guyot) ; Guerre des mines dans les Flandres : les cratères de Saint-Eloi (27 mars-20 avril 1916) par Eric Labayle — La Grande Guerre du 9e régiment de hussards (Michaël Bourlet) — Le baptême du feu de Félix Conrad (du 26e régiment de dragons) par la Rédaction de « 14-18 » — La prise de Naplouse : entre empreinte politique et défi militaire (Pascal Le Pautremat) — Les cimetières de la Grande Guerre : histoire et symboliques (2) par Jean-Pascal Soudagne — Les unités prévôtales en 1914 (Eric Dagnicourt) — La Corse dans la Grande Guerre (1) par Yves Pourcher — Artisanat de tranchée : les briquets de poilu (I) par Patrice Warin — Henri Barbusse, fantassin et brancardier (1) par Jean Bastier — Et les rubriques « Décoration » : Les médailles belges de la Grande Guerre (Frédéric Médard) ; « Carte postale » : La ville de pierre (Saint-Pétersbourg devient Petrograd) par Frédéric Guelton ; « L’argot » : Dégauchir (Claude Dubois).

N° 20 (juin/juillet 2004) – 68 pages : Lazarre Ponticelli, le dernier survivant du 1er régiment étranger (Jean-Pascal Soudagne) — La bataille d’Ypres (octobre-novembre 1914) par Yves Buffetaut — La tenue du fantassin britannique (Jean-Pierre Verney) — 1914 : quand la voie ferrée annonce le char (Paul Malmassari) — Le Zouave inconnu du 1er Régiment : « Tirez donc ! Au nom de Dieu ! Ce sont des Boches ! » (Michaël Bourlet) — Aux Dardanelles, si le soldat est martyr, l’armée sera victorieuse (Abdil Bicer) — Nivelle, l’entêté (Jean-Dominique Merchet) — Septembre 1914 : le fort de Liouville (Frédéric Radet) — Le Mouchoir, journal de front de la 73e D.I. (Aurélien Ledieu) — La Corse dans la Grande Guerre (2) par Yves Pourcher — Artisanat de tranchée : les briquets de poilu (II) par Patrice Warin — Henri Barbusse, fantassin et brancardier (2) par Jean Bastier — Et les rubriques « Carte postale » : « Le rêve réalisé ! » (Frédéric Guelton) ; « L’argot » : « Comako, comac et moko » (Claude Dubois).

N° 21 (août/septembre 2004) – 68 pages : Août 1914 [dossier] : Des hommes et des armes pour la France à la veille de 1914 (Allain Bernède) ; D’une armée coloniale au corps expéditionnaire britannique (Jean-Pierre Verney) ; L’armée belge en 1914 (Frédéric Guelton) ; Les forces armées russes (Gérard Gorokhoff) ; L’armée serbe en 1914 (Frédéric Guelton) ; Les plans d’opérations des Puissances centrales (Jean-Claude Laparra) — Le fantassin russe de 1914 (Jean-Pierre Verney) — L’équipée de l’escadron de Gironde (1er août 1914 – 9 septembre 1914) par Michaël Bourlet — Thiepval : la tragédie britannique (Jean-Pascal Soudagne) — Adolphe Messimy (Alain Porchet) — « En casoar et gants blancs » : le serment des saint-cyriens (Frédéric Médard) — Artisanat de tranchée : les briquets de poilu (III) par Patrice Warin — Roland Dorgelès, fantassin et aviateur (1) par Jean Bastier — Et les rubriques « Carte postale » : L’obusier de 370 mm à berceau sur châssis-truc Batignolles (Frédéric Guelton) ; « L’argot » : Zigouiller (Claude Dubois).

H.S. N°1 (hors-série – septembre 2004) – 84 pages : La bataille de la Marne (septembre 1914) : Guerre du 2 au 25 août 1914 ; Retraite ; Le retournement 25 août-4 septembre 1914 ; Forces en présence sur la Marne entre les 5 et 6 septembre 1914 (Frédéric Guelton).

N° 22 (octobre/novembre 2004) – 68 pages : André Debry, artilleur (Jean-Pascal Soudagne) — La bataille du bois de Belleau (30 mai – 5 juillet 1918) par Eric Labayle — Les Australiens aux Dardanelles (Laurent Quisefit) — Le fantassin belge de 1914 (Jean-Pierre Verney) — Le 1er R.M.T.A. (Régiment de Marche de Tirailleurs Algériens) : l’épopée d’une troupe d’élite (Pascal Le Pautremat) — Sous le feu (1) par Michel Goya — Commémorations du 90e anniversaire de la bataille de la Marne (Jean-Pascal Soudagne) — Le front inavoué : la gendarmerie face aux déserteurs à l’intérieur (Louis N. Panel) — Le malheur d’un homme : Emile Joly, maire de Mende (Yves Pourcher) — Artisanat de tranchée : les briquets de poilu (IV) par Patrice Warin — Roland Dorgelès, fantassin et aviateur (2) par Jean Bastier — Et les rubriques « Carte postale » : René Viviani (8 novembre 1862, Sidi-Bel Abbès – 6 septembre 1925, Le Plessis-Robinson) par Frédéric Guelton ; « L’argot » : Foirer (Claude Dubois).

N° 23 (décembre/janvier 2004-2005) – 68 pages : Louis Cabrol, doyen de la Gendarmerie nationale (Louis N. Panel) — L’offensive finale de l’armée française d’Orient (15 septembre – 30 octobre 1918) par Olivier Lahaie — Le fantassin autrichien de 1914 (Jean-Pierre Verney) — Août et septembre 1914 : le système Séré de Rivières à l’épreuve du feu (Henri Ortholan) — Les Orcades : Des îles écossaises baignées d’histoire (Jean-François Krause) — Le drapeau à l’assaut (65e R.I.) par Michaël Bourlet — Sous le feu (2) par Michel Goya — Le traitement des prisonniers de guerre en 1914-1918 : le règne de la réciprocité ? (François Cochet) — Warmériville 1914-1918 : un village marnais sous l’occupation allemande (Aline Faille) — Artisanat de tranchée : En avant la musique ! (Patrice Warin) — Ernest Psichari, l’ami de Péguy (1) par Jean Bastier — Et les rubriques « Carte postale » : Les fêtes de la victoire du 14 juillet 1919 : Les Polonais (Frédéric Guelton) ; « L’argot » : Marmite, gros noir, etc. (Claude Dubois).

N° 24 (février/mars 2005) – 68 pages : D’échec en échec des stratégies d’enveloppement : la course à la mer (septembre-décembre 1914) par Allain Bernède — Le fantassin italien (Jean-Pierre Verney) — L’emploi de l’artillerie allemande dans l’offensive : De Gorlice-Tarnow au Chemin des Dames (Jean-Claude Laparra) — La fin tragique de la 41e bis section de munitions du 17e R.A. (Michaël Bourlet) — La grenade : 1914… une arme oubliée, 1915… une arme retrouvée (Jean-Pierre Verney) — La tombe du soldat inconnu (Jean-Pascal Soudagne) — Blaise Diagne et le recrutement en Afrique occidentale française (Marc Michel) — Bienfaisance et action humanitaire à Paris (Jean Bastier) — Artisanat de tranchée : sur les traces du LZ 77 (Patrice Warin) — Ernest Psichari, l’ami de Péguy (2) par Jean Bastier — Et les rubriques « Carte postale » : Le « chiffon de papier » (Frédéric Guelton) ; « L’argot » : Taf et trac (Claude Dubois).

H.S. N°2 (hors-série – mars 2005) – 84 pages : 1914, les armées de la République entrent en guerre : Préparatifs de guerre ; La guerre en avant ! ; Annexe : le Grand Quartier Général français début août 1914 ; Orientation bibliographique (Allain Bernède).

N° 25 (avril/mai 2005) – 68 pages : l’Espionnage pendant la Grande Guerre [dossier] : Le renseignement en Europe à la veille de la Première Guerre mondiale (Frédéric Guelton) ; La guerre des codes secrets (Paul Villatoux & Marie-Catherine Villatoux) ; L’armée des ombres (Chantal Antier) ; Philippe Lehr, agent des services de renseignements français (Michaël Bourlet) — Le fantassin américain (Jean-Pierre Verney) — Du front des Carpathes, 1916 à Marasesti, le Verdun roumain de l’été 1917 (Allain Bernède) — Le bataillon sibérien (1918-1920) par Michaël Bourlet — Dans l’Aisne, de la butte de Chalmont à Villemontoire (Jean-Pascal Soudagne) — Trois maréchaux à l’honneur (Hôtel de Ville de Paris, 13 juillet 1919) par Emmanuel Ranvoisy — Suspects, douteux, indésirables… les internés civils des camps français (Hervé Mauran) — Artisanat de tranchée : Le vrai bijou du poilu (Patrice Warin) — Il y a 90 ans… Louis Pergaud disparaissait dans la boue de la Woëvre (Bernard Piccoli) — Et les rubriques « Carte postale » : Rennenkampf (Frédéric Guelton) ; « L’argot » : Bath (Claude Dubois).

H.S. N°3 (hors-série – printemps 2005) – 84 pages : Les Dardanelles : le drame de Gallipoli, 1915-1916 (Introduction ; La Turquie entre en guerre ; Genèse d’une expédition ; L’attaque navale du 18 mars, une « tragique folie » ; Le débarquement d’avril et la bataille d’usure ; Sortir de l’impasse stratégique : La bataille de Souvla ; Le renoncement et le rembarquement ; Epilogue) par Patrick Facon.

N° 26 (juin/juillet 2005) – 68 pages : 1915 dans les Vosges (Alain Porchet) — Arditi ! (Laurent Berrafato) — Le capitaine Walch : des mitrailleuses aux chars (Jacques Walch) — Le général Lanrezac (Henri Ortholan) — Le bouclier de la France à Verdun : Le 95e R.I. (Michaël Bourlet) — Le musée de l’Armistice (Rethondes I) par Jean-Pascal Soudagne — L’Independent Air Force à l’assaut de l’Allemagne en 1918 (Patrick Facon) — Les adolescents dans la guerre (Yves Pourcher) — Artisanat de tranchée : Dans l’arbre tout est bon (Patrice Warin) — Guillaume Apollinaire, artilleur puis fantassin (Loïc Di Stefano) — Et les rubriques « Carte postale » : Polonia restitua (Frédéric Guelton) ; « L’argot » : Louf (Claude Dubois).

N° 27 (août/septembre 2005) – 68 pages : Le corps de cavalerie Conneau : les espoirs déçus de la bataille de la Marne (14 août – 15 sept. 1914) par Eric Labayle — Emile Driant, officier de chasseurs (Henri Ortholan) — La fin d’un géant des mers : le cuirassé d’escadre Suffren (Michaël Bourlet) — Eloge de la « Petite Guerre » : la campagne de la Deutsch-Ostafrika (1914-1918) par Rémy Porte — La clairière de l’Armistice (Rethondes II) par Jean-Pascal Soudagne — Indochinois et effort de guerre (Pascal Le Pautremat) — Les Basques dans la Grande Guerre (I) par Yves Pourcher — Artisanat de tranchée : souvenir de Pervyse (Patrice Warin) — Et les rubriques « Carte postale » : La garde au drapeau (Frédéric Guelton) ; « L’argot » : Apache (Claude Dubois).

N° 28 (octobre/novembre 2005) – numéro spécial 92 pages : Les grandes offensives de 1915 (l’impossible percée) [dossier] : De septembre à décembre 1914 ; Analyse de la situation ; Les armées face-à-face ; Les premières offensives de Champagne et d’Artois ; Les aléas de l’Entente ; Poursuite de l’offensive de Champagne ; D’une offensive à l’autre ; La deuxième offensive d’Artois ; Vers une conduite unique des opérations ; La préparation ; Les grandes offensives de septembre 1915 (La deuxième offensive de Champagne – La troisième offensive d’Artois – Les coûts d’un choix) ; A la recherche d’une stratégie ; Epilogue (Henri Ortholan) — Lieu de mémoire : Les Bretons d’Auvelais (Jean-Pascal Soudagne) — Artisanat de tranchée : artisanat et insignes de journée de guerre (Patrice Warin).

H.S. N°4 (hors-série – date ?) – 180 pages : Guide de Verdun et du front de Lorraine, 1914-1918 (Allain Bernède) : Les sentiers de la mémoire.

N° 29 (décembre/janvier 2005-2006) – 68 pages : Les fusillés de 14-18 (fusillés pour l’exemple) [dossier] : Les fusillés français de la Grande Guerre (André Bach) ; Les soldats fusillés en Italie (Giorgio Rochat) ; Les fusillés de Vingré (Eric Labayle) — Le 86e Coz (86e R.I.T.) par Michaël Bourlet — Le général Gouraud durant la Grande Guerre (Julie d’Andurain) — Le Chemin des Dames (I) : Du chemin de plaisance à celui de souffrance (Jean-Pascal Soudagne) — Les Basques dans la Grande Guerre (II) par Yves Pourcher — Un véhicule remis à l’honneur : le taxi de la Marne du musée de l’Armée (Emmanuel Ranvoisy) — Artisanat de tranchée : La guerre est finie (Patrice Warin) — Léon Werth, soldat réfractaire (Loïc Di Stefano) — Et les rubriques « Carte postale » : Ferdinand, tsar des Bulgares (Frédéric Guelton) ; « L’argot » : Cagna (Claude Dubois).

N° 30 (février/mars 2006) – numéro spécial 84 pages : Verdun, 1916 [dossier] : 1874-1914, le camp retranché de Verdun ; Verdun dans la guerre (août 1914 – septembre 1915) ; Les plans des armées alliées pour 1916 ; La situation générale à la veille de 1916 ; Pourquoi l’Allemagne a-t-elle choisi d’attaquer Verdun ? ; La bataille de Verdun (La première phase de la bataille – Le commandement de Pétain (26 février-30 avril 1916) – La résistance : Un champ clos de gloire, de misère et de sang – La reconquête) ; Le bilan de 1916 ; Lieu de mémoire : La tranchée des baïonnettes (Jean-Pierre Verney) — Artisanat de tranchée : Souvenirs de Verdun (Patrice Warin).

N° 31 (avril/mai 2006) – 68 pages : Pétain dans la Grande Guerre [dossier] : 1916, Pétain face à l’équation de Verdun (Allain Bernède) ; Pétain à Verdun : la gloire et l’amour (Nadine Bonnefoi) ; Pétain, commandant en chef en 1917 (Frédéric Guelton) — Historique de la 6e Division d’Infanterie (septembre-octobre 1914) par Michaël Bourlet — la Grande Guerre des images : la S.P.C.A. aux commandes d’une nouvelle machine de guerre (Hélène Guillot) — Verdun vu par le cinéma des Armées, 1916-1918 (Violaine Challeat) — Le Chemin des Dames (II) : La Caverne du Dragon (Jean-Pascal Soudagne) — La Möwe, histoire d’un navire corsaire allemand (Christophe Demullier) — Les brigades combattantes de la gendarmerie (août-octobre 1914) par Louis N. PanelL’industrie se mobilise : Quelques bonnes feuilles à l’occasion de la parution du livre de Rémy Porte « La mobilisation industrielle « premier front » de la Grande Guerre ? » (la Rédaction de « 14-18 ») — Artisanat de tranchée : les surprises d’Internet (Patrice Warin) — Yann-Ber Calloc’h, le barde breton (Loïc Di Stefano) — Et la rubrique « L’argot » : Bourrer la caisse (Claude Dubois).

N° 32 (juin/juillet 2006) – 68 pages : La chute de Maubeuge (Henri Ortholan) — Le G.Q.G. des « illusions perdues », Vitry-le-François (août 1914) par Michaël Bourlet — Le général Sarrail (Eric Labayle) — L’Égypte en guerre 1914-1916 (Laurent Quisefit) — La nécropole de Notre-Dame de Lorette (Jean-Pascal Soudagne) — Les marraines de guerre (Chantal Antier) — Berliet et la Voie sacrée (Marie-Hélène Parinaud) — Les troupes coloniales au combat : Quelques bonnes feuilles pour la publication du livre de Jacques Frémeaux « Les colonies dans la Grande Guerre. Combats et épreuves des peuples d’outre-mer » (la Rédaction de « 14-18 ») — Artisanat de tranchée : les internés en Suisse (I) par Patrice Warin — Marc Bloch, historien au feu (Loïc Di Stefano) — Et les rubriques « Carte postale » : Nivelle, victime d’ostracisme (Frédéric Guelton) ; « L’argot » : Liquette et limace (Claude Dubois).

H.S. N°5 (hors-série – date ?) 24×16,5 cm – 128 pages : Guide de la Somme, 1914-1918 (Jean-Pascal Soudagne) : Lieux de combats et de mémoire.

N° 33 (août/septembre 2006) – numéro spécial 84 pages : 1916, l’offensive de la Somme [dossier] : Les préparatifs de la bataille de la Somme ; Le bombardement ; L’offensive de la Somme, 1er juillet-21 novembre 1916 (La sanglante déconvenue britannique – Les suites du 1er juillet, Les succès de septembre – La fin de l’offensive) ; Conclusion (Conséquences immédiates – La mémoire de la Somme – Naissance du XXe siècle) par Frédérick Hadley — Artisanat de tranchée : les internés en Suisse (II) par Patrice Warin.

N° 34 (octobre/novembre 2006) – 68 pages : Le Vieil Armand (Frédéric Guelton) — 1916 : les offensives Broussilov (Gérard Gorokhoff) — De Gaulle et la Grande Guerre (Raphaël Schneider) — New York Division and old Hickory ; Historique du 2e Corps américain dans l’offensive de la Somme (sept.-oct. 1918) par Michaël Bourlet — Le monument ossuaire de la ferme de Navarin(Jean-Pascal Soudagne) — Les tueurs du ciel (1) par Michel Goya — 1916 : la gnôle et le pinard vont-ils manquer ? (Patrice Warin) — Artisanat de tranchée : quand le poilu a soif… (Patrice Warin) — Georges Duhamel, écrivain médecin (Loïc Di Stefano).

N° 35 (décembre/janvier 2006-2007) – 68 pages : Verdun (21 février-20 décembre 1916) la bataille de tous les superlatifs (Rémy Porte) — Bilan de Verdun : débat (avec François Cochet et Rémy Porte, invités au Centre mondial de la Paix à Verdun) — Les « Jean le Gouin » à l’armée de Paris (août-septembre 1914) par Michaël Bourlet — Ludendorff le véritable « seigneur de la guerre » (Jean-Claude Laparra) — Les tueurs du ciel (2) par Michel Goya — les Nouvelles salles 14-18 du musée de l’Armée (David Chanteranne) — Réalités du front dit de Salonique (Francine Saint-Ramond) — les Affiches de recrutement britanniques et américaines (Frédérick Hadley) — Ferdinand Foch, un maréchal d’exception (Emmanuel Ranvoisy) — Artisanat de tranchée : souvenirs d’Orient (Patrice Warin).

N° 36 (février/mars/avril 2007) – 84 pages : 1917 : le Chemin des Dames [dossier] : La route des Dames ; Gagner la guerre en 1917 ; Prélude à la bataille ; La 6e Armée à l’assaut du plateau ; La 5e Armée dans la vallée de l’Aisne ; Relancer la bataille (17 avril-9 mai) ; La fin de la bataille (mai-octobre) ; Responsabilités et remises en cause (Eric Labayle) — Artisanat de tranchée : l’épopée du « Dresden » (Patrice Warin).

H.S. N°6 Les albums-photos de la Grande Guerre (hors-série – date ?) : Chemin des Dames 1917.

N° 37 (mai/juin/juillet 2007) – 84 pages : Les mutineries de 1917 [dossier] : Prémices aux mutineries (Premiers incidents) ; Les mutineries (La montée en puissance – L’apogée de la crise – Tentatives d’organisation – Persistance et extension vers l’Est) ; Vers un recours au calme (Les derniers incidents – Comprendre) ; Extension de la crise ; Bilan et conclusion (Denis Rolland) — La vraie histoire de la chanson de Craonne (Guy Marival) — le 54e R.I.C. premier régiment allié dans une capitale de la « Quadruplice » (Michaël Bourlet) — l’Escadrille Lafayette, des volontaires américains au service de la France (Patrick Facon) — le désastre de Caporetto (Dominique Lormier) — les conscrits (Frédérick Hadley) — Artisanat de tranchée : sur les traces de l’armée belge (I) par Patrice Warin.

N° 38 (août/septembre/octobre 2007) – 84 pages : La guerre des gaz de 1915 – 1918 [dossier] : Des teintures au gaz de combat ; Les gaz de combat (suffocants, lacrymogènes, vésicants, sternutatoires, toxiques généraux et fumigènes) ; Ypres, le 22 avril 1915 ; L’escalade chimique allemande ; La guerre des gaz côté des alliés (1. Les Français, 2. Les Britanniques, 3. Les Italiens, 4. Les Américains, 5. Les Russes) ; Bilan et conclusion (Patrice Delhomme) — 27 août 1914 : jour de gloire pour le 137e R.I. (Michaël Bourlet) — « Debout les morts ! » : Jacques Péricard (1876-1944), ou la mémoire des tranchées (Louis N. Panel) — Les exactions allemandes de l’été 1914 (Jean-Claude Delhez) — Les affiches du cinéma d’après-guerre (Frédérick Hadley) — Artisanat de tranchée : sur les traces de l’armée belge (II) par Patrice Warin.

N° 39 (novembre/décembre/janvier 2007-2008) – numéro spécial 92 pages : l’Aviation française dans la Grande Guerre [dossier] : Introduction ; Les premiers pas de l’aviation militaire ; L’aviation, instrument d’essence offensive ; Le tournant de Verdun et de la Somme ; Au service de la guerre des tranchées ; Le conflit entre l’avant et l’arrière ; L’échec du Chemin des Dames ; L’emploi en masse dans la bataille (Patrick Facon) — Sur les terres d’envols du Musée de l’Air et de l’espace (Jean-Pascal Soudagne) — Artisanat de tranchée : la carte postale du poilu (I) par Patrice Warin.

H.S. N°7 (hors-série – décembre 2007) – 132 pages : Les combats oubliés d’Argonne : L’Argonne, une terre d’histoire et d’affrontements ; Le temps de l’envahisseur… (août-décembre 1914) ; Les Islettes pour enjeu (décembre 1914-22 juillet 1915) ; Les combats du désespoir (juillet 1915-avril 1916) ; Dans l’incertitude… (mai 1916-août 1918) ; Les Américains, la délivrance (1917-1918) ; Un territoire de mémoire.

N° 40 (février/mars/avril 2008) – 84 pages : Les Américains dans la Grande Guerre [Dossier] : L’entrée en guerre des Etats-Unis ; L’armée américaine d’avril 1917 ; L’installation de Pershing et du CEA en France ; Vers l’engagement prématuré et généralisé des forces américaines ; Vers la deuxième bataille de la Marne ; Vers la réduction du saillant de Saint-Mihiel ; les opérations entre Meuse et Argonne (septembre-novembre 1918) par Frédéric Guelton — Le Quesnoy : invasion 1914 (Michaël Bourlet) — Les corsaires des tranchées (Michel Goya) — Vie et mort du Monténégro dans la guerre (Rémy Porte) — La catastrophe du tunnel de Tavannes (Louis N. Panel) — La butte de Montsec (Jean-Pascal Soudagne) — Artisanat de tranchée : la carte postale du poilu (II) par Patrice Warin.

N° 41 (mai/juin/juillet 2008) – 84 pages : La seconde bataille de la Marne (27 mai – 6 août 1918) [dossier] : Veillée d’armes ; Le 27 mai 1918 ; Vers la Marne (28 mai – 4 juin) ; Entre deux orages (5 juin – 14 juillet) ; Le Friedensturm (15-17 juillet) ; La victoire des Alliés (18 juillet – 6 août) ; Conclusion : du bord de l’abîme à la victoire (Eric Labayle) — Artisanat de tranchée : secrets de fabrication (I).

N° 42 (août/septembre/octobre 2008) – 84 pages : L’armée d’Orient et l’offensive de septembre 1918 [dossier] : Introduction ; Un front improbable ? ; Un front intérieur grec ? ; Un front oublié ; Le premier front victorieux ; Epilogue : la fin annoncée des Empires centraux (Rémy Porte) — Les Springboks avaient rendez-vous avec le diable… (les Sud-Africains dans la Somme) par Michaël Bourlet & Philippe Rendu — Le combat antichar (1916-1918) par Henri Ortholan — La mutinerie de La Courtine (Gérard Gorokhoff) — 90e anniversaire de l’Armistice : une projection vers le centenaire (la Rédaction de « 14-18 ») — Poperinge : le « repos » du soldat (Jean-Pascal Soudagne) — Les vignettes de la Grande Guerre (« Tant de gloire en un si petit espace ») par Frédérick Hadley — Artisanat de tranchée : secrets de fabrication (II) par Patrice Warin.

H.S. N°8 (hors-série – septembre/octobre/novembre 2008) – 84 pages : Ferdinand Foch – Vouloir c’est pouvoir : Origines et jeunesse ; Une carrière marquée par la troupe et l’Ecole de guerre ; Des principes de la guerre ; Responsabilités militaires à la veille de la Grande Guerre ; Le commandement de grandes unités ; Au début de la Grande Guerre ; Au commandement des Armées du Nord ; 1917 : semi-disgrâce et attente ; Foch et Clémenceau et le commandement unique ; Le commandant en chef interallié ; L’Armistice ; Le traité de Versailles ; Dans la France en paix mais toujours menacée (Rémy Porte).

HS1 collection « Les armées belligérantes » (hors-série – novembre 2008) – 100 pages ? – 26×19 cm ? : L’armée française en 1918 : La bataille de la Marne ; Septembre 1914 ; Guerre du 2 au 25 août 1914 ; Ourcq à Verdun ; Le retournement 25 août 4 septembre 1914 (Frédéric Guelton).

N° 43 (novembre/décembre/janvier 2008-2009) – 84 pages : L’armistice de 1918 [dossier] : Vers l’effondrement allemand ; Négocier les conditions d’armistice ; L’effondrement des partenaires de l’Allemagne ; La signature de l’Armistice ; Un armistice prématuré ? ; Les conséquences de l’armistice ; Conclusion (Jacques Frémeaux) — José de Jesus Sanchez Carrero, un Vénézuélien au service de la France (Michaël Bourlet) — Paris bombardé : 1918, l’année terrible (Patrice Delhomme) — Les représentations de la Grande Guerre dans la production cinématographique européenne (Céline Gautier & Laurent Véray) — « Spécimen unique et exclusif » : un violoncelle de guerre (Frédérick Hadley) — Artisanat de tranchée : Angleterre et Trench Art (I) par Patrice Warin

N° 44 (février/mars/avril 2009) – 84 pages : Le commandement unique [dossier] : Introduction ; 1914 : des Etats souverains engagent leurs armées nationales ; Puissances centrales : une apparente et trompeuse évidence géopolitique ; 1915 : Joffre ou l’évidence d’un état de fait ; Le front de Salonique, entre ambiguïtés politiques et blocages militaires ; 1915-1917 : entrée en guerre de nouveaux belligérants et ouverture de nouveaux fronts ; Hiver 1917-1918 : volontés politiques et arrières-pensées à l’Ouest ; De la « coordination » au « commandement » : une mise en place laborieuse ; Conclusion : qu’en reste-t-il à partir de janvier 1919 ? (Rémy Porte) — Le coup de main du 411e R.I. (20 fév. 1918) par Michaël Bourlet — Guerre des vedettes en Adriatique : l’aventure des « MAS » (Louis N. Panel) — Hermann Göring, pilote de chasse et « héros » de la Grande Guerre (François de Lannoy) — Les nécropoles américaines de la Grande Guerre (Jean-Pierre Verney) — Les Maréchaux de la Grande Guerre (« quelques bonnes feuilles » à l’occasion de la publication du livre de Jacques Jourquin) par la Rédaction de « 14-18 » — Jamais battu, toujours content : Guignol au front (Frédérick Hadley) — Artisanat de tranchée : Angleterre et Trench Art (II) par Patrice Warin.

N° 45 (mai/juin/juillet 2009) – 68 pages : La Meuse occupée : Vie des Meusiens et des instituteurs sous l’occupation allemande [dossier] : Introduction : de nouveaux espaces se mettent en place ; L’occupation : préliminaires ; L’occupation : ses règles, sa loi ; Saint-Mihiel ; Une cohabitation qui dure… (album photos) ; En guise de conclusion (Jean Lanher) ; Les instituteurs dans la Meuse occupée (Mélanie Varnusson) — La 1re Armée française dans la 3e bataille d’Ypres, des objectifs limités (Michaël Bourlet) — L’étonnant défilé de la victoire (Jacques Jourquin) — Les journées : la solidarité en France (Frédérick Hadley) — Artisanat de tranchée : les Américains et l’artisanat de tranchée (Patrice Warin) — En extra, ce numéro contient un DVD du défilé de la Victoire le 14 juillet 1919 (filmé par le cinéma des Armées, en partenariat avec l’ECPAD).

HS2 collection « Les armées belligérantes » (hors-série – juin 2009) – 100 pages – 26×19 cm : L’armée allemande en 1918 : Introduction ; L’organisation générale en 1918 ; La doctrine du Grand Quartier Général ; L’emploi des armes ; La fin de l’armée allemande ; Conclusion (Henri Ortholan).

N° 46 (août/septembre/octobre 2009) – 84 pages : Les prisonniers de guerre français : Les prisonniers français en Allemagne [dossier] : La captivité en Allemagne ; L’aide française à ses prisonniers en Allemagne ; Les prisonniers français au service de l’économie allemande ; Les échanges de prisonniers ; Le retour des prisonniers et l’après-guerre (Frédéric Médard) — Le service météorologique militaire (Michaël Bourlet) — La Malmaison, 23-25 octobre 1917 : un succès tactique, une victoire morale (Allain Bernède) — Les T.A.I.F. (« Truppe Ausiliarie Italiane in Francia ») : guerriers ou terrassiers ? (Julien Sapori) — Le musée et le mémorial du génocide arménien d’Erevan (Frédérick Hadley) — Artisanat de tranchée : les arts ménagers (Patrice Warin).

N° 47 (novembre/décembre/janvier 2009-2010) – 84 pages : Les matériels de l’armée allemande : un constat contre un mythe [dossier] : 1. Une grande débrouille ; 2. La réalité : une machine à vaincre imparfaite ; 3. La mobilisation totale ou comment faire flèche de tout bois ; 4. Le réemploi ; 5. Prises et « sauvetage » ; 6. Les matières de remplacement ; 7. Une victoire impossible (Jean-Claude Laparra) — Capture, captivité et évasion d’un cuirassier (Michaël Bourlet) — Arbalètes, balistes (Jean-Michel Kalouguine) — René Fonck, le « seigneur de la chasse » (Patrick Facon) — Sardarapat (Frédérick Hadley) — La Grande Guerre au miroir de la bande dessinée (Vincent Marie) — Citroën-Renault, la guerre des industriels (Marie-Hélène Parinaud) — Fernand Léger (France Marie Frémeaux) — Le quotidien des soldats dans les tranchées (« quelques bonnes feuilles » à l’occasion de la publication du livre de Jean-Pascal Soudagne) par la Rédaction de « 14-18 » — Artisanat de tranchée : la marine britannique en pièces détachées (Patrice Warin).

HS3 collection « Les armées belligérantes » (hors-série – décembre 2009) – 100 pages : Les chars de la Grande Guerre : Introduction ; Du Moyen Âge à la Grande Guerre : le développement des véhicules blindés en France ; La guerre des tranchées : l’élément déclencheur ; L’heure des pionniers : les cuirassés Schneider et Saint-Chamond ; L’heure du réalisme : chars lourds et chars légers ; Conclusion ; Chronologie (Paul Malmassari).

N° 48 (février/mars/avril 2010) – 84 pages : Les animaux dans la Grande Guerre [dossier] : Introduction ; Les indispensables équidés ; Le meilleur ami de l’homme ; La colombophilie à l’épreuve des combats ; Une vaste ménagerie ; Cruelles mais indispensables bêtes ; En guise de conclusion (Raphaël Schneider) — Souvenirs de campagne d’un officier d’infanterie allemand (août-septembre 1914) par Michaël Bourlet — L’ordre prussien « Pour le Mérite » pendant la Grande Guerre (François de Lannoy) — Apollinaire calligramme les obus (France Marie Frémeaux) — Metz dans la Grande Guerre (Thierry Lentz) — La marche vers la guerre : introduction (Rémy Porte) — Artisanat de tranchée : les poilus ouvriers (Patrice Warin) — Et la rubrique Actualités de la Meuse : Louis Best, « l’as des as de l’infanterie » (la Rédaction de « 14-18 »).

N° 49 (mai/juin/juillet 2010) – numéro exceptionnel 100 pages : Les journaux des tranchées [dossier] : La création ; Ecrire un journal sur le front ; Le contenu des journaux ; Les journaux et la censure ; En guise de conclusion (France Marie Frémeaux) — La marche vers la guerre : L’Autriche-Hongrie avant la Grande Guerre (Henri Ortholan) — La chambre de l’officier allemand (Michaël Bourlet) — La bataille du mont Kemmel, avril 1918 (Frédéric Guelton) — Les lance-flammes français (1915-1918) par Patrice Delhomme — La brillante guerre du futur maréchal de Lattre (Jacques Jourquin) — La médaille interalliée dite médaille de la Victoire (I) par Patrice Warin — En visite dans le futur musée de la Grande Guerre de Meaux (Michel Rouger) — Artisanat de tranchée : les Indochinois en France (1914-1920) par Patrice Warin.

N° 50 (août/septembre/octobre 2010) – 84 pages : Le corps expéditionnaire russe en France et sur le front d’Orient [dossier] : Introduction ; Les alliances ; Le mythe du réservoir russe ; Le front d’Orient ; La révolte ; La Légion russe d’Honneur (Marcela Feraru) — La marche vers la guerre : La course aux armements navals (Pierre Lévêque) — La fin de l’armée des 173 régiments d’infanterie (Michaël Bourlet) — La réduction du saillant de Saint-Mihiel : le coup de poing de la 1re Armée américaine (12-13 septembre 1918) par Allain Bernède — Müncheberg (Jean-Jacques Caffieri) — La médaille interalliée dite médaille de la Victoire (II) par Patrice Warin — André Derain (France Marie Frémeaux) — Jeux et jouets de guerre (Frédérick Hadley) — Artisanat de tranchée : la guerre en broderie (I) par Patrice Warin.

N° 51 (novembre/décembre/janvier 2010-2011) – 84 pages : 1914, les dessous de la bataille de la Marne : les responsabilités et dysfonctionnements du côté allemand [dossier] : 1. L’échec de la bataille de la Marne : quelques responsables ; 2. Un problème à la tête de l’armée allemande : son chef d’état-major général ; 3. Des chefs de section capables mais coupables ; 4. Des armées mal commandées ; 5. L’armée allemande à la bataille de la Marne : une « machine à vaincre » sans pilote (Jean-Claude Laparra & Hermann Plote) — Gabriel de Bertren, un officier français dans la « division sauvage » (Michaël Bourlet) — Saillant de Saint-Mihiel, 12-16 septembre 1918 : autopsie d’une bataille (Allain Bernède) — Commémorer Delville Wood : la construction de la nation sud-africaine (Frédérick Hadley) — Robida avait (presque) tout prévu (Patrice Warin) — Le procès politique de Joseph Caillaux (Marie-Hélène Parinaud) — Les poupées en guerre (Frédérick Hadley) — Artisanat de tranchée : la guerre en broderie (II) par Patrice Warin.

N° 52 (février/mars/avril 2011) – 84 pages : Françaises et Allemandes dans la guerre [dossier] : Des Françaises dans la guerre : une véritable armée de la charité (Chantal Antier) ; Les Allemandes à l’épreuve de la guerre (Marianne Walle) — Les officiers du 501e lors de la création du régiment (mai 1918) [artillerie d’assaut, 501e R.A.A.] par Michaël Bourlet — Les « Diables Rouges » au Spitzemberg (15-25 septembre 1914) par Romain Sertelet — Les logements mobiles de campagne d’urgence (Jean-Michel Kalouguine) — Max Immelmann « l’Aigle de Lille » (François de Lannoy) — Blaise Cendrars, l’écrivain qui signait avec sa « main amie » (France Marie Frémeaux) — Les infinies évolutions des petits soldats de la Grande Guerre (Frédérick Hadley) — Artisanat de tranchée : la production allemande (I) par Patrice Warin.

N° 53 (mai/juin/juillet 2011) – 84 pages : Les questions coloniales franco-allemandes en 1914 (Jacques Frémeaux) — Le faux pas du 17e corps en forêt de Luchy (22 août 1914) par Allain Bernède — Georges Oudar, brancardier au 72e R.I. (Michaël Bourlet & Charles Groussier) — La guerre perdue du canon Archer contre les bureaux (Patrice Delhomme) — Du conscrit de 1914 au général de 1918 : la vie d’un jeune émigré slovaque Milan Rastislav Stefanik (Frédéric Guelton) — Le camp retranché de Przemysl (Henri Ortholan) — Port-folio 1 : Voilà les Américains ! (Jean-Luc Messager) — Pierre Mac Orlan : sur la route de Bapaume (France Marie Frémeaux) — Le mémorial de Verdun (Jean-Pascal Soudagne) — Artisanat de tranchée : la production allemande (II) par Patrice Warin.

HS4 collection « Les armées belligérantes » (hors-série – juillet 2011) – 100 pages : L’Armée britannique dans la Grande Guerre : Recruter une armée ; La structure de l’armée ; Commandement, doctrine et tactiques ; Les troupes de l’Empire britannique ; Conclusion ; Bibliographie (Frédérick Hadley).

N° 54 (août/septembre/octobre 2011) – 84 pages : Croix-Rouge et guerre totale : l’exemple allemand [dossier] : Aperçu de la Croix-Rouge allemande des origines à 1914 ; Croix-Rouge/« freiwillige Krankenpflege » : différences et complémentarité ; Croix-Rouge/« freiwillige Krankenpflege » : missions et activités ; Une forme de sous-traitance (Jean-Claude Laparra) — Les étonnantes missions de Gaston Gérardot de Sermoise (Michaël Bourlet) — Les combats de Reillon (juin 1915) par Romain Sertelet — Le général de Langle de Cary (1849-1927) par Claude Franc — La forêt des Écrivains Combattants (Frédérick Hadley) — La translation de Rouget de Lisle aux Invalides (14 juillet 1915) par Céline Gautier — Redresser l’Armée par l’École : bataillons scolaires et tir des enfants (Frédérick Hadley) — Port-folio : Les Russes en France (Jean-Luc Messager) — Artisanat de tranchée : la production allemande (III) par Patrice Warin.

H.S. N°9Volume 2 (hors-série – septembre 2011), Collection Grande Guerre (en coédition avec L’Est Républicain) – 96 pages : 1915 – La guerre d’usure : Chronologie ; Les combats en Lorraine ; Artois et Champagne ; La guerre sur tous les fronts ; La guerre moderne ; Sur mer et dans les airs ; Les acteurs de 1915 ; Témoignages et documents ; En toutes lettres ; Lexique ; Lieux de mémoire.

N° 55 (novembre/décembre/janvier 2011-2012) – 84 pages : Verdun : la mémoire allemande [dossier] : Introduction ; Verdun, lieu symbolique de l’histoire allemande ; Verdun, une bataille allemande ; Verdun, une controverse allemande ; La difficile construction d’une mémoire allemande de Verdun ; Conclusion (Juliette Roy-Prévot) — La marche vers la guerre : France-Allemagne 1911, la guerre pour les colonies ou la paix en Europe (Rémy Porte) — Les morts pour la France de la promotion de Plewna (1876-1878) par Michaël Bourlet — Le général de Castelnau (1851-1944) par Claude Franc — Le renseignement tactique dans l’armée française (Frédéric Guelton) — Musée de la Grande Guerre de Meaux : « Un axe de découverte novateur » (entretien avec Jean-François Copé) par la Rédaction de « 14-18 » — La guerre des monuments : Les mémoires de la Grande Guerre à Hambourg (Frédérick Hadley) — Des peintres dans la Grande Guerre, Georges Scott (France Marie Frémeaux) — Les billets de nécessité de la France non envahie (Frédérick Hadley) — Artisanat de tranchée : souvenirs des prisonniers de Tsing-Tao (Patrice Warin).

N° 56 (février/mars/avril 2012) – 84 pages : Le pangermanisme (Rémy Porte) — La bataille de Guise (29 août 1914) par Eric Labayle — L’escadrille 160 (janvier 1918 – mars 1919) par Michaël Bourlet — Hubert Lyautey (1854-1934) par Julie d’Andurain — La marine française pendant la Grande Guerre (Pierre Lévêque) — Les troupes italiennes en Extrême-Orient (Julien Sapori) — Un missionnaire vendéen dans la tourmente : Omer Denis (Allain Bernède) — Le « Panthéon de la Guerre » (Patrice Warin) — Romain Rolland, un écrivain au-dessus de la mêlée (France Marie Frémeaux) — Port-folio : Le musée de la Grande Guerre de Meaux la Rédaction de « 14-18 » — Fouilles archéologiques : le Kilianstollen à Carspach (Haut-Rhin) par Michaël Landolt — Artisanat de tranchée : la fin du LZ 85 (Patrice Warin).

N° 57 (mai/juin/juillet 2012) – 84 pages : L’Alpenkorps : pion tactique, outil stratégique [dossier] : 1. Des particularités à l’élite ; 2. Le front sud-est ; 3. La Serbie ; 4. Le front ouest ; 5. La Roumanie avec un intermède ; 6. L’Italie du Nord ; 7. Retour sur le front ouest ; 8. L’est à nouveau et la fin ; L’excellence à tout prix (Jean-Claude Laparra) — Les instituteurs de l’Ain dans la Grande Guerre (Michaël Bourlet) — Espionnite et trahison : entrée en guerre et mobilisation des esprits (Louis N. Panel) — Le Chemin des Dames, échecs politique et militaire (Jean-Pascal Soudagne) — Le tombeau du maréchal Foch aux Invalides : de la sépulture au monument national (Céline Gautier) — Un désir de renouveau : les expressionnistes allemands (France Marie Frémeaux) — Les billets de nécessité en Allemagne (Frédérick Hadley) — Artisanat de tranchée : les Australiens dans la Grande Guerre (Patrice Warin).

N° 58 (août/septembre/octobre 2012) – 84 pages : Les formes d’occupation et de résistance en Belgique et en France [dossier] : 1. Introduction ; 2. L’invasion ; 3. L’occupation installée ; 4. Les invariants des occupations ; 5. Résister, s’accommoder (François Cochet) — L’accident de Bricquebec, 4 août 1914 (Michaël Bourlet) — Le général Pellé : soldat, diplomate et artiste (Isabelle Sandiford-Pellé) — La Vaux-Marie, la Sidi-Brahim du 29e B.C.P. (Jean-François Nicloux) — Les troupes portugaises en France (1917-1918) par Franck Segrétain — Le Tirailleur littéraire (I) par France Marie Frémeaux — Artisanat de tranchée : papillons de guerre (Patrice Warin).

H.S. N°10 – Volume 3 (hors-série – octobre 2012), Collection Grande Guerre (en coédition avec L’Est Républicain) – 96 pages : 1916 – Le grand massacre : Chronologie ; Le contexte socio-économique et militaire ; L’enfer de Verdun ; La Somme : tombeau des Britanniques ; Sur le front Est ; Les autres fronts : Moyen-Orient et Afrique ; La bataille du Jutland ; Les principaux acteurs de l’année 1916 ; La guerre s’affiche ; Témoignages et documents ; En toutes lettres ; Lexique ; Lieux de mémoire.

N° 59 (novembre/décembre/janvier 2012-2013) – 84 pages : Le col de la Chipotte, dernier bastion de la forêt vosgienne (25 août-4 septembre 1914) par Romain Sertelet — Les historiques de corps de troupes (Michaël Bourlet) — Le maréchal Fayolle (1852-1928) par Claude Franc — Exposition des trophées de la Grande Guerre aux Invalides (Céline Gautier) — Octobre-décembre 1914 : « les Alliés attaqueront-ils dans les Balkans ? » (Rémy Porte) — Le Soldat inconnu, symbole des disparus de la Grande Guerre (Franck Beaupérin) — La Grande Guerre de Maggi (Frédérick Hadley) — Le Tirailleur littéraire (II) par France Marie Frémeaux — Artisanat de tranchée : des souvenirs très personnels (I) par Patrice Warin.

N° 60 (février/mars/avril 2013) – 84 pages : Les Américains en 1918 : montée en puissance et « aguerrissement » [dossier] : 1. « J’attends les chars et les Américains » ; 2. Les véritables débuts ; 3. Les Sammies font leurs preuves ; 4. Vers l’armée autonome ; 5. A l’écart des grandes batailles ; Conclusion : Des lansquenets contre des sportifs (Jean-Claude Laparra) — Inscription à l’UNESCO : les paysages, témoins de la Grande Guerre (rencontre avec Serge Barcellini, secrétaire général de l’association Paysages et sites de mémoire de la Grande Guerre (la Rédaction de « 14-18 ») — Baïdi Diallo (vers 1880-1918), sous-lieutenant indigène mort pour la France (Michaël Bourlet) — Qui était l’archiduc François-Ferdinand ? (Marie-Hélène Parinaud) — Sur le front, la guerre perdure ; à Paris, la vie reprend son cours (Patrice Warin) — 1917, l’année de toutes les ruptures (en art aussi) par France Marie Frémeaux — Artisanat de tranchée : des souvenirs très personnels (II) par Patrice Warin.

N° 61 (mai/juin/juillet 2013) – 84 pages : Le camouflage au cours de la Grande Guerre [dossier] : Introduction ; 1. Invention du camouflage ; 2. Organisation administrative ; 3. Recrutement et effectifs ; 4. Réalisations sur le terrain ; 5. Le camouflage dans les autres armées belligérantes ; Conclusion : le camouflage n’est plus ce qu’il était (Cécile Coutin) — Les premiers officiers morts pour la France (Michaël Bourlet) — Le Tannenberg, août 1914 : mémoire effacée, mémoire oubliée… (Allain Bernède) — La cérémonie de remise du bâton de maréchal à Pétain, le 8 décembre 1918 à Metz (Céline Gautier) — Albert Gleizes en majesté (France Marie Frémeaux) — Artisanat de tranchée : le sabot du poilu (Patrice Warin).

Volume 4 (hors-série – août 2013), Collection Grande Guerre (en coédition avec L’Est Républicain) – 96 pages : 1917 – L’année incertaine : Chronologie ; Le contexte ; La bataille d’Arras ; Le Chemin des Dames ; La 3ème bataille d’Ypres ; La bataille de Cambrai ; Les mutineries ; Les Etats-Unis entrent en guerre ; Les tentatives de paix ; La révolution russe ; Les acteurs ; Témoignages et documents ; En toute lettres ; L’argot des tranchées ; Les lieux de mémoire.

N° 62 (août/septembre/octobre 2013) – 84 pages : Les sous-marins dans la Grande Guerre [dossier] par Pierre Dufour — Vauban s’invite dans la Grande Guerre (Michaël Bourlet) — L’artillerie lourde en France en 1914 (André Bourachot) — Le Général Dubail (1851-1934) par Claude Franc — Une armée polonaise en France : la renaissance d’une nation (Franck Segrétain) — Basil Zaharoff et la corruption des politiciens (Marie-Hélène Parinaud) — Montherlant, droit devant (France Marie Frémeaux) — Artisanat de tranchée : quelques souvenirs d’Arracourt (Patrice Warin).

N° 63 (novembre/décembre/janvier 2013-2014) – 84 pages : Les monuments aux morts de la Grande Guerre : Du projet à l’inauguration [dossier] : 1. Honorer les disparus ; 2. Une législation très contraignante ; 3. Typologie du monument aux morts ; 4. Le financement des monuments aux morts ; 5. La recherche d’un emplacement ; 6. Inscriptions et symboles ; 7. Deux cas exemplaires ; 8. L’inauguration (Patrice Warin) — Les combats du col de la Chapelotte (Vincent Rollin) — Les prisonniers de guerre allemands à la prison militaire de Rennes (août-décembre 1914) par Michaël Bourlet — La Grande Guerre des ours (Frédérick Hadley) — Dire au revoir ? (Quatre poètes anglais) par France Marie Frémeaux — Un parcours de mémoire au Hartmannswillerkopf (Bruno Calvès) — Artisanat de tranchée : La Serbie dans la guerre (I) par Patrice Warin.

N° 64 (février/mars/avril 2014) – 84 pages : Commémorations du Centenaire de la Grande Guerre / Classement UNESCO : Aujourd’hui… Et demain ? [dossier] : Commémoration du Centenaire en France : « Un moment exceptionnel pour la transmission » (Jean-Pascal Soudagne) ; Commémoration du Centenaire en Belgique : « En 2014, nous ne ferons pas grand chose… » (Frédérick Hadley) ; Un exemple du dynamisme flamand : le musée In Flanders Fields (Frédérick Hadley) ; Classement UNESCO des sites de la Grande Guerre : Association Paysages et sites de mémoire de la Grande Guerre, un dossier en bonne voie (Jean-Pascal Soudagne) — La Ve armée française dans la bataille de Charleroi (21-23 août 1914), l’étrange combat de rencontre (Allain Bernède) — Le général de Grandmaison et l’offensive à outrance (André Bourachot) — Joseph Perceval, notes et itinéraires de guerre d’un tringlot (Michaël Bourlet) — Winston Churchill : lettres des tranchées (François Kersaudy) — Batailles autour du monument aux morts de Nantes (Patrice Warin) — La rénovation de l’Historial de la Grande Guerre (Frédérick Hadley) — Artisanat de tranchée : la Serbie dans la guerre (II) par Patrice Warin.

Volume 5 (hors-série – mai 2014), Collection Grande Guerre (en coédition avec L’Est Républicain et l’Education nationale) – 96 pages : 1918 : La délivrance : Chronologie ; L’offensive allemande ; L’offensive des Cent-Jours ; Les Américains ; Les autres fronts ; D’une révolution à l’autre ; L’armistice ; Les traités de paix ; Un effroyable bilan ; La reconstruction ; Un monde bouleversé ; Se souvenir… ; Lieux de mémoire.

N° 65 (mai/juin/juillet 2014) – 84 pages : La guerre aurait-elle pu être évitée ? (Frédéric Le Moal) — Règlements d’emploi, entraînement et plans de campagne des principales armées européennes (Rémy Porte) — Le Camp Retranché de Paris en 1914 (André Bourachot) — Les soldats algériens en 1914-1918 (« Dieu est avec nous, avec notre drapeau et avec la France ») par Michaël Bourlet — La bataille de Gumbinnen (I) : des mobilisations allemandes et russes à l’escarmouche de Stallupönen (Frédéric Guelton) — Lawrence d’Arabie (Marie-Hélène Parinaud) — Quand un monument aux morts raconte la Grande Guerre (La Ferté-Macé, Orne) par Patrice Warin — Pierre Loti, collaborateur de L’Illustration (Pierre Lévêque) — Le cimetière américain de Brest-Lambézellec (Bruno Calvès) — Artisanat de tranchée : quelques souvenirs de Beuvraignes (Somme) par Patrice Warin.

N° 66 (août/septembre/octobre 2014) – 84 pages : La bataille de la Marne (septembre 1914) [dossier]  : Introduction (Jean-Pascal Soudagne) ; La bataille qui ne devait pas avoir lieu… ; Comment en un mois (5 août – 5 septembre) s’inverse le rapport des forces sur le front occidental ; La bataille ; De la Marne à l’Aisne (ces quatre articles de Frédéric Guelton) ; La bataille de l’Ourcq : Une victoire sur le fil (Charles Desailly) ; Le Corps Expéditionnaire Britannique dans la bataille de la Marne (Rémy Porte) ; La bataille de la Marne vue par un officier d’artillerie (Michaël Bourlet) ; Villeroy, 5 septembre 1914 : Charles Péguy, « tué à l’ennemi » (Jean-Pierre Rioux) ; Bilan de la bataille de la Marne : débat avec Jean-Pierre Verney & Frédéric Guelton — « Cette guerre n’est pas notre guerre » – La CGT dans la Grande Guerre (Frédérick Hadley) — La bataille de Gumbinnen (II) par Frédéric Guelton — Artisanat de tranchée et la loi (1) par Patrice Warin.

HS MS N°1 (hors-série – septembre 2014), en coédition avec le Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux : 1914, les armées de l’Entente : Uniformes, équipements, armes des soldats français, britanniques, belges, russes et serbes (Jean-Pierre Verney).

N° 67 (novembre/décembre/janvier 2014-2015) – 84 pages : Marseille dans la Grande Guerre [dossier] : 1. Marseille à la veille de la guerre ; 2. Marseille ville militaire ; 3. Le réconfort des blessés et malades ; 4. Les Marseillais dans la guerre (Pierre Dufour) — Mémorial international de Notre-Dame-de-Lorette : une ode à la fraternité et à la paix (Jean-Pascal Soudagne) — « Amis pour toujours » (Michaël Bourlet) — La butte aux Zouaves, lieu de mémoire ou décharge ? (Philippe-Enrico Attal) — Le procès de Sarajevo : malgré tout, le respect du droit (Rémy Porte) — Les Tchécoslovaques dans l’armée française : Naissance d’un nouvel Etat (1914-1919) par Franck Segrétain — Jean-Marie et Jean L’Aot, deux frères enfin réunis (Jean-François Krause) — Au chevet de la cathédrale meurtrie de Reims (Jean-Pascal Soudagne) — L’artisanat de tranchée et la loi (2) par Patrice Warin.

HS MS N°2 (hors-série – décembre 2014), en coédition avec le Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux : 1914, les armées de l’Alliance : Uniformes, équipements, armes des soldats allemands, austro-hongrois et ottomans (Jean-Pascal Soudagne).

N° 68 (février/mars/avril 2015) – 84 pages : Brancardier en première ligne : le ramassage de blessés pendant la Grande Guerre (Frédéric Médard) — Chansons de marsouins : le carnet de chants d’André Chenal (Benoît Bodart) — Le 15e Corps d’Armée dans la tourmente (Pierre Dufour) — Les soldats irrédentistes : traîtres à l’Autriche ou héros italiens ? (Julien Sapori) — L’abri du Kronprinz de Nampcel (Oise) par Philippe-Enrico Attal — La Grande Guerre dans l’oeuvre de Marcel Proust (Patrice Warin) — Artisanat de tranchée : le poilu photographe (1) par Patrice Warin.

N° 69 (mai/juin/juillet 2015) – 84 pages : Les offensives de 1915 : nécessité stratégique ou doctrine irresponsable ? (Rémy Porte) — Le 33e Corps dans la tourmente (30 septembre 1914 – 25 juin 1915) par Allain Bernède — Comment la France envisagea l’incinération des soldats tués au combat (Frédéric Médard) — Louis Bailly (1895-1982) : une vie marquée par la guerre (Michaël Bourlet) — La mobilisation de l’armée austro-hongroise (Henri Ortholan) — Commerce et espionnage : la guerre secrète (Marie-Hélène Parinaud) — Colette et la Grande Guerre (Pierre Lévêque) — Artisanat de tranchée : le poilu photographe (2) par Patrice Warin.

HS MS N°3 (hors-série – juin 2015) – 100 pages : Les tranchées au quotidien : de la réalité à la mémoire (L’équipe du Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux).

N° 70 (août/septembre/octobre 2015) – 84 pages : Le Centre d’interprétation de Souchez (Lens 14-18 centre d’Histoire Guerre et Paix) ouvert au public (Jean-Pascal Soudagne) — Le Reichsackerkopf lors de l’offensive allemande dans la vallée de la Fecht, un massif convoité (1ère partie : février-juillet 1915) par Romain Sertelet — Corentin, Lucien, Victor et les autres : enfants-soldats de Bretagne dans la Grande Guerre (Yann Lagadec) — La Légion étrangère dans les offensives d’Artois et de Champagne en 1915 (Pierre Dufour) — Les cuisines roulantes enfin sur le front en 1915 (Jean-Pascal Soudagne) — Les débuts de la guerre dans l’Adriatique (24 mai 1915) par Julien Sapori — La Grande Guerre vue par un peintre mondain : Jean-Gabriel Domergue (Patrice Warin) — Etienne Germain, un héros méconnu (Brice Bellier) — Artisanat de tranchée : les tanks attaquent (1) par Patrice Warin.

N° 71 (novembre/décembre/janvier 2015-2016) – 84 pages : Les chemins de fer dans la Grande Guerre [dossier] par Philippe-Enrico Attal — 1915 : la nécessité d’un commandement interallié (Rémy Porte) — Le Reichsackerkopf entre les mains allemandes (2ème partie) par Romain Sertelet — La compagnie 19/3 du 2e régiment de génie dans la Grande Guerre (Michaël Bourlet) — Le siège et la chute de Belgrade (octobre 1915) par Stéphane Bottero — L’apport capital des ballons “ Caquot ” (Mathieu Geagea) — Marie Curie : la science au service des blessés (Pierre Lévêque) — Artisanat de tranchée : les tanks attaquent (2) par Patrice Warin.

HS MS N°4 (hors-série – décembre 2015) : Des hommes à soigner, des plaies à panser (Association des amis du musée du Service de santé des armées).

N° 72 (février/mars/avril 2016) – 84 pages : 1916, Verdun [dossier] : Réouverture du Mémorial de Verdun (Jean-Pascal Soudagne) ; Verdun, le tourment d’une ville, le martyre des hommes (Frédéric Guelton, Rémy Porte & Jean-Pierre Verney) ; Verdun, le soutien logistique de la bataille (Rémy Porte) ; Verdun 1916, l’exceptionnel destin du petit fort de Vaux (Allain Bernède) ; Le commandant Bénard mort pour la France le 28 février 1916 (Michaël Bourlet) ; 1916, la guerre aérienne (Gilles Aubagnac) ; Le général de Langle de Cary à Verdun (Henri Ortholan & Guy Le Mouel) — Artisanat de tranchée : la pipe du poilu (Patrice Warin).

N° 73 (mai/juin/juillet 2016) – 84 pages : 1916, la Somme [dossier] : Verdun-la Somme, 1916, quand la tactique contrarie la stratégie… (Allain Bernède) ; Foch et la préparation de la bataille de la Somme (Rémy Porte) ; La Légion étrangère à l’assaut de Belloy-en-Santerre (Pierre Dufour) ; Les Trois Belles Bleues (ou Divisions bleues) dans l’infernal désert de la Somme (Cyrille Becker) ; La bataille de la Somme, « le regard de la mémoire » (Marcel Queyrat) ; Lieu de mémoire : La Chapelle-Mémorial de Rancourt (Marcel Queyrat) ; Le p’tit train de la Haute Somme : un centenaire vaillant (David Blondin) — Le F-M C.S.R.G. Mle 1915 (Chauchat) par Stéphane Rivoire — Artisanat de tranchée : souvenirs de l’armée russe (Patrice Warin).

N° 74 (août/septembre/octobre 2016) – 84 pages : Les prisonniers de guerre allemands en France (1914-18) [dossier] : Une guerre à l’échelle européenne ; La capture ; La vie au camp ; Les camps des colonies ; Le CICR [Comité International de la Croix-Rouge] et l’agence internationale des prisonniers ; Les échanges de prisonniers ; La libération (Pierre Dufour) — Le major general Louis James Lipsett, the best Canadian officer of the Great War (Michaël Bourlet) — Les sapeurs et la vaine tentative de reprise du fort de Douaumont (mai 1916) par Jacques Defretin — Valjevo, une ville-hôpital (septembre 1914 – mai 1915) par Stéphane Bottero — Du rugby à la guerre, de Sydney à la Somme : les frères Wallach (Georges Gauthier) — Il y a un siècle… Les Serbes débarquaient à Corfou (Jean-Pierre Verney) — La tour de l’Yser, la fabrique de la mémoire flamande (Frédérick Hadley) — Marthe Richard, celle qui s’est brûlé les ailes (Marie-Hélène Parinaud) — Artisanat de tranchée : une centenaire : la Croix de guerre (Patrice Warin).

N° 75 (novembre/décembre/janvier 2016-2017) – 84 pages : La « voirie au front » [dossier] : Fournir de l’eau potable aux soldats ; Le problème de l’hygiène corporelle ; L’élimination des déchets et détritus ; La dératisation du champ de bataille ; L’utilité des dispositions prises Frédéric Médard — « Il me faut être doublement courageux » (Michaël Bourlet) — Maubeuge 1914 : A travers les témoignages ! (Christophe Robinne) — L’éviction du général de Langle de Cary (Henri Ortholan & Guy Le Mouel) — Le voïvode Stepa Stepanovic (Stéphane Bottero) — Ludres dans la Grande Guerre (Olivier Petit) — La vie parisienne pendant la Grande Guerre (Christian Benoit) — Artisanat de tranchée : les allumettes et le poilu (Patrice Warin).

HS MS N°5 (hors-série – décembre 2016) : L’arrière : en avant toute ! (Michel Rouger – direction).

N° 76 (février/mars/avril 2017) – 84 pages : Nivelle et le Chemin des Dames, difficile conception d’une offensive vouée à l’échec [dossier] : Aux sources de l’offensive du Chemin des Dames (Denis Rolland) ; 1917, la Légion dans l’offensive Nivelle (Pierre Dufour) ; Nivelle, Messimy et l’offensive du Chemin des Dames (Christophe Robinne) ; Les villages disparus du Chemin des Dames (Guy Marival) — Un prince engagé volontaire : Louis II de Monaco dans la Grande Guerre (Thomas Blanchy) & (Thomas Fouilleron) — Les transmissions de l’armée de terre française (Stéphane Bottero) — Pierre Larivière, poilu, écrivain et illustrateur anarchiste (Patrice Warin) — Artisanat de tranchée : les menus des poilus (Patrice Warin).

N° 77 (mai/juin/juillet 2017) – 84 pages : Les Canadiens dans la Grande Guerre : 1917, Vimy la bataille d’une nation [dossier] : L’effort de guerre du Canada et la montée en puissance du C.E.C. (Rémy Porte) ; Le Corps d’armée canadien à Vimy (Rémy Porte) ; Un difficile retour au pays (Patrice Warin) ; « Je me souviens Vimy 100 » : Une histoire d’amitié franco-canadienne (Patricia Guérin) ; Vimy, une bataille, un mémorial, une icône (Mélanie Morin-Pelletier) ; Aux origines de l’exposition (Racheal McCaig) ; Centenaire de la bataille de Vimy : Sous le signe de l’émotion (Jean-Pascal Soudagne) — Le Chemin des Dames, les responsabilités du pouvoir politique (Henri Ortholan) — Le Service de santé aux armées françaises au Chemin des Dames (Jean-Jacques Ferrandis) — L’artisanat de tranchée des soldats canadiens (Patrice Warin).

N° 78 (août/septembre/octobre 2017) – 84 pages : Lorraine, août 1914 – bataille de Blâmont : A la reconquête de 10 km de territoire national abandonnés par… les diplomates ! [dossier] par Romain Sertelet — Les cahiers d’un officier élève aérostier du centre d’instruction aéronautique de Valdenay, 1916 (Allain Bernède) — Le pendant allemand à la Voie Sacrée : La ligne de chemin de fer Longuyon – Pagny-sur-Moselle (Daniel Pastore) — Le général Fournier devant le Conseil de Guerre, une réhabilitation pour l’Honneur (Christophe Robinne) — Les transmissions au sein de l’aviation (Stéphane Bottero) — Cinéma – Les sentiers de la gloire : la mauvaise conscience de la France (Jean-Philippe Gunet) — Artisanat de tranchée : Demandez le programme… (Patrice Warin).

N° 79 (novembre/décembre/janvier 2017-2018) – 84 pages : « La Fayette nous voilà » [dossier] : Le général Pershing (I) par Frédéric Guelton ; Brest à l’heure américaine 1917-1919 (Jean-Yves Besselièvre) ; 1917, Fontainebleau accueille les Boys américains (Chantal Antier) ; Le sergent Paul Mirat, instructeur de l’armée américaine (Christophe Robinne) ; 1917 l’histoire du jazz en France passe par Bordeaux (Stéphane Barry & Eric Le Blay) ; Les Afros-Américains, les mal-aimés de l’armée américaine (Christine Roubert) ; La propagande américaine durant la Grande Guerre (Stéphane Barry & Marie Fauré) — 1918-2018, la Somme à l’heure australienne (Jean-Pascal Soudagne) — 1917, la bataille de Passchendaele (Steven Vandenbussche) — L’Historial franco-allemand de la Grande Guerre au Hartmannswillerkopf (Jean-Pascal Soudagne) — Artisanat de tranchée et franc-maçonnerie (Patrice Warin).

N° 80 (février/mars/avril 2018) – 84 pages : Les fusillés de la Grande Guerre : Considérations statistiques (Henri Ortholan) — La bataille de Cambrai (20 novembre – 7 décembre 1917) par Jean-Pascal Soudagne — Le général Pershing (II), 1917-1918 (Frédéric Guelton) — Le fullerphone ou la télégraphie secrète au front (Stéphane Bottero) — Les troupes italiennes en France en 1918 : De l’amertume à l’oubli (Julien Sapori) — Charles de Foucauld et la Guerre de 1914 (Pierre Sourisseau) — L’engagement des tirailleurs sénégalais dans la Grande Guerre (Benoît Bodart) — L’inscription au patrimoine mondial de l’Unesco des sites funéraires et mémoriels de la Première Guerre mondiale (Serge Barcellini) — Les monuments de la Grande Guerre à Londres (Jean-François Krause) — Artisanat de tranchée : Quand le collectionneur expose ses trésors (Patrice Warin) — Et les rubriques : Ephémérides (février/mars/avril 1918) par Jean-Pascal Soudagne ; Phrase célèbre de Raymond Poincaré : « Le diable d’homme a pour lui l’opinion et si je ne l’appelle pas, sa force légendaire fera la faiblesse d’un autre cabinet » (Jean-Pascal Soudagne) ; Un objet, une histoire : En garde ! (Michel Rouger).

N° 81 (mai/juin/juillet 2018) – 84 pages : L’armée allemande face à la << plus grande tâche de son histoire >> (Jean-Claude Laparra) — L’offensive « Michael » (21 mars – 5 avril 1918) par Yves Le Maner — La conférence de Doullens, 26 mars 1918 : A la recherche du commandement unique (Henri Ortholan) — Le 1er Corps d’armée, des offensives allemandes à l’armistice (Printemps – Automne 1918) par Christophe Robinne — La genèse de la Réserve générale d’Artillerie lourde (1915-1917) par Frédéric Guelton — Les tirailleurs somalis dans la Grande Guerre (Benoît Bodart) — La mode féminine pendant la Grande Guerre (Patrice Warin) — Artisanat de tranchée : chansons de poilus (Patrice Warin) — Et les rubriques : Ephémérides (mai/juin/juillet 1918) par Jean-Pascal Soudagne ; Phrase célèbre du général Pershing : « Infanterie, aviation, tout ce que nous possédons est à vous, pour en disposer comme vous voudrez. D’autres viendront en nombre égal aux besoins » (Christine Roubert) ; Un objet, une histoire : Coq au canon ! (Michel Rouger).

N° 82 (août/septembre/octobre 2018) – 84 pages : L’offensive Meuse-Argonne, (26 septembre-11 novembre 1918), le dernier coup de boutoir américain… (Allain Bernède) — La naissance de la Légion russe (Frédéric Guelton) — Nich, capitale de guerre du royaume de Serbie (juillet 1914-octobre 1915) par Stéphane Bottero — Le haut commandement allemand et les chars d’assaut : incompréhension ou impasse délibérée ? (Frédéric Médard) — L’Océanie dans la Grande Guerre (Benoît Bodart) — L’utilisation des voies navigables dans le Nord de la France par les Anglais durant la Grande Guerre (Stéphane Fournier) — Comment Lille fut « abandonnée » à l’été 1914 (Jacques Jourquin) — Disparus au combat : le voile déchiré (film : « La vie et rien d’autre ») par Jean-Philippe Gunet — Artisanat de tranchée : le cahier de chansons du poilu (Patrice Warin) — Et les rubriques : Ephémérides (août/septembre/octobre 1918) par Rémy Porte ; Chronique : Le raid d’Uskub ; Un objet, une histoire : Arrête ton char ! (Michel Rouger).

N° 83 (novembre/décembre/janvier 2018-2019) – 84 pages : 11e heure du 11e jour du 11e mois 1918 : l’Armistice ! [dossier] : Novembre 1918, le retrait allemand de part et d’autre de la Moselle : un mouvement que la propagande n’avait pas envisagé… (Jean-Claude Laparra) ; L’Armistice entre l’Italie et l’Autriche-Hongrie (Julien Sapori) ; Fallait-il signer un armistice le 11 novembre 1918 ? (Henri Ortholan) — La 162e Division d’infanterie de la seconde bataille de l’Aisne à la libération de Colmar (Christophe Robinne) — Les vieilles colonies dans la Grande Guerre (Benoît Bodart) — Le dragueur de mines auxiliaire Nomadic (Philippe Delaunoy) — A Verdun un millier de reconstitueurs rassemblés sous le signe de la paix (24, 25 et 26 août 2018) par Stéphane Bottero — Artisanat de tranchée : de mystérieux courriers de poilus (Patrice Warin) — Et les rubriques : Ephémérides (novembre/décembre/janvier 1919) par Rémy Porte ; Chronique : La « Wilsonmania » ; Un objet, une histoire : Le début, la fin… Et après ? (Michel Rouger) ; Phrase célèbre de Georges Clemenceau, le 11 novembre 1918 : « Honneur à nos grands morts, qui nous ont fait cette victoire. Par eux, nous pouvons dire qu’avant tout armistice, la France a été libérée par la puissance des armes » (Jean-Pascal Soudagne).
* * *

14-18, les fusillés
Mathieu Frédéric
ed. Sébirot, 91300 Massy (2013)
français – 905 pages – 24×16 cm.
Enquête minutieuse présentant 740 biographies de combattants fusillés par l’armée française durant la Grande Guerre (680 passés par les armes à l’issue d’un jugement en conseil de guerre et 60 exécutés sans jugement), toutes présentées avec la même grille d’analyse. 108 photographies de sépultures de fusillés, 33 portraits photographiques de suppliciés, quelques rares images d’exécution, des rapports médicaux (mutilations volontaires) ou des notes autographes du commandement complètent les biographies. Les témoignages poignants de 130 soldats condamnés à mourir se mêlent à ceux de leurs camarades, choqués par l’horreur du « spectacle » auquel ils assistent. Les 40 portraits photographiques interpellent le lecteur, tout comme les rares clichés d’exécutions. Et quand, au détour d’une page, apparaissent un rapport médico-légal laconique et l’ébauche, à l’aquarelle, d’un corps criblé de balles, c’est toute la froideur et la brutalité de la guerre qui s’expriment.
14-18 : Vivre et mourir dans les tranchées
Cazals Rémy & Loez André
ed. Tallandier, Paris 6e, collection Texto (2012)
français – 297 pages – 18×12 cm
La première édition de cet ouvrage a paru sous le titre Dans les tranchées de 1914-18 (editions Cairn, 2008). « A l’aide de leurs témoignages, de leurs carnets de route, de leurs lettres à la famille, à l’épouse et aux amis, de leurs souvenirs et des récits rédigés au repos ou en activité, cet ouvrage, qui tient compte des recherches les plus récentes, restitue une histoire sensible, à hauteur d’homme, et rend la parole à ceux qui vécurent au plus près de l’évènement ».
Die 164er im Weltkrieg [Le 164e dans la guerre mondiale]
Bullermann Friedrich
ed. Witte & Schrader, Hameln (ville de garnison de l’IR 164), non daté (sans doute début années 20)
allemand – 16 pages – 23×15,5 cm
Petit livret résumant l’historique de ce Régt d’Infanterie 164, 4e de Hanovre, en 1914-1918 (composant avec le 73e Fusilier d’Hanovre et le 76e d’Infanterie de Hambourg la 111e Division d’Infanterie du printemps 1915 à 1918). Imprimé en lettres gothiques et prix 30 Pfennig (après 1918 et avant la crise de 1923 ?) Introduction de « Frhr » (Freiherr) von Brandis, Generalmajor (général commandant le 164e régiment). Blason du Régt sur la couverture.
1914-1918, dans la Marne, les Ardennes et la Belgique occupées
Guerlet Paul & Barot Alphonse
ed. L’Harmattan (Paris 5e), 2014
français – 160 pages – 21,5×13,5 cm
On a beaucoup publié sur les soldats de la Grande Guerre, nettement moins sur les civils de l’arrière. Les deux récits présentés ici ont été écrits par des habitants de la campagne située juste au nord de Reims : le premier témoin était adolescent, le second instituteur à la retraite. Des expériences qui se complètent et nous en apprennent long sur la cohabitation forcée entre les Allemands et la population des zones occupées. Deux témoignages inédits incluant le début de l’occupation française en Allemagne vaincue (1919).
1914-1918 – Dans la Somme occupée
Lemaître Jean-Michel & Lemaître Marie Christine
ed. Alan Sutton, Saint-Cyr-sur-Loire (37), collection Mémoire en images (2007)
français – 128 pages – 23,5×16,5 cm
Bel ouvrage réalisé par ce couple. Superbes photos du front de la Somme occupée avec soldats allemands et civils français.
1914-1918 dans le Nord – Survivre en pays occupé
Allender Roland
ed. Alan Sutton, Saint-Cyr-sur-Loire (37), collection Mémoire en images (2006)
français – 126 pages – 23,5×16,5 cm.
1914-1918 – Hommage aux poilus et à la France en guerre
Miquel Pierre
ed. Michel Lafon, 2004
français – 158 pages – 31×26 cm
En novembre 1914, personne ne croit à une longue guerre. Les soldats appelés — plus de huit cent mille, venus de la métropole et des colonies — sont sûrs de rentrer chez eux avant Noël. Forts d’une culture de défense du territoire depuis l’invasion de 1870 par les Allemands, les Français se sont préparés à combattre. Les généraux pensent que la puissance de feu des mitrailleuses, des fusils Lebel et des canons à tir rapide freinera vite l’ennemi. Mais c’est sous-estimer la force de frappe des armées adverses… Pierre Miquel nous livre ici le récit passionné de ces quatre ans de lutte contre l’envahisseur. Derrière les dunes des Flandres, dans la glaise de Picardie, dans les forêts vosgiennes, des hommes vont organiser leur quotidien, se battre, soigner leurs blessés, compter leurs morts : un million cinq cent mille jeunes Français offerts à la patrie, tandis qu’à l’intérieur des terres on résiste, on prie, on pleure ou l’on attend. Grâce aux premières techniques de couleur du XXe siècle, découvrez plus de deux cent photographies de l’époque : uniformes, artillerie, poilus dans les tranchées, campements, bataillons, hôpitaux, vie dans les villes et villages à l’arrière… sans oublier les premiers « chevaliers du ciel » et les incroyables photos de combats. Ces photos en couleur, les premières de l’histoire, sont réunies dans cet ouvrage grâce aux reproductions de magnifiques autochromes. Accompagné d’un DVD documentaire « les Poilus » de 52mn.
1914-1918 Images de l’arrière-front – Raoul Berthelé, lieutenant et photographe
Cazals Rémy
ed. Privat, 2008.
français – 127 pages – 28,5×24,5 cm
Ouvrage réalisé avec la participation du Centre d’interprétation de Suippes – Marne 14-18. Raoul Berthelé, ingénieur-chimiste initié à la photographie, est mobilisé en 1914 et emporte avec lui son appareil photographique qui le suivra durant tout son périple. Ses clichés illustrent la Grande Guerre sous un angle différent : la vie à l’arrière-front. Photographies de mouvements de troupes, convois de prisonniers, travaux dans les nécropoles comme des portraits plus intimistes d’hommes et de femmes qui nous rappelle que la vie continue malgré tout.
1914-1918 : le Nord se souvient (balade)
Magazine LE NORD n° 218 (article pages 22-27 + photo couverture)
ed. Conseil Général – département du Nord, octobre 2008
français – 31 pages – 30×21 cm
Vie quotidienne sous l’occupation allemande à travers les yeux d’une jeune Nordiste qui se confie à son journal. Article illustré de petites photos et reproductions du journal.
1914 – La guerre est déclarée
L’Est Républicain ; Collection Grande Guerre – volume 1 (collectif)
ed. septembre 2010
français – 96 pages – 23×16,5 cm.
1914, la guerre et le mouvement ouvrier français
Becker Jean-Jacques & Kriegel Annie
ed. Armand Colin, 1964.
français.
1914, les armées de l’Alliance [hors-série] – 14-18, le magazine de la Grande Guerre (HS MS N°2)
Soudagne Jean-Pascal
ed. 14-18, le magazine de la Grande Guerre, Saint-Cloud (92), en coédition avec le Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux, décembre 2014
français – 96 pages – 26×19 cm.
1914, les armées de l’Entente [hors-série] – 14-18, le magazine de la Grande Guerre (HS MS N°1)
Verney Jean-Pierre
ed. 14-18, le magazine de la Grande Guerre, Saint-Cloud (92), en coédition avec le Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux, septembre 2014
français – 98 pages – 26×19 cm.
1914, les armées de la République entrent en guerre [hors-série] – 14-18, le magazine de la Grande Guerre H.S. 2
Bernède Allain
ed. SOTECA, Saint-Cloud (92), 2005
français – 84 pages – 29,7×21 cm.
1914. Les Atrocités allemandes – La vérité sur les crimes de guerre en France et en Belgique
Horne John & Kramer Alan
ed. Tallandier, Paris 6e (2011 pour la version en français), collection Texto
français – 674 pages – 18×12 cm
<< 4 août 1914. Les armées allemandes envahissent la Belgique neutre. Les premières rumeurs d’exactions se répandent : exécutions, prises d’otages, viols, pillages, boucliers humains... Les récits se multiplient, venant bientôt du Nord et de l’Est de la France. Réalité ou « bourrage de crâne » de la propagande alliée ? Les historiens irlandais John Horne et Alan Kramer ont mené l’enquête et les sources livrent une réponse accablante : d’août à octobre 1914, près de 6 500 civils belges et français ont été intentionnellement assassinés, des centaines de villages (voire de villes) ravagées par l’armée allemande. Donnant pour la première fois le témoignage des deux parties, cette enquête analyse avec rigueur les réactions des populations, de leurs gouvernements et plus généralement de l’opinion publique en France, en Belgique et dans six autres pays européens. >>
1914 : l’été meurtrier de la fortification française (Longwy, Montmédy, Givet, Maubeuge, Troyon)
BATAILLES H.S. N° 16 (revue) – Hohnadel Alain & Mary Jean-Yves
ed. Histoire & Collections, Paris 11e, 2008
français – 84 pages – 30×23 cm.
1915 – La guerre d’usure
coédité par L’Est Républicain et 14-18, le magazine de la Grande Guerre (H.S. N°9) ; Collection Grande Guerre – volume 2 (collectif)
ed. septembre 2011
français – 96 pages – 23×16,5 cm.
1916 – Le grand massacre
coédité par L’Est Républicain et 14-18, le magazine de la Grande Guerre (H.S. N°10) ; Collection Grande Guerre – volume 3 (collectif)
ed. octobre 2012
français – 96 pages – 23×16,5 cm.
1917, l’année des chars – Verdun, août 1917
BATAILLES N° 25 (Revue – collectif)
ed. Histoire & Collections, Paris 11e, Déc-Janv 2007-2008
français – 84 pages – 30×23 cm.
1917 – L’année incertaine
coédité par L’Est Républicain et 14-18, le magazine de la Grande Guerre (hors-série) ; Collection Grande Guerre – volume 4 (collectif)
ed. août 2013
français – 96 pages – 23×16,5 cm.
1918-1978 – Les Canadiens à Cambrai
Bacquet Michel
édité par la ville de Cambrai ? (1978)
français – 18 pages – 21×15 cm
Petit fascicule réalisé en l’honneur du 60e anniversaire de la libération de la ville (souvenir de l’exposition à l’Hôtel de Ville). Les quelques photos noir & blanc sont malheureusement de mauvaise qualité (photocopies). Rappel historique des 3 batailles de Cambrai (invasion août 14, bataille des tanks en novembre 17 et la délivrance en septembre 18). Cambrai sera délivrée par les troupes canadiennes officiellement le 09 octobre 1918. C’est un champ de ruines…
1918 – De la grande peur à la victoire
Miquel Pierre
ed. Tallandier, Paris (9e), Collection Texto (2018)
français – 416 pages – 18×12 cm
Le 11 novembre 1918, les combats cessent sur le front de France. Les hommes sortent des tranchées, la foule se presse à la Concorde, dans le monde entier la joie éclate. Mais les hommes ont payé cette paix d’un lourd tribut. Le conflit n’a jamais été si meurtrier qu’en 1918. 21 mars : les Allemands attaquent sur le front de Saint-Quentin. Quatre mois durant, les Alliés frôlent la défaite. 18 juillet : les Français contre-attaquent, avec l’appui des Américains et des chars. Il faudra trois mois pour acculer l’Allemagne à la défaite. 11 novembre : à 10 h 55, le soldat Trébuchon tombe frappé d’une balle dans la tête, le dernier des huit millions de victimes. Pierre Miquel a profondément renouvelé l’histoire de 1918, l’année de la victoire. Une victoire douloureuse, celle des poilus, mais aussi des nations combattant en France pour la paix et la liberté des peuples.
1918 – Du Chemin des Dames à la Marne. Offensive allemande et résistance alliée (27 mai – 3 juin 1918)
Alcaix Gil
ed. Ysec Editions, Louviers (27), 2012
français – 176 pages – 24×16 cm
Cet ouvrage présente le récit détaillé des combats entre Allemands et Alliés entre le 27 mai et le 3 juin 1918. Il se situe principalement -mais pas uniquement- au niveau des combattants de toutes les armées engagées au milieu des champs de l’Aisne et de la Marne en pleine floraison dans ces journées printanières, capitales pour le sort du conflit. Il s’agit aussi bien de comprendre les objectifs des états-majors, de percevoir les innovations mises en œuvre ou perfectionnées dans cette bataille (rôle de l’artillerie, de l’aviation, combinaison des armes, emploi des chars légers) mais aussi, à travers journaux des unités engagées et témoignages des soldats, d’étudier au quotidien le vécu des participants à ces journées si intenses et décisives.
1918, Images de la victoire – 80e anniversaire
Miquel Pierre
ed. Tallandier, Paris 14e (1998)
français – 224 pages – 30×23 cm
Récit-photos chronologique de l’année 1918 (250 photos). Cet album est le récit en images de cette année de guerre, et finalement de paix. Chaque épisode combine sur une double page un texte bref, des photographies, la carte des opérations et des encadrés.
1918 : La délivrance
coédité par L’Est Républicain en partenariat avec 14-18, le magazine de la Grande Guerre et l’Education nationale (hors-série) ; collection Grande Guerre – volume 5 (collectif)
ed. mai 2014
français – 96 pages – 23×16,5 cm.
1918, La Victoire – 80e anniversaire
Miquel Pierre
ed. Tallandier, Paris (14e), 1998
français – 399 pages – 22,5×14,5 cm
Un récit des grands faits militaires, de la bataille du Kaiser (21 mars) aux derniers morts du 11 novembre. C’est aussi l’histoire de l’arrière, celui des ouvriers, des immigrés, des femmes, le jeu des politiques, confrontés à la lassitude des populations, préoccupés par la gestion difficile des coalitions avant de l’être par le bouleversement qu’entraîne la victoire dans toute l’Europe.
1918 – Les clefs de la victoire
ARMES – MILITARIA Magazine H.S. N° 70 (revue)
Buffetaut Yves
ed. Histoire & Collections, Paris (non daté).
français – 82 pages – 29,75×21 cm.
1918 – The german offensives (in France & Flanders) – Rare photographs from wartime archives [1918 – Les offensives allemandes (en France et dans les Flandres) – Rares photographies des archives du temps de guerre]
Sheen John
ed. Pen & Sword Military (U.K. – collection : Images of war), 2007
anglais – 159 pages – 24,5×18,75 cm
Beaucoup de superbes photos d’époque de France et de Belgique, récoltées par sa fille lorsqu’elle habitait en Allemagne (Munich). Juste un peu dommage que la taille des images soient petites et la qualité de reproduction pas top (manquent souvent de netteté). Cela reste un ouvrage très intéressant. Je recommande :-).
1919 : Les illusions de la gloire – (Tome 1 des Dossiers secrets de la France contemporaine)
Paillat Claude
ed. Robert Laffont, 1979
français – 541 pages – 24×16 cm
Illusions de la victoire et glissement vers la Deuxième Guerre mondiale – Histoire.
6e Régiment du Génie – un Régiment, une Ville de qualité [Angers] – une Tradition, l’Intervention Extérieure
Hamelin Fabrice
éd. Lavauzelle (Charles), Panazol (87) & Paris (série ALBUMS), 1998
français – 132 pages – 30,75×23,25 cm
Un très beau livre agrémenté de belles photos, sur l’histoire du 6e R.G. (dont période 14-18) et sur l’Arme du Génie à Angers (49). Les anciens de l’E.A.G. y reconnaîtront également certains lieux ;-).
90 ans après – Archives inédites des communes de l’Aisne dans la Grande Guerre
Collectif – Coordination : Rembert Sébastien & Roelly Aude / Textes : Allart Jean-Pierre, Rembert Sébastien, Roelly Aude & Marival Guy / Post-face : Prost Antoine / Recherche et sélection des documents et illustrations : Allart Jean-Pierre, Dumain Jean-Christophe, Durançois Caroline, Rembert Sébastien & Roelly Aude.
ed. Archives départementales de l’Aisne, 2008
français – 248 pages
Qu’elles aient été situées dans la zone occupée par les Allemands, dans la zone de front ou dans la zone restée libre, les communes de l’Aisne ont été très durement touchées par la Grande Guerre. C’est à travers des documents d’archives issus des fonds communaux qu’est présentée la vie quotidienne dans l’Aisne pendant la guerre et l’immédiat après-guerre. On y découvre les soldats à l’heure des exercices de cantonnement, prisonniers, blessés mais aussi publiquement honorés par la Patrie pour leur sacrifice. On y voit les civils en butte aux difficultés de ravitaillement ou de circulation, à la merci de l’occupant puis tentant, après guerre, de relever les ruines pour reprendre une vie normale. Destiné à faire connaître la richesse des archives communales, cet ouvrage richement illustré met en valeur plus de 80 documents issus des fonds communaux des Archives départementales de l’Aisne ou encore conservées dans les communes. Cette plongée dans les archives de villes et villages de l’Aisne apporte un éclairage nouveau sur la vie quotidienne pendant la guerre et dans l’immédiat après-guerre au coeur d’un territoire partagé, de part et d’autre de la ligne de front, entre une zone libre au sud et une zone occupée au nord.

retour

A

À bord des croiseurs de bataille
Young Filson
ed. Payot, Paris (1927), collection de mémoires, études et documents pour servir à l’histoire de la guerre mondiale
français (traduction René Levaique) – 228 pages
Témoignage de l’auteur sur sa vie dans la marine durant la Première Guerre mondiale.
À l’Ouest rien de nouveau
Remarque Erich Maria
ed. Stock, 1977
traduction française – 287 pages – 16,5×11 cm
Titre original « Im Westen nichts Neues » (édition originale 1929).
L’affaire Dreyfus
Miquel Pierre
ed. Presse Universitaire de France (P.U.F.), Collection Que sais-je ? (2003 ; réédition de l’ouvrage de 1959)
français – 128 pages – 17,5×11,5 cm
L’affaire Dreyfus a fini depuis longtemps de diviser le pays, les salons et jusqu’aux familles. L’innocence du capitaine Dreyfus ne souffre pas discussion. En revanche, l’Affaire elle-même, par son ampleur et ses conséquences, est devenue un objet d’histoire toujours aussi vivant : à travers elle, l’antisémitisme de la France de la fin du XIXe siècle, le pouvoir de la presse, la naissance de la figure de l’intellectuel, le triomphe (tardif) de l’opinion sur les forces traditionnelles que sont le Parlement, le Gouvernement, la Justice et l’Armée. Cet ouvrage retrace histoire de l’Affaire, de l’accusation d’espionnage à la réhabilitation du capitaine Dreyfus.
Les Africains et la Grande Guerre – L’appel à l’Afrique (1914-1918)
Michel Marc
ed. Karthala, 2003
français – 302 pages
Pendant la Grande Guerre, 200 000 « Sénégalais » d’A.O.F. ont servi la France, plus de 135 000 sont venus combattre en Europe, 30 000 d’entre eux, soit un sur cinq, n’ont jamais revu les leurs… Dans le malheur de la guerre, ces sacrifiés ne le furent ni plus ni moins que leurs frères d’armes, les fantassins de la métropole. Néanmoins, leur sacrifice constitue encore aujourd’hui un élément très sensible des relations entre la France et l’Afrique. La « cristallisation » des pensions, autrement dit le gel de la dette contractée par la métropole, reste au coeur du contentieux. C’est l’histoire de cet engagement des Africains au service de la France que retrace d’abord ce livre.
Afrikanische Spiele [Jeux africains]
Jünger Ernst
Edition originale 1936
allemand.
L’alimentation du soldat allemand à travers l’archéologie [article] in ARCHÉOTHÉMA – Histoire et archéologie N° 35
Landolt Michaël
ed. Archeodunum SAS, Chaponnay (69), 2014
français – pages 62-67 – 28,6×21 cm.
L’alimentation du soldat allemand sur les fronts d’Alsace et de Champagne à travers l’approche archéologique des dépotoirs de la Première Guerre mondiale
Landolt Michaël & Lesjean Frank
paru dans les Cahiers Alsaciens d’Archéologie d’Art et d’Histoire, LII, 2009
français – pages 139-159
Document consulté sur le site du CRID 14-18 (Collectif de Recherche International et de Débat sur la Guerre de 1914-1918). Source : http://www.crid1418.org/doc/textes/Landolt%20et%20Lesjean%202009.pdf.
L’alimentation du soldat en 14-18 (abécédaire) – Du singe et du pain KK
Dupuich Jean-Jacques
ed. Ysec Editions, Louviers (27), 2012
français – 128 pages – 29,7×21 cm
Allied small arms of World War One [Les armes légères des Alliés de la Première Guerre mondiale]
Walter John
ed. The Crowood Press, United Kingdom – 2000
anglais – 192 pages – 25,25×19,75 cm
Références détaillées des armes et de leurs munitions.
L’âme des chefs – Récits de guerre et méditations
Des Vignes Rouges Jean
ed. Perrin et Cie, librairie académique (Paris), 1917
français – 304 pages – 19×12 cm.
Les animaux dans la Grande Guerre
Saint-Bastien Jean-François
ed. Alan Sutton, Saint-Avertin (37), collection Evocations (2014)
français – 176 pages – 23,5×16,5 cm
« Des poux, des rats, des barbelés, des puces, des grenades, des bombes, des trous d’obus, des cadavres, du sang, de l’eau-de-vie, des souris, des chats, des gaz, des canons, de la boue, des balles, des tirs de mortier, du feu, de l’acier, c’est ça, la guerre ! L’oeuvre du diable ! » Otto Dix, peintre et soldat de la Grande Guerre. Dans cette funeste énumération, on trouve quelques animaux, des nuisibles surtout, mais il y en avait bien d’autres sur le front. Ainsi, chevaux, chiens et pigeons avaient un rôle militaire. Présents aux côtés des soldats, ils assumaient des tâches logistiques ou de transmission. Dans cet ouvrage très illustré et très documenté, Jean-François Saint-Bastien déniche les bêtes et bestioles de tout poil qui furent les amies ou les ennemies du soldat. Vous y apprendrez que l’équivalent de la Croix-Rouge existait pour les chevaux et que les chiens aussi étaient réquisitionnés pour l’effort de guerre. Vous découvrirez des héros à quatre pattes et des sauveteurs ailés, ou encore des recettes miracles utilisées pour se débarrasser de la vermine… L’auteur décortique également la symbolique animale utilisée dans la propagande et nous montre comment les soldats rendaient hommage à leurs compagnons d’infortune. Il livre ici une approche originale et inédite de la Première Guerre mondiale.
Annäherungen Droguen und Rausch [Approches, drogues et ivresses]
Jünger Ernst
ed. Ernst Klett Verlag, Stuttgart, 1970
allemand.
Approche archéo-anthropologique des tombes de soldats disparus en Lorraine [article] in ARCHÉOTHÉMA – Histoire et archéologie N° 35
ed. Archeodunum SAS, Chaponnay (69), 2014
français – pages 72-77 – 28,6×21 cm.
Approches, drogues et ivresses
Jünger Ernst
ed. Gallimard (collection Folio / Essais), 1991 (réédition de la traduction française de 1973)
français – 570 pages – 17,75×10,75 cm
Titre original : « Annäherungen Droguen und Rausch« . Sans rapport (direct) avec ses expériences de la Première Guerre mondiale, Jünger analyse en littéraire le recours de l’homme contemporain aux « paradis artificiels », une des interrogations fondamentales de l’époque moderne.
L’archéologie de la Grande Guerre
Desfossés Yves & Jacques Alain & Prilaux Gilles
ed. Ouest-France / INRAP (Institut National de Recherches Archéologiques Préventives), 2008
français – 128 pages – 25,75×19,5 cm
Des photos d’époque et beaucoup de superbes photos de fouilles. Un peu de pièces de fouille (notamment de l’artisanat de tranchées) et des photos de fouilles de tombes et fosses communes de soldats.
L’archéologie de la Grande Guerre [dossier]
ARCHÉOTHÉMA – Histoire et archéologie N° 35 (Revue – collectif : ADAM Frédéric, COULAUD Alexandre, DESFOSSÉS Yves, DEVEVEY Frédéric, DUNKLEY Mark, FONT Caroline, JACQUES Alain, LANDOLT Michaël, LE BAILLY Matthieu, LE NAOUR Jean-Yves, NOUREUX Stéphane, PRILAUX Gilles, REYMOND Yves G., SARRAZIN Sabrina, TALON Marc)
ed. Archeodunum SAS, Chaponnay (69), juillet-août 2014
français – 100 pages – 28,6×21 cm
Articles : L’archéologie de la Grande Guerre : Un nouveau champ d’étude ? — Les grandes phases de la Première Guerre mondiale — L’équipement des fantassins de la Grande Guerre — L’archéologie de la Grande Guerre en France — Les potes de Grimsby : des combattants unis au-delà de la mort — Le canal Seine-Nord Europe, ou l’intégration des vestiges de la Grande Guerre dans un vaste programme archéologique français — La découverte d’un poilu, sur le tracé du canal Seine-Nord Europe — La découverte d’Alain-Fournier et de ses frères d’armes — Des sous-marins anglais et allemands : Gestion de l’héritage militaire moderne sous-marin — La galerie allemande du << Kilianstollen >> : Une découverte exceptionnelle pour l’archéologie de la Grande Guerre à Carspach (Haut-Rhin) — Arras 1917 : Le rôle des carrières dans la Bataille d’Arras — Les gares régulatrices française et américaine de Marcilly-sur-Tille (Côte-d’Or : 1914/1919) — L’alimentation du soldat allemand à travers l’archéologie — Traumatismes et blessures, d’après l’analyse des squelettes — Approche archéo-anthropologique des tombes de soldats disparus en Lorraine — Soldats et parasites, une autre guerre.
L’archéologie de la Grande Guerre en France [article] in ARCHÉOTHÉMA – Histoire et archéologie N° 35
Desfossés Yves, Jacques Alain & Prilaux Gilles
ed. Archeodunum SAS, Chaponnay (69), 2014
français – pages 14-19 – 28,6×21 cm.
L’archéologie de la Grande Guerre : Un nouveau champ d’étude ? [article] in ARCHÉOTHÉMA – Histoire et archéologie N° 35
Coulaud Alexandre
ed. Archeodunum SAS, Chaponnay (69), 2014
français – pages 4-5 – 28,6×21 cm.
L’archéologie de la Première Guerre mondiale en Alsace : organisation défensive et aspects inédits de la vie quotidienne du combattant
Landolt Michaël
français – pages 176-181
Document consulté sur le site du CRID 14-18 (Collectif de Recherche International et de Débat sur la Guerre de 1914-1918). Source : http://www.crid1418.org/doc/textes/Landolt%202009b.pdf.
L’Argonnenbahn
Ehret Thierry
ed. Ysec Editions, Louviers (27), 2017, collection Armes & véhicules de la Grande Guerre
français – 32 pages – 24×16 cm
On prête à von Moltke, chef d’état-major des armées allemandes à partir de 1906, les propos suivants : « Ne construisez pas de forteresses, construisez des chemins de fer. » L’essor des chemins de fer allemands à voie normale et à voie étroite fut considérable durant la Première Guerre mondiale. Au printemps 1918, 1 370 kilomètres de voies étroites allemandes sont exploités sur le front français. Le réseau à voie étroite de l’Argonne, qui est évoqué dans de nombreux historiques allemands et qui compte parmi les plus importants de ce front, a été construit à partir du premier automne de la guerre. Livret illustré d’excellentes photographies d’époque.
L’armée allemande en 1918 [Hors-série] – 14-18, le magazine de la Grande Guerre (HS2 collection « Les armées belligérantes »)
Ortholan Henri
ed. SOTECA, Saint-Cloud (92), 2009
français – 100 pages illustrées – 26×19 cm
En 1914, l’armée allemande est à bien des égards la meilleure armée du monde. Mais comme celles de tous les belligérants, elle connaît jusqu’en 1918 une évolution inévitable. En quatre ans de guerre, elle procède à des adaptations liées à la durée du conflit qui lui permettent de rester un outil redoutable, malgré une situation défavorable due à son isolement géographique. Faute d’avoir pu abattre la France en septembre 1914, elle est contrainte de soutenir un conflit long et sur plusieurs fronts pour lequel elle n’était pas plus préparée que les autres armées. Certes l’Allemagne parvient à soutenir un effort d’armement impressionnant en 1918 encore mais non sans difficultés.
L’armée Allemande pendant la Grande Guerre
Ehret Thierry
ed. Ysec Editions, Louviers (27), octobre 2014
français – 84 pages – 29,5×21 cm
Plus de 160 photographies d’époque.
L’armée britannique dans la Grande Guerre [Hors-série] – 14-18, le magazine de la Grande Guerre (HS4 collection « Les armées belligérantes »)
Hadley Frédérick
ed. SOTECA, Saint-Cloud (92), 2011
français – 26×19 cm
Recrutement et structure des troupes de l’empire, commandement, doctrine et tactiques.
L’armée française en 1918 [Hors-série] – 14-18, le magazine de la Grande Guerre (HS1 collection « Les armées belligérantes »)
Guelton Frédéric
ed. SOTECA, Saint-Cloud (92), 2008
français – 26×19 cm
100 pages illustrées ?
Les armes à feu françaises
Venner Dominique
ed. Jacques Grancher, 1979
français – 341 pages – 21×17,5 cm.
Armi ed equipaggiamenti del l’Esercito Italiano nella Grande Guerra: 1915-1918 [Armes et équipements de l’Armée Italienne dans la Grande Guerre : 1915-1918]
Mantoan Nevio
ed. Gino Rossato (Novale, Valdagno, Vicenza), 1996
italien – 190 pages – 28,5×20,5 cm.
Arras 1917 : Le rôle des carrières dans la Bataille d’Arras [article] in ARCHÉOTHÉMA – Histoire et archéologie N° 35
Jacques Alain
ed. Archeodunum SAS, Chaponnay (69), 2014
français – pages 50-55 – 28,6×21 cm.
D’Arras à Cambrai (par le chemin le plus long) – 1914-1918 [Histoire de Hillie Foley, sergent-major canadien]
Gravel Michel
ed. Ysec Editions, Louviers (27), 2008
français – 175 pages – 24×16 cm
Recherches historiques et souvenirs familiaux sur des combattants canadiens d’une même unité d’infanterie, le Royal Montreal Regiment (RMR). Photos d’époque et actuelles prises sur le terrain. Belle étude historique replacée à l’échelle des individus, je recommande.
L’arrière : en avant toute ! [hors-série] – 14-18, le magazine de la Grande Guerre (HS MS N°4)
Rouger Michel (direction)
ed. 14-18, le magazine de la Grande Guerre, Saint-Cloud (92), en coédition avec le Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux, décembre 2016
français – 97 pages – 26×19 cm.
Art des mines
l’Encyclopédie Diderot & d’Alembert
ed. Bibliothèque de l’image, 2002
français – 72 pages – 31,5×23 cm
Réédition des planches originales (techniques des 17e – 18e siècles). Recueil de planches de la célèbre encyclopédie dans leur présentation originale. Superbes illustrations, avec l’outillage présenté.
L’artillerie allemande 1914-1918
BATAILLES H.S. N° 4 (Revue) – Dutrône Christophe (préparation : Philippe Charbonnier, Jean-Marie Mongin, Antoine Poggioli & Nathalie Senhadji)
ed. Histoire & Collections, Paris 11e (2005)
français – 81 pages – 30×23 cm
L’organisation, les matériels et les tactiques de l’Artillerie allemande – bibliographie. Superbes photos dont grands formats. Je recommande :-).
Artillerie allemande – Les projectiles
Grand Quartier Général des Armées du Nord et du Nord-Est – Etat-major – 2e Bureau et Artillerie (D.G.I.A.)
ed. Imprimerie Nationale, Paris (1917)
français – 400 pages
Résumé succinct de la documentation dont l’Armée française disposait alors vers la fin de 1917 sur les projectiles de l’artillerie allemande (y compris celle de tranchée). En fait une véritable bible du « projo » allemand ! Ce livre s’inspire notamment d’ouvrages parus dans ce domaine, comme cette excellente publication << Notes on German Shells >> [obus allemands] éditée par le Grand Quartier Général britannique. Ont aussi été exploitées des sources telles les << Notes on German Fuzes >> [fusées allemandes] du General Staff-General Headquarters, la << Notice pour l’identification des projectiles et matériels de gros calibres >> (R.G.A.L. 2e Bureau), ainsi que cet << Examen des munitions ennemies provenant des Armées >> (Section technique de l’Artillerie). De nombreux dessins cotés et en couleur accompagnent les descriptions, présentant peintures et marquages des projectiles. Ce recueil passe en revue les obus explosifs et à balles (ou shrapnels), les bombes de tranchée et les projectiles à gaz. Toute une panoplie depuis le calibre 2 cm jusqu’au 42 cm !
L’artillerie de tranchées (mortier, Minenwerfer & crapouillot) article de la revue Ligne de Front Hors-série N° 1
Moreau Pierre
ed. Caraktère SARL (Aix-en-Provence), juillet-août 2007
français – pages 88-91 – 30×23 cm.
Artisanat de tranchée
Warin Patrice
ed. Ysec Editions, Louviers (27), 2005
français – 256 pages – 27×21 cm
Tome 2 avec près de 300 photos en couleurs.
Artisanat de tranchée & briquets de poilus de la guerre 14-18
Warin Patrice
ed. Ysec Editions, Louviers (27), 2001
français – 208 pages – 28×21,5 cm
Tome 1 avec 250 photos en couleurs.
Aspach-Carspach – Lerchenberg et Lerchenholz (Haut-Rhin) : découvertes archéologiques sur la première ligne de front allemande (1914-1918)
Landolt Michaël, Decker Emile, Leprovost Céline, Lesjean Frank & Putelat Olivier
français – pages 19-48
Document consulté sur le site du CRID 14-18 (Collectif de Recherche International et de Débat sur la Guerre de 1914-1918). Source : http://www.crid1418.org/doc/textes/archeo_AspachCarspach.pdf.
Atatürk
Daniel Georges
ed. Chronique Mediatoon Licensing, Paris 18e, collection Chronique de l’histoire (2011)
français – 168 pages – 29,5×23,5 cm
Cette chronique sous la direction de Catherine et Jacques Legrand, riche de plus de 300 photos et illustrations, retrace la vie de Mustafa Kemal Atatürk (1881-1938), homme d’Etat exceptionnel qui voulut ancrer la Turquie dans la modernité occidentale.
Atlas de la Première Guerre mondiale – 1914-1918, la chute des empires européens
Buffetaut Yves & Legoff Fabrice
ed. Autrement (collection : MINI-ATLAS), 2005
français – 80 pages – 24×17 cm
Atlas de l’Histoire de France
Perrin (librairie académique) – Sous la direction de Rémond René
ed. Mathilde Aycard, 1996
français – 254 pages – 29,5×23,5 cm
Illustrations, cartes et frises chronologiques par thème ou époque.
D’Attiche aux Cinq Piliers – Souterrains de la Grande Guerre
Bonnard Jean-Yves & Guénaff Didier
ed. Association Patrimoine de la Grande Guerre Oise-Aisne, 1999, Noyon (60) ?
français – 64 pages – 21×15 cm
Collection La Première Guerre Mondiale dans l’Oise ; préface du général de Percin et postface de Stéphane Audoin Rouzeau.
L’aviation durant la Grande Guerre 1914-1918
Pacaud Serge
ed. Communication-Presse-Edition (CPE), Pruniers (Loir-et-Cher), 2018
français – 192 pages – 26,5×19,5 cm
Ouvrage illustré par les cartes postales et journaux de l’époque.
Aviation – Les premières années de l’aéronautique
Almond Peter
Könemann (photos) – ed. The Hulton Getty Picture Collection, 1997
anglais + allemand + français – 352 pages – 30,5×26,75 cm
Thème : Pionniers de l’aviation (super album photo en trois langues).

retour

B

La bataille d’Arras-Vimy – Avril 1917
Buffetaut Yves
ed. Ysec Editions, Louviers (27)
français – 120 pages – grand format
Avec 184 photos (presque toutes d’époque) et quatre cartes.
Bataille de Cambrai
Bacquet Michel
livre édité à l’occasion de la commémoration du 60ème anniversaire de la bataille de Cambrai les 17-22 novembre 1977 ; imprimé à Cambrai (octobre 1977)
français – 111 pages – 24×16,5 cm
Nombreuses et belles photos N&B, témoignages de combattants britanniques, carte de la bataille en fin d’ouvrage, dédicace de l’auteur.
La bataille de la Marne
Miquel Pierre
ed. Plon, Paris (2003)
français – 396 pages – 22,5×14 cm
La Marne est à la France ce que Tannenberg est aux Allemands, Stalingrad aux Russes, la bataille d’Angleterre pour les Anglais : une bataille d’arrêt où s’engagent toutes les forces d’une nation contre l’invasion. C’est pourquoi on parle du miracle de la Marne. Du 15 août au 5 septembre 1914, le bilan est de 250 000 morts, blessés et disparus. La France est envahie jusqu’à la Marne. Les soldats de Joffre font retraite depuis quinze jours. Le gouvernement est parti à Bordeaux. Trois armées allemandes marchent sur Paris. La guerre est perdue. Et c’est le miracle. Sur 245 kilomères, de Meaux à Verdun, la résistance s’organise. Les civils aident les soldats, les soignent, les enterrent, renseignent, nourrissent, abritent, cachent. Et subissent les exactions, l’occupation, les bombardements, les incendies, les pillages, les massacres de chevaux. Cinq journées atroces, durant lesquelles les pantalons rouges prennent leur revanche, et gagnent. Le miracle, c’est leur courage et celui des populations. Les poilus de la Marne ont sauvé le pays. Ils ne savent pas qu’ils en ont encore pour quatre ans. Mais la France ne connaîtra plus d’invasion.
Cahier central illustré.
La bataille de la Marne [Hors-série] – 14-18, le magazine de la Grande Guerre H.S. 1
Guelton Frédéric
ed. SOTECA, Saint-Cloud (92), 2004
français – 84 pages.
La bataille des frontières
Claudel Jean-Paul
ed. Editions de l’Est, 1999
français – 223 pages
S’appuyant sur des témoignages et des documents, l’auteur retrace la chronologie minutieuse des évènements qui ont marqué la « bataille des frontières » jusqu’en septembre 1915. + 37 photos NB, 5 cartes, 10 planches, 1 reproduction de peinture.
Batailles de Champagne – 1914-1915
Bernard Gilles & Lachaux Gérard (co-auteurs) ; Thers Alexandre & Poggioli Antoine (conception, mise en page et réalisation)
ed. Histoire & Collections, Paris, 2008
français – 112 pages – 32×23,5 cm
Bel ouvrage avec photos d’époque, de pièces de fouille, de collection et de mannequins, ainsi que des documents, cartes et plans.
Beiträge zur Geschichte des Regiment Hamburg [traduction française : Témoignage sur l’histoire du 76e régiment d’infanterie de Hambourg]
Nau, Oberstleutnant [lieutenant-colonel]
Edition originale 1925
allemand.
Beneath Flanders fields – The Tunneller’s war 1914-1918 [Sous les champs des Flandres – La guerre des tunneliers en 1914-1918]
Barton Peter & Doyle Peter & Vandewalle Johan
ed. Spellmount, Staplehurst (Kent), 2004
anglais – 304 pages ! – 28,25×22,5 cm
Formidable ouvrage sur la guerre des mines dans les Flandres par les Britanniques. Superbes photos d’époque et de fouilles contemporaines (l’équipe a vidé à l’aide de pompes des mines noyées, innondées, mais demeurées intactes avec du matériel abandonné !) + cartes et plans. Un véritable régal pour le lecteur, associant milieu souterrain tout ce qu’il y a de plus authentique, vestiges et émouvantes pièces de fouille retrouvées sur place. On ressent vraiment la présence des soldats en ces lieux. Je recommande :-) !
Beste Gelegenheit zum Sterben [lit. « Les meilleures chances de mourir »]
Richert Dominique (ou Dominik)
ed. Knesebeck & Shuler (Munich) 1989
allemand.
Oeuvre traduite sous le titre : Cahiers d’un survivant – Un soldat dans l’Europe en guerre (1914-1918).
Les boches du Nord, les réfugiés français de la Grande Guerre (1914-1920)
Nivet Philippe
édité en 2004
français.
Le Bois-le-Prêtre [Scènes de vie, scènes de mort sous l’objectif de photographes français et américains]
Czubak Nicolas
ed. Ysec Editions, Louviers (27), collection La guerre en images (2015 ou réédition 2018)
français – 96 pages – 27×22 cm
Le Bois-le-Prêtre, haut-lieu de la Première Guerre mondiale situé à mi-chemin entre Metz et Nancy, aux portes de Pont-à-Mousson, est un champ de bataille qui a déjà fait l’objet de plusieurs études, et ce, dès le lendemain du conflit. Pour autant, cent ans plus tard, le site fascine et interroge toujours autant, aussi bien par la violence des événements qui s’y sont déroulés que par l’héritage culturel et patrimonial qu’il a légué aux générations suivantes. Dans cet ouvrage, l’auteur exploite une documentation photographique inédite, de plus de 150 clichés, réalisée essentiellement entre mars et août 1915 par plusieurs photographes amateurs français et américains de la 2e section d’ambulances américaines.
Bombe a mano austriache (1914 – 1918) – [Grenades autrichiennes (1914-1918)]
Mantoan Nevio
ed. Gaspari (Paolo Gaspari editore, Udine), 2001
Collection : « Guerra e collezionismo » n° 4
italien – 113 pages – 23,75×17 cm
Beaucoup de croquis et photos de grenades à main et à fusil de l’armée austro-hongroise (K.u.K.).
Bombe a mano italiane (1915 – 1918) – [Grenades italiennes (1915-1918)]
Mantoan Nevio
ed. Gaspari (Paolo Gaspari editore, Udine), 2000
Collection : « Guerra e collezionismo » n° 3
italien – 95 pages – 24×17 cm
Beaucoup de croquis et photos de grenades à main et à fusil de l’armée italienne.
Le boqueteau 125 (chroniques des combats de tranchées)
Jünger Ernst
ed. Porte-Glaive, 1987 traduction française
Edition originale 1918 – titre original « Das Wäldchen 125« 
français – 239 pages – 22,5×14,25 cm.
Bourru – Soldat de Vauquois
Des Vignes Rouges Jean
ed. Perrin et Cie, librairie académique (Paris), 1917 (mais édité à partir de 1918 – 25ème édition)
français – 298 pages – 18,5×12 cm
1ère parution en 1916.
Les brumes de Picardie – Moreuil 1918
Pilot Marc
ed. Alan Sutton, Saint-Cyr-sur-Loire (37), collection Évocations (2002)
français – 127 pages – 23,5×16,5 cm
90 photographies, 23 cartes et croquis, bibliographie abondante. L’offensive du 08 août 1918 à partir des vallées de la Luce et de l’Avre depuis Aubercourt jusqu’à La Neuville-Sire-Bernard et sur une profondeur qui atteint Le Quesnel. Chaque fois que cela a été possible, le récit se situe au niveau de la compagnie ou de la section et la parole a été laissée en priorité aux combattants. Ce livre comporte deux sections égales : L’une consacrée aux Canadiens et l’autre aux Français. Ludendorff qualifia cet épisode de « jour de deuil de l’Armée allemande« .
La butte sanglante [La tragique erreur de Pétain en 1915]
Miquel Pierre
ed. Plon, Paris (2006)
français – 261 pages – 22,5×14 cm
Ce livre raconte une des plus grandes tragédies de la Première Guerre mondiale restée totalement méconnue. Pierre Miquel nous en fait revivre les moindres détails, avec talent et un sens remarquable du récit. En 1915, en Artois, la division marocaine est envoyée par Pétain à l’assaut des lignes allemandes devant Notre-Dame-de-Lorette et la « butte rouge » de Vimy. Au prix de pertes importantes, cette division sera la seule à percer les quatre lignes allemandes. Mais les renforts ne vont pas suivre et ces hommes, isolés au coeur des lignes ennemies, abandonnés par leur chef tenteront de revenir sur leur position de départ en le payant d’un coût humain considérable. Parmi les rescapés, le légionnaire Blaise Cendrars. Cette enquête méticuleuse sur les erreurs de commandement qui ont transformé en désastre cette percée victorieuse fera date.

retour

C

Le cabaret de la belle femme
Dorgelès Roland
ed. Le Livre de Poche (Historique), 1956
français – 249 pages – 17×12 cm.
Les cadets
von Salomon Ernst
édition française Buchet & Chastel (1966), collection Le Livre de Poche (Paris)
français – 384 pages – 16,5×11 cm
Titre original « Die Kadetten » – traduit de l’allemand par Edmond Lutrand et Eve Dessarre. Préface et postface traduites par Raymond Albeck. Le héros de ce récit a onze ans quand il franchit les grilles de l’Institut du corps royal des Cadets de Karlsruhe, un jour de novembre 1913. Rêvant de la gloire de leurs aînés qui tombent dans les tranchées, ces futurs soldats poursuivent leur entraînement dans cette rude école où l’on apprend à mourir. Jusqu’à ce que les vainqueurs exigent, après l’armistice de 1918, la dissolution de leur corps. Ernst von Salomon livre son témoignage, brut et bouleversant, d’une éducation destinée à former les cadres de l’armée impériale. Ce document vibrant et authentique sur le militarisme allemand du début du XXe siècle, dans la lignée d’un Ernst Jünger, permet de mieux cerner l’itinéraire et la personnalité de l’auteur des Réprouvés.
Cahiers d’un survivant – Un soldat dans l’Europe en guerre (1914-1918)
Richert Dominique
ed. La Nuée Bleue (Strasbourg), édition française 1994
français – 284 pages – 22×16 cm.
Titre original : Beste Gelegenheit zum Sterben [lit. « les meilleures chances de mourir »]. Traduit de l’allemand par Marc Schublin. Témoignage exceptionnel ; je recommande fortement :-) !
La camaraderie au front – 1914-1918
Lafon Alexandre
ed. Armand Colin & Ministère de la Défense (2014)
français – 544 pages – 23,5×15,5 cm
Si l’autorité militaire et le discours dominant du temps de guerre évoquent la « camaraderie » des hommes et leur solidarité patriotique face à un ennemi barbare durant la Grande Guerre, qu’en a-t-il vraiment été sur le front ? Sur le terrain, c’est en effet tout un univers relationnel complexe qui se met en place à travers une triple identité : sociale, militaire et combattante. Qui est alors réellement le camarade ? Les anciens combattants ont développé après guerre l’idée d’une « fraternité des tranchées » pour donner un sens à leur expérience collective de la guerre. Les témoignages privés de combattants, écrits ou photographiques (parmi lesquels ceux des écrivains Dorgelès, Barbusse ou Genevoix) donnent à lire, au-delà de la violence de la situation, ce que les soldats ont pu vivre, ressentir et penser de l’égalité tant promise par la République et que la guerre a mise à l’épreuve.
Cambrai : la contre-offensive allemande (novembre 1917)
Buffetaut Yves & dessins Schwartz Eric
ed. Ysec Editions, Louviers (27), vers 2015 ?
français – 84 pages – 29,7×21 cm.
Les Canadiens à Lens – Août 1917
Duquesne Christian
ed. Ysec Editions, Louviers (27)
français – 80 pages – 29,7×21 cm
Avec des illustrations à couper le souffle (68 photos et trois cartes).
Les Canadiens à Vimy – 9 avril 1917
Labayle Eric
ed. Ysec Editions, Louviers (27)
français – 80 pages.
Le canon allemand de 77
Ehret Thierry
ed. Ysec Editions, Louviers (27), 2017, collection Armes & véhicules de la Grande Guerre
français – 32 pages – 24×16 cm
Le canon de 77 mm est la réponse allemande au fameux 75 français. Même s’il est généralement dépeint comme inférieur à la pièce française de 75 mm, le canon de 77 répond pour l’essentiel à la mission qui est la sienne. Très mobile, c’est un bon canon pour la guerre de mouvement. Ce livret est écrit par Thierry Ehret, le grand spécialiste de l’armée allemande en 1914-1918. Ce livret est illustré d’excellentes photographies d’époque et de plans précis.
Le canon de 75 modèle 1897
François Guy
ed. Ysec Editions, Louviers (27), 2017, collection Armes & véhicules de la Grande Guerre
français – 32 pages – 24×16 cm
Le canon de 75  mm est la pièce d’artillerie française la plus célèbre de la Grande Guerre. Disponible en quantité, elle a joué un rôle essentiel dans la guerre de mouvement. Grâce au général Guy François, l’expert incontestable de l’artillerie de la Première Guerre mondiale, découvrez tous les aspects techniques du « 75 », ainsi que son engagement au combat. Livret illustré d’excellentes photographies d’époque et de plans précis.
Les canons de la Victoire 1914-1918 – Tome 1 : l’artillerie de campagne (pièces légères et pièces lourdes)
Touzin Pierre & Vauvillier François
ed. Histoire & Collections, Paris (2009) ; N°3 de la collection « Les matériels de l’armée française » dirigée par François Vauvillier
français – 68 pages – 24×20 cm
1ère édition en 2006 ; 115 photographies d’époque – 36 fiches techniques – 17 silhouettes en couleurs.
Les canons de la Victoire 1914-1918 – Tome 2 : l’artillerie lourde à grande puissance
François Guy
ed. Histoire & Collections, Paris, réédition 2015 (1ère édition en 2008) ; N°4 de la collection « Les matériels de l’armée française » dirigée par François Vauvillier
français – 68 pages – 24×20 cm
115 illustrations & 12 silhouettes en couleurs. Avec la forme nouvelle et monstrueuse que prend la guerre, les deux camps développent durant quatre années une formidable artillerie de très gros calibre. Mais dans cette course au gigantisme, la France a pris du retard, qu’elle va devoir combler à marche forcée. Les premières ressources en artillerie à grande puissance sont fournies dès la fin de l’année 1914 par la marine qui met à terre, ou sur péniches et canonnières fluviales, des pièces de 100 mm, 14, 16, 19 et 24 cm. L’artillerie de côte fournit elle aussi des ressources analogues en bouches à feu, mais l’adaptation de ces pièces de bord et de côte à la guerre de position, sur terre, demande la mise au point d’affûts spéciaux, utilisant pour la majorité d’entre eux un support approprié : le rail. Ainsi naît une puissante artillerie lourde sur voie ferrée (ALVF), installée sur d’impressionnants affûts-trucks qui, au nombre de plusieurs centaines en 1918, seront les instruments d’un déluge d’acier. Ce petit volume très structuré passe en revue les quelques 49 matériels différents de ce genre, du modeste 95 mm de côte monté sur wagon blindé, jusqu’aux imposants matériels de 340, 370 et 400 mm, sans oublier le plus gigantesque de tous, l’obusier de 520 mm modèle 1916 —265 tonnes sur rail— dont l’obus pesait à lui seul plus de 1 600 kilos !
Les canons de la Victoire 1914-1918 – Tome 3 : l’artillerie de côte et l’artillerie de tranchée
François Guy
ed. Histoire & Collections, Paris (2010) ; N°5 de la collection « Les matériels de l’armée française » dirigée par François Vauvillier
français – 68 pages – 24×20 cm
130 photographies et documents d’époque – 45 fiches techniques – 13 silhouettes en couleurs par Laurent Lecocq.
Capitaine dans les chars d’assaut
Jurkiewicz Bruno
ed. Ysec EditionsLouviers (27), 2013
français – 79 pages – 29,75×21 cm
Un témoignage sur l’engagement au combat des chars dassaut, mis en perspective par l’auteur, spécialiste des chars, d’après les témoignages et documents du capitaine Marcel Rime-Bruneau (collection de sa fille Marie-france Ganansia). Plus de 100 photos inédites des premiers chars français Schneider, Saint-Chamond et Renault.
Carnets de guerre 1914-1918
Jünger Ernst
ed. Christian Bourgois, Paris 7e (2014)
français – 573 pages – 20×13 cm
Traduit de l’allemand par Julien Hervier. Titre original << Kriegstagebuch 1914-1918 >>. << Les Carnets de guerre 1914-1918 constituent la face cachée du livre Orages d’acier… Ecrits directement dans le feu de l’action, ces 15 petits carnets d’écolier nous révèlent la matière brute sur laquelle l’auteur se livra, une fois la paix revenue, à un savant travail de réécriture. Fort peu de témoins sont restés autant d’années que lui en première ligne des combats, sans jamais cesser de prendre des notes d’une acuité stupéfiante. Blessé quatorze fois (!), Jünger a pu relater avec une objectivité volontairement glaciale les souffrances du fantassin. Ce témoignage sans fard d’un engagé volontaire de dix-neuf ans ne cache rien des horreurs de la guerre. Mais il ne dissimule pas non plus l’enthousiasme de départ, la joie de se battre et le délire meurtrier qui s’empare des hommes au moment de l’assaut. D’où l’incontstable intérêt historique et documentaire de ces carnets qui révèlent également des aspects inconnus de la personnalité complexe d’Ernst Jünger. >>
Carnets de guerre 1914-1918 – Un témoin lucide
Coeurdevey Edouard
ed. Plon, Paris 6e (2008), collection Terre Humaine
français – 932 pages – 20×13,5 cm
Voici un témoignage unique en son genre : c’est la guerre vue des bureaux de l’arrière, où l’on s’occupe du matériel et de la logistique des mouvements de troupe ; ce qui laisse à l’auteur de ce reportage quasi quotidien –-tout au moins pendant trois ans, car la dernière année se passe réellement au front-– toute latitude pour observer les faiblesses de l’organisation face à la formidable machinerie allemande, les inepties, parfois criminelles, de la bureaucratie ; mais aussi le comportement des appelés dans toute la diversité de ce gigantesque brassage social, les sourdes inimitiés comme la camaraderie la plus désintéressée, la couardise comme le courage. Beaucoup de temps aussi pour lire les journaux quotidiennement, s’irriter du bourrage de crâne, commenter la stratégie nationale et internationale. Écrites au fil de la plume, sans presque aucune rature, par un de ces fils de la IIIe République dont l’école permit à un jeune paysan franc-comtois de devenir un intellectuel profondément patriote et catholique engagé, très proche d’un Péguy, ces pages frappent aussi par la qualité de l’écriture, capable de passer d’une hilarante scène de caserne aux réflexions les plus pénétrantes sur la nature du conflit, aux visions d’avenir, à la méditation sur ses propres conflits intérieurs. Saignée, ruinée, la France de 1918 a perdu, par coupable impéritie, la paix de Versailles ; 1940 et son  » étrange défaite  » trouve là une de ses explications.
Les carnets de guerre de Louis Barthas, tonnelier, 1914-1918
Barthas Louis
ed. La Découverte / Poche, Paris 13e (2003)
français – 567 pages – 19×12,5 cm.
La cartouchière d’infanterie, 1914-1918 [article] – Dossiers Militaria N° 7 (spécial 14-18)
Vauvillier François
ed. Histoire & Collections, Paris 11e, octobre-novembre-décembre 2010
français – pages 18-26 – 29,7×21 cm.
Le casque à pointe – UNIFORMES H.S. N° 31
Direction Ilhat Alex & Montant Eric & Vitte Bernard
ed. REGI’ARM, Paris 15e, 4e trimestre 2012
français – 80 pages – 30,5×21,5 cm.
Catacombes et carrières de Paris – Promenade sous la capitale
Suttel René
ed. SEHDACS (Sté d’Etudes Historiques des Anciennes Carrières et Cavités Souterraines), Paris 13e, 1986
français – 224 pages – 24×16 cm
Le Paris souterrain historique que l’auteur a exploré avec passion. Illustré de photos et lithographies N&B. Bibliographie en fin d’ouvrage. Rôle joué également durant la résistance et la libération de Paris en 1944 (importants relevés des galeries entre 1943 et 1945 avec son ami Jean Talairach).
Le Cateau
Cave Nigel & Sheldon Jack
ed. Battleground, Pen & Sword (collection : « early battles 1914 » – année ?)
anglais – 256 pages
La bataille du Cateau lors de l’invasion du Nord de la France en août 1914.
Catherine soldat
Thomas Adrienne (pseudonyme de Strauch Hertha)
ed. Plon, 1932
traduction française
Roman vrai au titre original « Die Katrin wird Soldat  » [lit. « la Catherine devient un soldat »]. Volontaire de la Croix-Rouge pour soigner les blessés en gare de Metz, elle en a conservé un traumatisme qu’elle livra au papier, avec réalisme et émotion. L’ouvrage était aussi une déclaration d’amour pour cette ville dont elle se considérait comme une authentique habitante… bien qu’Allemande. Ce roman est aussi pacifiste et parfois aussi poignant que « A l’Ouest rien de nouveau » d’Erich Maria Remarque.
Ce que chaque jour fait de veuves – Journal d’un artilleur 1914-1916
Cassagnau Ivan
ed. Buchet / Chastel (Paris 6e), 2003.
français – 139 pages – 19×11,5 cm
Etabli d’après les carnets manuscrits d’Ivan Cassagnau (Anne Parlange pour les textes & Nicolas Cassagnau pour les notes, petit-fils de l’auteur). Parcours depuis la mobilisation jusqu’à sa blessure en avril 16 à Verdun. Témoignage intéressant d’un chef de pièce d’une batterie de canons de 75 mm. Bien que rédigées dans un texte sobre et bref, ses expériences et impressions de guerre constituent un récit touchant où transparait la sensibilité de l’homme tiraillé entre devoir et humanité ; combattant qui sortira comme tant d’autres profondément marqué par ce conflit…
Ceux de 14
Genevoix Maurice (de l’Académie française)
ed. Flammarion, réimpression 1980 (édition 1950)
français – 680 pages – 20×14,5 cm
Thème : Les Eparges – 106e RI.
La chambre des officiers
Dugain Marc
ed. Jean-Claude Lattès, 1998 (collection POCKET)
français – 172 pages – 18×11 cm
1914, la guerre éclate et un éclat d’obus défigure Adrien, ingénieur officier dans le Génie. Le voilà devenu une << gueule cassée >>. Il ne connaîtra pas les tranchées mais le Val-de-Grâce, dans une chambre réservée aux officiers. Une pièce sans miroir, où l’on ne se voit que dans le regard des autres…
Champagne – Rompre le front à tout prix
Thers Alexandre – Les Mini-Guides n° 9
ed. Histoire & Collections, 2002
français – 35 pages – 23×16,5 cm
Tour d’horizon succinct + photos d’objets.
Champs de bataille de la Grande Guerre
Bénech Géraud & Loiseau Laurent
ed. Flammarion, 2008
français – 191 pages
La Grande Guerre comme on ne l’a jamais vue, dans sa dimension géographique, sur les lieux où les hommes furent engloutis par des cataclysmes dont ils ne soupçonnaient pas l’ampleur, où la mémoire devient histoire. Sur le terrain, ceux qui travaillent à la mise en valeur de ce patrimoine souvent caché nous font arpenter forêts et sous-bois, crêtes et « creutes », sapes et fortifications, cavernes naturelles et abris bétonnés enfouis. Une visite des dix régions touchées par le conflit : Flandres, Artois, Somme, Oise, Aisne, Champagne, Argonne, Verdun, Lorraine, Alsace. Livré avec 1 DVD vidéo.
Le char allemand A7V : L’A7V Sturmpanzerwagen
Buffetaut Yves
ed. Ysec Editions, Louviers (27), 2018, collection Armes & véhicules de la Grande Guerre
français – 32 pages – 24×16 cm
L’A7V est le seul char allemand de la Première Guerre mondiale, ce qui s’explique par le manque d’intérêt du général Ludendorff pour les blindés. Il n’a été construit qu’à une vingtaine d’exemplaires, ce qui n’a pas empêché son emploi dans toutes les grandes batailles de 1918, à commencer par l’opération Michael, le 21 mars. Son petit nombre a empêché qu’il puisse jouer un véritable rôle tactique sur le terrain.
Le char léger Renault
Buffetaut Yves
ed. Ysec Editions, Louviers (27), 2017, collection Armes & véhicules de la Grande Guerre
français – 32 pages – 24×16 cm
Le char léger Renault, parfois appelé à tort FT 17, est un char français apparu au combat en mai 1918. Sa conception, avec une tourelle tournant à 360 degrés, est révolutionnaire. Construit en très grandes quantités, il accompagne les armées française et américaine lors de l’offensive de l’été et de l’automne 1918, participant à la défaite de l’Allemagne. Le livre présente la mise au point, les différentes variantes et l’engagement au combat du char léger Renault. Il est illustré d’excellentes photographies d’époque et d’illustrations en couleur d’Eric Schwartz.
Le char moyen Whippet et les automitrailleuses Austin, Lanchester, Rolls-Royce
Buffetaut Yves
ed. Ysec Editions, Louviers (27), 2018, collection Armes & véhicules de la Grande Guerre
français – 32 pages – 24×16 cm
Ce livret présente le char moyen Whippet et les trois types d’automitrailleuses anglaises engagées dans la Première Guerre mondiale. Tous ces engins répondent à un besoin de rapidité dans leur déploiement, le premier pour exploiter une éventuelle percée du front allemand, les autres pour mener à bien des missions de reconnaissance. Dans sa conception technique, le Whippet est un engin qui n’aura pas d’avenir, ne serait-ce qu’en raison de son absence de tourelle, mais dans sa doctrine d’emploi, il préfigure les chars de la Blitzkrieg.
Le char Saint-Chamond
Buffetaut Yves
ed. Ysec Editions, Louviers (27), 2017, collection Armes & véhicules de la Grande Guerre
français – 32 pages – 24×16 cm
Le char Saint-Chamond, engin raté et presque incapable de se déplacer en tout-terrain, ce qui est un comble pour un char d’assaut, n’a été produit qu’en raison d’une guerre d’influence au sein de l’état-major français. Malgré ses défauts, il est commandé à 400 exemplaires, qui permettent de former douze groupes de chars Saint-Chamond (AS 31 à AS 42). Ils sont engagés seulement quatre fois durant le conflit : à la ferme de Laffaux en mai 1917, à la Malmaison en octobre 1917, à la bataille du Matz, en juin 1918 et enfin, les 18 et 19 juillet 1918. Il sera remplacé ultérieurement par des chars britanniques Infantry Tank Mk V, très supérieurs en tout-terrain. Ce livret est illustré d’excellentes photographies d’époque et d’illustrations en couleur de Jean Restayn.
Le char Schneider
Buffetaut Yves
ed. Ysec Editions, Louviers (27), 2017, collection Armes & véhicules de la Grande Guerre
français – 32 pages – 24×16 cm
Le char Schneider est le premier char de l’armée française. Son prototype, né de l’impulsion du colonel Estienne et de l’ingénieur Eugène Brillié, de la société « Schneider et Cie », est commandé à 400 exemplaires. Les premiers exemplaires sont livrés en septembre 1916. Ils sont utilisés au combat pour la première fois le 16 avril 1917, à Berry-au-Bac, lors de l’offensive du Chemin des Dames. Plus de la moitié des 82 chars engagés sont détruits. Le Schneider, qui se déplace correctement en tout terrain, est handicapé par un espace trop restreint pour un équipage de six hommes ainsi que par son blindage latéral trop faible et son réservoir de carburant placé à l’avant. Tout ceci sera amélioré et il participera à de nombreux combats jusqu’à l’armistice. Ce livret est illustré d’excellentes photographies d’époque et d’illustrations en couleur d’Eric Schwartz.
Les chars à la Malmaison, 1917 [article] – TRANCHEES H.S. 1
Jurkiewicz Bruno
ed. Ysec Médias, Louviers (27), hors-série juin 2011
français – pages 53-68 – 29,7×21 cm.
Les chars de la Grande Guerre [Hors-série] – 14-18, le magazine de la Grande Guerre (HS3 collection « Les armées belligérantes »)
Malmassari Paul
ed. SOTECA, Saint-Cloud (92), 2009
français – 100 pages illustrées – 26×19 cm
L’histoire des chars de la Grande Guerre est unique. En amont, elle ne peut être détachée de celle des pionniers qui depuis la Renaissance et les révolutions industrielles, ont essayé de « motoriser » les armes existantes, ni celle de l’invention de l’automobile. Elle est également unique dans la mesure où ces chars sont nés pendant la guerre et pour la guerre. En aval, après les vicissitudes inhérentes à toute invention, les chars de la Grande Guerre ont posé les jalons des engins qui sont devenus, quelques années après, les maîtres du champ de bataille.
Les chars de la victoire – 1918
Guénaff Didier & Jurkiewicz Bruno
ed. Ysec Editions, Louviers (27), 2005 ; collection « La Première Guerre mondiale dans l’Oise »
français – 144 pages – 24×16 cm.
Considéré comme l’ouvrage le plus complet jamais écrit sur les engagements des chars français dans l’Oise au printemps et à l’été 1918. Les auteurs ont puisé directement aux archives de l’armée de terre et dans les historiques régimentaires, français comme allemands, pour brosser un tableau remarquablement précis des terribles combats dans lesquels les chars français ont été engagés. Le texte est illustré de plus de 120 photographies et de plusieurs cartes. De nombreux témoignages, tombés dans l’oubli depuis longtemps ou jamais encore traduits en français, viennent donner un caractère particulièrement vivant au récit.
Les chars français au combat, 1917-1918
Jurkiewicz Bruno
co-édité par Ysec Editions, Louviers (27), 2008, et par l’ECPAD
français – 112 pages – 29,7×21 cm.
Richesse iconographique. 12 profils en couleurs de chars + 1 DVD.
Le Chemin des Dames
Courtois René
ed. Tallandier (1992) – Guides Historia N° 1
français – 96 pages – 20×14 cm
Guide visite du fameux secteur avec portions de cartes routières + historique.
Le Chemin des Dames
Miquel Pierre
ed. Perrin, Paris (13e), collection POCKET (1997)
français – 271 pages – 18×11 cm
Enquête sur la plus effroyable hécatombe de la Grande Guerre : Le drame du Chemin des Dames est sans doute le plus effroyable de la Première Guerre mondiale. Cette offensive lancée sur l’Aisne par le général Nivelle le 16 avril 1917 se solde par un échec total, aboutissant à la perte de plus de 100 000 hommes en quelques jours, sans résultat notable sinon un gain de terrain et une certaine usure de l’ennemi. Carnage sans pareil, le Chemin des Dames initie une vague de mutineries dans l’armée française. Une commission d’enquête chargée d’évaluer les responsabilités n’aboutit à aucune condamnation pour des raisons politiques. C’est aussi ce rapport entre le pouvoir politique et le pouvoir militaire que l’auteur analyse dans toute sa complexité.
Le Chemin des Dames 1914-1918
Defente Denis – (direction)
ed. Somogy éditions d’art, Paris (2003)
français – 160 pages – 25×31 cm
En co-édition avec la Conservation départementale des musées, Conseil général de l’Aisnes.
Le Chemin des Dames – 1. La caverne du Dragon
Malinowski Alain
ed. Ysec Editions, Louviers (27), 2004
français – 240 pages – 24×16 cm
Ouvrage très intéressant sur le secteur ciblé de la célèbre creute. Photos + cartes.
Chemin des Dames – L’album souvenir du front de l’Aisne
Lachaux Gérard
ed. Histoire & Collections, Paris 11e (2008)
français – 196 pages – 32×24 cm
Durant toute la 1re Guerre mondiale, le département de l’Aisne fut le témoin de terribles batailles. La plus tristement célèbre d’entre-elles, celle du Chemin des Dames en 1917, reste gravée dans le marbre du souvenir français. En marge de l’étude détaillée des opérations militaires, le présent ouvrage va ouvrir ses pages sur une évocation du premier conflit mondial dans cette région du Laonnois et du Soissonnais, en puisant aux sources même de la mémoire. En complément de leurs écrits, ceux qui ont vécu la tragédie de 14-18 l’avaient déjà fixée en des milliers de photographies. Les images, inédites dans leur grande majorité, et complétées d’objets et de reliques soigneusement sélectionnées, ont été rassemblées et commentées uniquement dans le but de transmettre intact le patrimoine qui nous est échu (environ 400 photographies !)
Le Chemin des Dames – Arras – 1917 (90e anniversaire 1917-2007)
BATAILLES N° 21 (Revue – collectif)
ed. Histoire & Collections, Paris 11e, Avr-Mai 2007
français – 84 pages – 30×23 cm.
Le Chemin des Dames ; De l’évènement à la mémoire
Offenstadt Nicolas (direction)
ed. Perrin, Paris 13e, collection Tempus (2012)
français – 785 pages – 18×11 cm
Paru chez Stock en 2004 avec photos noir & blanc + photos couleurs contemporaines. Direction Nicolas Offenstadt, présentation des autres auteurs en fin d’ouvrage (Sylvette Boubin-Boyer, François Bouloc, Antoine Calagué, Rémy Cazals, Christian Chevandier, Didier Daeninckx, Arlette farge, Noël Genteur, Thierry Hardier, Jean-François Jagielski, André Loez, Guy Marival, Olaf Müller, Philippe Olivera, Antoine Prost, Jean-Louis Robert, Denis Rolland, Frédéric Rousseau et Benjamin Ziemann). Photos noir & blanc. Outils : 8 cartes, index des noms de personnes et index des lieux.
Les chemins de la souffrance… Le service de santé allemand, Saint-Mihiel, Hauts-de-Meuse, Woëvre, Metz, 1914-1918
Laparra Jean-Claude & Hesse Pascal
ed. Ysec Editions, Louviers (27), 2003
français – 110 pages – 24×16 cm
Etude sur l’organisation et le fonctionnement du service de santé allemand, illustrée de 50 photos et accompagnée d’un guide pour retrouver les traces de postes de secours, infirmeries, hôpitaux et gares d’évacuation dans ces secteurs, grâce à des cartes et plans détaillés.
La Chipotte 1914 – Tragiques combats des Vosges
Claudel Jean-Paul
ed. Gérard LOUIS, 2004
français – 95 pages – 22×14,5 cm
Combats dans le secteur du col de la Chipotte dans un massif forestier en terrain difficile. Ouvrage très intéressant sur un secteur moins connu. Intérêt personnel car un lieutenant de réserve de ma famille du 21e RI (stationné à Langres, Haute-Marne) y est tombé le 28/08/1914 au cours d’une relève de nuit, victime d’une attaque des troupes bavaroises. Il venait de se marier quelques mois plus tôt…
Chronologie commentée de la Première Guerre mondiale
Porte Rémy
ed. Perrin, Paris 6e, septembre 2011
français – 652 pages – 24×15,5 cm
Chronique raisonnée, livre d’histoire globale, outil présenté au jour le jour pour se repérer et mieux comprendre le premier conflit mondial dans sa si grande diversité et complexité.
Clemenceau : la guerre et la paix
Miquel Pierre
ed. Tallandier, Paris 14e (1996)
français – 388 pages – 23×15 cm
La vie très longue de Georges Clemenceau (1841-1929) est celle du plus grand homme politique contemporain que la France ait connu avant Charles de Gaulle. L’homme de la paix de Versailles, le « père-la-victoire » de 1918 avait voté en 1871 contre le traité de paix franco-allemand, aux côtés des députés protestataires d’Alsace et de Lorraine. Il a vécu toute la République. Il ne faut pas le réduire à un symbole. Il a réellement gouverné la France, à près de quatre-vingts ans, au moment où elle était en danger. Il a gouverné seul, avec une poignée de proches, contre Caillaux et les socialistes, contre le Parlement, contre le président de la République Raymond Poincaré, et même contre Foch, généralissime des armées alliées. Il a porté la France à la victoire mais il a perdu la paix de Versailles. Avec tous les Alliés. L’auteur a tiré des archives un personnage neuf, redoutable dans la bataille politique, infatigable défenseur de la justice et de l’indépendance de son pays. Car le « père-la-victoire » avait, en son temps, bataillé pour Dreyfus. Vainqueur de la plus grande guerre, il a signé le dernier traité de paix de l’histoire de France.
Récit des grandes heures de cette personnalité hors du commun, avec l’évocation successive des principaux évènements qui ont marqué sa vie. Pierre Miquel a tiré des archives un personnage neuf, redoutable dans la bataille politique, infatigable défenseur de la justice et de l’indépendance du pays.
Les coiffures de combat de l’armée allemande 1914 – 1918
Vitte Bernard & Monfort Eric
ed. UNIFORMES, Paris 15e & ed. HEIMDAL, Damigny (Bayeux, 14), 2014
français – 253 pages – 30,5×22 cm
Sans équivalent, cet ouvrage présente, dans leurs moindres détails, l’ensemble des coiffures allemandes portées au combat pendant la Première Guerre mondiale : casques à pointe et couvre-casques, shakos, colbacks, tschapkas, casques métalliques, mais aussi les Mütze et, bien sûr, les protections expérimentales et les Stahlhelm. L’ensemble des composantes de l’armée allemande est traité : troupes à pied, cavalerie, unités spécialisées, comme les mitrailleurs ou les Sturmtruppen… Cet ouvrage s’attache à détailler les objets, à expliquer leur fabrication et à orienter vers les points-clés à vérifier pour établir leur authenticité. Il lève le voile sur des sujets essentiels pour le collectionneur, comme les tissus des couvre-coiffures, les attributs à têtes de mort, les insignes peints des Stahlhelm. Il présente une iconographie riche, issue de grandes collections et de musées, et des informations inédites. Unique en son genre, cet ouvrage se positionne comme un outil précieux, complet et indispensable pour l’amateur d’objets militaires de cette époque. Superbe ! Je recommande :-)

* * *
COLLECTION PATRIE qui réunit 154 petits romans patriotiques de propagande racontant des faits de guerre, écrits par 35 auteurs et édités par Frédéric Rouff à Paris entre 1917 et 1920.
Ces petits fascicules hebdomadaires numérotés de 24 pages et à la couverture illustrée en couleurs sont généralement au format 19×14 cm.

N° 1 – La Chasse au Zeppelin
   auteur ? (1917).
N° 2 – La Reprise du Fort de Douaumont
   Groc Léon (ed. 1917).
N° 3 – Miss Cavell, héroïne et martyre
   Norec A. (ed. 1917 ?)
N° 4 – Les Marais de Saint-Gond
   Frichet Henry (ed. 1917 ?)
N° 5 – La Chasse au sous-marin
   Toudouze Georges-Gustave (ed. 1917 ?)
N° 6 – Perdus dans le « Labyrinthe »
   Groc Léon (ed. 1918).
N° 7 – Les Français en Alsace
   Norec A. (ed. 1917 ?)
N° 8 – La Belgique à Feu et à Sang
   Vuillaume Maxime (ed. 1917 ?)
N° 9 – La Prise de Tahure
   Groc Léon (ed. 1917).
N° 10 – Un héros italien : Cesare Battisti
   Altam C. (ed. 1917).
N° 11 – Aux Eparges : Zizi, agent de liaison
   De Laporte A. (ed. 1917 ?)
N° 12 – Combat Naval du Jutland
   Toudouze Georges-Gustave (ed. 1917).
N° 13 – La Bataille de l’Ourcq
   Frichet Henry (ed. 1917 ?)
N° 14 – Les Vitriers à Bezonvaux
   Groc Léon (ed. 1917).
N° 15 – Tommies et Gourkas
   Norec A. (ed. 1917 ?)
N° 16 – Ma Mitrailleuse
   Mauléon J. (ed. 1917 ?)
N° 17 – L’Escadrille de la mort
   D’Orcines Henri (ed. 1917 ?)
N° 18 – La Prise de Combles
   André B. (ed. 1917 ?)
N° 19 – Les Tanks à la bataille de la Somme
   Altam C. (ed. 1917 ?)
N° 20 – Le Grand Couronné de Nancy
   Frichet Henry (ed. 1917).
N° 21 – La Guerre en masques
   Groc Léon (ed. 1917 ?)
N° 22 – Reims sous les Obus
   Le Rouge Gustave ou « un Rémois » ? (ed. 1917 ?)
N° 23 – La Bataille dans les Neiges
   Norec A. (ed. 1917 ?)
N° 24 – Dans les Usines de guerre
   Vuillaume Maxime (ed. 1917 ?)
N° 25 – Les Diables Bleus au « Vieil-Armand »
   Mongis Joseph (ed. 1917).
N° 26 – L’Espionne de la Marine
   Le Rouge Gustave (ed. 1917 ?)
N° 27 – La Guerre sous terre
   Raymond Paul (ed. 1917 ?)
N° 28 – L’Epopée Serbe
   D’Orfer Léo (ed. 1917 ?)
N° 29 – A Mesnil-les-Hurlus : Les Zouaves à l’Assaut
   De Laporte A. (ed. 1917).
N° 30 – La Garde aux Océans
   Toudouze Georges-Gustave (ed. 1917).
N° 31 – La Délivrance de Noyon
   Petithuguenin Jean (ed. 1917 ?)
N° 32 – Aux Dardanelles : Prisonnier des Turcs
   Norec A. (ed. 1917 ?)
N° 33 – Au Mort-Homme sous la mitraille
   Groc Léon (ed. 1917 ?)
N° 34 – Le Journal d’un otage
   Le Rouge Gustave (ed. 1917 ?)
N° 35 – Le Serment de l’Aviateur
   D’Orcines Henri (ed. 1917 ?)
N° 36 – Les Chars d’assaut à Juvincourt
   Thomas Georges (ed. 1917 ?)
N° 37 – L’Epopée du Fort de Vaux
   Beaume Georges (ed. 1917 ?)
N° 38 – Les Grenadiers de la République
   Carillon Paul (ed. 1917).
N° 39 – Souvenirs d’un prisonnier
   Trubert P. (ed. 1917 ?)
N° 40 – A la Conquête de Bagdad
   Henry Franck (ed. 1917).
N° 41 – Les Héros de Notre-Dame de Lorette
   Groc Léon (ed. 1917 ?)
N° 42 – L’Appel aux armes
   Oswald J.-François (ed. 1917 ?)
N° 43 – Pierrik le mousse, pêcheur de sous-marins
   Toudouze Georges-Gustave (ed. 1917 ?)
N° 44 – Les Cuisto(t)s du Moulin de Laffaux
   André B. (ed. 1917 ? ; « Cuistos » ou Cuistots ?)
N° 45 – Guynemer, l’as des as
   Thomas Georges (ed. 1917 ?)
N° 46 – La Prise de Craonne
   Mongis Joseph (ed. 1917 ?)
N° 47 – Un Gosse héroïque
   Lortac R. (ed. 1917).
N° 48 – Les Canadiens à Vimy
   Dumont John-William (ed. 1917 ?)
N° 49 – A Beauséjour : Les Téléphonistes dans la Bataille
   De Laporte A. (ed. 1917).
N° 50 – Le Premier Choc
   Petithuguenin Jean (ed. 1917).
N° 51 – La Caverne du Dragon
   Groc Léon (ed. 1918 ?)
N° 52 – Souvenirs d’une Infirmière
   Crémieux Julie (ed. 1918).
N° 53 – La Voie Sacrée
   Thomas Georges (ed. 1918).
N° 54 – Dixmude, la Maison du Passeur : La Bataille de l’Yser
   Frichet Henry (ed. 1918 ?)
N° 55 – Satanas, roi des canons
   Spitzmuller Georges (ed. 1918 ?)
N° 56 – Le Roman d’un Sénégalais
   Lortac R. (ed. 1918 ?)
N° 57 – Le Chemin-des-Dames
   Carillon Paul (ed. 1918 ?)
N° 58 – Le Forceur de Blocus
   Toudouze Georges-Gustave (ed. 1918 ?)
N° 59 – Mon évasion
   Robert Léon (ed. 1918 ?)
N° 60 – La Saucisse Infernale
   De Graffigny G. (ed. 1918 ?)
N° 61 – La Victoire de la Malmaison
   Carillon Paul (ed. 1918 ?)
N° 62 – Le Carnet d’un Reporter
   Le Rouge Gustave (ed. 1918).
N° 63 – Un Coup de main au Nord de Soissons
   Lortac R. (ed. 1918).
N° 64 – Un Parisien à Salonique
   Altam C. (ed. 1918 ?)
N° 65 – La Côte 304 reconquise
   Groc Léon (ed. 1918 ?)
N° 66 – Les Chevaliers de l’espace
   D’Orcines Henri (ed. 1918 ?)
N° 67 – La Défaite du Kronprinz en Argonne
   Dubois Georges (ed. 1918).
N° 68 – Souvenirs d’un vaguemestre
   Groc Léon (ed. 1918).
N° 69 – Le crime du « Lusitania »
   Toudouze Georges-Gustave (ed. 1918 ?)
N° 70 – Avec une batterie de 95
   De Chazelle Henry (ed. 1918 ?)
N° 71 – L’Epopée de Moronvilliers
   Petithuguenin Jean (ed. 1918).
N° 72 – La Retraite héroïque
   Oswald J.-François (ed. 1918 ?)
N° 73 – La Moisson sous les obus
   Thomas Georges (ed. 1918 ?)
N° 74 – Les Français en Italie : A l’assaut du mont Tomba
   Carillon Paul (ed. 1918 ?)
N° 75 – L’Attaque du pont de Chooz
   Spitzmuller Georges (ed. 1918 ?)
N° 76 – Une Campagne en hydravion
   Toudouze Georges-Gustave (ed. 1918 ?)
N° 77 – Paris menacé, Paris sauvé
   Vuillaume Maxime (ed. 1918 ?)
N° 78 – L’Usine en feu
   D’Orcines Henri (ed. 1918 ?)
N° 79 – Les Victoires du Grand et du Petit Morin
   Groc Léon (ed. 1918 ?)
N° 80 – Episodes de la vie d’un 400
   Spitzmuller Georges (ed. 1918 ?)
N° 81 – La Victoire de la Marne (6-13 Septembre 1914)
   Petithuguenin Jean (ed. 1918 ?)
N° 82 – Paris sous les gothas
   Vuillaume Maxime (ed. 1918 ?)
N° 83 – L’Odyssée d’un sous-marin anglais
   Midship (ed. 1918 ?)
N° 84 – La Tranchée de Calonne
   Groc Léon (ed. 1918).
N° 85 – A la rescousse
   Spitzmuller Georges (ed. 1918 ?)
N° 86 – La Barrière des Vosges
   Petithuguenin Jean (ed. 1918).
N° 87 – L’Aventure de Mike Murphy, de Boston
   Midship (ed. 1918 ?)
N° 88 – Le Four de Paris
   Groc Léon (ed. 1918 ?)
N° 89 – La Défense du Pas-de-Calais
   Toudouze Georges-Gustave (ed. 1918 ?)
N° 90 – Histoire d’un 75
   Spitzmuller Georges (ed. 1918).
N° 91 – La Belle défense du château de Grivesnes
   Petithuguenin Jean (ed. 1918 ?)
N° 92 – Maîtres du ciel
   D’Orcines Henri (ed. 1918 ?)
N° 93 – Yanks et Poilus
   Spitzmuller Georges (ed. 1918 ?)
N° 94 – Les Brancardiers du Bois Le Prêtre
   Groc Léon (ed. 1918 ?)
N° 95 – Paris bombardé par les « berthas »
   Vuillaume Maxime (ed. 1918 ?)
N° 96 – Le Coup d’Arrêt
   Saint-Valry J.-A. (ed. 1918).
N° 97 – La Victoire de la Piave
   Groc Léon (ed. 1918 ?)
N° 98 – Mémoires d’un camoufleur
   Spitzmuller Georges (ed. 1918 ?)
N° 99 – Ceux de Vauquois
   Mongis Joseph (ed. 1918).
N° 100 – L’Embouteillage de Zeebrugge
   Toudouze Georges-Gustave (ed. 1918).
N° 101 – Les Pontonniers sur la Marne
   De Chazelle Henry (ed. 1919 ?)
N° 102 – Au Mont Kemmel : La colline héroïque
   Groc Léon (ed. 1919 ?)
N° 103 – Sam Lafolette américain
   Midship (ed. 1919 ?)
N° 104 – Verdun
   Petithuguenin Jean (ed. 1919 ?)
N° 105 – Souvenirs d’un pilote aviateur
   D’Orcines Henri (ed. 1919 ?)
N° 106 – Soissons reconquis
   Spitzmuller Georges (ed. 1919 ?)
N° 107 – La Division des Loups
   Groc Léon (ed. 1919 ?)
N° 108 – L’Auto-canon fantôme
   Spitzmuller Georges (ed. 1919 ?)
N° 109 – Londres sous les bombes
   Henry Franck (ed. 1919 ?)
N° 110 – D’Arras à Noyon : Le Coup de Balai
   Carillon Paul (ed. 1919 ?)
N° 111 – Harponneur de sous-marins
   Midship (ed. 1919 ?)
N° 112 – La Main-de-Massiges
   Groc Léon (ed. 1919 ?)
N° 113 – Les Boches au Maroc
   Desroches Georges (ed. 1919 ?)
N° 114 – Château-Thierry délivré
   Spitzmuller Georges (ed. 1919 ?)
N° 115 – Les Belges à la conquête de leur patrie
   Groc Léon (ed. 1919 ?)
N° 116 – Les Bulgares à genoux
   Florentin Léon (ed. 1919 ?)
N° 117 – La Victoire de Saint-Mihiel
   Spitzmuller Georges (ed. 1919 ?)
N° 118 – J’ai descendu mon premier Boche
   D’Orcines Henri (ed. 1919 ?)
N° 119 – La Ruée Brisée
   Oswald J.-François (ed. 1919 ?)
N° 120 – Aventures d’une section de munitions automobile
   Spitzmuller Georges (ed. 1919).
N° 121 – La Victoire de l’armée Gouraud
   Petithuguenin Jean (ed. 1919 ?)
N° 122 – La Débâcle turque
   Brown Mark (ed. 1919 ?)
N° 123 – Souvenirs d’un aumônier
   Spitzmuller Georges (ed. 1919 ?)
N° 124 – Un sous-marin français à Cattaro
   Toudouze Georges-Gustave (ed. 1919 ?)
N° 125 – La reprise de Saint-Quentin
   Spitzmuller Georges (ed. 1919 ?)
N° 126 – L’Offensive franco-américaine
   Carillon Paul (ed. 1919 ?)
N° 127 – Les Coups d’audace d’une auto-mitrailleuse
   Spitzmuller Georges (ed. 1919 ?)
N° 128 – La Délivrance de Lille
   Hoockins Teddy (ed. 1919 ?)
N° 129 – L’Avion fantôme
   D’Orcines Henri (ed. 1919 ?)
N° 130 – Le 18 juillet 1918
   Mongis Joseph (ed. 1919 ?)
N° 131 – Les Chars légers en Argonne
   Oswald J.-François (ed. 1919 ?)
N° 132 – La Bataille pour Cambrai
   Spitzmuller Georges (ed. 1919 ?)
N° 133 – La fin de l’Autriche-Hongrie
   Carillon Paul (ed. 1919 ?)
N° 134 – Souvenirs d’un Poilu
   Oswald J.-François (ed. 1919 ?)
N° 135 – La Reddition de la flotte allemande
   Toudouze Georges-Gustave (ed. 1919 ?)
N° 136 – Le Maréchal Joffre
   Groc Léon (ed. 1919 ?)
N° 137 – Le repérage par le son
   Spitzmuller Georges (ed. 1919 ?)
N° 138 – L’Espionnage boche en Suisse
   Labarre Léon (ed. 1919 ?)
N° 139 – Le Revanche de Sedan
   Carillon Paul (ed. 1919 ?)
N° 140 – Le Maréchal Foch
   Ducray Camille (ed. 1919 ?)
N° 141 – Les Pièges boches
   Spitzmuller Georges (ed. 1919 ?)
N° 142 – La T. S. F. au combat
   Spitzmuller Georges (ed. 1919 ?)
N° 143 – Ceux qui traversèrent l’Atlantique
   Toudouze Georges-Gustave (ed. 1919 ?)
N° 144 – Un « Toubib » pas ordinaire
   Thomas Georges (ed. 1919 ?)
N° 145 – L’as des projecteurs
   Spitzmuller Georges (ed. 1919 ?)
N° 146 – Le Maréchal Pétain
   Ducray Camille (ed. 1919 ?)
N° 147 – Les Zouaves à Coeuvres
   Spitzmuller Georges (ed. 1919 ?)
N° 148 – Quatre ans sous la botte allemande
   Mongis Joseph (ed. 1919).
N° 149 – La Reprise de Tergnier
   Carillon Paul (ed. 1919 ?)
N° 150 – La Passerelle de Jaulgonne
   Spitzmuller Georges (ed. 1919).
N° 151 – L’Allemagne vaincue
   Petithuguenin Jean (ed. 1919 ?)
N° 152 – Vive la France !
   Mongis Joseph (ed. 1920 ?)
N° 153 – La Garde sur le Rhin
   Florentin Léon (ed. 1920 ?)
N° 154 – La Voie triomphale
   Groc Léon (ed. 1920 ?)

* * *
Les colonies dans la Grande Guerre. Combats et épreuves des peuples d’Outre-mer
Frémeaux Jacques
ed. 14-18 / SOTECA, Saint-Cloud (92), 2006
français – 393 pages – 22×14 cm.
Construire sur le front – La technique des éléments préfabriqués en béton, une innovation de la Grande Guerre
Dubail Emmanuel
ed. Les Amis de Vauquois et de sa Région (association), Vauquois (55) 2013
français – 96 pages – 29,7×21 cm
Enfin une étude consacrée à ces techniques de construction dans les chapitres suivants : La technique du bloc en béton [fabrication ; utilisation ; secteur géographique exemplaire (butte de Vauquois, bois de la Gruerie et de Bolante en forêt d’Argonne, fonctions des abris en blocs : cas particulier des observatoires) ; question de la solidité] – Les poutrelles [origines ; typologie ; usages chez les Allemands, les armées françaises, l’armée belge et les Britanniques] – Les formes et dérivés [conclusion].
En complément, une exposition permanente de blocs préfabriqués en béton choisis parmi les plus représentatifs et provenant de différents secteurs du front a été créée sur le parking de la butte de Vauquois.
Les coupe-fil allemands 1914-1918 [article] – MILITARIA N° 204
Siegel Eric
ed. Histoire & Collections, Paris 11e (juillet 2002)
français – pages 32-33 – 29,7×21 cm.
Les couteaux de combat allemands (1914-1945)
Méry Christian
ed. Histoire & Collections, Paris 11e, décembre 2011 (collection Guide Militaria)
français – 84 pages – 24×20 cm.
Les crapouillots – L’album souvenir 1914-1918 [article] – UNIFORMES N° 205
Lachaux Gérard
ed. Régi Arm SARL, Paris 15e (octobre 2002)
français – pages 20-23 – 29,7×21 cm.
Les creutes – Chemin des Dames et Soissonnais
Lachaux Gérard
ed. L’encrier du Poilu, 2005
français – 292 pages – 23×16 cm
Superbe ouvrage sur les innombrables carrières souterraines ou creutes du secteur, un régal de « pavé » (presque 300 pages !) qui précise notamment les unités françaises et allemandes en présence.
La crise européenne et la Première Guerre mondiale
Renouvin Pierre
ed. P.U.F., 1962
français – 779 pages.
Les croix de bois
Dorgelès Roland
ed. Albin Michel, 1919 (édition originale)
français – 345 pages – 18,5×12 cm
Edition originale du célèbre ouvrage (état moyen).
Les croix de bois
Dorgelès Roland
ed. Albin Michel (collection « Le livre de poche »), réédition 1977 de l’originale 1919
français – 439 pages – 16,5×11 cm.
La Croix de Fer 1914 (1ère partie) [article] – UNIFORMES N° 205
Deage Jean
ed. Régi Arm SARL, Paris 15e (octobre 2002)
français – pages 36-39 – 29,7×21 cm.
La Croix de Fer 1914 (2ème partie) [article] – UNIFORMES N° 206
Deage Jean
ed. Régi Arm SARL, Paris 15e (novembre 2002)
français – pages 40-43 – 29,7×21 cm.
La cuisine des tranchées – L’alimentation en France pendant la Grande Guerre
Serventi Silvano
Editions Sud Ouest, 2014
français – 191 pages – 22,5×14,5 cm
Une approche originale propre à révéler un aspect peu connu de la Première Guerre mondiale : que mangeait-on dans les tranchées ? Comment la guerre a-t-elle effectivement bouleversé les habitudes alimentaires des Français ? Sur le front, la soupe avalée sous les balles, les boîtes de singe, les spécialités de pays reçues dans les colis, les ripailles entre copains au cantonnement sont autant d’occasions de découvrir d’autres goûts et saveurs. Dans la partie de la France sous occupation allemande, la pénurie est permanente. Dans la France libre, la situation est plus contrastée. Rien de comparable entre les repas rustiques des paysans et les tables raffinées de la haute société parisienne sur lesquelles rien ne manque. A l’écoute des témoins du temps et attentif aux archives, l’auteur dresse un portrait de la France en guerre, en l’observant manger.

retour

D

Les Dardanelles : le drame de Gallipoli, 1915-1916 [Hors-série] – 14-18, le magazine de la Grande Guerre H.S. 3
Facon Patrick
coédition SOTECA, Saint-Cloud (92), et du Ministère de la Défense (Direction de la mémoire, du patrimoine et des archives), 2005
français – 84 pages – 29,7×21 cm.
De Dixmude à Nieuport, journal de campagne d’un officier de fusiliers marins
Prieur Claude
ed. Perrin, Paris (1915)
français – 268 pages.
Debout les morts ! – Souvenirs et impressions d’un soldat de la grande guerre – Pâques rouges
Péricard Jacques
ed. Payot, Paris (1918)
français – env. 250 pages.
La découverte d’Alain-Fournier et de ses frères d’armes [article] in ARCHÉOTHÉMA – Histoire et archéologie N° 35
ed. Archeodunum SAS, Chaponnay (69), 2014
français – pages 34-39 – 28,6×21 cm.
La découverte d’un poilu, sur le tracé du canal Seine-Nord Europe [article] in ARCHÉOTHÉMA – Histoire et archéologie N° 35
Coulaud Alexandre & Sarrazin Sabrina
ed. Archeodunum SAS, Chaponnay (69), 2014
français – pages 30-33 – 28,6×21 cm.
Delville Wood [le Bois Delville]
Uys Ian
ed. Uys Publishers (Johannesburg), 1983
anglais
ISBN : 0-620-06611-3.
Département de l’Aisne (Géographie du…)
Joanne Adolphe
ed. Hachette, réédition 1993 de l’originale 1873
français – 49 pages – 18,25×11,5 cm
Mémo historique et géographique du département 02 + carte couleur (intérêt généalogique population 19e siècle).
Département de la Haute-Marne (Géographie du…)
Joanne Adolphe
ed. Hachette, réédition 1994 de l’originale 1881
français – 70 pages – 18,25×11,5 cm
Mémo historique et géographique du département 52 + carte couleur (intérêt généalogique population 19e siècle).
Département de la Meuse (Géographie du…)
Joanne Adolphe
ed. Hachette, réédition 1994 de l’originale 1881
français – 58 pages – 18,25×11,5 cm
Mémo historique et géographique du département 55 + carte couleur (intérêt généalogique population 19e siècle).
Département du Nord (Géographie du…)
Joanne Adolphe
ed. Hachette, réédition 1993 de l’originale 1873
français – 48 pages – 18,25×11,5 cm
Mémo historique et géographique du département 59 + carte couleur (intérêt généalogique population 19e siècle).
Département des Vosges (Géographie du…)
Joanne Adolphe
ed. Hachette, réédition 1993 de l’originale 1877
français – 74 pages – 18,25×11,5 cm
Mémo historique et géographique du département 88 + carte couleur (intérêt généalogique population 19e siècle).
La « Der des Der » – 1914-1918
Petit Jean
ed. Alan Sutton, Saint-Cyr-sur-Loire (37), collection Èvènements (2000)
français – 128 pages – 23,5×16,5 cm
Evocation historique. Reproduction de photos et cartes postales.
Les derniers jours du fort de Vaux (9 mars – 7 juin 1916)
Bordeaux Henry (capitaine)
ed. Plon-Nourrit, édition originale 1916
français – 342 pages.
Les derniers jours du fort de Vaux (9 mars – 7 juin 1916)
Bordeaux Henry (capitaine)
ed. Nelson, nouvelle édition décembre 1917
français – 284 pages – 16,25×10,75 cm.
Des Belges à l’épreuve de l’exil : Les réfugiés de la Première Guerre mondiale en France, Grande-Bretagne, Pays-Bas
Amara Michaël
Editions de l’Université de Bruxelles (Belgique), 2014
français – 432 pages
En août 1914, plus d’un million de Belges fuient devant les combats et les atrocités allemandes et trouvent refuge en France, en Grande-Bretagne et aux Pays-Bas. Dans chaque pays d’accueil, leur arrivée massive suscite des enjeux économiques et sociaux insoupçonnés. En mettant à l’épreuve la cohésion et la solidarité des populations de l’arrière, l’exil des réfugiés belges souligne à merveille les tensions qui traversent les sociétés en temps de guerre. Au-delà de ces aspects, l’étude de la « Belgique de l’extérieur » met en lumière une histoire méconnue, celle de communautés belges disséminées aux quatre coins de l’Europe occidentale pendant la Grande Guerre. L’analyse de leurs conditions de vie et de travail dessine les contours d’une diaspora qui participa de manière significative aux efforts de guerre belges et alliés. Cette histoire est aussi celle de la rencontre entre des peuples qui se connaissaient somme toute assez peu. Ouvriers, travailleurs agricoles ou commerçants, les Belges en exil ont vécu une expérience unique qui renseigne sur la manière dont ils ont traversé cette épreuve. Mais elle renseigne tout autant sur la manière dont les populations-hôtes l’ont ressentie.
Des hommes à soigner, des plaies à panser [hors-série] – 14-18, le magazine de la Grande Guerre (HS MS N°4)
Association des amis du musée du Service de santé des armées
ed. 14-18, le magazine de la Grande Guerre, Saint-Cloud (92), en coédition avec le Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux, décembre 2015
français – 95 pages – 26×19 cm.
Des sous-marins anglais et allemands : Gestion de l’héritage militaire moderne sous-marin [article] in ARCHÉOTHÉMA – Histoire et archéologie N° 35
Dunkley Mark
ed. Archeodunum SAS, Chaponnay (69), 2014
français – pages 40-43 – 28,6×21 cm.
Deutsche Sturmtruppen – Troupes d’assaut allemandes (1914-1918)
Larcade Jean-Louis
ed. les Argonautes, les Jonquerets de Livet (27), 2002
français – 135 pages – 29,75×21 cm
Une mine d’or sur les Sturmtruppen ! Photos d’époque et d’objets de collection, documents. Je recommande :-)
Die Deutschen Militär-Flugzeuge 1910-1918 [les avions militaires allemands 1910-1918]
Kroschel Günter & Stützer Helmut
ed. Mittler & Sohn, Herford (Volume 1), 1994
allemand + sommaire et index en 4 langues (+ anglais, français et italien) ! – 195 pages – 26,5×20,5 cm
C’est LA bible de l’aviation militaire allemande en 2 volumes (avec le second 1919-1934). Inventaire technique + croquis + poster couleur de certains avions en fin d’ouvrage.
Die Deutschen Militär-Flugzeuge 1919-1934 [les avions militaires allemands…]
Stützer Helmut
ed. Mittler & Sohn, Herford (Volume 2), 1994
allemand + sommaire et index en 4 langues (+ anglais, français et italien) ! – 240 pages – 26,5×20,5 cm
C’est LA bible de l’aviation militaire allemande en 2 volumes (avec le premier 1910-1918). Inventaire technique + croquis + poster couleur de certains avions en fin d’ouvrage.
Deux individus contre l’histoire : Pierre Drieu la Rochelle et Ernst Jünger
Hervier Julien
ed. Klincksieck (collection : Bibliothèque du XXe siècle), Paris, 1978.
français.
Dictionnaire de la Grande Guerre
Becker Jean-Jacques
ed. André Versaille, 2008
français – 263 pages – 24×16 cm
Tables des entrées + chronologie + cartes + bibliographie générale + index.
Dictionnaire de la Grande Guerre 1914-1918
Leymarie Michel (auteur) et Cochet François & Porte Rémy (co-direction).
ed. Robert Laffont, 2008
français – 1200 pages
La guerre de 1914 fut la « dernière guerre aux mesures humaines, écrivait Dorgelès, le courage valait une arme, les combattants se sont affrontés poitrine contre poitrine. Mais c’est aussi la première guerre où s’est révélée l’horreur du siècle à venir ». « Je sentais l’Homme mourir en moi », écrira Drieu La Rochelle. La guerre n’est plus la guerre. Ce Dictionnaire de La Grande Guerre apporte un éclairage nouveau et exhaustif sur le long conflit qui fit entrer l’Europe dans un cycle de tragiques métamorphoses. Quatre années interminables qui s’achèvent le 11 novembre 1918 [sur le front ouest], quand les bugles sonnent enfin le cessez-le-feu et que les Poilus sortent des tranchées sans plus pouvoir parler. Sont présents dans cet ouvrage les hommes, anonymes ou glorieux, les batailles, les territoires et les nombreux théâtres d’opérations, mais aussi les armements, les matériels et les conditions de vie, les notions d’engagement et de contrainte, d’insoumission, de fraternisation, de patriotisme. L’on y croise des généraux, des Poilus, des gueules cassées, des écrivains et des poètes dont un grand nombre morts au champ d’honneur, comme Alain-Fournier, Péguy ou Psichari, mais aussi des journalistes, des hommes politiques, des industriels, des scientifiques. François Cochet et Rémy Porte ont dirigé la rédaction de ce volume, qui a mobilisé les meilleurs chercheurs aussi bien en France qu’à l’étranger. La diversité des auteurs, la qualité de leur réflexion, leur longue fréquentation des archives, tout concourt à faire de ce Dictionnaire un outil indispensable pour tous ceux qui s’intéressent à l’histoire européenne du XXe siècle. Quelques mois après la mort du dernier Poilu, alors que ces événements s’effacent lentement de la mémoire collective, voici un ouvrage, unique en son genre, pour ne pas oublier. Daniel Rondeau (pour la présentation de l’éditeur).
Dictionnaire de la Première Guerre mondiale
Foro Philippe (auteur + collectif) & Le Naour Jean-Yves (direction)
ed. Larousse (collection : à présent), 2008
français – 476 pages.
Avec la mort du dernier Poilu, c’est une page de la mémoire du premier conflit mondial qui se tourne, l’année même où l’on commémore Le 90e anniversaire de l’armistice. Jamais la Grande Guerre n’aura connu un tel regain d’intérêt. Mais de quoi se souvient-on ? Et pourquoi se souvient-on ? Ce dictionnaire en dessine un portrait sensible, grâce à de nombreux textes consacrés au quotidien. Les bruits et les odeurs de la guerre, Les poupées Nénette et Rintintin ou bien encore les séances de spiritisme côtoient les récits des batailles de Verdun ou de la Somme, les biographies de figures célèbres, Clemenceau, Wilson ou Lloyd George. Sous la direction de Jean-Yves Le Naour, une quinzaine d’historiens ont ainsi dressé, en 250 notices, un panorama complet et original de la Grande Guerre. (Présentation de l’éditeur).
Dictionnaire des généraux et amiraux français de la Grande Guerre (1914-1918) – Tome 1 (A-K)
Géhin Gérard & Lucas Jean-Pierre
ed. Archives & Culture, Paris 15e (2007)
français – 520 pages – 25×16 cm
Somme de travail, résultat de dix ans de recherches sur un millier d’officiers généraux (état-civil, portrait, parcours, décorations, articles, etc…) 1er volume traitant des noms commençant par les lettres A à K.
Dictionnaire des généraux et amiraux français de la Grande Guerre (1914-1918) – Tome 2 (L-Z)
Géhin Gérard & Lucas Jean-Pierre
ed. Archives & Culture, Paris 15e (2008)
français – 704 pages – 25×16 cm
Somme de travail, résultat de dix ans de recherches sur un millier d’officiers généraux (état-civil, portrait, parcours, décorations, articles, etc…) 2nd volume traitant des noms commençant par les lettres L à Z.
Le drame du fort de Vaux
Raynal François (colonel)
ed. Lorraines – Frémont, 1955
français – 253 pages.

retour

E

Echec à Morhange (août 1914 – la Bataille de Lorraine)
Didier Jacques
ed. Ysec Editions, Louviers (27), 2003
français – 240 pages – 24×16,25 cm
Echec de l’offensive de Lorraine en août 14. Ce livre retrace l’un des épisodes les plus sanglants de la bataille des frontières : Morhange. Il s’agit d’une chronique des évènements qui se sont passés du 1er au 20 août 1914, lors de l’avance du 20e corps de Foch sur Morhange, où il sera mis en échec par la 6. Armee du Konprinz Rupprecht de Bavière. L’ouvrage dépeint les organisations allemandes et françaises en Lorraine, ainsi que la couverture de la frontière, puis les opérations préliminaires, le fiasco de Lagarde et les terribles journées des 19 et 20 août 1914. Illustré de plus de 100 photographies, illustrations et cartes.
Education héroïque devant Verdun
Zweig Arnold
ed. Plon, Paris (date ?) ; ed. Edito-Service S.A., Genève, 1972 (préface, chronologie & illustrations) ; distribué par le Cercle du bibliophile
français – 428 pages – 20,5×12,5 cm
Titre original : Erziehung vor Verdun [Education devant Verdun]. Traduit de l’allemand par Blaise BRIOD. Jaquette cuir avec portrait en médaillon doré en relief sur couverture. Ce livre raconte les deux ans passés devant Verdun par Bertin, un combattant juif allemand, écrivain dans le civil. Violente critique de la discipline et du fonctionnement de l’armée, cet ouvrage dénonce l’absurdité de la guerre.
Les effets de velours et de fortune, 1914-1915 [article] – Dossiers Militaria N° 7 (spécial 14-18)
Vauvillier François
ed. Histoire & Collections, Paris 11e, octobre-novembre-décembre 2010
français – pages 12-17 – 29,7×21 cm.
En suivant les tanks : Cambrai, 20 novembre – 7 décembre 1917
Gibot Jean-Luc & Gorczynski Philippe
éd. à compte d’auteur, 1997
français – 156 pages – 29,7×21 cm
Une bible sur la bataille des chars britanniques dans le secteur de Cambrai (photos, cartes). On doit par ailleurs le sauvetage du tank de Flesquières à l’initiative de Philippe Gorczynski (bravo !)
Encyclopédie de la Grande Guerre 1914-1918
Audoin-Rouzeau Stéphane & Becker Jean-Jacques (co-directeurs) avec le comité directeur du Centre de recherche de l’Historial de la Grande Guerre à Péronne (80) et le concours d’un nombre impressionnant de collaborateurs : Allain Jean-Claude, Baioni Massimo, Barral Pierre, Bavendamm Gundula, Beaupré Nicolas, Becker Annette, Bock Fabienne, Cabanel Patrick, Cabanes Bruno, Chaliand Gérard, Chaline Nadine-Josette, Compagnon Olivier, Cosson Olivier, Cronier Emmanuelle, Delaporte Sophie, Delaunay Jean-Marc, Delouche Danielle, Delporte Christian, Deperchin Annie, Duclert Vincent, Duménil Anne, Enders Armelle, Faron Olivier, Favez Jean-Claude, Feiertag Olivier, Forcade Olivier, Guelton Frédéric, Hinz Uta, Horne John, Ingrao Christian, Joly Bertrand, Karagiannis Syméon, Kaspi André, Krumeich Gerd, Lepick Olivier, Masson Philippe, Michel Bernard, Michel Marc, Mommsen Wolfgang, Nivet Philippe, Pignot Manon, Plessis Alain, Prochasson Christophe, Prost Antoine, Rasmussen Anne, Roth François, Saunders Nicholas J., Schwentker Wolfgang, Smith Leonard V., Strachan Hew, Thébaud Françoise, Trebitsch Michel, Véray Laurent, Werth Nicolas, Winter Jay Murray.
ed. Bayard Centurion (collection : Essais), 2004
français – 1342 pages ! – 25×18 cm
Le corps de l’ouvrage s’articule en sept parties :
Introduction
1 – Le monde avant 1914 et l’éclatement de la guerre
2 – Combattre
3 – Conduire la guerre
4 – Fronts intérieurs et culture de guerre
5 – A la marge de la guerre
6 – La liquidation de la guerre
7 – L’empreinte de la Grande Guerre
Conclusion – La Grande Guerre dans l’histoire.
La Grande Guerre – on l’appelle ainsi dès 1915 – constitue un événement qui non seulement résiste au temps mais bénéficie aujourd’hui d’un vif regain d’intérêt. Pourtant, il s’agit là d’un conflit dont on célébrera dans une dizaine d’années le centenaire du sinistre déclenchement. Ainsi, loin d’être reléguée aux archives de la mémoire collective, la Première Guerre mondiale continue d’être présente, au sens plein du terme, dans les sociétés occidentales contemporaines. Les changements d’orientation des recherches historiennes participent de cette étonnante « survie » historique : L’histoire nationale, militaire et événementielle de la guerre de 1914-1918 est aujourd’hui achevée ; restait à écrire une histoire internationale et totale de la Grande Guerre, et l’ambition de cette encyclopédie est d’y contribuer. Cet ouvrage est le fruit d’un travail collectif de plusieurs années. Il rassemble une centaine d’articles signés par les meilleurs spécialistes mondiaux du sujet, écrits dans la perspective d’une approche nouvelle de la guerre. L’ambition est ici de couvrir tous ses aspects (militaire, politique, économique, social, technique, religieux, artistique, et plus largement culturel) afin de donner au lecteur une compréhension exhaustive de cet immense événement qui fut la matrice du XXe siècle. Cette encyclopédie s’accompagne d’une cartographie abondante et offre une iconographie pour l’essentiel inédite, tirée des fonds de l’Historial de la Grande Guerre de Péronne. (Présentation de l’éditeur).
C’est la somme d’un travail collectif de plusieurs décennies qui a débouché sur une nouvelle approche de la Grande Guerre, et qui en donne une compréhension exhaustive. L’encyclopédie rassemble en sept grandes parties une centaine d’articles signés par les meilleurs spécialistes mondiaux contemporains (français, anglais, américains, allemands, italiens, etc…) Le travail proprement historien couvre tous les aspects du conflit : Politique, économique, social, militaire, technique, religieux, artistique, etc… Mais il s’agit, en même temps, de montrer l’importance exceptionnelle de ce conflit dans l’histoire moderne. Cette guerre est véritablement le tournant dont notre modernité procède : L’Europe contemporaine ne peut se comprendre qu’à partir de 1914-1918, les phénomènes totalitaires aussi bien que la Seconde Guerre, ou que la transformation plus profonde de notre relation à la violence de masse. En outre, les auteurs se sont particulièrement attachés à montrer l’émergence, lors de ce conflit, d’une véritable culture de guerre pénétrant l’ensemble de la vie sociale. Cet ouvrage innove donc puisqu’il ne s’agit plus seulement de présenter l’histoire événementielle de la Grande Guerre, mais de dégager le sens que prend la Grande Guerre, après trois générations, dans la mémoire collective et dans la réorientation de tout le destin de l’Europe. (Quatrième de couverture).
L’enfant de l’ennemi – 1914-1918
Audoin-Rouzeau Stéphane
première édition Aubier (Paris) 1995 ; réédition Flammarion (Paris) 2009 – Collection historique dirigée par Alain Corbin et Jean-Claude Schmitt.
français – 224 pages – 22×13,5 cm
Les « enfants de l’ennemi » : ainsi appela-t-on en France, pendant la Grande Guerre, les fruits des viols perpétrés par des soldats allemands. Mais quel avenir réserver à ces enfants ? Seraient-ils capables de devenir de bons Français ? Etait-il permis, voire recommandé, de s’en débarrasser ? L’auteur dévoile des aspects méconnus du conflit et nourrit la réflexion sur la façon dont se forge une « culture de guerre ». Entre 1914 et 1918, des interdits sont levés et le récit des viols aide à la construction d’un ennemi désormais animalisé. Le débat autour des enfants à naître révèle une opinion française traumatisée par une violence de guerre sans précédent, dans laquelle les normes morales sont bouleversées… [extrait du quatrième de couverture]
L’enfer au quotidien – (carnets de route)
Marchand Octave Désiré (sergent)
ed. Osmondes, 1999 (carnets publiés par sa petite-fille Christiane Marchand-Burgan)
français – 491 pages – 21×15 cm
Carnets de route de 1914 à 1918 ! D’abord au 131e RI (Orléans), puis à partir de l’été 1917 jusqu’en début 1918 passage à la Territoriale au 66e RIT, et enfin au 126e RI. Véritable carnet de route anoté au jour le jour.
Entretiens avec Ernst Jünger
Hervier Julien
ed. Gallimard (collection : Arcades), 1986
français (traduit des conversations en allemand par l’auteur) – 162 pages – 19×12,5 cm
Entretiens avec l’écrivain et ancien combattant Ernst Jünger qui vient alors de fêter ses 90 ans ! Rédigé sous forme de questions-réponses entre les deux hommes (en allemand et dans l’intimité de Monsieur Jünger en sa maison de Wilflingen), regroupées dans 12 grands thèmes, idées, sujets. Très intéressant pour qui veut mieux connaître Ernst Jünger à la (longue) vie aussi réussie qu’épanouie.
Enzyklopädie des Ersten Weltkriegs [Encyclopédie de la Première Guerre mondiale]
Hirschfeld Gerhard & Krumeich Gerd & Renz Irina
ed. Schöning, 2004
allemand – 1002 pages.
L’équipement des fantassins de la Grande Guerre (dessins) [article] in ARCHÉOTHÉMA – Histoire et archéologie N° 35
Reymond Yves G.
ed. Archeodunum SAS, Chaponnay (69), 2014
français – pages 12-13 – 28,6×21 cm.
L’équipement du FM Chauchat, 1915-1918 [article] – Dossiers Militaria N° 7 (spécial 14-18)
Vauvillier François & Bouchery Patrice (collaboration)
ed. Histoire & Collections, Paris 11e, octobre-novembre-décembre 2010
français – pages 28-39 – 29,7×21 cm.
L’équipement du poilu 1914-18 – Gazette des UNIFORMES H.S. N° 24
Bernard Gilles & Lachaux Gérard
ed. Régi Arm SARL, Paris 15e, 4e trimestre 2008
français – 77 pages – 30×21,5 cm
Passage en revue de l’équipement représentatif et évolutif du soldat français de 1914-1918. Nombreuses photos d’époque et photos en couleur de matériel (dont beaucoup du musée de la Targette, Pas-de-Calais). Ainsi sont présentés les pattes de col, insignes, grades, ceinturons, cartouchières, musettes, havresacs, bidons, quarts, armement et masques à gaz. A ne pas manquer ;-)
Ernst Jünger (photo album)
Lagarde François (photos) & Hillebrand Henri (texte)
ed. Gris banal, 1983
allemand – 191 pages – 28,75×16,75 cm
Présentation et introduction en 3 langues (+ français et anglais). Superbe album sur la vie de ce grand écrivain. Ses écrits ainsi qu’une chronologie-points de repère en fin d’ouvrage + légendes également dans les 3 langues.
Erziehung vor Verdun [Education devant Verdun ; titre français : Education héroïque devant Verdun]
Zweig Arnold
édité en 1935
allemand.
L’escadron blanc
Peyré Joseph
ed. Hachette, 1946 / 1948
français – 254 pages – 17×12 cm
Roman d’aventures coloniales dans le désert africain (années 20).
L’Escadron de Gironde (1914 ; Courage, Valeur et Tradition)
Chambe René
ed. Baudinière, Paris 14e, octobre 2000
français – 174 pages – 19,5×12,5 cm
Le 9 septembre 1914. Les forces allemandes sont déjà dans l’Aisne. Le lieutenant Gaston de Gironde et son escadron à cheval –le 2e escadron du 16e Dragon– se retrouvent perdus derrière les lignes ennemies à Vivières. Cette nuit-là, après avoir établi son campement, le lieutenant de Gironde inspecte les environs et tombe sur la première escadrille d’avions allemande. Le passé et le futur se sont rencontrés sur ce champ…
Étain Buzy : Première victoire devant Verdun (24 et 25 août 1914)
Czubak Nicolas
ed. Ysec Editions, Louviers (27), collection Un Jour de la Grande Guerre (2013)
français – 80 pages – 24×16 cm
Les 24 et 25 août 1914, dans le contexte de la retraite après le choc de la bataille des frontières du 22 août, l’éphémère armée de Lorraine, commandée par le général Maunoury, monte en ligne le long de l’Orne, entre Étain et Conflans, afin d’enrouler l’aile gauche de la 5. Armee allemande dont le chef honorifique n’est autre que le Kronprinz impérial. L’armée allemande, confiante dans le succès à venir, a négligé la présence des divisions françaises qui stationnent au pied des Hauts de Meuse. Entre Verdun et Metz, troupes de réserve et unités de ces deux places fortes s’affrontent dans un sanglant combat qui constitue un terrible baptême du feu pour la très grande majorité des soldats. Lors de ces journées tragiques, des civils dont les villages se retrouvent sur la ligne de feu sont victimes d’exactions : ainsi dans le village de Rouvres, 47 habitants sont massacrés par les troupes allemandes et la bourgade est incendiée.
Dans cet ouvrage, l’auteur revient en détail sur cette bataille méconnue, première victoire française de la guerre avec celle de Rozelieures au sud de Nancy, au moment où le pays était au bord du gouffre.
Eugénie Buffet – Des ambassadeurs au pavé…
Giraudet Françoise
ouvrage édité à compte d’auteur (2011) : http://livre-polaire.pagesperso-orange.fr/
français – 132 pages – 29×21 cm
Eugénie Buffet (1866-1934) est une chanteuse française de music-hall et de variétés. Connue comme << Caporale des poilus >> pendant la Grande Guerre, elle sera surnommée << la Cigale nationale >>.
<< Née en Algérie, Eugénie Buffet se sent à l'étroit dans son pays natal où elle fait des tentatives comme chanteuse. En 1884, elle s'embarque vers la France. Après un bref passage à Marseille, Paris l'accueille et lui réserve une place de choix au milieu des aristocrates. Mais pour la scène, elle quitte ses nouveaux amis et rejoint les cabarets, puis les cours et les rues avec la célèbre Sérénade du Pavé. Enthousiasmé par sa générosité et son naturel, le petit peuple l'adopte. Eugénie Buffet chante pour les démunis et les chômeurs et aussi pour les pierreuses côtoyées lors d'un passage à la prison Saint-Lazare. Enfin, dans le cadre de La Chanson aux Blessés, Caporale des poilus, elle apporte son concours lors de la Grande Guerre. Vivre debout et permettre aux autres de vivre de même aurait pu être sa devise. De santé fragile, Eugénie Buffet perd ses dernières forces dans ses périples de bienfaisance jusqu'en 1925. Intelligente, courageuse, bannissant les artifices, elle incarne la chanson populaire. Démunie à son tour, elle meurt en 1934, loin du monde de la chanson après avoir reçu la Légion d'Honneur. Au travers d'une trame factuelle, la vie d'Eugénie Buffet nous restitue une époque lointaine et nous laisse voir le parcours hors norme d'une femme du peuple, une page essentielle de la chanson française et l'engagement d'une chanteuse en temps de guerre. Peut-être en quête de sa propre vérité, elle a été la défricheuse d'une voie nouvelle qui lie aventure et chanson. >>
Cet ouvrage comporte environ 273 documents couleurs et noir & blanc : lettres, photos, cartes postales, publicités d’époque, dessins.
Explosifs en usage dans l’armée française durant la Première Guerre mondiale (dont ceux liquides utilisés dans l’aviation) [rubrique du courrier des lecteurs] – Gazette des armes N° 48
Merklen Gilles
ed. Régi Arm SARL, Paris 15e (avril 1977)
français – pages 45-46 – 28,5×21 cm.

retour

F

Le fantassin allemand 1914-1918 – << Michel s'en va-t-en guerre >>
Laparra Jean-Claude & Hesse Pascal
ed. Histoire & Collections (4ème fascicule de la collection La Grande Guerre), Paris 11e (2008)
français – 68 pages – 24×20 cm
Belles photos de matériel et documents pour illustrer cette présentation de la vie du soldat allemand et de son équipement au fil du conflit.
Le fantassin allemand 1915-1918 [article] – UNIFORMES N° 62
Larcade Jean-Louis
ed. Régi Arm SARL, Paris 15e (juillet-août 1981)
français – pages 7-14 – 29,7×21 cm.
Le fantassin allemand 1915-1918 (2e partie) [article] – UNIFORMES N° 63 (suite du N° 62)
Larcade Jean-Louis
ed. Régi Arm SARL, Paris 15e (septembre-octobre 1981)
français – pages 30-35 – 29,7×21 cm.
Le fantassin allemand 1915-1918 (3e partie) [article] – UNIFORMES N° 64 (suite du N° 63)
Larcade Jean-Louis
ed. Régi Arm SARL, Paris 15e (novembre-décembre 1981)
français – pages 33-39 – 29,7×21 cm.
Le fantassin de la Grande Guerre 1914-1918 (1ère partie) – Gazette des UNIFORMES H.S. N° 3
Berrafato Laurent (direction), Balducci Claudio, Corsetti Sergio, Gillet Didier, Gorokhoff Gérard, Huon Jean, Stiopka Alexis & Verney Jean-Pierre (collaboration)
ed. L.C.V. Services, Paris 15e, 3e trimestre 1994
français – 80 pages – 30×21,5 cm
Ce premier tome sur l’histoire, l’uniforme, l’équipement et l’armement des soldats de la Première Guerre mondiale, présente le fantassin américain, l’austro-hongrois, le français, l’italien et le russe. Nombreuses photos de belles panoplies.
Le fantassin de la Grande Guerre 1914-1918 (2ème partie) – Gazette des UNIFORMES H.S. N° 4
Berrafato Laurent (direction), Bachmann Franck, Benoît Alexandre, Stiopka Alexis & Verney Jean-Pierre (collaboration)
ed. L.C.V. Services, Paris 15e, 3e trimestre 1995
français – 80 pages – 30×21,5 cm
Ce second tome sur l’histoire, l’uniforme, l’équipement et l’armement des soldats de la Première Guerre mondiale, présente le fantassin allemand, le belge, le britannique, le bulgare, le japonais, le portugais, le serbe, le tchèque et le turc. Nombreuses photos de belles panoplies.
Le fantassin écossais d’août 1914 [article] – Dossiers Militaria N° 7 (spécial 14-18)
Mirouze Laurent
ed. Histoire & Collections, Paris 11e, octobre-novembre-décembre 2010
français – pages 56-66 – 29,7×21 cm.
La fantastique histoire du bleu horizon (3), le poilu du printemps 1916 [article] – Dossiers Militaria N° 7 (spécial 14-18)
Vauvillier François
ed. Histoire & Collections, Paris 11e, octobre-novembre-décembre 2010
français – pages 4-11 – 29,7×21 cm.
Les femmes dans la Grande Guerre
Antier Chantal
ed. SOTECA, Saint-Cloud (92), avril 2011. Collection : Vivre dans la guerre
français – 187 pages – 22×14 cm.
Le feu – Journal d’une escouade
Barbusse Henri (prix Goncourt)
ed. Flammarion (Ernest), 1917 (édition originale)
français – 379 pages – 19×12 cm
Edition originale du temps de guerre (état fragile cause reliure).
Feu et sang (bref épisode d’une grande bataille)
Jünger Ernst
ed. Christian Bourgois, 1998 (traduction française) – édition originale 1925
français – 187 pages – 20×12 cm
Titre original : « Feuer und Blut. Ein kleiner Ausschnitt aus einer grossen Schlacht. Kriegsausbruch 1914« .
Feuer und Blut. Ein kleiner Ausschnitt aus einer grossen Schlacht. Kriegsausbruch 1914 [Feu et sang (bref épisode d’une grande bataille)]
Jünger Ernst
Edition originale 1925
allemand.
La Feuillette 1915, première grenade à fusil française [article] – Gazette des armes N° 74
Delhomme Patrice
ed. Régi Arm SARL, Paris 15e (septembre 1979)
français – pages 28-29 – 28,5×21 cm.
The First World War [La Première Guerre mondiale]
Keegan John
ed. Random House (Londres, Royaume-Uni), 1998
anglais
Voir la traduction française « La Première Guerre mondiale ».
The First World War [La Première Guerre mondiale]
Prior Robin & Wilson Trevor
ed. Cassel, 1999
anglais
Atlas historique militaire.
First World War tanks [les chars de la Première Guerre mondiale]
Bartholomew E.
ed. Shire Publications Ltd (Royaume-Uni) ?, 1977
anglais – 32 pages – 21×15 cm
Superbes photos de tanks britanniques.
Flanders 1915: Rare Photographs from Wartime Archives [Les Flandres 1915 : Rares photographies provenant d’archives du temps de guerre]
Cooksey John
ed. Pen & Sword – Military (collection : « Images of war« ), 2005
anglais – 144 pages – 24,5×19 cm
Photos d’un officier d’une unité britannique dans les Flandres (1/5e York & Lancaster Regt, 5e Bataillon). Superbes images d’une rare qualité !
La fleur au fusil
Galtier-Boissière Jean
ed. Baudinière, Paris 14e (1929)
français – 254 pages – 19×12 cm.
Foch
d’Esme Jean
ed. Hachette, 1951
français – 255 pages – 16,5×12 cm
Biographie du Maréchal.
Fontaine
Morgan Charles
ed. Stock, Paris 6e (1945)
français (traduit de l’anglais) – 482 pages – 18×12 cm
Ouvrage original paru en 1932 en anglais sous le titre Fountain. Roman traitant d’officiers anglais prisonniers et dont l’action se déroule en Hollande de janvier 1915 jusqu’à l’armistice.
Le fort de Douaumont
Kaluzko Jean-Luc & Lewerenz Uwe & Meyer Franck
ed. Ysec Editions, Louviers (27), 2010, collection Voir et comprendre
français – 32 pages – 24×16 cm
Photos très intéressantes de l’intérieur du fort.
Les fortifications allemandes d’Alsace-Lorraine, 1870-1918 – De la défense des frontières à la Grande Guerre
Burtscher Philippe & Hoff François
ed. Histoire & Collections, Paris 11e (2009), collection La Grande Guerre
français – 68 pages – 24×20 cm
Au lendemain de la défaite de 1870, les deux départements d’Alsace (hormis Belfort), la majeure partie de la Moselle, ainsi qu’une fraction de la Meurthe et des Vosges sont annexés par l’Allemagne et vont être défendus contre toute velléïté française de reconquête. Le vainqueur va alors édifier un puissant système fortifié articulé autour des places de Strasbourg, Neuf-Brisach, Metz et Thionville. Les ingénieurs de l’Empire vont mettre en oeuvre en Alsace et en Lorraine tous les nouveaux concepts sur l’art de fortifier développés en Allemagne, des forts de von Biehler aux puissants groupes fortifiés cuirassés et bétonnés, les Festen. Sur une période de 45 ans, les Allemands forgèrent sur leur frontière avec la France un ensemble défensif cohérent, adapté et mis au service de leur stratégie offensive et au plan de marche de l’armée proposé par Von Schlieffen : «le bouclier occidental de l’Empire». En 1914, un gigantesque chantier est lancé pour mettre en état de défense les fortifications, alors qu’il faut parallèlement appuyer l’armée dans une série de batailles en août et septembre. Durant les cinq années du conflit, les places fortes deviennent de précieux réservoirs de matériels pour le front. Mais comme ce système de fortifications ne connaitra guère l’épreuve du feu durant la grande guerre, celà contribuera à lui laisser l’image d’un système invaincu, puissant et moderne. Tombées intactes aux mains des Alliés, ces places fortes fascineront les vainqueurs de 1918. Ouvrage présentant plus de 150 photographies et 20 cartes.
Françaises et Allemandes dans la guerre [dossier] – 14-18, le magazine de la Grande Guerre N° 52
des Françaises dans la guerre : une véritable armée de la charité – les Allemandes à l’épreuve de la guerre
Antier Chantal & Walle Marianne
ed. SOTECA, Saint-Cloud (92), février/mars/avril 2011
français – pages 6-37 – 29,7×21 cm.
La France dans la Première Guerre mondiale
Schor Ralph
ed. Nathan (collection 128), 1997
français – 128 pages – 18×13 cm
Analyse du conflit.
Les fraternisations, « filles » de la guerre de positions (novembre 1914, entre Arras et Lille…) article de la revue Ligne de Front Hors-série N° 1
Platret Gilles
ed. Caraktère SARL (Aix-en-Provence), juillet-août 2007 (revue épuisée)
français – pages 70-77 – 30×23 cm.
Das Freilichtmuseum 1915-1917 am Plöckenpass [Le musée de plein air du Plöckenpass, 1915-1917]
Eybl Erik
ed. Bassano del Grappa (1984)
publication en allemand.
Frères de tranchées
Brown Malcolm & Cazals Rémy & Ferro Marc & Müller Olaf
ed. Perrin, 2005
français – 272 pages.
Le fusil Lee-Enfield dans la Seconde Guerre mondiale – 1. Les vétérans (les modèles S.M.L.E. –Short, Magazine Lee-Enfield– Rifle 1 Mark III & Mark III* de la Première Guerre mondiale) [article] – AMI N° 14
Lenaerts Jacques
ed. Action Press s.a., Belgique (novembre 1980)
français – pages 62-69 – 29,7×21 cm.
Le fusilier d’assaut, juillet 1918 [article] – Militaria N° 51
Vaslet Thierry
ed. Histoire & Collections, Paris 11e (novembre 1989)
français – 2 pages – 29,7×21 cm.
Les fusiliers de montagne wurtembergeois, 1914-1915 (Württembergische Gebirgsschützen) : 1ère partie [article] – MILITARIA N° 206
Béraud Yves
ed. Histoire & Collections, Paris 11e (septembre 2002)
français – pages 30-35 – 29,7×21 cm.
Les fusiliers de montagne württembergeois (Württembergische Gebirgsschützen) : 2e partie [article] – MILITARIA N° 208 (suite du N° 206)
Béraud Yves
ed. Histoire & Collections, Paris 11e (novembre 2002)
français – pages 49-53 – 29,7×21 cm.
Les fusiliers de montagne wurtembergeois : 3e partie [article] – MILITARIA N° 214 (suite du N° 208)
Béraud Yves
ed. Histoire & Collections, Paris 11e (mai 2003)
français – pages 46-51 – 29,7×21 cm.
Les fusiliers de montagne wurtembergeois (Württembergische Gebirgsschützen) : 4e partie [article] – MILITARIA N° 216 (suite du N° 214)
Béraud Yves
ed. Histoire & Collections, Paris 11e (juillet 2003)
français – pages 50-56 – 29,7×21 cm.
Les fusiliers de montagne wurtembergeois : 5e partie [article] – MILITARIA N° 218 (suite du N° 216)
Béraud Yves
ed. Histoire & Collections, Paris 11e (septembre 2003)
français – pages ? – 29,7×21 cm.

retour

G

Le gâchis des généraux – Les erreurs de commandement pendant la guerre de 14-18
Miquel Pierre
ed. France Loisirs (Paris), 2002 (copyright ed. Plon, 2001).
français – 255 pages – 20,75×13,5 cm
Comment les généraux se sont-ils résignés à la guerre d’usure qui a saigné la nation française jusqu’à la laisser exsangue en novembre 1918 dans une Europe vidée de ses forces vives ? Comment ont-ils pu faire croire à la percée miraculeuse, la victoire décisive ? Pierre Miquel met en cause la responsabilité de ceux qui ont présidé au carnage : responsables donc coupables ? Un livre-choc qui a fait grincer des dents dans la hiérarchie militaire. [dos de couverture.]
La galerie allemande du << Kilianstollen >> : Une découverte exceptionnelle pour l’archéologie de la Grande Guerre à Carspach (Haut-Rhin) [article] in ARCHÉOTHÉMA – Histoire et archéologie N° 35
Landolt Michaël
ed. Archeodunum SAS, Chaponnay (69), 2014
français – pages 44-49 – 28,6×21 cm.
Les gares régulatrices française et américaine de Marcilly-sur-Tille (Côte-d’Or : 1914/1919) [article] in ARCHÉOTHÉMA – Histoire et archéologie N° 35
Devevey Frédéric
ed. Archeodunum SAS, Chaponnay (69), 2014
français – pages 56-61 – 28,6×21 cm.
The German Army 1914-18 [L’Armée allemande 1914-18]
Fosten D.S.V. & Marrion R.J. ; Embleton G.A. (colour plates / illustrations)
ed. Osprey (collection : Men-at-arms series N° 80), réimpression 1981 (édition originale 1978)
anglais – 40 pages – 24,75×18,5 cm
Belles illustrations couleurs + photos.
German Stormtrooper 1914-1918 [Troupes d’assaut allemandes 1914-1918]
Drury Ian ; Embleton Gerry (colour plates / illustrations)
ed. Osprey (collection : Warriors series (bande noire) N° 12), 1995
anglais – 64 pages – 24,75×18,25 cm
Belles illustrations couleurs + photos.
German WW1 Identity Tags/Disks [Plaques d’identité allemandes de la Première Guerre mondiale]
Meinlschmidt Peter
édition 1993 à compte d’auteur ?
anglais – 199 pages – 29,5×21 cm
Version en anglais de l’ouvrage très fourni d’un spécialiste des plaques d’identité allemandes. La version originale devant vraissemblablement être en allemand, je ne connais pas de traduction en français mais cette version en anglais reste abordable, les textes venant souvent en complément des dessins et illustrations (en noir et blanc dont l’encre est malheureusement de qualité moyenne). Bible d’informations ; je recommande :-).
Les « Gladiateurs » – Des grenadiers aux divisions d’attaque – Les formations offensives dans l’armée allemande (1914-1918)
Laparra Jean-Claude
éd. Ysec Editions, Louviers (27), 2007
français – 284 pages – 24×16 cm
C’est une étude très détaillée de l’appareil offensif allemand, comportant une importante bibliographie des sources en fin d’ouvrage et illustrée de photos malheureusement de taille trop réduites (exigeances de la mise en page sans doute ; dommage car c’est bien là mon seul reproche). Par ailleurs c’est un énorme réservoir de vocabulaire et termes allemands (la lecture de ce livre m’a donné envie de créer le lexique sur ce site). Je recommande :-).
Glossaire : petit lexique des tranchées article de la revue Ligne de Front Hors-série N° 1
Bernard Vincent
ed. Caraktère SARL (Aix-en-Provence), juillet-août 2007 (revue épuisée)
français – pages 98-99 – 30×23 cm.
Le Graffiti des tranchées
Vatel Hervé & Boittiaux Michel – (coordinateurs ouvrage collectif)
ed. Soissonnais 14-18, Nouvron-Vingré (02), 2008
français – 288 pages – 31×23 cm
Ouvrage réalisé par l’association Soissonnais 14-18 sous la présidence de Jean-Luc Pamart. 400 photographies.
Le grand troupeau
Giono Jean
ed. Gallimard (Paris 7e), édition 1931 ; collection Folio réimpression 2013
français – 253 pages – 18×11 cm
Le titre de ce roman joue sur la métaphore du bétail humain qu’est devenue la masse de soldats broyés dans la guerre et qui fonctionne en miroir avec l’immense troupeau de moutons qui dans les premières pages du roman descend à marche forcée de l’alpage car les bergers sont mobilisés pour aller à la guerre. Citations : « Le troupeau coule avec son bruit d’eau, il coule à route pleine ; de chaque côté il frotte contre les maisons et les murs des jardins. » ; « L’infanterie anglaise monte épaisse comme un ruisseau de boue, et le troupeau bleu des soldats français glisse à la crête des herbes, vers les collines et la fumée. – À l’abattoir ! dit La Poule. Au fond de l’horizon, dans cet endroit où le ciel se mélange avec la terre, les mitrailleuses commencent à grésiller comme de l’huile à la poêle. ». Giono évoque avec ce cinquième roman les quatre années de la guerre dans un récit qui alterne les scènes au village où les femmes et les vieux assurent les travaux agricoles dans l’affrontement à la nature vivante et dans la frustration des désirs, et les scènes au front dans la violence des combats ponctués par les morts, les mutilations volontaires ou encore les désertions dans la recherche de la survie primitive. L’expérience du soldat Giono nourrira l’imaginaire de l’auteur que l’on perçoit dans sa fascination/répulsion pour le sang, les cadavres et la putréfaction qui jalonne son oeuvre. Mais le roman s’achève sur la victoire de la vie en communion avec la nature avec la naissance du bébé à propos de qui le grand-père s’exclame : « Il faut que nous lui fassions voir tout de suite ce que c’est, l’espérance ! ».
La grande débrouille (un point de vue iconoclaste sur l’armée allemande 1914-1918)
Laparra Jean-Claude (Général, C.R.)
ed. Ysec Editions, Louviers (27), 2005
français – 208 pages – 24×16,25 cm
Les difficultés et défis de l’armée allemande en 14-18 pour faire face aux pénuries et avoir recours aux ersatz. Photos – très intéressant.
La grande évasion – Paul Fonferrier
Fonferrier Alain
ed. Les Galops de la nuit, Brest (2010)
français
Récit historique écrit à compte d’auteur par son petit-fils et réédité en 2010, sur l’évasion de son grand-père, Paul FONFERRIER, né à Brest en 1892 et sous-lieutenant au 2ème RIC à Brest pendant la Première Guerre Mondiale. Après le Lycée de Brest (1899-1909), il poursuit ses études au Prytanée National Militaire à La Flèche, puis intègre l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr dans la promotion des « MARIE-LOUISE » de 1911 à 1913. A Brest, il est nommé sous-lieutenant au 2ème Régiment d’Infanterie Coloniale. Mobilisé dès 1914, il participe avec le 2ème RIC au combat de ROSSIGNOL en Belgique. Le Lieutenant Fonferrier est fait prisonnier le 22 août 1914 et sera envoyé au fort ZINNA, à TORGAU en Allemagne, d’où il parvient à s’évader le 18 avril 1917.
Cet ouvrage raconte son évasion et son retour en France. Avec le 33ème RIC, il retournera au front où il aura un comportement exemplaire (deux fois blessé et trois fois cité). L’auteur considère cet ouvrage comme un travail familial car il s’appuie à la fois sur les quelques carnets laissés par son grand-père, et sur le récit de son évasion retranscrit par Jeanne Fonferrier, soeur de Paul et ancienne commerçante à Brest. Elle avait pris le soin d’interroger son frère sur son évasion réussie. Y est inclus aussi en annexe une carte de son périple et l’ascendance du futur Colonel FONFERRIER (en remontant jusqu’en 1676 environ, pour le moment) Mort pour la France en déportation le 27 avril 1945 à Bergen-Belsen. Une rue de Brest et une rue de Landunvez (deux communes du Finistère) portent son nom. En effet, le Colonel FONFERRIER, sous le pseudonyme ROSSIGNOL, fut nommé commandant militaire de la Résistance du département du FINISTERE le 1er mai 1943, à « Défense de la France » et fut l’adjoint de Mathieu DONNART, chef départemental de la Résistance finistérienne sous le pseudonyme « POUSSIN ».
Voici les coordonnées de l’auteur afin de vous permettre d’acheter ce livre : M. Alain FONFERRIER, 5 allée Alain Quiniou 29000 Quimper (email fonferrier.alain@yahoo.fr ; Tél. 02.98.10.47.98).
La Grande Guerre
Miquel Pierre
ed. Fayard, 1992
français – 667 pages – 22,25×14 cm
La guerre, dit Alain, naît des passions. Assurément, celle de « 14-18 » ne peut se réduire à un jeu de causalités politiques ou économiques. Aujourd’hui encore, elle n’a pas fini de susciter des réactions passionnelles, que l’on parle des mutineries françaises ou des crimes de guerre allemands. On ne met pas impunément en ligne des millions d’hommes sans que, dans toute l’Europe, les traces n’en soient profondément inscrites dans plusieurs générations.
La « grande » guerre était déjà « totale » et doit être envisagée aujourd’hui comme telle. Elle a eu, dans l’horreur, un rôle pionnier. Les innovations « scientifiques » de la civilisation industrielle ont permis d’envoyer sans crier gare de nombreuses victimes au fond de l’océan, dans les hôpitaux des gazés par milliers, dans les camps de concentration les premiers déportés et les populations « déplacées », sans oublier le « génocide » des Arméniens. De ce point de vue, la Grande Guerre n’est pas du XIXe siècle, elle est bien du nôtre, de l’atroce XXe siècle.
On l’appelle aussi « Première Guerre mondiale ». Elle le mérite à plus d’un titre. D’abord parce qu’elle a justifié en partie la prédiction de Lénine : elle a bien engendré la révolution (dans un seul pays, il est vrai). Ensuite, parce qu’elle a fait franchir l’océan à près de deux millions d’Américains, ce qui, pour les adeptes de la doctrine de Monroë, constituait une première.
Le propre de cette guerre est d’avoir confronté, plus que rapproché dans la mort, des peuples jusque-là dominés par des « empires » ou des « alliances » plus ou moins inégales. Ce que l’on appelle, d’un mot peu clair, l’ « impérialisme », tenait, en 1914, les peuples d’Europe et du Moyen-Orient dans un carcan serré de contraintes. Le carcan, avec la guerre, a volé en éclats.
La Grande Guerre a éveillé, contre les rapports inégaux de peuples inégaux, un formidable désir de liberté. De ce point de vue aussi, elle est résolument moderne. Ajoutons que, pour nous, elle reste par excellence une guerre française. Notre peuple a participé jusqu’à l’épuisement, avec un étonnant esprit de sacrifice, mais aussi avec une efficacité cardinale, à un grand mouvement de l’histoire.
Importante bibliographie.
La Grande Guerre – 1914-1918
Shermer David
ed. Cathay (édition française 1977) ; ed. originale britannique Octopus Books Ltd, Londres (1973)
traduction française – 256 pages – 31,75×23,5 cm
Histoire du conflit bien illustrée (dont quelques illustrations d’armement de John Batchelor). Index en fin d’ouvrage.
La Grande Guerre – 1ère partie : de 1914 à 1916 – Les grands dossiers de l’Illustration
L’ILLUSTRATION (revue illustrée, collectif)
ed. SEFAG & L’ILLUSTRATION, 1987
français – 191 pages – 36,5×26,5 cm
Ouvrage réalisé à partir des numéros originaux de L’Illustration, de l’été 1914 en guerre jusqu’au défilé de la victoire l’été 1919 (volume 2). Résumé chronologique d’après les numéros de la revue (la collection originale étant très volumineuse). Ouvrage intéressant pour ses nombreuses illustrations de qualité ainsi que pour la représentation des cartes des opérations, malgré le caractère très propagande des articles… Un + avec le sommaire de chaque volume qui peut aider à la recherche dans les revues originales ;-)
La Grande Guerre – 2ème partie : de 1917 à 1919 – Les grands dossiers de l’Illustration
L’ILLUSTRATION (revue illustrée, collectif)
ed. SEFAG & L’ILLUSTRATION, 1987
français – 191 pages – 36,5×26,5 cm
Second volet de l’ouvrage réalisé à partir des numéros originaux de L’Illustration, de l’été 1914 en guerre (volume 1) jusqu’au défilé de la victoire l’été 1919.
La Grande Guerre au jour le jour
Miquel Pierre
ed. Fayard, Paris 6e (2010)
français – 450 pages – 18×11 cm
Ce livre n’est pas une nouvelle histoire de la guerre de 1914-1918, mais présente quantité d’histoires singulières, histoires de combattants et de non-combattants, de femmes et d’hommes, de la terre de France aux colonies ou aux terres étrangères, comme autant de témoignages d’un bouleversement inouï dans la vie des contemporains. Si les événements de la guerre constituent bien l’arrière-fond de ces récits, c’est bien davantage leur répercussion dans la vie quotidienne des individus que l’on rencontre, l’horreur des tranchées, mais aussi les soucis de l’arrière, les progrès techniques, les changements des moeurs, les nouveautés des sciences et des communications, les rêves d’égalité sociale… C’est un basculement sans précédent que provoque ce conflit et qu’évoquent ici ces voix retrouvées.
La Grande Guerre chimique 1914-1918
Lepick Olivier
édité en 1998
français
La Grande Guerre des cartes postales
Brouland Pierre & Doizy Guillaume
ed. Hugo Image, Paris 17e (septembre 2013)
français – 310 pages – 24×18 cm
Bel ouvrage intéressant avec plus de 350 documents pour la plupart inédits et souvent émouvants, éclairés de nombreuses citations de journaux d’époque (et bonus original : 10 véritables cartes postales à détacher et utiliser).
La Grande Guerre des civils, 1914-1919
Alary Eric
ed. Perrin, Paris 13e (2013)
français – 455 pages – 23,5×15 cm
En août 1914, l’existence de millions d’hommes et de femmes a basculé avec l’ordre de mobilisation générale. Voici un ouvrage se penchant enfin sur le quotidien de ces 36 millions de civils –pour environ 6 millions de militaires– qui ont vécu le conflit en dehors des tranchées, à l’arrière ou dans les zones occupées par les Allemands, entre 1914 et 1918. Civils sans qui la guerre n’aurait pu être gagnée. Dans cet ouvrage très documenté l’auteur comble un vide historiographique de taille. Mêlant histoires intimes et analyses de l’historien, il raconte les séparations, les évacuations, les exodes, les deuils infinis, la place nouvelle de millions de femmes et d’enfants dans une société recomposée, les privations matérielles et alimentaires, les grèves, les bombardements aériens, la lente démobilisation des hommes entre 1918 et 1920, sans oublier le retour difficile des blessés et des mutilés dans leurs foyers et les terribles ravages de la grippe espagnole…
La Grande Guerre des Français 1914-1918 – L’incompréhensible
Duroselle Jean-Baptiste
ed. Perrin (Paris 7e), collection tempus, 2003
français – 515 pages – 18×11 cm
Comment la France et les Français –7.000.000 de mobilisés, 1.397.000 morts– ont-ils pu supporter une guerre si longue, si dure, si cruelle, si coûteuse ? Pour y répondre, Jean-Baptiste Duroselle a étudié la Grande Guerre de 14-18 sous tous les angles possibles : les phases militaires, naturellement, mais aussi le rôle des chefs, la souffrance des combattants et de leurs familles, les civils, le comportement des gouvernements successifs, des partis et des syndicats, le financement, l’armement, la reconversion industrielle et ses effets sociaux, la guerre économique, la guerre psychologique, le prix terrible de la victoire, les profondes conséquences morales, politiques, économiques, intellectuelles et sociales de ces cinquante-deux mois qui ont sans doute plus changé la France que ne le fera la Deuxième Guerre mondiale. Un livre majeur pour prendre la mesure de ce cataclysme.
La Grande Guerre illustrée
Miquel Pierre
ed. Tallandier, Paris 14e (1998)
français – 240 pages – 31×24 cm
1914-1918 : le monde entier dans les affres de la guerre. D’un assassinat dans les Balkans au conflit total de 1918, quarante nations se sont affrontées. Huit millions d’hommes y ont laissé leur vie. Cent épisodes pour dire la guerre. Celle des poilus — nos grands-parents et nos arrière-grands-parents — bataillants sur la Marne, à Verdun, dans le Nord, pris dans la boue des tranchées, sous le feu des canons et des mitrailleuses. Mais aussi la guerre méconnue, celle des soldats oubliés, coloniaux et volontaires étrangers, celle des fronts oubliés, du Caucase à la Chine. Quatre cents photographies exceptionnelles pour montrer la guerre. L’angoisse de l’assaut, la solitude des blessés, la détresse des civils, la terre labourée et les corps mutilés. L’héroïsme des coups de main, les charges de cavalerie, l’affrontement chevaleresque des « as », les duels de cuirassés et la traque des sous-marins. Un récit-photos sur la Première Guerre mondiale richement illustré.
La Grande guerre [N° 22 de la collection « Histoire de France en bandes dessinées »]
Bande dessinée : Battaglia Dino & Toppi Sergio (dessins), Castex Pierre & Bastian Jacques (scénaristes), Dufourcq Pierre (collaboration texte)
ed. Larousse & FR3, juillet 1978
français – 45 pages – 28,5×23,5 cm
BD destinée à la jeunesse pour résumer la guerre de 14-18.
Les grandes phases de la Première Guerre mondiale [article] in ARCHÉOTHÉMA – Histoire et archéologie N° 35
Le Naour Jean-Yves
ed. Archeodunum SAS, Chaponnay (69), 2014
français – pages 6-11 – 28,6×21 cm.
Les grenades à fusil dans l’armée française [article] – Gazette des armes N° 111
Delhomme Patrice
ed. Régi Arm SARL, Paris 15e (novembre 1982)
français – pages 32-36 – 28,5×21 cm.
Les grenades allemandes de la Grande Guerre [article] – Gazette des armes N° 64
Delhomme Patrice & Yuille Robert
ed. Régi Arm SARL, Paris 15e (octobre 1978)
français – pages 20-25 – 28,5×21 cm.
Les grenades allemandes de la Grande Guerre
Delhomme Patrice
ed. Hégide, 1983
français – 78 pages – 24×15,5 cm
Second opus de la trilogie. Exemplaire n° 165 dédicacé de l’auteur (tirage limité 1000 exemplaires) et photo-carte originale de Ludendorff offerte (illustration de la page 6 :-). C’est LA référence française. Beaucoup de croquis. Classement dans l’ordre chronologique d’apparition des modèles (grenades à main puis grenades à fusil). Fragile : Point faible la reliure (collage de très mauvaise qualité – pages volantes).
Les grenades anglaises de la Grande Guerre
Delhomme Patrice
ed. Hégide, 1982
français – 110 pages – 24×15,75 cm
Premier opus de la trilogie. Exemplaire n° 102 signé de l’auteur (tirage limité 1000 exemplaires). C’est LA référence française. Beaucoup de croquis. Classement dans l’ordre chronologique d’apparition des modèles (grenades à main puis grenades à fusil). Fragile : Point faible la reliure (collage de très mauvaise qualité – pages volantes).
Les grenades d’infanterie françaises (1ère partie) [article] – Gazette des armes N° 237
Dautrème Philippe
ed. Régi Arm SARL, Paris 15e (octobre 1993)
français – pages 33-37 – 28,5×21 cm
Etude des modèles entre 1919 et 1940.
Les grenades d’infanterie françaises (2ème partie : les bouchons allumeurs) [article] – Gazette des armes N° 238 (suite du N° 237)
Dautrème Philippe
ed. Régi Arm SARL, Paris 15e (novembre 1993)
français – pages 51-53 – 28,5×21 cm.
Les grenades françaises de la Grande Guerre [article] – Gazette des armes N° 49
Delhomme Patrice & Yuille Robert
ed. Régi Arm SARL, Paris 15e (mai 1977)
français – pages 29-39 – 28,5×21 cm.
Les grenades françaises de la Grande Guerre
Delhomme Patrice
ed. Hégide, 1984
français – 140 pages – 24×15,75 cm
Troisième opus de la trilogie. Exemplaire n° 136 dédicacé de l’auteur (tirage à 2000 exemplaires). C’est LA référence française. Beaucoup de croquis. Classement dans l’ordre chronologique d’apparition des modèles (grenades à main puis grenades à fusil). Fragile : Point faible la reliure (collage de très mauvaise qualité – pages volantes).
Les grenades françaises de la Grande Guerre : 1 – La résurrection d’une arme [article] – MILITARIA N° 196
Lachaux Gérard
ed. Histoire & Collections, Paris 11e (novembre 2001)
français – pages 44-46 – 29,7×21 cm.
Les grenades françaises de la Grande Guerre : 2ème partie – Les grenades de circonstance [article] – MILITARIA N° 199 (suite du N° 196)
Lachaux Gérard
ed. Histoire & Collections, Paris 11e (février 2002)
français – pages 59-62 – 29,7×21 cm.
Les grenades françaises de la Grande Guerre : 3ème partie – 1915, l’artisanat cède le pas à l’industrie [article] – MILITARIA N° 204 (suite du N° 199)
Lachaux Gérard
ed. Histoire & Collections, Paris 11e (juillet 2002)
français – pages 34-36 – 29,7×21 cm.
Les grenades françaises de la Grande Guerre : 4ème partie – Les grenades percutantes, la faillite d’une théorie [article] – MILITARIA N° 207 (suite du N° 204)
Lachaux Gérard
ed. Histoire & Collections, Paris 11e (octobre 2002)
français – pages 14-17 – 29,7×21 cm.
Les grenades françaises de la Grande Guerre : 5ème partie – F1 et citron Foug, la concurrence des défensives [article] – MILITARIA N° 211 (suite du N° 207)
Lachaux Gérard
ed. Histoire & Collections, Paris 11e (février 2003)
français – pages 47-50 – 29,7×21 cm.
Les grenades françaises de la Grande Guerre – 6ème partie : suffocantes et incendiaires, les grenades spéciales [article] – MILITARIA N° 217 (suite du N° 211)
Lachaux Gérard
ed. Histoire & Collections, Paris 11e (août 2003)
français – pages 34-36 – 29,7×21 cm.
La Guerra Dei Gas, 1914-1918 [La guerre des gaz, 1914-1918]
Mantoan Nevio
ed. Gaspari (Paolo Gaspari editore, Udine), 1999
Collection : « Guerra e collezionismo » n° 1
italien – 120 pages – (ISBN : 9788886338301).
Guerre
Renn Ludwig
ed. Ernest Flammarion (Soixante-quinzième mille), 1929
français – 332 pages – 18,5×12 cm
Titre original : « Krieg » ; traduit de l’allemand par C. Burghard.
La guerre aux portes de Saint-Mihiel [Fort du Camp des Romains – Fort de Liouville – Forêt d’Apremont]
Czubak Nicolas
ed. Ysec Editions, Louviers (27), 2016, collection La guerre en images – Reportages photographiques
français – 152 pages – 27×22 cm
Saint-Mihiel. Ce nom reste encore bien attaché au souvenir de la Première Guerre mondiale. Il est associé à la hernie formée sur le front en Lorraine entre septembre 1914 et septembre 1918 et qui prit le nom de « saillant de Saint-Mihiel ». A proximité de la ville, les combats les plus sanglants de la guerre eurent lieu en forêt d’Apremont, du bois Brûlé au bois d’Ailly, de l’automne 1914 au printemps 1915. Mais avant que le front ne se fixe sur ces espaces de malheur à la fin septembre 1914, le pays sammiellois fut le témoin d’un duel titanesque entre les forts du rideau des hauts de Meuse et les artilleurs allemands et autrichiens des batteries lourdes chargées de les neutraliser.
L’auteur présente l’arrivée des troupes bavaroises à Saint-Mihiel, le destin des garnisons des forts du Camp des Romains et de Liouville, le passage de la guerre de mouvement à celle de position à l’automne 1914 en forêt d’Apremont ainsi que la montée en puissance des moyens de destruction dans le massif forestier en 1915.
Appuyé sur de nombreux témoignages et sur une abondante documentation photographique composée de plus de 230 clichés issus de la collection de l’Association pour la sauvegarde du fort de Liouville (ASFL) et de fonds privés, cet ouvrage nous présente, à hauteur d’hommes, la guerre sur cette partie du front de 1914 à 1916.
La guerre censurée – une histoire des combattants européens de 14-18
Rousseau Frédéric
ed. du Seuil (collection Points – série Histoire), 1999 (préface de l’auteur 2003)
français – 465 pages – 18×11 cm
La Grande Guerre fournit le cadre chronologique à cette étude où l’auteur décrit une guerre à hauteur d’homme. Il s’intéresse aux êtres qui combattent en première ligne, à ceux qui non seulement affrontent les intempéries, les privations mais encore doivent concilier leur sens du devoir patriotique avec la peur de flancher, de souffrir, la peur de mourir, la peur de tuer. Comment les hommes tiennent-ils ? Telle est l’une des questions auxquelles l’auteur tente de répondre en donnant la parole à des combattants, anonymes ou célèbres, originaires des principaux pays européens en guerre. En portant ce regard original sur cette grand conflit européen, par-delà les drapeaux et les uniformes, l’auteur dégage ainsi une véritable communauté européenne de la souffrance [extrait du dos de couverture].
Importantes bibliographie et notes renvoyant aux sources, ainsi qu’un index des noms complètent l’oeuvre en fin d’ouvrage.
Je trouve cette étude formidable pour mieux comprendre la psychologie des combattants face au traumatisme de la guerre et sous le joug des autorités ; la volonté de survivre, malgré les nerfs usés et l’esprit stressé balançant entre peur et devoir, parfois même proche de la folie… Je recommande fortement :-) !
La guerre comme expérience intérieure
Jünger Ernst
ed. Christian Bourgois, 1997 (traduction française) – (édition originale 1922)
français – 165 pages – 20×12 cm
Titre original : « Der Kampf als inneres Erlebnis« .
Guerre de 1914-1918 (la Première Guerre mondiale) – Guide des musées
Lamarque Philippe
ed. Sides, 2003
français – 43 pages – 22×13,5 cm
Guide pratique (contacts, horaires, thèmes, etc) des musées liés à 14-18 classés par département. Quelques mini photos. TRES pratique, je recommande :-).
La guerre de 14-18 (racontée par un Allemand)
Beumelburg Werner
ed. Bartillat, réimpression 2001 de l’édition 1998
français – 588 pages – 20×12,75 cm
Traduction française de l’histoire allemande de 1914-1918 par un combattant d’élite. C’est un des rares très bons livres sur la Grande Guerre. A la rigueur de l’historien il joint, de façon sensible, le savoir de la peau. Le sentiment physique de la guerre est ici présent. Un « pavé » très intéressant, je recommande :-).
La guerre des femmes – Histoire de Louise de Bettignies et de ses compagnes
Redier Antoine
Editions de la Vraie France, Paris 6e (1924)
français – 317 pages
[Une édition électronique est en libre consultation à http://classiques.uqac.ca/classiques/redier_antoine/guerre_des_femmes/redier_guerre_des_femmes.pdf]. Ce livre sera porté à l’écran en 1937 par Léon Poirier sous le titre : Soeurs d’armes.
La guerre des gaz – 1915-1918
Lachaux Gérard & Delhomme Patrice
ed. Hégide, 1985
français – 158 pages – 24×15,75 cm
Exemplaire n° 11 dédicacé de l’auteur (tirage à 2000 exemplaires). Beaucoup de croquis. Fragile : Point faible la reliure (collage de très mauvaise qualité – pages volantes).
La guerre des tranchées – Vivre et mourir dans la boue dossier de la revue Ligne de Front Hors-série N° 1
Chapitre 1, la Grande Guerre (Histoire de la Der des Ders ; Témoignage : « Mon plus dur combat » par Georges Demonchy) – Chapitre 2, vivre et mourir dans la boue (De la « guerre de mouvement » à la « guerre de siège » ; Témoignage : Un jeune officier dans les tranchées par Charles de Gaulle) – Chapitre 3, les Tranchées (Une toile d’araignée mortelle ; Témoignage : Verdun, un samedi en enfer par le capitaine Delvert) – Chapitre 4, no man’s land (Un terrain de chasse convoité).
Mavournel Jean-Philippe
ed. Caraktère SARL (Aix-en-Provence), juillet-août 2007 (revue épuisée)
français – pages 4-69 – 30×23 cm.
La guerre en Argonne – Tome 1 – 13 juillet 1915 – L’offensive allemande de la Haute-Chevauchée
Stratonovitch Claire
ed. Ysec Editions, Louviers (27), collection Un Jour de la Grande Guerre (2001)
français – 80 pages – 24×16 cm
Lorsque la guerre s’installe en Argonne, à l’automne 1914, rien ne laisse penser que ce secteur de front va devenir l’un des plus importants de l’année 1915. Le premier hiver est marqué par l’épisode des volontaires garibaldiens et une pression allemande de plus en plus forte. Au début de l’été, le général von Mudra frappe à plusieurs reprises. Le point culminant de ses offensives se situe le 13 juillet 1915 quand, après une intense préparation d’artillerie, y compris avec des obus à gaz, les grenadiers allemands s’infiltrent dans les positions françaises, faisant tomber tout le front sur trois kilomètres de large et 1 000 mètres de profondeur. Premier volet sur les combats en Argonne (65 illustrations) avec la participation d’Yves Buffetaut, auteur du second tome.
La guerre en Argonne – Tome 2 – Les combats de l’été 1915
Buffetaut Yves
ed. Ysec Editions, Louviers (27), 2003
français – 96 pages – 24×16 cm
Second volet relatant la suite des combats en Argonne après l’offensive allemande du 13 juillet 1915 qui désorganise totalement les lignes françaises. Or le général Sarrail ordonne le maintien pour le lendemain de sa propre offensive. Durant la nuit, les blessés sont difficilement évacués vers l’arrière, tandis que les derniers préparatifs ont lieu dans le chaos. L’attaque française, qui débute au matin du 14 juillet, est un échec complet. Les deux brigades coloniales, engagées à l’ouest du front, sont littéralement balayées. Dans le secteur attaqué la veille par les Allemands, les troupes épuisées ne peuvent progresser, mais les pertes sont moins lourdes qu’à l’ouest. La bataille se prolonge en pure perte dans certains secteurs clés de l’Argonne pendant plusieurs jours. En août, un calme précaire revient, interrompu à plusieurs reprises par des coups de main allemands qui réussissent à emporter plusieurs centaines de mètres de tranchées. Au début du mois de septembre, une attaque plus puissante, à laquelle participe le jeune lieutenant Erwin Rommel, réussit à nouveau. Le front de l’Argonne demeure toujours aussi actif, tandis que se prépare l’ultime offensive de von Mudra…
Ouvrage accompagné d’un guide touristique présentant tous les sites de l’Argonne avec la participation de Jean-Luc Kaluzko et Frédéric Radet (env. 80 illustrations).
La guerre souterraine : Sous terre, on se bat aussi
Triolet Jérôme & Triolet Laurent (les frères…)
ed. Perrin, 2011
français – 343 pages – 24×15,5 cm.
Les guerres des empires (britannique, français, ottoman et russe) – Collection : Atlas des guerres
Porch Douglas
ed. Autrement, Paris, 2002
traduction française – 224 pages – 27,25×20,5 cm
Russe, britannique, américain ou français, les empires ont mené, des siècles durant, des guerres longues et douloureuses, nourries par l’exaltation du nationalisme et la soif de prestige. Ces guerres sont souvent perçues comme des opérations militaires annexes, voire extérieures à l’histoire militaire de ces derniers siècles. Il convient de réviser ce jugement. La guerre impérialiste, loin d’être un aspect mineur de l’activité militaire, représente une constante dans l’histoire de l’Europe et de l’Amérique. La conquête de vastes territoires revêtait alors un incomparable éclat héroïque. Les noms de Clive et de Dupleix, de Wellington et de Tippoo Sahib, de Custer et de Sitting Bull, de Gallieni et de Lyautey doivent en partie leur célébrité aux guerres coloniales. Les guerres des empires ont divisé les pays développés entre perdants et gagnants dans la lutte pour un statut à l’échelle mondiale. Elles ont aussi sonné le glas des gouvernements indigènes et décidé du sort de continents, dont les répercussions – souvent douloureuses – sont encore visibles aujourd’hui. Qu’elles soient baptisées « maintien de la paix », « pacification », « maintien de l’ordre et soutien », toutes les opérations occidentales d’aujourd’hui sont issues en droite ligne des guerres coloniales. Dans cet ouvrage abondamment documenté, Douglas Porch nous plonge au coeur des stratégies des empires occidentaux, depuis leur avènement, au XVIIe siècle, parcourant les plus lointains espaces de l’Extrême-Orient à ceux de l’Amérique, de l’Afrique à l’Océan indien, jusqu’au XXe siècle. Un panorama et une analyse précise, détaillée des batailles menées par les Occidentaux hors d’Europe.
Sommaire : Les empires de l’ère impérialiste vers 1700 ; L’Empire britannique en 1914 ; L’Empire russe, 1860-1914 ; La bataille de Québec ; L’Empire britannique des Indes ; La révolte des Cipayes ; La lutte franco-britannique pour l’Amérique du Nord ; Les révolutions Sud-Américaines vers 1820 ; Chine : guerre de l’Opium et rébellions, 1840-1873 ; L’Afrique vers 1875 ; La bataille de Little Bighorn ; La bataille d’Isandlwana ; La bataille d’Adoua ; Les guerres amérindiennes ; La résistance en Afrique jusqu’en 1914 ; L’Empire du Mahdi en 1898 ; Omdurman, 1898 ; La guerre des Boers, 1895-1902 ; La guerre sino-japonaise, 1894-1895 ; La guerre russo-japonaise, 1904-1905 ; Le déclin de l’Empire ottoman ; L’Empire français en 1914.
Les guerres napoléoniennes 1796-1815 – Collection : Atlas des guerres
Rothenberg Gunther E.
ed. Autrement, Paris, 2000 (traduction)
français – 224 pages – 27,25×20,5 cm
Titre original : « The Napoleonic wars » (édition originale 1999). Atlas historique militaire sur la période napoléonienne avec illustrations et cartes. En fin d’ouvrage, notes biographiques des personnages importants, bibliographie française et britannique, index. Sans rapport avec 14-18 mais bel outil historique. Je recommande :-).
Gueules cassées, les blessés au visage de la Grande Guerre
Delaporte Sophie
édition 1976 ; réédition 2000.
français
Travail de recherches sur les blessures au visage.
Guide des Archives (et sources complémentaires)
Service Historique de l’Armée de Terre (S.H.A.T. Vincennes)
ed. S.H.A.T. Vincennes, 1996
français – 321 pages – 24×15,75 cm
Guide de recherches aux Archives militaires de l’Armée de Terre, château de Vincennes (94). Classement par série. Quelques exemplaires consultables sur place, mais TRES utile pour préparer ses recherches, je recommande :-).
Guide Michelin (édition 1900)
Michelin (collection Guide Rouge)
ed. Michelin (collection Guide Rouge), réimpression 1999-2000 de l’édition originale 1900
français – 399 pages – 15×9,5 cm
Réimprimé à l’occasion du centenaire de la célèbre collection du guide rouge (à l’époque « offert gracieusement aux chauffeurs »).
Guide souvenir mémorial-musée Verdun – Fleury devant Douaumont 1914-1918 (bataille de Verdun).
Burgard Annick
ed. Comité National du Souvenir de Verdun, vers 1974
français – 49 pages – 19,5×12,5 cm.

retour

H

Die Handgranate 24 und das Handgranatenwerfen [La grenade à manche Mle 1924 et le lancer de grenades à main]
Denckler Heinz
ed. Heinz Denckler – Verlag, Berlin, non daté –réimpression des années 2000– mais édition originale vers les années 20 ou 30 ; prix 25 Pfennig
allemand – 32 pages – 15×10,5 cm
Petit fascicule allemand sur la grenade à manche modèle 1924 et son usage, le lancer, etc… Intéressants croquis (env. 37 figures). Liste d’autres ouvrages en fin de livret, sur les armes ou à caractère militaire, édités par Denckler.
Le havresac allemand, 1895-1918 (1ère partie) [article] – MILITARIA N° 174
Siegel Eric
ed. Histoire & Collections, Paris 11e (janvier 2000)
français – pages 50-55 – 29,7×21 cm.
L’heure H – Etapes d’infanterie 14-18
Tézenas du Montcel Joseph
ed. Economica (Paris), 2007
français – 404 pages – 24×15,5 cm
Superbe carnet de route d’un marsouin du 5e R.I.C. (régiment d’infanterie coloniale) qui termine la guerre comme chef de compagnie (lieutenant), 2e corps d’armée colonial. En 1916-1917 à la 10e D.I.C. (division d’infanterie coloniale – division Marchand) puis en 1918 à la 15e D.I.C. (avec les 2e & 6e R.I.C.). Cet aristocrate lettré a gagné ses galons au Front et relate ses combats de 1916 à 1918 dans cet ouvrage en 1960, s’appuyant sur ses précieuses notes et expériences personnelles. Il livre dans toute leur vérité (parfois crue) les impressions et souvenirs de guerre non édulcorés d’un poilu immergé dans le vécu des tranchées (Oise 1915-16, Somme 1916, Aisne – Chemin des Dames 1917, Verdun 1917 et Picardie 1918). Cette oeuvre est à mon avis d’une qualité littéraire et d’un intérêt comparables aux récits de l’allemand Ernst Jünger dans Orages d’acier ou Le boqueteau 125. Témoignage qui aurait dû satisfaire l’exigeant et regretté Jean-Norton Cru. Avec mes plus vives recommandations :-) !
Histoire de la Grande Guerre 1914-1918
Recouly Raymond
ed. LES ÉDITIONS DE FRANCE (Paris 7e), 1934
français – 381 pages – 20,5×13,5 cm
Ecrit 20 ans après le début des hostilités, cette histoire est destinée aux jeunes générations de l’entre deux guerres : Introduction ; Causes et responsabilités de la Grande Guerre ; Mobilisations et déclarations de guerre ; Les plans de campagne ; Les batailles avant la Marne ; La bataille de la Marne ; La course à la mer ; La guerre sur le front oriental ; Le mauvais bilan de 1915 ; Le redressement de 1916 : Verdun, La Somme ; Les réactions de l’Allemagne en Orient ; La disgrâce de Joffre et la révolution russe sauvent l’Allemagne ; Les offensives de Ludendorff ; Les offensives de Foch ; Guerre et paix ; Bibliographie ; Index. Illustrée de nombreuses cartes qui jalonnent le texte et en facilitent la compréhension. Point faible : couverture très fragile.
Les hommes – Ceux de 14.18
Vialar Paul
ed. France Empire, réimpression (date ?) de l’édition de 1964
français – 190 pages – 19×14 cm.
L’humaniste à la guerre – Hauts de Meuse, 1915
Cazin Paul
ed. Plon, Paris (1920)
français – 248 pages.

retour

I

Il y a un siècle… le vélo
Mouret Jean-Noël (texte) & Dantec Ronan (iconographie)
ed. Ouest-France, Rennes (35), 2005 (collection Il y a un siècle…)
français – 144 pages – 27×20 cm
Ouvrage dédié au cyclisme depuis la belle époque (dont les vélos militaires pliants). Très belles photos d’époque, presse, publicités et pièces de collection.
L’île d’espérance
Remarque Erich Maria
ed. le Livre de Poche, 1964
français – 512 pages – 16,5×11 cm
Récit sur des soldats allemands pendant 14-18.
Im Westen nichts Neues [A l’Ouest rien de nouveau]
Remarque Erich Maria
édition originale 1929
allemand.
Images de l’Oise : 1918 et aujourd’hui
Jurkiewicz Bruno
ed. Ysec Editions, Louviers (27), 2012
français – 160 pages – 29,7×21 cm
Le 21 mars 1918, l’opération Michael se déclenche. De Saint-Quentin dans l’Aisne, l’armée Allemande s’ébranle et bouscule les troupes anglaises basées devant elle. Vers la fin du mois, l’Oise se voit de nouveau attaquée. Noyon et Lassigny tombent. De violents combats ont lieu au Mont Renaud, le Plémont, le parc du Plessier de Roye et Orvillers-Sorel. Puis une nouvelle fois le front se stabilise. Les réfugiés qui ont fui les zones attaquées se dirigent vers le sud. On consolide les anciennes tranchées, celles de 1914 à 1917. On en refait d’autres devant les nouvelles lignes allemandes. Toute une infrastructure se met en place pour une contre-attaque qui n’aura jamais lieu car des bruits alarmistes arrivent fin mai. En juin 1918, les Allemands attaquent en direction de Compiègne : la bataille du Matz commence. Elle est arrêtée en trois jours par les Français, au prix de pertes terribles dans les deux camps. Cet ouvrage ne retrace pas dans le détail les péripéties des combats, mais présente des photographies de nombreux villages et de villes de l’Oise en 1918 et aujourd’hui. L’auteur a retrouvé les lieux qui se trouvent sur les photographies de 1918 et présente des vues actuelles de comparaison. Ceci apporte une dimension nouvelle à des paysages que les habitants de l’Oise, ou les touristes, croyaient bien connaître. Les photographies de 1918 sont inédites à 90 %.
Images de poilus – la Grande Guerre en cartes postales
Pairault François
ed. Tallandier, Paris 2002
français – 143 pages – 29,25×25 cm.
2 à 6 cartes, des illustrations voire des photos par page. Très joli recueil de souvenir et humour sur la Grande Guerre.
Images de propagande 1914-1918 ou l’art de vendre la guerre
Pastor Annie (textes de Katherine Quénot et Régis Duval)
ed. Hugo & Cie (Hugo Desinge), Paris 2013
français – 160 pages – 28,5×21,5 cm
Si l’affiche est déjà largement diffusée dans les villes avant 1914, c’est toutefois la guerre qui lui confère une nouvelle dimension. Elle ne constitue pas le seul support de la propagande officielle, mais c’est le plus usité et le plus efficace. Si le devoir du soldat est de se battre, celui des civils est de participer. Pour mobiliser les esprits, les affiches mettent en avant la certitude de la victoire, la condamnation de l’ennemi, sans compter le but ultime : la paix, qui petit à petit s’éloigne à mesure que le conflit s’enlise dans les tranchées… Cet album compile les meilleures affiches de propagande des deux camps pour vendre la plus inhumaine des guerres : françaises bien sûr, mais aussi allemandes, autrichiennes, anglaises, australiennes, canadiennes, irlandaises, italiennes et russes. Chaque image est commentée et replacée dans son contexte historique par un spécialiste de la Grande Guerre.
In Stahlgewittern – Aus dem Tagebuch eines Stoßtruppführers [Orages d’acier – Du journal d’un chef de groupe de choc]
Jünger Ernst
Edition originale 1920.
allemand.
Autres éditions connues : 1922, 1924, 1929, 1934, 1935, 1961 (celle de la traduction en 1970 pour les éditions Christian Bourgois), 1978.
In Stahlgewittern – Aus dem Tagebuch eines Stoßtruppführers [Orages d’acier – Du journal d’un chef de groupe de choc]
Jünger Ernst
ed. Mittler & Sohn, Berlin (1929)
allemand – 283 pages – 21,5×15 cm
Edition originale 1920. Editeur Ernst Siegfried Mittler & Sohn, Buchdruckerei (droits Mittler & Sohn depuis 1926). Edition allemande en lettres gothiques d’imprimerie du célèbre ouvrage d’Ernst Jünger.
L’infanterie attaque – Enseignements et expérience vécue
Rommel Erwin
ed. Le Polémarque, Nancy (54) 2012
traduction française – 429 pages – 21×14,5 cm
Édité en Allemagne en 1937 sous le titre « Infanterie greift an », traduit à quelques exemplaires pour l’E.M.I.A., cet ouvrage n’avait encore jamais été publié en langue française. Avec une préface du colonel Michel Goya, une note du traducteur, le colonel (ER) Marc Allorant, 1 carte, 9 gravures et 72 plans.
Infanterie greift an [L’infanterie attaque]
Rommel « Oberstleutnant » (lieutenant-colonel)
ed. Voggenreiter, Potsdam (Edition originale 1937)
allemand.
L’Infantry Tank Mark I, IV, V (1916-1918) [Le char (d’accompagnement) d’infanterie Mark I, IV, V…]
Buffetaut Yves
ed. Ysec Editions, Louviers (27), 2017, collection Armes & véhicules de la Grande Guerre
français – 32 pages – 24×16 cm
Une monographie sur les premiers chars de l’histoire, du Mark I employé en 1916 dans la Somme par l’armée britannique, au Mark V qui a été de tous les combats de l’été et de l’automne 1918, en passant par le fameux Mark IV rendu célèbre par la bataille de Cambrai, en novembre 1917. Livret illustré de plans, de très nombreuses et excellentes photographies d’époque ainsi que de profils en couleur de Jean Restayn et d’Éric Schwartz.
Information. Propaganda. Kunst. (Österreichisch-ungarische und französische Plakate des Ersten Weltkriegs / Information. Propagande. Art. (Affiches austro-hongroises et françaises de la Première Guerre mondiale)
Eybl Erik
ed. Verlag Militaria Vienne (Autriche), 2010
allemand / français – 207 pages – 29,5×25 cm
Riche étude comparative bilingue (très pratique, soulignons-le) de la propagande diffusée durant le conflit par deux puissances adverses : l’Autriche-Hongrie et la France. Les très nombreuses illustrations en couleur d’affiches, journaux, tracts, documents historiques et cartes postales proviennent toutes de la collection personnelle de l’auteur. Une idée originale et un régal d’informations !
Les insignes du FM Chauchat, 1916-1940 [article] – Dossiers Militaria N° 7 (spécial 14-18)
Vauvillier François & Bouchery Patrice (collaboration)
ed. Histoire & Collections, Paris 11e, octobre-novembre-décembre 2010
français – pages 40-43 – 29,7×21 cm.
Invasion 14
Van der Meersch Maxence
ed. Albin Michel, édition originale 1935
français.
Invasion 14
Van der Meersch Maxence
ed. le Livre de Poche (Historique), 1965 – réédition de l’original de 1935 (ed. Albin Michel)
français – 632 pages – 16,5×11 cm
Roman sur l’occupation allemande du nord de la France lors de la Grande Guerre. L’action se passe dans la région lilloise (région de l’auteur) qui a particulièrement souffert de l’occupant.
L’ivresse de la bataille : La consommation d’alcool sur le front 14-18
Mellinger Denis & Comte Estelle
ed. Musée de la Bière de Stenay & Département de la Meuse, 2016
français – 48 pages – 29,7×21 cm
Publication de l’exposition organisée au Musée de la Bière de Stenay (55) du 1er juillet au 1er décembre 2016, fruit de longues investigations et qui devrait servir d’étape à une étude plus approfondie. Cet ouvrage a pour fonction d’éclairer l’aspect peu connu de la consommation d’alcool pendant la Première Guerre mondiale, sur le front et l’arrière-front (principalement côté allemand mais des parallèles sont systématiquement faits avec les pratiques françaises déjà étudiées). La diversité et les quantités consommées méritent une attention toute particulière. Ces recherches souhaitent nuancer les idées reçues. Les « boches » ne sont pas que des buveurs de bière et les « poilus » consomment autre chose que le célèbre « pinard ». L’image du soldat montant à l’assaut, gargarisé par l’alcool, doit être reconsidérée. L’alcool a d’autres rôles, issus notamment des pratiques d’avant-guerre : il soigne, reconstruit la fraternité, entretient le souvenir du pays à défendre, etc. L’étude de ses usages nous ramène aux réalités quotidiennes des hommes de guerre. A l’instar des courriers et de la nourriture, l’alcool prend une place importante sur le front : Dans l’enfer des tranchées, vins, bières et liqueurs sont fournis en masse afin de supporter les mauvaises conditions de vie, de soigner les petits maux, d’entretenir la fraternité et d’annihiler les esprits. Les autorités donnent également à certains alcools une dimension patriotique que ne possèdent pas les autres denrées alimentaires. Grâce à la présentation de collections privées inédites et d’objets du Musée de la Bière de Stenay, cette exposition explore un sujet tabou et souhaite nuancer les idées reçues. C’est l’histoire du « pinard » et de la « gniole » abordée à travers diverses à travers diverses thématiques : la consommation d’alcool sur le front, en particulier allemand, les processus de ravitaillement et de production ainsi que les impacts du conflit dans l’histoire de l’alcool.
Cette publication est d’une grande utilité quant aux descriptions de ces alcools consommés sur le front ainsi qu’à la typologie des bouteilles y retrouvées :)

retour

J

J’étais médecin dans les tranchées : 2 août 1914 – 14 juillet 1919
Maufrais Louis
ed. Pocket, Paris 13e (2010)
français – 380 pages – 18×11 cm
Présenté par Martine Veillet, sa petite fille (parution en 2008 aux éditions Robert Laffont, Paris).
La jambière d’infanterie belge modèle 1891 [article] – AMI N° 47
Armanelli Joseph
ed. Action Press s.a., Belgique (novembre 1983)
français – pages 88-89 – 29,7×21 cm.
Jane’s: Fighting aircraft of World War I [Jane’s : Les avions de combat de la Première Guerre mondiale]
Jane’s (collectif), des éditions du temps de guerre – Jane’s: All the World’s aircraft
Réédition Studios Edition, London, 1990 (compilation) – (Edition originale 1919 : Jane’s Publishing Company)
anglais – 320 pages – 31,75×25 cm
Cette encyclopédie « Jane’s », c’est LA bible de l’aviation militaire mondiale (!) de 1914-1918, avec des photos noir & blanc de tous les avions du monde à cette époque, ainsi qu’une seconde partie plus technique sur les moteurs. Incontournable pour les fans de l’aviation. Je recommande :-).
« Je fais la guerre » – Clemenceau, le Père la Victoire
Miquel Pierre
ed.Tallandier (Paris) 2004
français – 388 pages – 22×15 cm
13 novembre 1917. Le gouvernement Painlevé vient de tomber. La situation de la France est critique. Au même moment, les soldats français s’enfoncent dans la boue de Verdun et les divisions allemandes s’apprêtent à percer le front occidental. Poincaré souhaite, à la tête du gouvernement, un patriote irréprochable. Quel autre choix que le « Tigre », cet homme de 76 ans, républicain, ancien dreyfusard ? La situation exige Clemenceau, lequel n’a qu’une idée en tête : faire la guerre et la gagner. Sur tous les fronts — sur la scène politique comme dans les tranchées — Clemenceau entre dans l’Histoire.
Jeux africains
Jünger Ernst
ed. Gallimard (collection folio), 1994 (traduction française) – (édition originale 1936)
français – 250 pages – 17,75×10,75 cm
Histoire vécue par l’auteur, jeune allemand, de son engagement dans la Légion étrangère française en Afrique du Nord, juste avant la Première Guerre mondiale, puis de sa désertion pour retourner finalement sur les bancs de l’école ! Le jeune Ernst qui rêvait « d’aventures africaines » avait fugué en France et menti sur son âge pour pouvoir s’engager. Déserteur puis repris, finalement tiré d’affaire par son père, il s’en était retourné préparer son baccalauréat. Peu de temps après éclatait le conflit de 1914-1918 qui vit Ernst Jünger s’engager cette fois dans l’Armée de son pays pour la durée de la guerre… Titre original : « Afrikanische Spiele« .
Journal de Guerre – 1914-1918
Bedel Maurice
ed. Tallandier, Paris 6e (2013)
français – 665 pages – 23×16,5 cm
« Les temps sont noirs. L’horizon est barré. Il ne faudra pas que l’on croie dans cent ans que c’était gai, la victoire. Il faudra montrer à nos arrière-petits-enfants les routes de lorraine détrempées par les inondations où allait la théorie des soldats fatigués, des chevaux fatigués, des voitures fatiguées, des camions fatigués ; où marchaient en bandes loqueteuses, misérables, déshumanisées, russes, roumains, italiens, français, anglais, poussés hors d’Allemagne, harcelés par la grippe et redoutés des populations. Il faudra leur montrer le champ de désolation de la champagne et de la Meuse, de la Picardie et des Flandres, où se lamente sans vivres et sans abris sous les pluies exécrables d’un hiver pourri tout un peuple accouru des exils de Gascogne, de Touraine, de Poitou dès les premières heures de l’armistice. Il faudra leur montrer Nancy, carrefour des misères où la grippe terrasse les rapatriés au seuil de la Terre Promise, les démobilisés échappés aux obus, aux gaz et aux balles ; Reims qui n’est plus, Lille où l’on est affamé… il faudra leur montrer Paris insouciant et fol, vieille coquette ayant retrouvé sa poudre, son rouge et ses mouches et tenant salon au boulevard des italiens à l’heure où tout un monde s’écroule. »
Edité, présenté et annoté par Chantal Verdon (agrégée de Lettres modernes) + 48 pages illustrées de photos tirées de l’album de l’auteur (collection famille Bedel).
Journaux de combattants et de civils de la France du Nord de la Grande Guerre
Becker Annette
ed. Presses Universitaires du Septentrion (collection Documents et témoignages), 1998
français – 280 pages – 24×16 cm
Quatre journaux intimes, témoignages d’habitants du Nord, combattants et civils, rédigés entre 1914 et 1918, dans les tranchées et dans la région occupée.
Jours de guerre (1914-1918) : Les trésors des archives photographiques du journal Excelsior
Jeanneney Jean-Noël
ed. des Arènes, Paris 6e (juillet 2013)
français – 543 pages – 33,5×28,5 cm
Magnifique et imposant ouvrage aux superbes photographies, réalisé avec la collaboration de Jeanne Guérout. Créé en 1910, Excelsior fut le premier quotidien à utiliser largement la photographie. Pendant la Grande Guerre, ses photoreporters ont arpenté la France et la ligne de front. Ils en ont rapporté plusieurs dizaines de milliers de plaques de verre. Jean-Noël Jeanneney et Jeanne Guérout se sont plongés avec passion dans l’exploration de ce fonds inédit, dont ils ont visionné chaque photo pour en sélectionner les meilleures. De l’été 1914 à la signature du traité de Versailles, cet album d’exception nous immerge dans la France de 1914-1918. Au rythme des saisons et des années, il restitue ce que fut la vie des Français, dans les tranchées et à l’arrière.

retour

K

Die Kadetten [Les Cadets]
von Salomon Ernst
édition originale (1933)
allemand.
Kaiserschlacht 1918 (the final German offensive) [La bataille de l’Empereur 1918 (l’offensive finale allemande)]
Gray Randal
ed. Osprey (collection : Campaign (bande rouge) N° 11), réimpression 2002, édition originale 1991
anglais – 96 pages – 24,75×18,5 cm
Etude de la grande offensive allemande du printemps 18 sur le front ouest. Quelques belles illustrations couleurs et des photos.
Der Kampf als inneres Erlebnis [la guerre comme expérience intérieure]
Jünger Ernst
Edition originale 1922
allemand.
Die Katrin wird Soldat [lit. « La Catherine devient un soldat » ; titre français « Catherine soldat »]
Thomas Adrienne (pseudonyme de Strauch Hertha)
édité en Allemagne (1930)
allemand.
Krieg [Guerre]
Renn Ludwig
édition originale allemande (date ?)
allemand
Traduit en français sous le titre : Guerre.
La Kugelhandgranate : la première grenade réglementaire allemande [article] – Gazette des armes N° 362
Perrin Michel
ed. Régi Arm SARL, Paris 15e (février 2005)
français – pages 36-40 – 28,5×21 cm.

retour

L

Landships – British Tanks in the First World War [Véhicules terrestres (engins blindés) – Les chars britanniques dans la Première Guerre mondiale]
Fletcher David
ed. HMSO (Her Majesty’s Stationery Office), Londres (1984) [maison d’édition publiant ouvrages ou documents approuvés par le Parlement, les ministères et autres organismes officiels ; équivaut à notre Imprimerie Nationale]
anglais – 60 pages – 27,5×22 cm
Nombreuses photos d’époque en noir & blanc. Tableau des descriptifs techniques et plans détaillés de profil des tanks en fin d’ouvrage.
Le légionnaire français 1914 (la Légion étrangère française 1914-1945) – Collection : Soldats des deux guerres mondiales des figurines de collection N° 11
Delprado (collectif)
ed. Delprado – publication Osprey, 2000
français – 17 pages – 24,75×18,5 cm
Petit fascicule illustré en couleur accompagnant la figurine Delprado d’un légionnaire en 1914 (en tenue de « Piou-piou »).
Lieutenant Sturm
Jünger Ernst
ed. Viviane Hamy, 1991 (traduction française) – (édition originale entre 1918 et 1923)
français – 123 pages (103 pp + suppléments) – 21×13 cm
Roman dont le personnage (également lieutenant) est inspiré de l’auteur. On reste dans l’ambiance de ses ouvrages tels Orages d’acier & Le boqueteau 125. Titre original : « Sturm« .
Lignes de tir – Un artilleur sans complaisance, carnets de guerre 1914-1918
Leddet Jean
ed. Anovi, Chinon (37), 2012
français – 288 pages – 24×16 cm
32 photos.
Longueval
Uys Ian
ed. ?
anglais – 62 pages – 25×18 cm
Photos noir & blanc.
Lorraine 1914 – Morhange – Le Grand Couronné de Nancy (Guide des lieux de mémoire)
Didier Jacques
ed. Ysec Editions, Louviers (27), 2004
français – 152 pages – 24×16 cm
Bataille de Morhange et de Dieuze – Bataille du Grand Couronné [Nancy] et de la trouée de Charmes. Sépultures françaises et allemandes : Nécropoles nationales, cimetières communaux et militaires, carrés militaires, tombes militaires isolées. Monuments commémoratifs. Bien illustré de photos actuelles et anciennes, cartes postales.
Louis Blériot : Biographie d’un créateur d’exception
Hartmann Gérard
ed. E-T-A-I (Editions Techniques pour l’Automobile et l’Industrie), Antony (92), 2014
français – 192 pages – 28,5×22,5 cm
Figure emblématique des prémices de l’aviation française, Louis Blériot (1872-1936) fut un créateur de richesse hors du commun. Ingénieur formé à l’Ecole centrale de Paris, il fut tour à tour entrepreneur, avec les phares à acétylène, pionnier de l’aéroplane –pendant trois ans il a conçu et piloté lui-même ses machines volantes–, et industriel de l’aéronautique. Blériot-Aéronautique (1909-1937) fut la première société de construction aéronautique au monde, sortant une machine par jour en 1910. A l’entrée en guerre, la société est au premier rang mondial. Quand la paix revient, elle est toujours à la première place grâce à la quantité et la qualité de sa production. Blériot possède alors sept usines et fait travailler sept mille cinq cents personnes. Sans complaisance, l’auteur retrace la biographie de l’homme et l’histoire de ses sociétés, montrant les déboires et les difficultés rencontrées lors de son ascension vers la gloire (après la traversée victorieuse de la Manche), puis la dégringolade dans une France en crise. Cette biographie vient combler un manque, elle est éclairante ! Et j’ajouterais très bel ouvrage richement illustré, un régal :-)
Ludendorff frappe à l’Ouest (Somme et Oise, mars 1918)
Buffetaut Yves & Jurkiewicz Bruno
ed. Ysec Editions (collection « Tranchées »), Louviers (27), novembre 2014
français – 160 pages – 27×22 cm
Le 21 mars 1918, le général Ludendorff lance une offensive sans précédent contre les troupes britanniques afin d’en finir victorieusement avant l’arrivée des Américains. Le front britannique vole en éclats, l’armée française est appelée à l’aide et, peu à peu, l’avance allemande ralentit. Plus de 150 photographies d’époque d’une qualité remarquable.
Les Luger de l’armée impériale (I : Les Luger de marine) [article] – MILITARIA N° 30
Vuillemin Henri
ed. Histoire & Collections, Paris 11e (mars 1988)
français – pages 13-17 – 29,7×21 cm.

retour

M

Ma pièce, Souvenirs d’un canonnier (1914) – Avec une batterie de 75
Lintier Paul
ed. Plon-Nourrit et Cie, Paris 6e (1916)
français – 285 pages – 19×12 cm.
La machine à vaincre (l’Armée allemande 1914-1918 ; de l’espoir à la désillusion)
Laparra Jean-Claude
ed. 14-18 / SOTECA, Saint-Cloud (2006)
français – 324 pages – 22×14 cm
Synthèse de l’Armée allemande, son organisation et ses difficultés à faire face aux besoins, trouver les moyens, sur la durée de la guerre. Véritable bible sur les organisations au sein de l’Armée allemande !
Machine guns of World War I [Les mitrailleuses de la Première Guerre mondiale]
Bruce Robert
ed. Windrow & Greene Ltd, Londres (UK), 1997 ; collection Live firing classic military weapons in colour photographs [Armes militaires classiques en tir réel et photographiées en couleur]
anglais – 128 pages – 30,5×21,75 cm
Des armes automatiques aux mécanismes incroyablement en bon état, présentées dans tous les détails et utilisées en tir lors de reconstitutions (des mitrailleuses, mais aussi des fusils-mitrailleurs jusqu’au pistolet mitrailleur allemand). 7 armes sont passées en revue : les Maxim Maschinengewehr 08 & Maschinengewehr 08/15 ainsi que le Maschinenpistole MP 18/I allemands, la Vickers Mk I & le Lewis Mk I britanniques, enfin la Hotchkiss Mle 1914 et le Chauchat Mle 1915 français. Des photos précises et superbes des mécanismes et accessoires.
Mangin sauve Paris, 11 juin 1918 (la bataille du Matz, tome 2)
Buffetaut Yves & Jurkiewicz Bruno
ed. Ysec Editions, Louviers (27), 2002 ; collection « Un jour de la Grande Guerre »
français – 80 pages – 24×16 cm.
Les Mark IV aux couleurs allemandes en octobre 1918 [article] – Militaria N° 115
Buffetaut Yves
ed. Histoire & Collections, Paris 11e (février 1995)
français – pages 34-38 – 29,7×21 cm
Illustrations couleurs de Jean Restayn.
Mark IV vs A7V, Villers-Bretonneux 1918 [Le Mark IV contre l’A7V…]
Higgins David R.
ed. Osprey Publishing Ltd (UK), 2012 [collection Duel – Engage the Enemy / Duel – Engager l’ennemi]
anglais – 80 pages – 25×18,5 cm.
La Marne (Vol. 1/2) – Von Kluck attaque
Thers Alexandre – Les Mini-Guides N° 5
ed. Histoire & Collections, 2002
français – 35 pages – 23×16,5 cm
Bataille de la Marne 1914, 1er volet. Tour d’horizon succinct + photos d’objets.
La Marne (Vol. 2/2) – Joffre sauve la France
Thers Alexandre – Les Mini-Guides N° 6
ed. Histoire & Collections, 2002
français – 35 pages – 23×16,5 cm
Bataille de la Marne 1914, 2nd volet. Tour d’horizon succinct + photos d’objets.
Les médecins dans la Grande Guerre, 1914-1918
Delaporte Sophie
éd. Bayard, 2004.
français.
Mémoires d’Abel Lugez 1914-1925 [article] – La Grande Guerre magazine N° 36
Dornier Thérèse
juillet 2002
français.
Les mémoires d’un rat & Commentaires de Ferdinand, ancien rat des tranchées
Chaine Pierre
ed. Tallandier, Paris 6e (2008)
français – 226 pages – 18×12 cm
Témoin privilégié de la vie des tranchées, Ferdinand retrace ses années de rat combattant au côté du soldat Juvenet qui l’a pris sous sa protection. De l’arrière au feu de Verdun, il partage la vie quotidienne des poilus, les changements d’affectation, les diverses offensives, mais aussi les permissions, l’attente avide d’informations et la naissance des rumeurs les plus persistantes, la solitude et surtout la peur. Un tableau original, nourri de réflexions sur la guerre qui, profitant de leur forme fantaisiste, se permettent d’en souligner les absurdités et l’horreur. Un ton légèrement moqueur, parfois amusé ou perplexe, mais jamais cynique, donne à ces Mémoires d’un rat suivis des Commentaires de Ferdinand, ancien rat de tranchées toute leur force d’évocation d’une expérience ineffable. Edition originale en 1917.
Les Minenwerfer 14-18 (partie I) – Organisation du personnel et uniformes [article] – AMI N° 14
Priels Raymond
ed. Action Press s.a., Bruxelles (Belgique), novembre 1980
français – pages 76-83 – 29,7×21 cm.
Les Minenwerfer 14-18 (partie II) [article] – AMI N° 26 (suite du n° 14)
Priels Raymond
ed. Action Press s.a., Bruxelles (Belgique), novembre 1981
français – pages 28-39 – 29,7×21 cm.
Les Minenwerfer 14-18 (partie III) : les M.W. légers [article] – AMI N° 47 (suite du n° 26)
Priels Raymond
ed. Action Press s.a., Bruxelles (Belgique), novembre 1983
français – pages 88-89 – 29,7×21 cm.
Misères et tourments de la chair durant la Grande Guerre – Les moeurs sexuelles des Français 1914-1918
Le Naour Jean-Yves
ed. Aubier Montaigne (Collection historique), 2002
français – 411 pages
La Grande Guerre porte l’espoir d’une France lavée de l’humiliation de la défaite de 1870 et purgée du péril « pornographique » de la Belle Époque : On fustige la nation des plaisirs et de la dégénérescence, coupable de compromettre la victoire. Et l’on soupçonne en premier lieu la loyauté des femmes – « marraines », adultères, prostituées, infirmières ou employées d’usines – accusées de corrompre le soldat. Propulsée au coeur du conflit, la morale sexuelle sacralise en effet le « poilu » viril et chaste qui arrachera la victoire au péril de sa vie. Mais elle méconnaît l’immense frustration affective et sexuelle des combattants, et le trouble que provoque le culte de la virilité chez des hommes amoindris par la solitude, le sang et la mort. À partir de 1916, le rêve de la régénération laisse donc place à une profonde démoralisation : l’interminable guerre bouleverse le modèle familial bourgeois hérité du XIXe siècle (incompréhension ou séparation des couples, travail des femmes). Cette histoire des moeurs est aussi une histoire de l’exclusion, où l’on voit l’armée et l’État se disputer le contrôle de la population et de ses pratiques sexuelles. Mais elle est surtout une histoire de l’intime, noire, bouleversante et inédite.
Mit der Hannoverschen 20. Infanterie Division in Ost und West – Oktober 1916 bis Dezember 1917 [Avec la 20ème division d’infanterie hanovrienne à l’est et à l’ouest – d’octobre 1916 à décembre 1917]
Wellmann … (Generalleutnant)
ed. Edler & Krische, Hanovre (Allemagne), 1923
allemand – 159 pages – 22,5×14,5 cm
Historique de cette division de Hanovre rédigé par son leader pour la période 1916-1917 sur les deux fronts. Imprimé en lettres gothiques.
La mitrailleuse russe Maxim modèle 1910 (première partie : Développement et emploi) [article] – Gazette des armes N° 362
Out Roger
ed. Régi Arm SARL, Paris 15e (février 2005)
français – pages 24-28 – 28,5×21 cm.
Mitrailleuses allemandes et Minenwerfer – L’album souvenir 1914-1918 [article] – UNIFORMES N° 202
Lachaux Gérard
ed. Régi Arm SARL, Paris 15e (juin 2002)
français – pages 19-22 – 29,7×21 cm.
La mobilisation industrielle, « premier front » de la Grande Guerre ?
Porte Rémy
ed. 14-18 / SOTECA, Saint-Cloud (92), 2005
français – 365 pages – 22×14 cm
Ce livre apporte une synthèse inédite, claire et très précise sur la mobilisation industrielle sans précédent (mobilisation intérieure ou « premier front ») à partir de laquelle les armées peuvent être équipées, organisées et instruites, donnant à la France les moyens de résister et de combattre victorieusement entre 1914 et 1918.
Montdidier – Grivesnes, mars-avril 1918
Jurkiewicz Bruno
ed. Ysec Editions, Louviers (27), 2011 – Collection : Un jour de la Grande Guerre
français – 94 pages – 24×16 cm.
Les monuments aux Morts – Mémoire de la Grande Guerre
Becker Annette
ed. Errance (collection Art et Patrimoine), 1991
français – 144 pages – 24×22 cm.
La mort de près
Genevoix Maurice
ed. de La Table Ronde, Paris 6e (2011), collection La petite vermillon
français – 143 pages – 18×11 cm
Dans cet ouvrage, l’écrivain convoque à sa table de travail le lieutenant de 14, tel qu’il était, dans sa vareuse tachée de sang et de boue, sentant le cadavre et la chimie. Le jeune officier n’a plus peur, il ne souffre plus, ses larmes sont taries. Il parle calmement, posément, libéré du feu des souvenirs brûlants de Ceux de 14. Il raconte de nouveau quelques moments de sa guerre, comment il a rencontré la mort et ce qu’il en a vu. Tout est clair. On y comprend ainsi, mieux que dans le récit haletant d’autrefois, le déroulement d’un combat d’infanterie au début de la Première Guerre mondiale. Première édition chez Plon (1972).
Mourir à Verdun
Miquel Pierre
ed. Tallandier, Paris 14e, 2000 (édition originale 1995)
français – 320 pages – 22,5×14,5 cm
21 février 1916 : un déluge de feu, craché par 1 300 obusiers, s’abat sur les trois divisions françaises tapies dans les forts de Verdun et dans les tranchées alentour. Après neuf heures de bombardement, les troupes d’assaut allemandes s’élancent et réalisent une percée presque décisive. Ainsi commence la plus grande bataille de la Première Guerre mondiale. Pendant huit mois, Français et Allemands vont se livrer une lutte sans merci, une impitoyable guerre d’épuisement. Car la bataille réclame chaque jour son lot de combattants : on dénombre plus de sept cent mille victimes, morts, blessés et disparus. La jeunesse d’Allemagne et de France est laminée sur ces quelques kilomètres carrés de terrain. La guerre qui a embrasé le monde deux ans plus tôt aboutit ici à un suicide des peuples.
Ce livre nous plonge dans l’effroyable quotidien de Verdun : les gaz, les pilonnages toujours plus violents, les attaques au lance-flammes, les tranchées que l’on prend pour les reperdre aussitôt, la boue, et cette peur omniprésente qui étreint les combattants. Avec Verdun, la guerre perd ses marques. Un point de non-retour est atteint : la mort, désormais, sera industrielle.
La victoire de Verdun n’est pas, comme on l’a trop souvent décrite, celle de tel ou tel général. Qu’elle ait porté Pétain au pinacle avant de le rejeter, et Nivelle au sommet avant son limogeage, importe moins que la lutte pour la survie de centaines de milliers de Français et d’Allemands perdus au coeur de l’enfer.
Les Muches – Souterrains-refuges de la Somme
Dewerdt Hughes C. & Paques Guillaume & Willmann Frédérick
ed. Alan Sutton, Saint-Cyr-sur-Loire (37), 2009, collection « Passé Simple »
français – 178 pages – 23,5×16,5 cm
Les souterrains-refuges de la Somme, implantés dans tout le département, sont encore très présents dans la mémoire collective picarde. Leur inventaire et leur étude, menés par les auteurs depuis plus de dix ans, permettent aujourd’hui de mieux comprendre ce que furent ces muches, à la fois retraites sûres en cas de conflits et caches éprouvées pour certains biens jugés précieux. Les auteurs nous invitent ici à découvrir ce monde souterrain composé de plus de 30 réseaux. On appréhende la réalité de ces refuges et on prend pleinement conscience de l’effort et de l’ingéniosité déployés pour leur creusement.
La mutinerie du cuirassé Potemkine
Hough Richard
ed. Le Livre de Poche (Historique), réimpression 1967 de l’édition traduite de l’anglais de 1960
français (traduction) – 255 pages – 16,5×11 cm
Titre original : « The Potemkine Mutiny » (édition originale 1905).

retour

N

Naissance de la guerre chimique – article de la revue Ligne de Front Hors-série N° 1
Mavournel Jean-Philippe
ed. Caraktère SARL (Aix-en-Provence), juillet-août 2007 (revue épuisée)
français – pages 84-87 – 30×23 cm.
Noël 1914 : Les ennemis fraternisent
HISTORIA N° 707 (Revue – collectif)
ed. Historia, Paris 14e (novembre 2005)
français – 100 pages – 28×20,5 cm
Dont article principal (pp 40-49) autour de la sortie du film de Christian Caron le 09/11/2005 « Joyeux Noël«  et des fraternisations de Noël 14. Ainsi que la formule (traduite) « vivre et laisser vivre » qui apparaît d’abord dans les rangs britanniques pour bientôt gagner chaque côté de la ligne de front + article (p 20) sur les villages fantômes de la Marne.
Le Nord : Les 653 communes
Delattre Daniel
ed. à compte d’auteur (Granvilliers, Oise), 1998
français – 320 pages – 30,5×22 cm
Véritable répertoire de toutes les communes du département du Nord, classées de A à Z, avec photos N&B actuelles et/ou cartes postales des années 1900-1910 le plus souvent. Index du vocabulaire au début, résumé des infos générales par commune (dont superficie et population comparée aux différents recensements vers 1806, 1975, 1990), avec en prime la description d’éventuelles armoiries, industries… A la fin, un index très utile des lieux-dits, écarts, hameaux, avec renvoi aux pages associées. Une très belle contribution à la région. Amateurs du Nord d’hier et d’aujourd’hui, je recommande :-).
Le Nord en guerre (1914-1918)
Buffetaut Yves & Dagmey-Lacment Maud
ed. Ysec Editions (collection « Tranchées »), Louviers (27), novembre 2014
français – 160 pages – 27×22 cm
Ce livre présente un panorama complet des évènements de 1914-1918 dans les départements du Nord et du Pas-de-Calais. Yves Buffetaut, spécialiste de l’histoire militaire, traite plus particulièrement des combats qui s’y sont livrés ; Maud Dagmey-Lacment, originaire de Cambrai, relate les différents aspects de l’occupation allemande et ses conséquences sur l’économie et la vie des civils. Près de 100 photographies d’époque d’une qualité remarquable.
Notice sur le Fort de Vaux – Et son rôle pendant la Bataille de Verdun
Frémont (éditeur) – pas d’auteur désigné
Frémont – les éditions lorraines, rue Saint-Paul à Verdun (sans date mais vers les années 1950-1960) – collection : La Bataille de Verdun dans l’Histoire
français – 24 pages – 17,5×10,75 cm
Avec en annexe un plan intérieur du fort de Vaux et deux croquis panoramiques (vu du fort, parties nord et sud).
Notre baptême du feu ; Août-décembre 1914, photos et témoignages inédits
Dutrône Christophe
ed. du Toucan (Paris 08) 2014
français – 192 pages – 29×26 cm
Simples soldats ou officiers, hommes de la ville ou des campagnes, ils arrivent sur le front dans ces premiers jours d’août 1914. Ils sont jeunes et n’ont connu la guerre qu’à travers les récits des vétérans de 1870. Entre le 3 août et la fin décembre, ils vont tous voir le feu. Choc sans pareil, jours de destins, de bruit et de sang. Voici leurs images et leurs mots pour raconter leur baptême du feu et ces quatre premiers mois qui changeront non seulement la guerre mais aussi leurs âmes. A tout jamais.
Notre-Dame de Lorette (17 décembre 1914) – Les batailles d’Artois (tome 1)
Buffetaut Yves
ed. Ysec Editions, Louviers (27), 2003 – collection : « Un Jour de la Grande Guerre »
français – 80 pages – 24×16 cm
Superbes photos (en particulier celles de l’I.R. 27).
Notre-Dame de Lorette (Tome I : 1914)
Buffetaut Yves
ed. Ysec Editions, Louviers (27), 2015 – collection : « UN JOUR de la Grande Guerre »
français – 80 pages – 24×16 cm
Le 5 octobre 1914, les troupes bavaroises prennent pied sans combat sur le plateau de Notre-Dame de Lorette et bivouaquent à côté d’une petite chapelle. Elles s’y installent solidement et disposent alors d’un observatoire remarquable au nord d’Arras. Les Français parviennent à reprendre la chapelle dans les semaines qui suivent, puis la perdent à nouveau. La guerre revêt alors une intensité sans précédent sur le plateau de Lorette et ses environs. Ainsi commencent les batailles d’Artois qui vont coûter des centaines de milliers de vies, d’octobre 1914 à la fin de l’année 1915. Le 17 décembre 1914, dans le cadre de l’offensive généralisée voulue par le général Joffre, deux corps d’armée français attaquent dans une opération mal préparée qui se solde par un cuisant échec.
Notre-Dame de Lorette (Tome II : 1915)
Buffetaut Yves
ed. Ysec Editions, Louviers (27), 2015 – collection : « UN JOUR de la Grande Guerre »
français – 80 pages – 24×16 cm
Après les échecs de décembre 1914, la lutte se poursuit le long de l’éperon de Notre-Dame de Lorette, dans des conditions très difficiles pour les combattants. Rien de décisif n’est obtenu jusqu’au 15 mars 1915, lorsque le Grand éperon est enfin pris aux Allemands et conservé malgré de terribles contre-attaques. En avril, l’éperon des Arabes est conquis, mais les Allemands demeurent maîtres de la crête proprement dite, qui se trouve à environ 1000 mètres des tranchées françaises. Le 9 mai 1915, dans le cadre de l’offensive d’Artois, l’offensive est reprise par le 21e corps d’armée du général Maistre. Malgré des pertes effrayantes, trois lignes de tranchées allemandes sont enlevées, mais l’assaut est bloqué devant les ruines de la chapelle de Notre-Dame de Lorette, transformées en fortin. Un témoin raconte : « Il fait chaud et l’odeur est atroce. Tous les morts des mois précédents, enterrés à fleur de terre, ont été projetés par les obus hors de leurs tombes. Le plateau est un charnier. » Au bout de 13 jours de combats, les Français parviennent à grignoter du terrain et à conquérir la presque totalité de la crête, seule la pente de l’éperon de Souchez restant aux mains des Allemands. Il faudra attendre septembre 1915 pour que la colline de Lorette soit enfin totalement reprise. Ce livre décrit aussi l’installation des troupes britanniques en mars 1916 et les très durs combats de mai 1916 dans la vallée des Zouaves.
Nous autres à Vauquois
Pézard André
ed. La Renaissance Du Livre (1918)
français – 350 pages – format moyen
Ce récit, admirable témoignage sur la vie rude de la troupe durant la première guerre mondiale, est la relation au jour le jour des combats sans merci, des souffrances et de la mort de certains de ses camarades du 46e régiment d’infanterie. Un ouvrage de référence ! Heureusement, il en existe plusieurs rééditions sous le titre << Nous autres à Vauquois (1915-1916) >> : ed. Comité national du souvenir de Verdun, Paris 5e (1974) ; ed. Presses Universitaires de Nancy (1992, 2000, 2001 ou 2002) ; ed. Association des Amis de Vauquois (2006).
Nous autres à Vauquois (1915-1916)
Pézard André
ed. La Table Ronde 2016
français – 366 pages – 19,5×12,5 cm
Réédition du célèbre ouvrage faisant suite à celle en 2013 de l’association Les Amis de Vauquois et de sa Région (créée en 1985) qui gère le site de la butte et s’est donné pour devoir de préserver et transmettre la mémoire de ce lieu combien symbolique [voir le site des Amis de Vauquois et de sa Région].
Nous sommes Français! – Les Canadiens et les délivrés d’Écourt-Saint-Quentin, 3 septembre 1918
Gravel Michel
ed. Ysec Editions, Louviers (27), 2010
français – 176 pages – 24×16 cm
Fin août 1918, lors de l’offensive depuis Arras du corps d’armée canadien, celui-ci entre en territoire occupé. L’armée allemande se replie et vide les communes de leurs habitants. Les Canadiens entrant en zone occupée ont la surprise de voir apparaître deux jeunes Français réfugiés, arrivant d’Écourt-Saint-Quentin, puis une quarantaine de civils qui n’ont pas non plus obéi à l’ordre d’évacuation. Les Canadiens ordonnent à l’artillerie lourde de cesser le feu sur Écourt et avisent les autorités françaises que des civils français viennent d’être libérés en zone occupée! Écourt-Saint-Quentin devient la première commune habitée de la France occupée à être libérée lors de la campagne de 1918. « Les délivrés d’Écourt » est le surnom donné à ces braves par la revue L’Illustration.
Nouvelle histoire militaire de la France 1789-1919
Serman William & Bertaud Jean-Paul
ed. Fayard (Arthème Fayard), 1998
français – 855 pages ! – 24,25×15,75 cm
Véritable « pavé » d’histoire militaire. Index en fin d’ouvrage.

retour

O

Les objets d’écriture de la Grande Guerre
Warin Patrice
ed. Ysec Editions, Louviers (27), 2011
français – 290 pages – 27×21 cm
Tome 4 avec 700 photographies de documents et d’objets provenant des plus belles collections françaises.
Les objets du tabac de la Grande Guerre
Warin Patrice
ed. Ysec Editions, Louviers (27), 2009
français – 232 pages – 27×21 cm
Tome 3 avec plus de 500 photos en couleurs.
L’oeuvre des soldats sculpteurs allemands autour du saillant de Saint-Mihiel pendant la première guerre mondiale
Mellinger Denis
ed. ?
français – 114 pages – 29,7×21 cm
Livre d’accompagnement de l’exposition majeure de l’auteur en 2017 à Saint-Mihiel (Meuse). Carte dépliable en fin d’ouvrage.
L’Offensive contre l’Allemagne (étude stratégique)
Boucher Arthur
ed. Berger-Levrault, librairie militaire Berger-Levrault, Nancy (54), 1911
français – 70 pages – 22,25×14,25 cm
Ce second volume fait suite à La France Victorieuse dans la Guerre de demain également paru en 1911 et chez le même éditeur. L’auteur, ancien chef du Bureau des Opérations militaires à l’Etat-Major de l’armée, démontre que si la Fance était attaquée par l’Allemagne, elle saurait se défendre avec la certitude absolue de la victoire… [!] L’ouvrage comporte 3 cartes. Cet exemplaire est dédicacé par son propriétaire : Barrère – Nancy, octobre 1911.
L’offensive de Champagne – 25 septembre 1915
Crochet Bernard
ed. Ysec Editions, Louviers (27), 2003 – collection : « Guide historique et touristique« 
français – 96 pages – 24×16 cm
La grande offensive de Champagne (la 2ème). Intérêt personnel car un grand-oncle, 2e classe au 79e RI (régiment Lorrain stationné à Nancy et Neufchâteau), est tombé « devant Beauséjour » le 21/09/1915 lors des préparatifs de l’offensive (ferme ou fortin de Beauséjour – à l’ouest de la Main de Massiges – actuellement dans le camp militaire de Suippes).
Les offensives allemandes de 1918
BATAILLES N° 27 (Revue – collectif : Buffetaut Yves, Busillet Dominique, Jurkiewicz Bruno & Laparra Jean-Claude)
ed. Histoire & Collections, Paris 11e, Avr-Mai 2008
français – 84 pages – 30×23 cm
Articles : la Grande Guerre dans la Marne – Automne 1917-Mars 1918 : l’armée allemande face à la « plus grande tâche de son histoire » – les Soldats Portugais dans la Grande Guerre – l’Armée française contre Ludendorff (mars 1918) – l’Embouteillage de Zeebrugge – Que s’est-il passé le 9 avril 1918 ? – le Premier combat des chars Renault (Chaudun, 31 mai 1918) – Circuit de La Bassée.
Orages d’acier
Jünger Ernst
ed. Christian Bourgois, Paris (collection : Folio), édition 1974 (traduction de 1970).
français – 444 pages – 17,75×10,75 cm
Traduit de l’allemand par Henri Plard. Titre original : << In Stahlgewittern >>. Depuis de nombreuses années il reste mon livre culte ; je recommande fortement :-) !
Orages d’acier
Jünger Ernst
ed. Christian Bourgois, Paris, impression 1998 de la réédition 1995 (édition de 1981 – traduction de 1970).
français – 478 pages – 20×12 cm
Traduit de l’allemand par Henri Plard. Titre original : << In Stahlgewittern >>. Et oui, quand on aime on ne compte pas ;-).
L’ordre royal de la maison de Hohenzollern [article] – MILITARIA N° 171
Deruelle Christophe
ed. Histoire & Collections, Paris 11e (octobre 1999)
français – pages 24-25 – 29,7×21 cm
Photos de Dominique Blanluet.
Les Oubliés de la Somme – 1er juillet – 19 novembre 1916
Miquel Pierre
ed. Tallandier (Paris), collection Texto (2013)
français – 286 pages – 18×12 cm.
De juillet à novembre 1916, un million de soldats britanniques, allemands et français, tombent, morts ou blessés, dans la boue du front de Somme. Pourtant en France, cette bataille a longtemps été oubliée, presque éclipsée, comme si l’on avait honte des deux cent mille poilus qui ont perdu la vie dans la plaine picarde. Le 1er juillet 1916, les armées britanniques et françaises lancent une offensive d’une ampleur sans précédent sur le front de la Somme entre Bapaume, Péronne et Chaulnes. C’est la grande attaque de 1916 voulue par les généralissimes anglais et français, Haig et Joffre et retardée par la bataille de Verdun. Au premier instant, la vague se brise : trente mille hommes sont tombés à la première heure, soixante mille au premier jour, un par soixante centimètres de front. Le massacre va pourtant se poursuivre jusqu’au 28 novembre. Pierre Miquel raconte l’histoire de cette bataille oubliée, qui fit plus de morts qu’à Verdun : 1 million deux cent mille tués et blessés. Les lourdes pertes de la bataille ont eu pour conséquence le limogeage de deux illustres généraux français, Joffre et Foch, et celui de l’Allemand Falkenhayn.

retour

P

P. C. de compagnie
Constantin-Weyer Maurice
ed. Rieder, Paris 6e (collection Six francs), 1930
français – 231 pages – 18,5×12,5 cm
Ouvrage fragile en raison de la mauvaise qualité du papier.
La paix de Versailles et l’opinion publique en France
Miquel Pierre
ed. Flammarion, Paris, Collection nouvelle bibliothèque scientifique (1992)
français – 616 pages – 21×15 cm
Réédition de sa thèse d’Etat de 1972.
Le pantalon
Scoff Alain
ed. France Loisirs, Paris (1983 ; édition originale 1982 chez Jean-Claude Lattès)
français – 284 pages – 22×14 cm
Ce livre raconte l’histoire de Lucien Bersot, fantassin sur le front de l’Aisne en février 1915. Ce soldat fut affublé, en plein hiver, d’un pantalon de toile blanche. En toute logique, martyrisé par le froid, il réclama un pantalon de laine comme en portaient ses compagnons. Un jour, devant son insistance, le sergent fourrier lui en tendit un en loques, maculé de sang, celui d’un mort. Il lui intima l’ordre de le revêtir tout de suite. Il s’y refusa…
Alors commence une des histoires les plus extraordinaires du conflit mondial de 1914-1918. Les vibrants réquisitoires contre l’absurdité de la guerre ne manquent pas (« Les sentiers de la gloire » de Humphrey Cobb, « Les hommes contre » d’Emilio Lussu). Dans sa tragique simplicité, l’aventure de Lucien Bersot est de celles qui culminent dans cet univers de sottise et d’horreur.
Poignante tragédie qui sera portée admirablement à l’écran par Yves Boisset en 1997.
Paris 1870-1871 – L’année terrible
Baconin Jérôme
ed. Alan Sutton, Saint-Cyr-sur-Loire (37), collection Mémoire en images (2007)
français – 160 pages – 23,5×16,5 cm
Evocation des deux sièges terribles qu’a connus la capitale en cette République naissante (du siège allemand de 1870 à la Commune de 1871), illustrée de nombreuses cartes postales, voire photos d’époque et plans. En toile de fond, le témoignage de Victor Hugo au travers de son oeuvre L’année terrible et divers poèmes. Chronologie des évènements en fin d’ouvrage.
Paris menacé, 9 juin 1918 (la bataille du Matz, tome 1)
Buffetaut Yves & Jurkiewicz Bruno
ed. Ysec Editions, Louviers (27), 2001 ; collection « Un jour de la Grande Guerre »
français – 80 pages – 24×16 cm.
La passion des armes à feu – Les très belles pièces des grands armuriers
Rosa Joseph G. & May Robin
ed. Gründ, 1975 (traduction française) – édition originale 1974
français – 96 pages – 32,5×24,5 cm
Album photo de très belles pièces de toutes époques.
Paths of glory [Les sentiers de la gloire]
Cobb Humphrey
ed. 1935
anglais.
Ouvrage qui inspira le film de Stanley Kubrick « Paths of glory » (version française : Les sentiers de la gloire).
Petit guide du lecteur (A.D. 62)
Archives Départementales du Pas-de-Calais (collectif)
ed. Archives Départementales du Pas-de-Calais, 1991
français – 110 pages – 29,5×21 cm
Présentation des fonds et des séries des Archives du Dépt. 62 à Dainville (Ouest d’Arras) avant les travaux d’aménagement de la nouvelle salle de lecture de microfilms pour les recherches généalogiques (série C & Tables Décennales) à la Préfecture d’Arras.
La petite histoire des armes à feu [bande dessinée]
Devos Jacques
ed. Rossel, Bruxelles, 1974
français – 48 pages – 29×22 cm
BD humoristique et instructive sur l’histoire souvent mouvementée des armes à feu. L’auteur « désamorce » le côté dramatique de ces engins néfastes en traitant le sujet avec humour. Plutôt sympa :-).
La peur
Chevallier Gabriel
ed. Le Dilettante, 2008 (Le Livre de Poche)
français – 411 pages – 18×11 cm
L’auteur, que l’on reconnaît sous les traits de Jean Dartemont, raconte la guerre de 1914-1918 telle qu’il l’a vécue et subie, alors qu’il n’avait que vingt ans. Le quotidien des soldats –les attaques ennemies, les obus, les tranchées, la vermine– et la Peur, terrible, insidieuse, << la peur qui décompose mieux que la mort >>. Première parution aux éditions Stock (1930).
Les plaques de ceinturon de l’armée allemande 1914-1918 (1ère partie) [article] – Militaria N° 25
Bailly Georges & Mirouze Laurent
ed. Histoire & Collections, Paris 11e (octobre 1987)
français – pages 13-18 – 29,7×21 cm.
Les plaques de ceinturon de l’armée allemande 1914-1918 (2e partie) : la Saxe [article] – Militaria N° 26
Bailly Georges & Mirouze Laurent
ed. Histoire & Collections, Paris 11e (novembre 1987)
français – pages 8-11 – 29,7×21 cm.
Les plaques de ceinturon de l’armée allemande 1914-1918 (3e partie) : le Wurtemberg, la Hesse, le Mecklembourg [article] – Militaria N° 27
Bailly Georges & Mirouze Laurent
ed. Histoire & Collections, Paris 11e (décembre 1987)
français – pages 4-8 – 29,7×21 cm.
Les plaques de ceinturon de l’armée allemande 1914-1918 (4e partie) [article] – Militaria N° 29
Bailly Georges & Mirouze Laurent
ed. Histoire & Collections, Paris 11e (février 1988)
français – pages 37-40 – 29,7×21 cm.
Le poignard-baïonnette Koeller [article] – MILITARIA N° 228
Méry Christian
ed. Histoire & Collections, Paris 11e (juillet 2004)
français – pages 48-50 – 29,7×21 cm
Suite du N° 223.
Les poignards allemands de la Grande Guerre ; les poignards de type chasse [article] – MILITARIA N° 211
Méry Christian
ed. Histoire & Collections, Paris 11e (février 2003)
français – pages 12-15 – 29,7×21 cm.
Les poignards baïonnette allemands de la Grande Guerre [article] – MILITARIA N° 223
Méry Christian
ed. Histoire & Collections, Paris 11e (janvier 2004)
français – pages 18-21 – 29,7×21 cm
Suite du N° 217.
Les poignards de l’armée allemande, 1914-1918 : les poignards de guerre [article] – MILITARIA N° 213
Méry Christian
ed. Histoire & Collections, Paris 11e (avril 2003)
français – pages 37-41 – 29,7×21 cm
Suite du N° 211.
Les poignards et poignards baïonnettes d’officier [article] – MILITARIA N° 217
Méry Christian
ed. Histoire & Collections, Paris 11e (août 2003)
français – pages 62-65 – 29,7×21 cm
Suite du N° 213.
Les poilus d’Orient
Miquel Pierre
ed. Fayard, Paris 6e (1998)
français – 349 pages – 23,5×15,5 cm
De mars 1915 à mars 1919, des soldats français meurent en Orient. Aux Dardanelles d’abord, en combattant les Turcs encadrés par les Allemands. Mustafa Kemal y remporte la victoire sous les ordres de Liman von Sanders.
A Salonique ensuite, où débarque un corps expéditionnaire pour le moins bigarré, comprenant des Britanniques et des Français bien sûr, mais aussi des Serbes chassés de leur pays, des Russes envoyés en renfort, des Siciliens et des Sardes, des Albanais, et, sur la fin, des Grecs. Les Sénégalais, les Marocains, les zouaves pieds-noirs, les marsouins meurent en première ligne au côté des joyeux des compagnies disciplinaires.
A la fin de 1918, on expédie ces courageux en Roumanie pour tenir le front sud de la Russie contre les bolcheviks. Quand la flotte française de la mer Noire se mutine, ils sont enfin rapatriés. Ceux que Clemenceau appelait avec mépris les  » jardiniers de Salonique  » auront donc fait la guerre cinq mois de plus que les autres.
Décimés par les maladies autant que par la mitraille, commandés par des généraux écartés du théâtre des opérations en France, comme Sarrail et Franchet d’Esperey, les poilus d’Orient auront terriblement souffert de l’isolement moral sur un front mal ravitaillé. Mais alors pourquoi, le moment venu, et en dépit de la réussite de leur percée sur le Danube, seront-ils les grands oubliés de la Victoire ?
Les Poilus [La France sacrifiée]
Miquel Pierre
ed. Plon, Paris, collection Terre Humaine (2000)
français – 519 pages – 20×13,25 cm
Lorsque la Première Guerre mondiale commence, en août 1914, l’Europe entière est convaincue qu’elle sera brève. Personne ne peut imaginer les souffrances et les horreurs que vont endurer des hommes appartenant à des sociétés si avancées. Plus de 250 000 poilus périssent durant les premiers mois de l’offensive. Quatre années de carnage et de désespoir s’ensuivent, qui changent radicalement l’image du combattant : en 1914, il monte au front avec l’illusion d’une victoire rapide. En 1917, il sait qu’il va à la mort. En 1918, équipé de grenades, appuyé par des chars et des avions, il s’agit déjà du combattant de 1940. Le poilu est le héros sacrifié au début de ce conflit de trente ans et ces sacrifices de 1914-1918 mèneront à la Seconde Guerre mondiale.
Les poilus ont la parole – Lettres du front : 1917-1918
Nicot Jean
ed. Complexe (bibliothèque Complexe) / Service Historique de l’Armée de Terre (S.H.A.T.), 1998
français – 592 pages ! – 19,5×13 cm
Etude du contrôle postal des armées françaises à une période critique comme 1917. Un « pavé ». Du réel, pas de « bourrage de crâne ». Je recommande :-).
Poincaré
Miquel Pierre
ed. Fayard, Paris, collection Biographies Historiques (1984 ; édition originale 1961)
français – 636 pages – 21×13 cm
Cette biographie décrit, avec toutes les informations nécessaires, la vie d’un président confronté à ce grand drame national. Elle analyse le cheminement de cet homme du centre, venu de l’Est, dans les grands problèmes politiques de son temps — l’école, l’affaire Dreyfus, la guerre, la crise de l’après-guerre. Comment rester républicain et libéral dans l’accumulation des épreuves ? Cela fut le problème de Raymond Poincaré.
Les potes de Grimsby : des combattants unis au-delà de la mort [article] in ARCHÉOTHÉMA – Histoire et archéologie N° 35
Desfossés Yves, Jacques Alain & Prilaux Gilles
ed. Archeodunum SAS, Chaponnay (69), 2014
français – pages 20-21 – 28,6×21 cm.
Poudres et explosifs
Tavernier Paul
ed. Presses Universitaires de France (P.U.F.), Collection Que sais-je ?, (1975 ; édition originale 1969)
français – 128 pages – 17,5×11,5 cm.
La Première Guerre mondiale
Keegan John
ed. Perrin (Paris 7e), collection tempus, 2005
traduction française – 557 pages – 18×11 cm
[Titre original The First World War ]. John Keegan, considéré comme l’un des plus talentueux historiens de la guerre, présente une histoire de 1914-1918 sans équivalent aujourd’hui, celle d’une guerre qui implique Africains autant qu’Indiens, Canadiens ou Japonais. En même temps, il n’oublie ni les enjeux nationaux ni les tensions sur les lignes de front, et cette perspective lui permet de s’affranchir des stéréotypes couramment répandus, tels que la responsabilité écrasante de l’Allemagne dans le déclenchement du conflit, de la guerre fraîche et joyeuse des débuts, les « erreurs » allemandes sur la Marne ou à Verdun, les mauvais choix stratégiques anglais ou les insuffisances chroniques de la France. Il replace dans leurs justes proportions le rôle des Russes, le poids des Autrichiens, des Britanniques ou des Américains. Par son analyse originale, il réussit à donner la mesure mondiale de cette guerre et de ses conséquences. Synthèse sur tous les aspects du conflit au format poche.
La Première Guerre mondiale
Everett Susanne
éd. Solar, 1991
traduction française de Claude Carme – 256 pages – 31×24 cm
Titre original : « World War I » (édition anglaise 1980). Histoire de la Grande Guerre avec des illustrations et quelques cartes. Tableau comparatif des pertes humaines et chronologie des évènements en fin d’ouvrage.
La Première Guerre mondiale
Renouvin Pierre
ed. Presses Universitaires de France (P.U.F.), Collection Que sais-je ? (1998)
français – 128 pages – 17,5×11,5 cm
Résumé universitaire du conflit et surtout de la politique.
La Première Guerre mondiale 1914-1918 – Collection : Atlas des guerres
Prior Robin & Wilson Trevor
ed. Autrement, Paris, 2001 (traduction)
français – 224 pages – 27,25×20,5 cm
Titre original : « The First World War » (édition originale 1999). Atlas historique militaire avec photos et cartes. En fin d’ouvrage, biographies des personnages importants, bibliographie (mais peu en français et beaucoup en anglais), index. Je recommande :-).
La Première Guerre mondiale au jour le jour
Icher François
ed. la Martinière, 2007.
français – 570 pages.
La Première Guerre mondiale : l’histoire en images
Andriessen J.H.J.
éd. Gründ pour l’édition française, 2003 (édition originale néerlandaise en 2002)
traduction française de Béatrice Châtel – 600 pages – 30,5×22 cm
Véritable pavé historique avec plus de 800 superbes photos noir & blanc grand format (la plupart provenant de l’Imperial War Museum britannique). Grande bibliographie ainsi qu’un court index des noms de personnes en fin d’ouvrage.
La Première Guerre mondiale « pour les nuls » – Il était une fois… la Grande Guerre
Le Naour Jean-Yves
ed. First (collection : Pour les nuls), Paris 6e, 2008
français – 323 pages – 23×19 cm
Grand ouvrage pédagogique pour mieux comprendre la Première Guerre mondiale et le XXe siècle dont la collection « Pour les nuls » au clin d’oeil humoristique vise à rendre l’histoire accessible au tout public. Présentation claire, organisée, agrémentée de nombreuses anecdotes intéressantes, voire surprenantes; bref, à la lecture de cet ouvrage riche et instructif on en ressort assurément « moins nul » qu’auparavant sur un sujet aussi vaste et complexe que ce premier conflit mondial. Egalement en fin d’ouvrage, on tord le cou aux fausses idées sur la Grande Guerre, suivi d’une présentation de dix grands chefs militaires, des romans et films sur 1914-1918, les grandes dates du conflit, une bibliographie d’ouvrages récents et un index final. On pourrait juste reprocher à l’auteur un manque de connaissance en armement et militaria, ainsi que d’un point de vue personnel, une mauvaise critique de l’écrivain allemand Ernst Jünger au travers de son ouvrage « Orages d’acier » où l’on voit bien que M. Le Naour n’a pas du tout compris l’esprit de l’auteur dans le contexte de son époque. Mais mis à part ces quelques points, c’est un régal et je recommande à tous cet ouvrage que j’ai apprécié, en particulier aux « moins nuls » pour qui cette excellente analyse du conflit fera le plus grand bien ;-).
La première victoire américaine – 28 mai 1918 Cantigny
Jurkiewicz Bruno
ed. Ysec Editions, Louviers (27), 2009 – Collection : Un jour de la Grande Guerre (secteur Somme-Oise)
français – 96 pages – 29,7×21 cm
La bataille de Cantigny est plus connue aux Etats-Unis qu’en France parmi les amateurs d’histoire. Et pourtant, c’est bien à Cantigny, dans la Somme, près de la ville martyre de Montdidier, que s’est déroulée la première victoire américaine de la Grande Guerre, le 28 mai 1918. Cet ouvrage est illustré de plus 260 photographies dont 95 % d’époque, provenant du fond américain (pour la plupart inédites) et cinq cartes viennent le compléter. L’auteur s’est servi non seulement de très nombreux documents américains, mais aussi des journaux de marche allemands, ce qui est très rare. Habituellement, les auteurs se servent des historiques militaires allemands, beaucoup moins impartiaux, car les journaux de marche ont disparu. Mais dans le cas de Cantigny, ils avaient été recopiés par les services historiques américains, après la guerre.
La presse clandestine dans le Nord occupé, 1914-1918
Heuclin Jean & Visse Jean-Paul
ed. Presses universitaires de Valenciennes (Nord), 2014
français.
Les prisonniers allemands – L’album souvenir 1914-1918 [article] – UNIFORMES N° 209
Lachaux Gérard
ed. Régi Arm SARL, Paris 15e (février 2003)
français – pages 28-31 – 29,7×21 cm.
Les prisonniers en 1914-1918 – Auteurs méconnus de la Grande Guerre
Médard Frédéric
ed. SOTECA, Saint-Cloud (92), 2010
français – 352 pages – 22×14 cm
Le conflit a mobilisé 73,8 millions de combattants dont 7,6 millions furent faits prisonniers. Ces hommes connurent des sorts très différents et leur captivité a pu être plus ou moins écourtée par le décès, l’échange, l’internement en pays neutre, l’évasion, ou plus ou moins adoucie grâce à l’action de la Croix-Rouge et d’initiatives humanitaires d’origines diverses, ou par l’application d’accords internationaux intervenus en marge des opérations. Le prisonnier de guerre a longtemps été un acteur presque totalement ignoré par l’historiographie officielle. En France, cet effacement est consacré dès 1915, car la guerre n’a déjà plus qu’une représentation : le « Poilu » et son environnement immédiat qu’est la « tranchée ». De fait, le prisonnier, en choisissant de déposer les armes plutôt que de consentir au sacrifice suprême, se plaçait à l’écart de la mémoire « recevable ». L’oubli est consolidé dans l’immédiat après-guerre. Dépassant l’amnésie sélective qui a jusque-là prévalue, des travaux récents se sont intéressés à la culture de guerre et notamment à toutes les formes de « violence », soulignant unanimement à la fois leur extrême intensité et leur caractère généralisé. Une telle approche contribuant à une réincorporation des prisonniers au patrimoine mémoriel de la Grande Guerre, il est apparu intéressant de consacrer une nouvelle étude appréhendant la captivité dans sa globalité.
Le prix d’une alliance – Les Austro-Hongrois sur le front ouest – 1914-1918
Laparra Jean-Claude
éd. Ysec Editions, Louviers (27), 2002
français – 240 pages – 27×18 cm.
La présence de formations austro-hongroises sur le front occidental pendant la Première Guerre mondiale est mal connue. Pourtant, même si elle est peu importante, sauf à partir du printemps 1918, elle est significative à plus d’un titre –Tout d’abord avec de l’artillerie lourde à partir de 1914 à Namur, Anvers, Maubeuge, au Fort de Troyon, etc.) puis avec plusieurs divisions d’infanterie, en 1918, notamment dans le secteur de Saint-Mihiel, dans la Meuse et à Verdun– Elle à même offert l’aspect de contreparties accordées par la Double Monarchie à l’empire allemand. Les conditions dans lesquelles elle s’est déroulée et les circonstances qui ont accompagné sa réalisation montrent comment les Austro-Hongrois ont évolué dans l’accomplissement de leurs devoirs d’alliés : de l’engagement enthousiaste à l’alliance de raison et à la collaboration à contrecoeur… Cette étude s’appuie sur des recherches approfondies dans les archives autrichiennes et allemandes.
Les projectiles du canon de 75 mm modèle 1897 (partie 1) [article] – AMI N° 14
Delsert Bernard
ed. Action Press s.a., Belgique (novembre 1980)
français – pages 70-75 – 29,7×21 cm.
Les projectiles du canon de 75 mm modèle 1897 (fin) [article] – AMI N° 16 (suite du N° 14)
Delsert Bernard
ed. Action Press s.a., Belgique (janvier 1981)
français – pages ? – 29,7×21 cm.

retour

Q

Quatre de l’Infanterie (front Ouest 1918)
Johannsen Ernst
ed. de l’Epi, 1929
traduction française – 206 pages – 18,75×12 cm
Titre original : « Vier von der Infanterie » (édition originale date ?).
Le quotidien des soldats dans les tranchées
Soudagne Jean-Pascal
ed. 14-18 / SOTECA, Saint-Cloud (92), 2009 – Collection Vivre dans la guerre
français – 191 pages – 22×14 cm
Ce livre retrace la (sur)vie quotidienne de ces combattants qui, dans un univers hostile, rigoureux, où cafard et peur influent sur le moral, le comportement, égaient leurs journées avec de simples joies comme prendre un repas chaud, lire une lettre d’un être cher, partager un « jus » avec ses camarades de l’escouade… Tous mangent, dorment, souffrent ensemble, dans une intimité de chaque instant. Tous se retrouvent sur un même pied d’égalité, toutes classes sociales mêlées.

retour

R

Reconnaître les uniformes 1860 – 1914
Labayle Eric
ed. Archives & Culture, Paris 15e, 2013
français – 80 pages – 24×17 cm
Guide pratique destiné aux généalogistes pour aider à identifier et dater des documents iconographiques de militaires des armées françaises de l’époque (70 photos).
Regimentstag der Prinz Albrecht – Füsiliere Nr. 73 am 3. Juni 1928 in Hannover – Festschrift zur Einweihung des Regiments Ehrenmals (Im Auftrage des Füsilier Bundes 73) [Journée du régiment de fusiliers du prince Albrecht N° 73 le 3 juin 1928 à Hanovre – Publication pour l’inauguration du mémorial du régiment (Au nom de la fédération des fusiliers du 73e)]
Junker Theodor (1ère partie, la principale) & Ahlswede Heinrich (2ème partie)
ed. Edler & Krische, Hanovre (Allemagne), 1928
allemand – 127 pages – 22×16,5 cm
Historique de ce 73e régiment de fusiliers de Hanovre du XIXe siècle à 1918, pour commémorer l’inauguration du mémorial de ce régiment à Hanovre (fête les samedi 2 et dimanche 3 juin 1928). Il s’agit d’une fête d’anciens combattants à laquelle a probablement participé l’écrivain Ernst Jünger qui a combattu dans cette unité. Présence de publicités des commerçants en fin d’ouvrage. Imprimé en lettres gothiques.
Répertoire des corps de troupe de l’Armée française pendant la Grande Guerre – Tome 1 : L’Infanterie métropolitaine – Unités d’active Régts. n° 1 à 176
Labayle Eric & Bonnaud Michel
ed. Claude Bonnaud, 2004
français – 464 pages ! – 24,75×17 cm
Répertoire colossal avec positions des unités, chefs, historiques, etc… Un SUPER OUTIL ! Je recommande :-).
La « révolution automatique » : du canon à balles à la mitrailleuse article de la revue Ligne de Front Hors-série N° 1
Bernard Vincent
ed. Caraktère SARL (Aix-en-Provence), juillet-août 2007 (revue épuisée)
français – pages 80-83 – 30×23 cm.

retour

S

Les sentiers de la gloire
Cobb Humphrey
ed. ALTAL, Chambéry (73), 2014
français – 272 pages – 21×13 cm
Titre original « Path of glory » . Episode dramatique de la première guerre mondiale : l’exécution, pour l’exemple, de trois soldats accusés de lâcheté face à l’ennemi par la Cour Martiale, ce afin de satisfaire la vanité d’un général et d’une institution. Quatre caporaux du 336e RI, Théophile Maupas, Louis Lefoulon, Louis Girard et Lucien Lechat (ce dernier revenant d’une dangereuse patrouille nocturne) reçurent l’ordre d’aller cisailler, en plein jour et sous le feu, les barbelés ennemis. Ils obéirent mais, incapables de traverser les 150 m du no man’s land, ils se terrèrent jusqu’à la nuit dans des trous d’obus, puis regagnèrent leurs lignes en rampant. Dès la relève, une fois leur régiment cantonné à Suippes, ils furent arrêtés pour refus d’obéissance et déférés au conseil de guerre le 16 mars 1915. Le capitaine Esquilbey, chef de bataillon, essaya vainement de les défendre. Condamnés à mort, ils furent exécutés à une heure de l’après-midi du 17 mars, devant tout le régiment assemblé sous la garde des dragons…
Best-seller américain de l’année 1935. Titre de la version française « Les sentiers de la gloire » du film très contreversé de Stanley Kubrick, « Paths of glory » , sorti en 1957 (et seulement projeté en France en 1975 !)
« Si je reviens comme je l’espère » : Lettres du front et de l’arrière, 1914-1918
Bosshard Madeleine & Bosshard Antoine (époux co-auteurs)
réédition France Loisirs, Paris 15e (2004) ; ed. originale Grasset & Fasquelle, 2003
français – 400 pages – 23×14,5 cm
Recueil de lettres sélectionnées parmi les courriers de Marthe, Joseph, Lucien et Marcel PAPILLON (une fratrie dans la guerre) retrouvés dans la maison familiale. Ces lettres, retrouvées par hasard, sont un trésor des plus émouvants. Car elles proviennent d’une seule et même famille et furent envoyées du front de 1914 à 1918. Un réseau d’échanges, intenses et bouleversants : demandes incessantes de nouvelles, envois de colis à des soldats souvent mal nourris et mal vêtus, récits des combats de Verdun ou du Bois-le-Prêtre. Mais aussi instants dérobés, sur le front, à l’horreur et l’ennui : la maraude, le braconnage, la pêche ou la confection de bijoux faits du métal des obus… Un document extraordinaire où se mêlent l’ennui, la peur, la mort, mais également la tendresse et, surtout, un amour infini.
Siege mines and underground warfare [Mines de sièges et guerre souterraine]
Wiggins Kenneth
ed. Shire (a Shire Archaeology bookN° 84), 2003
anglais – 56 pages 21×14,75 cm
Guerre des mines, guerre de siège de l’Antiquité à nos jours (dont la guerre des mines dans les Flandres). Succinct mais intéressant (méthodes, techniques). Photos + plans, croquis.
Soixante jours de guerre
Dongot Fabrice (pseudonyme de Barbey Valdo)
édition originale 1917
français.
Soixante jours de guerre en 1914
Barbey Valdo
ed. Bernard Giovanangeli, Paris (réédition 2004)
français – 156 pages – 22,5×14 cm
Journal de l’auteur incorporé au 109e RI de Chaumont (Haute-Marne) en 1914, puis dans le secteur d’Aix-Noulette où il est blessé le 24 décembre 1914. Après 16 mois d’hôpital il est réformé en juillet 1916. En 1917, il publie sous un pseudonyme –Fabrice Dongot– son Journal intitulé Soixante jours de guerre, ouvrage qualifié par Jean Norton Cru de « pur joyau. C’est la perfection même obtenue par l’extrême simplicité » dans son essai, Témoins.
Soldats allemands – L’album souvenir 1914-1918 [article] – UNIFORMES N° 197
Lachaux Gérard
ed. Régi Arm SARL, Paris 15e (janvier 2002)
français – pages 17-20 – 29,7×21 cm.
Les soldats de la Grande Guerre
Meyer Jacques
ed. Hachette (Littératures) (La vie quotidienne), réimpression de 1998 (édition originale 1966)
français – 373 pages – 20×13 cm.
Les soldats de la honte
Le Naour Jean-Yves
ed. Librairie Académique Perrin, Paris (2013), collection Tempus
français – 220 pages – 17,5×10,5 cm
C’est par la révolte d’un paysan, Baptiste Deschamps, qu’a été révélé le sort atroce qu’on réservait aux poilus atteints du syndrome du shell shock [lit. « choc de l’obus » ; victimes de l’obusite], ces soldats qui n’avaient pas résisté psychologiquement à l’épreuve du feu et que l’on avait retrouvé pétrifiés, l’air hagard, parfois même fous. En haut lieu, on les appelait les « embusqués du cerveau », soupçonnés d’être des simulateurs. Pour le prouver, on les soignait à coups de décharges électriques. Les Français n’en auraient sûrement jamais rien su si Baptiste Deschamps n’avait été traduit en justice parce qu’il refusait d’être brutalisé. L’affaire fit scandale et ouvrit la boîte de Pandore des traumatismes de guerre. L’auteur donne ici toute la mesure de ce drame méconnu à travers le récit tragique et émouvant de ces soldats de la honte.
Les soldats des colonies dans la Première Guerre mondiale
Antier-Renaud Chantal (texte) & Le Corre Christian (iconographie)
ed. Ouest-France, Rennes (35), nouvelle édition 2014 (édition originale 2008)
français – 128 pages – 24×17 cm
Les affrontements entre les grandes puissances, France, Angleterre, Allemagne, sont à peine terminés dans les colonies lorsque la Première Guerre mondiale éclate en août 1914. Bien qu’insuffisamment pacifié, le grand Empire colonial français se révèle comme un réservoir de main-d’oeuvre, sur l’avis du colonel Mangin, spécialiste de la « Force noire ». Soldats et travailleurs des colonies sont recrutés pour combler le manque d’effectifs dès la fin de 1914. Leur nombre s’amplifie à partir de 1916. En 1918, le rôle de Blaise Diagne, Sénégalais et député français, soutenu par Clemenceau, devient primordial dans le recrutement massif de ses concitoyens. Le courage de la plus grande partie des « Indigènes » et leur fidélité à la mère patrie, malgré des résistances, permettent aux régiments français de se distinguer dans des batailles décisives et de tenir jusqu’à l’arrivée des Américains. Comment ces hommes, peu préparés à une guerre européenne et à un climat inconnu, ont-ils vécu dans les tranchées parmi les soldats français et étrangers ? Quelles relations ont-ils pu établir et conserver avec la population souvent ignorante de leurs pays d’origine et de leurs traditions ? La reconnaissance de la France par l’édification de lieux de mémoire s’est-elle aussi manifestée par la réalisation des promesses faites au moment du recrutement ? Les gouvernements d’après-guerre ont mal compris l’insatisfaction naissante des « Indigènes » face aux colons et à l’armée. Ce livre tente de faire revivre cette période de la Grande Guerre menée victorieusement par les Français et les Alliés grâce aux soldats des colonies.
Soldats et parasites, une autre guerre [article] in ARCHÉOTHÉMA – Histoire et archéologie N° 35
Le Bailly Matthieu
ed. Archeodunum SAS, Chaponnay (69), 2014
français – pages 78-80 – 28,6×21 cm.
Les soldats fusillés en Italie : in [dossier] les Fusillés de 14-18 (fusillés pour l’exemple) – 14-18, le magazine de la Grande Guerre N° 29
Rochat Giorgio
ed. SOTECA, Saint-Cloud (92), décembre/janvier 2005-2006
français – pages 14-21 – 29,7×21 cm.
Somme 1916 : Les tanks attaquent !
BATAILLES N° 19 (Revue – collectif)
ed. Histoire & Collections, Paris 11e, Déc-Janv 2006-2007
français – 84 pages – 30×23 cm.
Somme 1918 – Santerre mars-juillet
Pilot Marc
ed. Alain Sutton, Saint-Cyr-sur-Loire (37), collection Évocations (2006)
français – 128 pages – 23,5×16,5 cm
L’auteur concentre sa recherche sur les plaines de Santerre et détaille les combats qui s’y déroulèrent entre la fin mars 1918, quand l’attaque allemande fut stoppée « aux portes d’Amiens », et la fin juillet, juste avant le début de l’offensive finale des Alliés. Sur le terrain, les armées de la Grande-Bretagne, du Canada et de l’Australie luttèrent au coude à coude avec la France. Les combats de Rifle Wood, du Bois de Moreuil ou du Bois de Hangard, entre autres, furent d’une incroyable violence. Les soldats, exténués par les offensives et les contre-offensives, livrèrent une lutte sans merci et vécurent des instants terribles.
La Somme (l’offensive tragique)
Thers Alexandre – Les Mini-Guides N° 10
ed. Histoire & Collections, 2002
français – 35 pages – 23×16,5 cm
Tour d’horizon succinct + photos d’objets.
Les souterrains de Cambrai
Gantiez Philippe & Langlet Olivier & Palumbo Bruno
ed. Nord Patrimoine (Cambrai), 1997
français – 127 pages – 22×16 cm
Ouvrage très intéressant en complément des classiques du XIXe de Bouly & Bruyelle, ainsi que la partie « Cambrai » des 2 ouvrages de Bernard Bivert (du S.D.I.C.S.). Photos.
Les souterrains de Cambrai et du Cambrésis (TEXTE)
Bouly Eugène & Bruyelle Adolphe
ed. du Centre Culturel de Cambrai, réédition 1978 (édition originale 1847)
français – env. 233 pages (avec suppléments et annexes) – 20,75×14 cm
Partie TEXTE de cette « bible », quoique très sommaire, des souterrains de la région de Cambrai au XIXe siècle. Très intéressant, avec indication des accès (à Cambrai) par le n° de rue cadastral. Voir en complément la partie PLANS.
Souterrains de l’Aisne
Mauvais Luc
ed. Alan Sutton, Saint-Cyr-sur-Loire (37), collection Passé Simple (2005)
français – 222 pages – 23,5×16,5 cm
Carrières de Laon, Saint-Gobain, Vassens, Prémontré, Danisy… Edition épuisée :-(
Souterrains de la Grande Guerre – d’Attiche aux Cinq Piliers
Bonnard Jean-Yves & Guénaff Didier
ed. Alan Sutton, Saint-Cyr-sur-Loire (37), collection Témoignages et Récits (2005)
français – 128 pages – 23,5×16,5 cm
Les auteurs sont membres de l’association Patrimoine de la Grande Guerre (Picardie). Vestiges souterrains du Noyonnais avec de superbes photos en noir & blanc, quelques objets souvenirs, des cartes et des plans. Chronologie et bibliographie en fin d’ouvrage.
Les souterrains de la Première Guerre mondiale : Du creusement au témoignage (Tome 1)
Laforgerie Eric & Weiss Jean-François
ed. Ysec (Louviers) 2013
français – 224 pages – 21×29,7 cm
Ce très bel ouvrage traite de la guerre souterraine que se livrèrent alliés et Allemands dès l’automne 1914. Une guerre menée dans l’obscurité, dans des tunnels, des carrières souterraines ou des galeries de mines militaires. De la Belgique à l’Alsace sous tout le front, cette guerre invisible a été menée. L’approche choisie dans cet ouvrage consiste en une première partie technique où sont détaillées les techniques de creusement des différents souterrains ainsi qu’en une comparaison des corps spécialisés dans le percement de ceux-ci. La seconde et principale partie est constituée de chapitres indépendants présentant chacun un lieu méconnu ayant trait à la guerre souterraine. Les principales zones géographiques du front sont ou vont être couvertes : Flandres, Picardie, Champagne, Lorraine, Vosges et enfin Alsace. Les faits présentés dans chaque chapitre sont étayés par une importante documentation issue des archives militaires. Chaque fois que cela a été possible, une large part a été laissée aux photos anciennes et modernes et aux topographies. Je recommande :-)
Les souterrains de la Première Guerre mondiale : Du creusement au témoignage (Tome 2)
Weiss Jean-François
ed. Association AREESVS, publication à compte d’auteur, Saint-Cyr-L’Ecole (78), 2015
français – 228 pages – 21,7×30,3 cm
La guerre de 14-18, premier conflit mondial du XXème siècle et dont le centenaire est en pleine célébration, est encore présente dans les mémoires, malgré le décès du dernier poilu français en 2008. Verdun, Chemin des Dames, Champagne restent autant de lieu synonymes d’offensives meurtrières. Dans la mémoire collective, la première guerre mondiale est avant tout une guerre de siège, symbolisée par les tranchées, lieux de tant de souffrances. Bien moins connue en revanche, est la guerre souterraine que se livrèrent alliés et Allemands dès l’automne 1914. Une guerre menée dans l’obscurité, dans des tunnels, des carrières souterraines ou des galeries de mines militaires. De la Belgique à l’Alsace sous tout le front, cette guerre invisible a été menée. L’approche choisie dans cet ouvrage consiste en une première partie technique où sont détaillées les techniques de guerre de mines et de contre-mines, ainsi qu’une d’un corps spécialisé dans le percement des grands abris souterrains. La seconde et principale partie est constituée de chapitres indépendants présentant chacun un lieu méconnu ayant trait à la guerre souterraine. Les principales zones géographiques du front sont ou vont être couvertes : Flandres, Picardie, Champagne, Lorraine, Vosges et enfin Alsace. Les faits présentés dans chaque chapitre sont étayés par une importante documentation issue des archives militaires. Chaque fois que cela a été possible, une large part a été laissée aux photos anciennes et modernes et aux topographies. Second volet aussi passionnant qui sera suivi d’une troisième partie :-)
Souterrains du Centre-Ouest
Triolet Jérôme & Triolet Laurent (les frères…)
ed. de la Nouvelle République (Tours), 1991
français – 143 pages – 23×16 cm
Très intéressant (par exemple les défenses des souterrains refuges). Plans et superbes photos.
Les souterrains du Nord
Bivert Bernard
ed. Nord Patrimoine (Cambrai), 1999
français – 175 pages – 22×16 cm
Second ouvrage sur les souterrains mais du Nord (59) seulement (revus et augmentés). Complément du premier ouvrage de l’auteur sur les souterrains du Nord et du Pas-de-Calais. Photos et plans.
Les souterrains du Nord – Pas-de-Calais
Bivert Bernard
ed. Conseil Général du département du Nord, 1988
français – 358 pages ! – 22×17 cm
Premier ouvrage et de taille, réalisé par l’inspecteur des carrières souterraines (dédicacé par l’auteur). C’est LA bible sur les carrières et souterrains de la région (plus d’un siècle après Bouly & Bruyelle sur le seul Cambrésis). Classés par département, puis arrondissement et enfin par commune. Photos et plans. Voir en complément son second ouvrage sur les souterrains du Dépt du Nord. Je recommande :-).
Souterrains : Vie et organisation
DOSSIERS D’ARCHEOLOGIE N° 301 (Revue – collectif)
ed. Dossiers d’Archéologie, Mars 2005
français – 88 pages – 28,5×21,5 cm
Dossier spécial sur les souterrains en France et plus loin (exemple en Turquie), notamment par les frères Triolet.
Le Stahlhelm 1915-1918 (1ère partie) [article] – Militaria N° 31
Bailly Georges & Mirouze Laurent
ed. Histoire & Collections, Paris 11e (avril 1988)
français – pages 39-45 – 29,7×21 cm.
Le Stahlhelm 1915-1918 (2e partie) : le camouflage [article] – Militaria N° 32
Bailly Georges & Mirouze Laurent
ed. Histoire & Collections, Paris 11e (mai 1988)
français – pages 14-18 – 29,7×21 cm.
Le Stahlhelm 1915-1918 (3e partie) : les insignes distinctifs [article] – Militaria N° 34
Bailly Georges & Mirouze Laurent
ed. Histoire & Collections, Paris 11e (juillet 1988)
français – pages 8-12 – 29,7×21 cm.
Le Stahlhelm 1915-1918 (4e partie) : accessoires et variantes [article] – Militaria N° 37
Bailly Georges & Mirouze Laurent
ed. Histoire & Collections, Paris 11e (septembre 1988)
français – pages 12-16 – 29,7×21 cm.
Sturm [titre français « Lieutenant Sturm »]
Jünger Ernst
Edition originale 1923
allemand.
Le Sturmbataillon Rohr, 1916-1918 – de Verdun à Spa, le favori du Kronprinz
Laparra Jean-Claude & Hesse Pascal
ed. Histoire & Collections, Paris 11e, 2010
français – 144 pages – 25×21 cm
Sturmtruppen – The Kaiser’s elite stormtroopers [les troupes d’assaut d’élite du Kaiser]
Richter Oliver
ed. Verlag Jochen Vollert – Tankograd Publishing, Erlangen (Allemagne), 2010
anglais – 96 pages – 29,5×21 cm
Tankograd – World War One N° 1002 : Imperial german army weapons and soldiers of the Great War 1914-1918 [armes et soldats allemands de l’armée impériale de la Grande Guerre 1914-1918].
Les Sturmtruppen austro-hongroises, 1917-1918 [article] – MILITARIA N° 42
Mesturini Franco & Lazzarini Furio
ed. Histoire & Collections, Paris 11e (février 1989)
français – pages 14-18 – 29,7×21 cm.
Les Sturmtruppen de l’armée allemande [Les troupes d’assaut…]
BATAILLES H.S. N° 9 (revue) – Naud Philippe
ed. Histoire & Collections, Paris 11e, 2006
français – 84 pages – 30×23 cm
Hors-série de la revue consacré par Philippe Naud aux troupes d’assaut de l’Armée allemande de la Grande Guerre.
Survivre au front 1914-1918 – Les Poilus entre contrainte et consentement
Cochet François
ed. 14-18 / SOTECA, Saint-Cloud (92), 2005
français – 267 pages – 22×14 cm
Pourquoi ont-ils tenu si longtemps dans les tranchées ? Les Français s’interrogent aujourd’hui sur les raisons qui ont fait rester tant d’hommes, aussi longtemps, dans des conditions si difficiles. Il est vrai que la société de la première décennie du XXIe siècle n’est plus la même que celle de 1914. Les valeurs qui la construisaient alors se sont considérablement estompées aujourd’hui. Pour comprendre l’attitude des hommes dans les tranchées, il faut rappeler les traits de la société de l’époque. Les soldats ont-ils été menés à la baguette, contraints d’obéir sous peine d’être immanquablement fusillés par les leurs ? À cette lecture qui relève de la culture pacifiste, s’oppose aujourd’hui une lecture qui affirme que les combattants ont « consenti » à la guerre, tout au long du conflit, par patriotisme essentiellement. Les deux interprétations sont-elles si exclusives que cela l’une de l’autre ? À travers l’exemple des soldats français, certains célèbres, d’autres complètement anonymes, l’auteur montre les complexités du monde du front et des sentiments qui y cohabitent. Il décrypte les éléments de contrainte, mais aussi leur adaptation sur le terrain. Il décrit le consentement et ses essoufflements sur la durée de la guerre. L’importance des solidarités qui traverse le monde combattant, les nouvelles dimensions de la guerre industrielle constituent autant de moments forts dans les rythmes du front.
Système D : Les Robinsons des tranchées
Collectif de spécialistes de la Première Guerre mondiale
ed. Mare & Martin, Paris 9e, 2014 ; en partenariat avec le Musée de Belfort (90)
français – 299 pages – 27×22 cm
Catalogue de l’exposition « Système D, les Robinsons des tranchées » à Belfort en 2014 présentant les chapitres suivants : 1. A double tranchant, le vif du sujet (Nicolas Surlapierre) ; 2. Reconnaître (Bertille Favre-Derrez) ; 3. Système D : moyens de fortune d’une guerre imprévue (Johanne Berlemont) ; 4. Camper (Bertille Favre-Derrez) ; 5. De l’artisanat de tranchée au ReaDy MaDe (Annette Becker) ; 6. Braver (Bertille Favre-Derrez) ; 7. Le système D au service des journaux de tranchée (Alice Faroche) ; 8. Un éditeur au front : François Bernouard (Emmanuel Hutin) ; 9. Se protéger (Bertille Favre-Derrez) ; 10. L’art des tranchées : un art multiple (Nadia Kabbach) ; 11. Création d’une section photographique de l’armée, la SPA (Anne Fourestié) ; 12. Tenter (Nadia Kabbach) ; 13. La lettre D ou l’interface (Jérôme Marche) ; 14. Espaces non compris ou 14 notices (Vincent Briand & Bertille Favre-Derrez & Nicolas Surlapierre) ; 15. Nos morts, épilogue (Fanny Girardot).

retour

T

Le Tankgewehr 18 [article] – CIBLES N° 29 (la revue des armes & du tir)
Dubois Jean-Jacques
ed. Cibles (oct-nov 1971)
français – pages 280-282 – 27×21 cm.
Le TankGewehr 18 [article] – Gazette des armes N° 182
Ehretsmann Martin
ed. Régi Arm SARL, Paris 15e (oct 1988)
français – pages 56-61 – 28,5×21 cm.
Tanks ! : les monstres d’acier entrent en scène – article de la revue Ligne de Front Hors-série N° 1
Mavournel Jean-Philippe
ed. Caraktère SARL (Aix-en-Provence), juillet-août 2007 (revue épuisée)
français – pages 92-96 – 30×23 cm.
Tanks and trenches – First hand accounts of tank warfare in the first world war [Chars et tranchées – Témoignages de première main sur la guerre des blindés pendant la Première Guerre mondiale]
Fletcher David
ed. Alan Sutton Publishing (Royaume-Uni ?) & The Tank Museum (Bovington, Dorset, Royaume-Uni), 1994
anglais – 214 pages – 25,5×17,75 cm.
Tavannes – Lieu historique sur la route du Fort de Vaux
Panau R. & Frémont (éditeur)
Frémont – les éditions lorraines, rue Saint-Paul à Verdun (sans date mais vers les années 1950-1960) – collection : Verdun dans l’Histoire
français – 24 pages – 17,5×10,75 cm.
Témoignage sur l’histoire du 76e régiment d’infanterie de Hambourg
Nau, Oberstleutnant [lieutenant-colonel]
ed. Ysec Editions, Louviers (27), 2002 – collection : La Première Guerre mondiale dans l’Oise
traduction française – 80 pages – 24×16 cm
Edition originale 1925 – Titre : « Beiträge zur Geschichte des Regiment Hamburg ». Récit intéressant notamment sur l’adaptation à la guerre de position durant l’hiver 1914-1915 dans les forêts et creutes du Noyonnais. Pour info : au printemps 1915, cet IR 76 sera incorporé avec deux autres régiments hanovriens, les FR 73 (Füsilier Regiment ; cf auteur Ernst Jünger) et IR 164, pour former la nouvelle ID 111 (division d’infanterie) et ce jusqu’à la fin de la guerre.
TEMOINS – (Essai d’analyse et de critique des souvenirs de combattants édités en français de 1915 à 1928)
Cru Jean-Norton
ed. Presses Universitaires de Nancy (collection : Témoins et témoignages), 1993
français – 727 pages ! – 24,25×16 cm
Passage au crible quant à l’authenticité et la crédibilité des récits du point de vue d’un combattant doublé d’un lecteur avisé et méticuleux. C’est LE juge en ce qui concerne les récits sur 14-18. Une mine d’or bibliographique ! Je recommande :-).
Le tommy de 1914 [article] – Dossiers Militaria N° 7 (spécial 14-18)
Mirouze Laurent
ed. Histoire & Collections, Paris 11e, octobre-novembre-décembre 2010
français – pages 44-55 – 29,7×21 cm.
Le tommy de 1915 [article] – Dossiers Militaria N° 7 (spécial 14-18)
Mirouze Laurent
ed. Histoire & Collections, Paris 11e, octobre-novembre-décembre 2010
français – pages 68-75 – 29,7×21 cm.
Le tommy de 1918 [article] – Dossiers Militaria N° 7 (spécial 14-18)
Charbonnier Philippe & Verney Jean-Pierre
ed. Histoire & Collections, Paris 11e, octobre-novembre-décembre 2010
français – pages 76-83 – 29,7×21 cm.
Le Tornister Mle 1895 (2e partie : Les variantes) [article] – MILITARIA N° 176 (suite du N° 174)
Siegel Eric
ed. Histoire & Collections, Paris 11e (mars 2000)
français – pages ? – 29,7×21 cm.
Traces de la Grande Guerre – Les vestiges oubliés de la mer du Nord à la Suisse
Cartier Jean S.
ed. Marval, Paris 6e & Ministère des Anciens Combattants et Victimes de Guerre (1994)
version bilingue anglais-français – 252 pages – 32×24,5 cm
Ouvrage photographique bilingue en noir & blanc recensant d’un bout à l’autre du front les vestiges encore visibles de la Première Guerre mondiale en France et en Belgique (version reliée regroupant les volumes 1 & 2 suivants).
Traces de la Grande Guerre (volume 1) : Vestiges oubliés en Belgique, Nord Pas-de-Calais et Picardie
Cartier Jean S.
ed. Marval, Paris 6e & Ministère des Anciens Combattants et Victimes de Guerre (1994)
version bilingue anglais-français – 144 pages – 32×24,5 cm
Ouvrage photographique bilingue en noir & blanc sur les vestiges de la Première Guerre mondiale (premier volume).
Traces de la Grande Guerre (volume 2) : Vestiges oubliés en Champagne-Ardenne, Lorraine et Alsace
Cartier Jean S.
ed. Marval, Paris 6e & Ministère des Anciens Combattants et Victimes de Guerre (vers 1994 ?)
version bilingue anglais-français – 144 pages – 32×24,5 cm
Ouvrage photographique bilingue en noir & blanc sur les vestiges de la Première Guerre mondiale (second volume).
* * *

TRANCHEES. Revue trimestrielle (N° 1 sorti en avril-mai-juin 2010) ; éditeur Ysec Médias, Louviers (27) ; collectif.

N° 1 (avril/mai/juin 2010) – 84 pages : Cambrai 1914 : La 84e division territoriale au feu (Yves Buffetaut) — Le char allemand A7V dans la bataille du Matz (9 juin 1918) par Bruno Jurkiewicz — Verdun 21 février 1916 : L’artillerie allemande ouvre le chemin (Yves Buffetaut) — Verdun avant l’offensive de février 1916 [Les champs de batailles de la Meuse expliqués en images] par Jean-Luc Kaluzko — 31 juillet 1917 : les Français à Ypres (Yves Buffetaut) — Les avions du Baron Rouge (Yves Buffetaut)La Gazette des Ardennes (Yves Buffetaut) — À table avec les Arrageois (Jérôme Janicki) — Le canton de Trouville en guerre (Yves Buffetaut) — Et les photos de la rubrique « Circuit de la Grande Guerre en Meuse » : Les quatre « aires » mémorielles de la grande Meuse 1914-1918 (I) par Jean-Luc Kaluzko.

N° 2 (juillet/août/septembre 2010) – 84 pages : Le football dans les tranchées (Yves Buffetaut) — L’Alsace-Lorraine, glacis du Reich contre la France (Richard Seiler) — Les combats de Maisons-de-Champagne : une bonne surprise pour les Allemands (février-mars 1917) par Franck Beauclerc — Le raid sur Ostende, 10 mai 1918 (Yves Buffetaut) — Verdun avant l’offensive de février 1916 (suite) par Jean-Luc Kaluzko — Petite histoire des cartes postales (Jérôme Janicki) — Grivesnes : Le dernier rempart contre la garde impériale, 30 mars – 5 avril 1918 (Bruno Jurkiewicz) — Les avions du Baron Rouge (fin) par Yves Buffetaut — Polar historique : double défi et double réussite (Isabelle Letélié) — Et les photos de la rubrique « Circuit de la Grande Guerre en Meuse » : Les quatre « aires » mémorielles de la grande Meuse 1914-1918 (II) par Jean-Luc Kaluzko.

N° 3 (octobre/novembre/décembre 2010) – 84 pages : La guerre de tranchées : entre sauvagerie et courtoisie ou l’incroyable affaire des oreilles coupées (Franck Beauclerc) — Les combats du Léomont (août-septembre 1914) par Romain Sertelet — La bataille oubliée de la ferme de Toutvent, juin 1915 (ou bataille d’Hébuterne) par Yves Buffetaut — Grivesnes (2e partie – la contre-attaque française) : Prise du parc du château, 7 avril-9 mai 1918 (Bruno Jurkiewicz) — L’ouvrage de Froideterre : Un des points de l’avance extrême de l’armée impériale à Verdun (Jean-Luc Kaluzko) — D’hier à aujourd’hui : La chapelle allemande de Falaise (David Murzyn) — Sainte-Adresse, capitale de la Belgique (Yves Buffetaut) — Le bassin houiller du Nord – Pas-de-Calais de 1914 à 1918 (1ère partie) par Maud Dagmey-Lacment — Fonck et ses avions (Yves Buffetaut) — Et les photos de la rubrique « Circuit de la Grande Guerre en Meuse » : Les quatre « aires » mémorielles de la grande Meuse 1914-1918 (III) par Jean-Luc Kaluzko.

N° 4 (janvier/février/mars 2011) – 84 pages : Verdun, juillet 1916 : le 100e RI dans la tourmente (Franck Beauclerc) — Joffre et l’Alsace (Richard Seiler) — La deuxième bataille d’Ypres : Les Canadiens en enfer (22-23 avril 1915) par Boris Laurent — Enlisement sur la Somme (octobre-novembre 1916) par Yves Buffetaut — Souvenirs d’un poilu d’Orient (Jean-Louis Delteil) — 23 juin 1916, Verdun ; Vous ne les laisserez pas passer, mes camarades ! (Jean-Luc Kaluzko) — L’étonnante veine des marraines de guerre (Isabelle Letélié) — Le bassin houiller du Nord – Pas-de-Calais de 1914 à 1918 (2e partie) par Maud Dagmey-Lacment — Sur un terrain d’aviation du front de l’Aisne, 1917 (Yves Buffetaut) — Et les photos de la rubrique « Circuit de la Grande Guerre en Meuse » : Les quatre « aires » mémorielles de la grande Meuse 1914-1918 (IV – Les villages détruits) par Jean-Luc Kaluzko.

N° 5 (avril/mai/juin 2011) – 84 pages : Les fusiliers marins à Dixmude (Yves Buffetaut) — L’enfer du bois d’Ailly (mai 1915) par Franck Beauclerc — Arras 1917 : Des carrières en première ligne (Alain Jacques & Laurence Mortier) — La guerre des mines à la côte 108, du 22 novembre 1914 au 15 février 1916 (Rémy Hemez) — Les U-Boote et la guerre du tonnage (Jean-Louis Delteil) — Verdun 1916 : Le quotidien d’un médecin allemand (Pierre Lenhard) — Argonnenbahn (1ère partie) : Une voie ferrée dans la forêt (Thierry Ehret) — Le centre d’hydravions de Fréjus Saint-Raphaël (Yves Buffetaut) — Et les photos de la rubrique « Circuit de la Grande Guerre en Meuse » : Les quatre « aires » mémorielles de la grande Meuse 1914-1918 (V – Les villages détruits) par Jean-Luc Kaluzko.

Hors-série 1 (juin 2011) – 84 pages : Spécial 1917 : Les offensives à objectifs limités (Yves Buffetaut) — La 1ère armée dans l’offensive de Flandre (juillet-octobre 1917) par Yves Buffetaut — Verdun l’assaut, août 1917 (Yoann Marlière) — La bataille de la Malmaison, 23 octobre 1917 (Yves Buffetaut) — Les chars à la Malmaison (1917) par Bruno Jurkiewicz — La défense antichar allemande (1916-18) par Alexandre Thers.

N° 6 (juillet/août/septembre 2011) – 84 pages : L’étonnante attaque des chariots-bombes Claude (Noël 1914) par Franck Beauclerc — Argonnenbahn (2ème partie) : Une voie ferrée dans la forêt (Thierry Ehret) — La fusée Dopp. Z. 86 (Pascal Casanova) — La bataille pour Ablain-Saint-Nazaire (mai 1915) par Yoann Marlière — Le 74e RI devant Douaumont, 22-25 mai 1916 (1ère partie) par Stephan Agosto — Passchendaele, le Verdun britannique (Yves Buffetaut) — Parcours d’une espionne héroïque, Louise de Bettignies (Isabelle Letélié) — Haeseler, un Generalfeldmarschall interdit de Grande Guerre mais bon pour la propagande (François Hoff) — Souvenirs d’un poilu d’Orient (fin) par Jean-Louis Delteil — 1915, l’année du Fokker E III (Yves Buffetaut) — Et les photos de la rubrique « Circuit de la Grande Guerre en Meuse » : Les quatre « aires » mémorielles de la grande Meuse 1914-1918 (VI – Le fort de Vaux) par Jean-Luc Kaluzko.

N° 7 (octobre/novembre/décembre 2011) – 84 pages : Automitrailleuses françaises dans la Grande Guerre (Alexandre Thers) — Argonnenbahn : La Vauquoisbahn (suite et fin) par Thierry Ehret — Le 74e RI devant Douaumont, 22-25 mai 1916 (suite et fin) par Stephan Agosto — L’American Field Service sur le front des Vosges (1915) par Richard Seiler — Le ravitaillement en viande dans l’armée française (Bruno Nion) — La stabilisation du front (octobre 1914) : L’exemple d’Auchy-les-Mines (Christian Duquesne) — Le fleuron de la Marine nationale : les cuirassés de classe << Bretagne >> (Yves Buffetaut) — Le Breguet XIV et le bombardement de jour (Yves Buffetaut) — Journées portes ouvertes au camp militaire de Suippes : visite des villages détruits du front de Champagne (Franck Beauclerc) — Et les photos de la rubrique « Circuit de la Grande Guerre en Meuse » : Les quatre « aires » mémorielles de la grande Meuse 1914-1918 (VII – Souilly, village mémoire de l’arrière-front français) par Jean-Luc Kaluzko.

Hors-série 2 (décembre 2011) – 84 pages : « Je les grignote » [Joffre] : octobre 1914 – mars 1915, 5 mois… 268 000 morts ! [dossier] par Yves Buffetaut : Le grignotage, une tactique qui n’en était pas une ; L’Argonne 1914-1915 ; Vauquois 1914-1915 ; Les Éparges 1915 ; La 1ère bataille de Champagne, février-mars 1915 ; La bataille de Neuve-Chapelle, mars 1915.

N° 8 (janvier/février/mars 2012) – 84 pages : Le 39e RI au bois du Luxembourg (Bruno Nion) — Le rôle du train dans la préparation de la bataille de la Somme (juillet 1916) par Mathieu Geagea — Champagne janvier-mars 1916, diversions allemandes au moment de Verdun (1) par Franck Beauclerc — Les canons de 38 cm SKL/45 près de Verdun (bois de Muzeray et ferme Sorel) par Guy François & Jean-Luc Kaluzko — La grande saga des journaux de tranchées (Alexandre Thers) — Mark IV contre Mark IV ! L’étonnante bataille de Niergnies (Yves Buffetaut) — Edward Mick Mannock, l’anti-héros (Yves Buffetaut) — Et les photos de la rubrique « Circuit de la Grande Guerre en Meuse » : Les quatre « aires » mémorielles de la grande Meuse 1914-1918 (VIII – Restauration de l’ossuaire de Douaumont) par Jean-Luc Kaluzko.

N° 9 (avril/mai/juin 2012) – 84 pages : Les origines de l’aérostation militaire française (Philippe Nicodème) — L’aérostation militaire française pendant la Grande Guerre (Bruno Nion) — L’affaire de Frise (28 janvier – 14 février 1916), diversions allemandes au moment de Verdun (2) par Franck Beauclerc — La guerre navale dans la zone des armées du Nord (Marine nationale contre U-Boote) par Yves Buffetaut — Les panneaux et les écriteaux allemands (de numérotation, indicateurs, artistiques, humoristiques et fonctionnels) par Thierry Ehret — Saillant de Saint-Mihiel : deux ouvrages sanitaires allemands (François Hervieux & Jean-Luc Kaluzko) — Lille allemande, 1914-1918 (Maud Dagmey-Lacment) — Le Fokker D VII au combat (Yves Buffetaut) — Et les photos de la rubrique « Circuit de la Grande Guerre en Meuse » : Les quatre « aires » mémorielles de la grande Meuse 1914-1918 (IX – Le fort de Douaumont) par Jean-Luc Kaluzko.

Hors-série 3 (juillet 2012) – 84 pages : Juillet 1916, Verdun & la Somme [dossier] : Un plan allié contrarié ; La 36th (Ulster) Division à Thiepval ; Somme 1916, la percée impossible ; L’ultime effort allemand : Verdun, juin-juillet 1916 ; Sur les pas des défenseurs de Souville [portofolio].

N° 10 (juillet/août/septembre 2012) – 84 pages : Démonstrations allemandes en Artois (janvier-février 1916), diversions allemandes au moment de verdun (3) par Franck Beauclerc — La mitrailleuse dans l’infanterie française (1914-1918) par Bruno Nion — Le jour de deuil de l’armée allemande : jeudi 8 août 1918 (Mathieu Geagea) — La 3e brigade de chasseurs alpins dans l’enfer du Linge (juillet 1915) par Yoann Marlière — Le canon de 15 cm sur affût cuirassé : l’extraordinaire carrière sur le front d’une pièce de place (François Hoff) — Chevincourt : la fin de la bataille du Matz (10 au 13 juin 1918) par Bruno Jurkiewicz — Le canon du bois de Muzeray (Thierry Ehret) — La guerre n’a pas débuté comme on l’imagine (Jean-Claude Delhez) — L’aviation devient une arme à part entière (mars 1918) par Yves Buffetaut.

N° 11 (octobre/novembre/décembre 2012) – 84 pages : Moyen-Orient 1917 : Lawrence d’Arabie, victorieux et trompé (Emmanuel Cadé) — L’effet de surprise à Verdun (entre rumeurs et certitudes), diversions allemandes au moment de Verdun (4) par Franck Beauclerc — Le rôle du train dans la préparation de la bataille du Chemin des Dames (Mathieu Geagea) — La 6e division d’infanterie sur la route nationale 44 (septembre 1914 – avril 1915) par Bruno Nion — Le canon du bois de Muzeray (suite) par Thierry Ehret — Août 1914, les dirigeables français au combat (première partie) par Philippe Nicodème — Nicole Girard-Mangin, médecin militaire hors du commun (Jennifer Gori) — Le medium tank Mark A « Whippet » (Yves Buffetaut) — Et la rubrique : L’historial de la Grande Guerre fête ses 20 ans (de septembre 2012 à avril 2013) par Maud Dagmey Lacment.

Hors-série 4 (novembre 2012) – 84 pages : Quelle offensive alliée pour 1917 ? — Opération Alberich, le repli allemand sur la ligne Hindenburg — Arras, 9 avril 1917 — Chemin des Dames, l’attaque du 16 avril 1917 — Circuit du Chemin des Dames — Chemin des Dames, le baptême du feu des chars français.

N° 12 (janvier/février/mars 2013) – 84 pages : L’emploi de la main-d’oeuvre chinoise (Mathieu Geagea) — L’échec des trêves sanitaires : L’incident du 3e RI (novembre 1914) par Franck Beauclerc — Les dirigeables français au combat (deuxième partie) : Une année difficile (Philippe Nicodème) — La première bataille de skieurs (Vosges 1915) par Thierry Ehret — Le service de santé aux armées (Bruno Nion) — Verdun, les batteries d’artillerie des canonniers marins de 1914 à 1916 (Guy François & Jean-Luc Kaluzko) — L’aviation allemande passe à l’offensive (Yves Buffetaut).

Hors-série 5 (avril 2013) – 84 pages : La bataille de la Lys, Flandre 1918 [dossier] : Pourquoi une attaque sur la Lys ? ; Les soldats portugais dans la Grande Guerre ; La 2e division portugaise face à son destin ; Le duel anglo-allemand du 9 avril 1918 ; Le dos au mur ; L’offensive se fige autour du mont Kemmel ; Circuit de La Bassée.

N° 13 (avril/mai/juin 2013) – 84 pages : Aux morts de la Grande Guerre (Marc Verly) — Les isolés dans les lignes allemandes (août 1914 – février 1915) par Franck Beauclerc — Le 22e régiment d’artillerie de campagne : les premiers feux (Bruno Nion) — Les canons Schneider de 240 mm « Pérou » de Verdun (Guy François) — Première attaque des chars Renault (mai 1918) par Bruno Jurkiewicz — L’arrivée en France des premiers soldats américains (été-automne 1917) par Mathieu Geagea — Les dirigeables français au combat (troisième partie) : Dernières missions (Philippe Nicodème) — « Feldgottesdienst » : Autels religieux sur le front (Arnaud Roquit).

Hors-série 6 (juillet 2013) – 84 pages : Les Français à Ypres, 1914-1915 [dossier] : Situation alliée à la fin de la 1ère bataille d’Ypres ; Vers une reprise de l’offensive ; Le plan allemand et les préparatifs de l’offensive ; Un nuage mortel sur les lignes françaises ; Les premières contre-attaques alliées ; La bataille s’enlise.

N° 14 (juillet/août/septembre 2013) – 84 pages : Les combats du Plessier-de-Roye et du Plémont (30 mars & 9 juin 1918) par Bruno Jurkiewicz — L’aventure rocambolesque du « commando Tiling » en Normandie (septembre 1914) par Yves Buffetaut — L’artillerie lourde à tracteurs (A.L.T.) par Guy François — Quel avenir pour les sites de la Grande Guerre ? (une interview de Serge Barcellini) par Yves Buffetaut — De vengeance en représailles : L’incroyable affaire des oreilles coupées (suite et fin) par Franck Beauclerc — Paysages et sites de mémoire de la Grande Guerre : Soutenez le projet d’inscription au Patrimoine Mondial de l’UNESCO ! (la Rédaction de « Tranchées ») — La seconde offensive d’Artois (25 septembre 1915) par Bruno Nion — Des poilus sortent d’un siècle d’anonymat (28 mai 2013) par Emmanuel Cadé — Le 217e RI au PC Montagne (retour sur un événement méconnu de Verdun) par Florian Hensel — Etude de document : la réparation des dommages de guerre (Marc Verly).

N° 15 (octobre/novembre/décembre 2013) – 84 pages : Le 28e RI de Charleroi à Reims (août-septembre 1914) par Bruno Nion — L’affaire du bois des Buttes et des fusillés du 96e RI (mars-mai 1916) par Franck Beauclerc — Le sacrifice des Marines au bois Belleau (juin 1918) par Mathieu Geagea — La dépollution du champ de bataille (Christian Duquesne) — La garnison fantôme de Saint-Mihiel (septembre 1914) par Arnaud Roquit — Expo : « Vue la Guerre » (Jean-Luc Kaluzko) — L’Infantry Tank Mark IV à Cambrai (novembre 1917) par Yves Buffetaut — Etude de document : la carte d’identité (Marc Verly).

Hors-série 7 (janvier 2014) – 84 pages : L’assaut allemand – Verdun, février-avril 1916 [dossier] : Pourquoi la bataille de Verdun ? ; Le sacrifice de la 72e DI ; La chute du fort de Douaumont ; La Voie sacrée ; La bataille des ailes.

N° 16 (janvier/février/mars 2014) – 84 pages : Strasbourg à l’épreuve de la Première Guerre mondiale (Richard Seiler) — La prise du bois des Buttes par le 31e RI (16 avril 1917) par Franck Beauclerc — Des trains sanitaires aux hôpitaux d’évacuation (Mathieu Geagea) — La bataille du Matz, combats de Courcelles-Méry (du 9 au 13 juin 1918) par Bruno Jurkiewicz — Un faux Paris pour tromper l’ennemi (Marc Verly) — Avril 1917, un mois sanglant pour l’aviation alliée (1ère partie) par Yves Buffetaut — Observateur d’artillerie au fort de Douaumont (Pierre Lenhard) — Et la rubrique « Sortie sur le terrain du magazine Tranchées », avec son rédacteur en chef, Yves Buffetaut : La Première Guerre mondiale en Pays messin.

N° 17 (avril/mai/juin 2014) – 84 pages : La deuxième bataille de la Marne (juillet-août 1918) : Secteur ouest, les Xe et VIe armées françaises à l’attaque (Yoann Marlière) — La dernière charge de cavalerie (Champagne, 25 septembre 1915) par Franck Beauclerc — Nomeny : la première bataille au sud de Metz (20 août 1914) par Nicolas Czubak — Pfetterhouse sous les balles des automitrailleuses (1916) par Thierry Ehret — À la découverte des tranchées de Verdun (reportage photographique) par Jean-Luc Kaluzko — Guerre dans les colonies, la prise de Cocobeach (1914) par Emmanuel Cadé — Peter Pan est mort en Italie (1918) par Emmanuel Cadé — Etude de document : Les rapports de police sur les rapatriés (Marc Verly).

N° 18 (juillet/août/septembre 2014) – 84 pages : 500 000 rapatriés passent par Evian (1915-1918) par Marc Verly — Les Allemands aux portes de Paris (début septembre 1914) par Franck Beauclerc — L’affaire de Lagarde (1914) par Yves Buffetaut — Le fort de Troyon sauve Verdun (septembre 1914) par Jean-Luc Kaluzko — Le 39e RI au combat de Thillois (12 septembre 1914) par Bruno Nion — La retraite allemande ou la politique de la terre brûlée (1918) par Mathieu Geagea — Les chars Mark V et Mark V* (1918) par Yves Buffetaut.

Hors-série 8 (octobre 2014) – 84 pages : L’armée allemande 1914-1918 [dossier] : L’Empire allemand en guerre ; Le plan de campagne ; L’infanterie des royaumes ; Alsaciens et Mosellans, loyaux ou traîtres ? ; À cheval et à pied ; Les techniciens de la guerre ; Canons en campagne ; Des obus plus lourds ; Détruire toujours plus loin ; Courte portée dévastatrice ; Contre la menace aérienne ; Le feu de l’infanterie ; Flammes et fumée ; Les spécialistes du choc ; La défense permanente du Reich ; Le champ de bataille mué en forteresse ; Les blindés tout terrain ; Communiquer et transmettre ; Vu d’en haut ; La guerre des airs ; La Marine impériale ; Les marins font corps ; La guerre sur le papier ; Insatiables ; Sur les rails ; La mécanique sur le champ de bataille ; Ecrire aux proches si lointains ; Soigner et inhumer ; « Gott mit uns! »

N° 19 (octobre/novembre/décembre 2014) – 84 pages : Etude de document : Le nécessaire d’armes modèle 1874 (Marc Verly) — La Landwehr au combat (Lorraine, août 1914) : L’exemple des unités du Höhere Landwehr Kommandeur Nr. 2 (François Hoff) — Givenchy (décembre 1914) : quand un commandant critique les officiers généraux… (Yves Buffetaut) — Les victoires allemandes de Vailly et de Soupir (Aisne, automne 1914) par Franck Beauclerc — La Royal Navy aux portes de l’Allemagne (Héligoland, 28 août 1914) – 1 (Yoann Marlière) — Défaite à Gaza (mars-avril 1917) par Yves Buffetaut — Le fort de Liouville (septembre 1914) par Jean-Luc Kaluzko — Le sauvetage tourne au drame (île d’Yeu, 1917) par Emmanuel Cadé.

N° 20 (janvier/février/mars 2015) – 84 pages : Quand la guerre s’enterre : Les premières tranchées (automne 1914) par Mathieu Geagea — La Royal Navy aux portes de l’Allemagne (Héligolang, 28 août 1914) – 2 (Yoann Marlière) — Bataille d’artillerie en Haute Alsace (août 1914) par Thierry Ehret — Centenaire des combats de Soissons – Crouy (janvier 1915) par Frank Beauclerc — Trêve de Noël : Mythe et réalités (Front occidental 1914) par Yves Buffetaut — Le 407e régiment d’infanterie (1915-1916) par Bruno Nion — Le Musée militaire de Coblence (Allemagne) par Yves Buffetaut — La guerre en images : Bruges en guerre (une double exposition jusqu’au 22 février 2015) par Yves Buffetaut — Une exécution sommaire (1914) par Julian Putkowski — Et les rubriques : Le fort de Vaux retrouve son canon de 12 de flanquement ; Le retour du camion Latil sur la Voie sacrée.

N° 21 (avril/mai/juin 2015) – 84 pages : Bataille des Dardanelles 1915 [dossier] : La phase navale et les débarquements ; Le sacrifice des Irlandais par Yves Buffetaut — Refus d’attaque au 17e corps (Artois) par Franck Beauclerc — Combats au nord de Verdun (Jean-Luc Kaluzko) — Le martyre de Senlis (Bruno Jurkiewicz) — Metz face à la guerre aérienne (François Hoff) — Le Dreieckland Museum d’Heitersheim (Allemagne) par Yves Buffetaut.

N° 22 (juillet/août/septembre 2015) – 84 pages : La bataille de Quennevières (Oise, juin 1915) par Bruno Jurkiewicz — La conquête de la Main de Massiges par les marsouins (Champagne, 25-30 septembre 1915) par Franck Beauclerc — La 2e bataille de Verdun, août 1917 (Yves Buffetaut) — Seconde bataille de la Marne (juillet-août 1918 : les Ve et IXe armées à l’attaque) par Yoann Marlière — Chars français et contre-mesures allemandes (Aisne 1917) par Yves Buffetaut — Les Diables rouges à l’assaut du Vieil Armand (Vosges, janvier-décembre 1915) par Mathieu Geagea — Visite du RAF Museum de Londres (Yves Buffetaut).

Hors-série 9 (septembre 2015) – 84 pages : Cambrai, la contre-offensive allemande (fin de la guerre des tranchées, novembre 1917) [dossier] : Une dernière offensive en 1917 ; De la surprise à la réaction offensive ; Bourlon, l’abcès de fixation ; La contre-offensive se prépare ; La surprise allemande du 30 novembre ; La bataille côté britannique ; La fin de la bataille.

N° 23 (octobre/novembre/décembre 2015) – 84 pages : Trommelfeuer au Bois-le-Prêtre (4-8 juillet 1915) par Nicolas Czubak — L’affaire du capitaine Gérard : abus de pouvoir au 106e RI (Philippe Feune) — La bataille de Chérisy : l’histoire québécoise d’un massacre (Carl Pépin) — La carrière de la Yankee Division (Aude Richard) — Amiens, 8 août 1918, une victoire française (Yves Buffetaut) — L’extraordinaire carrière sur le front d’une pièce de place : le canon de 15 cm sur affût cuirassé (2e partie, Verdun) par François Hoff — Le Jagdgeschwader I : le cirque volant (Yves Buffetaut).

N° 24 (janvier/février/mars 2016) – 84 pages : Offensive allemande sur la Moselle : Pont-à-Mousson, Sainte-Geneviève (5-10 septembre 1914) par François Hoff — Sur la crête des Eparges, hiver 1915-1916 (Nicolas Czubak) — « Douaumont ist gefallen » : Et alors… (Jean-Luc Kaluzko) — Premier choc allemand à Verdun et impréparation française (Franck Beauclerc) — Qu’avait donc Falkenhayn en tête ? (Yves Buffetaut) — Le système de Séré de Rivières à Verdun (Guy Le Hallé) — La forteresse d’Ehrenbreitstein à Coblence (Yves Buffetaut).

Hors-série 10 (février 2016) – 84 pages : Verdun 1914-1915, les tentatives d’encerclement (le saillant de Saint-Mihiel, l’Argonne, la Woëvre) [dossier] : Août-septembre 1914 : un front annexe ? ; Les opérations en Argonne.

N° 25 (avril/mai/juin 2016) – 84 pages : L’année 1916 [Dossier] : La carrière du Chauffour (Bruno Jurkiewicz) ; La chute du Zeppelin LZ 77 (Philippe Valentin) ; Thiaumont – Fleury, le dernier coup de boutoir (Jean-Luc Kaluzko) ; L’aviation allemande à Verdun : de la défensive à l’offensive (Yves Buffetaut) ; L’évacuation des Dardanelles (Yves Buffetaut) ; Les Australiens en France (1) : Prélude au désastre (Yves Buffetaut) — La bataille de Coronel, premier revers pour la Royal Navy (Yoann Marlière) — Le duel : Von Spee contre Cradock (Yoann Marlière) — Et la rubrique Spécial « Centenaire » (Yves Buffetaut).

N° 26 (juillet/août/septembre 2016) – 84 pages – spécial Centenaire 1916, Verdun et la Somme : L’Austin Armoured Car, une Austin cosmopolite sur tous les fronts (Yves Buffetaut) — Les soldats français musulmans face à la propagande germano-turque (Franck Beauclerc) — Le fort de Tavannes pendant l’enfer de Verdun (Jean-Luc Kaluzko) — Somme (15 septembre 1916) : La première attaque des chars (Yves Buffetaut) — Le jour où le Sussex est mort ! (Yves Buffetaut) — L’impossible équation de l’artillerie (Somme 1916) par Yves Buffetaut — La bataille des Falklands (décembre 1914) : la revanche de Coronel (Yoann Marlière) — Les croiseurs de bataille classe Invincible : les premiers-nés de la Royal Navy (Yoann Marlière) — Le Fort de la Pompelle dans ses nouveaux habits (Yves Buffetaut).

Hors-série 11 (septembre 2016) – 84 pages : La cavalerie en images (de 1900 à 1918) [dossier] par Eric Labayle : Héritière des gloires de ses ancêtres (L’arme du choc & du panache – Le renouveau – Le poids de la tradition) ; Les subdivisions de la cavalerie (Les cuirassiers – Les dragons – Les hussards – Les chasseurs à cheval – Les chasseurs d’Afrique – Les spahis – Les auxiliaires de la cavalerie – Composition des grandes unités de cavalerie) ; Les cavaliers dans la cité (Les casernements – Vie quotidienne – Les festivités et les revues – La société militaire – Vie politique, religieuse et sociale – Les cavaliers dans l’opinion publique – L’instruction du cavalier – Du sport équestre au champ de bataille – Le combat à cheval : reconnaissances & sûreté – La charge – Le combat à pied – Les grandes manoeuvres – Les corps de cavalerie – Au service des grandes unités : Escadrons et régiments divisionnaires ou de corps d’armée – Les villes de garnison des régiments de cavalerie en 1912 et 1914) ; Adieu cavalerie ! (La course à la mer – Les premières tranchées – Transformations & adaptations – La cavalerie dans la guerre des tranchées – Les cavaliers changeant d’arme – Derniers exploits – Conclusion – Quelques grandes figures de la cavalerie – Chronologie – Bibliographie).

N° 27 (octobre/novembre/décembre 2016) – 84 pages : La guerre aux portes de Saint-Mihiel (Lorraine 1914-1915) par Nicolas Czubak — La reconquête du fort de la Pompelle (23 au 30 septembre 1914) par Yves Buffetaut — La Pompelle Alger-Auberge : retour sur le terrain (Yves Buffetaut) — La cathédrale de Reims sous les obus (19 septembre 1914) par Yves Buffetaut — 1914-1915, la Marine nationale en Adriatique (Yves Buffetaut) — « Australie sera là ! » : Les soldats voyageurs de Naours (Somme) par Gilles Prilaux & Matthieu Beuvin — L’offensive allemande de la dernière chance : Michael (Sébastien Evrard) — La première attaque aux gaz à Verdun (Béthincourt, octobre 1915) par Yves Buffetaut — Le circuit de Forges-sur-Meuse (Yves Buffetaut) — Et la rubrique « Meuse – Mission Histoire » : Souilly quartier général de la IIe armée (Souilly durant la bataille de Verdun).

N° 28 (janvier/février/mars 2017) – 84 pages : La bataille de Tsingtao : la guerre frappe en Orient (Yoann Marlière) — L’armée japonaise de 1894 à 1914 : la montée en puissance des forces de l’Empire du Soleil Levant (Yoann Marlière) — Le martyre de Vauquois (Franck Beauclerc) — La bataille de Belgrade (6-10 octobre 1915) par Stéphane Bottero — 24 et 25 octobre 1916, échec devant Vaux (Jean-Luc Kaluzko & Franck Meyer) — Les combats d’Antheuil Vignemont lors de la bataille du Matz (9 au 13 juin 1918) par Bruno Jurkiewicz — Les Russes à Courcy le 16 avril 1917 : des mutinés montent à l’attaque ! (Yves Buffetaut) — Nungesser, le troisième as français (Yves Buffetaut) — L’Ecole supérieure de pharmacie de Nancy pendant la Première Guerre mondiale (Pierre Labrude) — Et la rubrique « Le mot de la Grande Guerre » : Cafard (masculin : 1882) par Florence Guillemat-Szarvas.

Hors-série 12 (mars 2017) – 84 pages : Les Canadiens au combat en 1917 (le Centenaire) : Vimy, Lens et le bassin minier [dossier] par Eric Labayle & Christian Duquesne : La batataille de Vimy ou la naissance d’une nation ? ; La préparation de la bataille (janvier – avril 1917) ; L’assaut, lundi 9 avril 1917 au matin ; Le bilan de la bataille (9-12 avril 1917) ; La bataille de Vimy… aujourd’hui ; Les Canadiens à Lens, août 1917.

N° 29 (avril/mai/juin 2017) – 84 pages – spécial Centenaire du Chemin des Dames, 1917 : La prise du mont Cornillet (20 mai 1917) : une victoire tragique (Franck Beauclerc) — Le char Schneider au combat (Yves Buffetaut) — Randonnée sur le Chemin des Dames (Yves Buffetaut) — Le commandant Héring, témoin français du premier engagement de chars britanniques sur la Somme (septembre 1916) par François de Lannoy — La Serbie et son armée à la veille de la guerre (Stéphane Bottero) — Le bois de Vignemont est abandonné (Bruno Jurkiewicz) — Lafayette nous voici ! Le transport de l’armée américaine en France, 1917-1918 (Yves Buffetaut) — Et la rubrique « Le mot de la Grande Guerre » : Lance-flammes (masculin : 1916) par Florence Guillemat-Szarvas.

N° 30 (juillet/août/septembre 2017) – 84 pages : À l’assaut de Saint-Quentin, 13 avril 1917 [dossier] par Yves Buffetaut — Le repli allemand dans l’Oise (mars 1917) par Bruno Jurkiewicz — Les Irlandais à la bataille de Messines (Wytschaete, 7 juin 1917) par Yves Buffetaut — Un soldat nommé Hitler (1914-1918) par François de Lannoy — Le gardien de batterie Chenot, illustre inconnu… (Jean-Claude Bourguet & Pierre Fath, Souvenir français de Toul) — La Big Red One en France (1917-1918) par Yves Buffetaut — L’échec de la campagne austro-hongroise en Serbie (1ère partie) : La bataille du Cer, 15-20 août 1914 (Stéphane Bottero) — Et la rubrique « Le mot de la Grande Guerre » : Guitoune (féminin : 1914) par Florence Guillemat-Szarvas.

N° 31 (octobre/novembre/décembre 2017) – 84 pages : La guerre en Argonne 1914-1915 [dossier] : Les Garibaldiens de l’Argonne ou l’avant-garde italienne de la Grande Guerre (Mikäel Embry) ; Erwin Rommel en Argonne (Yves Buffetaut) — Le soldat français et le soldat allemand à Verdun (Quentin Gérard) — Les travaux 17 à Verdun (Jean-Luc Kaluzko) — Les offensives de l’automne 1917 [dossier] par Yves Buffetaut : La prise du fort de la Malmaison ; L’affaire de Juvincourt (21 novembre 1917) : un beau succès français ; Echec à Flesquières, Cambrai, novembre 1917 — Et la rubrique « Le mot de la Grande Guerre » : Repérage, repérer (sens nouveau : 1914) par Florence Guillemat-Szarvas.

Hors-série 13 (novembre 2017) – 84 pages : Verdun 1917 : La reconquête [dossier] : Verdun 1917, la reconquête ; Les attaques préventives allemandes ; La veillée et la préparation d’artillerie ; À l’assaut de la cote 304 ; le 16e corps à l’assaut de Cumières ; Le 15e corps, de Beaumont à Samogneux ; L’aile droite attaque ; Prise de la cote 304 et fin de l’offensive (ces articles par Yves Buffetaut) ; La conquête des tunnels du Mort-Homme (20 août 1917) par Franck Beauclerc.

N° 32 (janvier/février/mars 2018) – 84 pages : Un trophée très disputé : controverse au sujet de la prise d’un drapeau allemand par le soldat Guillemard (298e RI) le 7 septembre 1914 (Franck Beauclerc) — Un médecin au front : le docteur Gilbert Charette, aide-major de 1ère classe (Alain-Gilbert Guéguen) — Des Américains en France [dossier] : Les sections sanitaires automobiles américaines (SSAA devenues SSU, au 1 janvier 1918) par François Olier & Jean-Luc Quénec’hdu ; L’escadrille Lafayette (1916-1918) par Yves BuffetautHiver 1918 : le temps des coups de main [dossier] : L’opération de la Galoche (Yves Buffetaut) ; Les attaques à Verdun de mars 1918 (Yves Buffetaut) ; Le coup de main de la division marocaine à Flirey (8 janvier 1918) par Nicolas Czubak — Et la rubrique « Le mot de la Grande Guerre » : Tank (masculin : 1916) ; tankiste (masculin : 1918) par Florence Guillemat-Szarvas.

N° 33 (avril/mai/juin 2018) – 84 pages : Les offensives allemandes de 1918 [dossier] : L’armée française contre Ludendorff (mars – avril 1918) par Yves Buffetaut ; Oise – Somme : les combats d’Hainvillers, Rollot, Conchy-les-Pots et Orvillers-Sorel (Bruno Jurkiewicz) ; La percée allemande du 27 mai 1918 : les causes du désastre (Franck Beauclerc) ; L’aviation allemande en mars 1918 (Yves Buffetaut) — L’embouteillage de Zeebrugge (1918) par Yves Buffetaut — Le sergent Georges Londonchutz ou le souvenir d’un rescapé de la Grande Guerre (Quentin Gérard) — Et la rubrique « Le mot de la Grande Guerre » : cuistot (masculin : 1894) par Florence Guillemat-Szarvas.

Hors-série 14 (juin 2018) – 84 pages : L’attaque allemande sur le Chemin des Dames (mai 1918) [dossier] par Yves Buffetaut : 1918 : quelques mois favorables à l’Allemagne en début d’année ; Le choix du lieu de l’offensive ; Les tactiques de l’offensive allemande ; L’armée française à la veille du choc ; Opération Blücher : les ultimes préparatifs ; Le front français s’effondre ; De l’Aisne à la Marne.

N° 34 (juillet/août/septembre 2018) – 84 pages : Avril-août 1918 : les grandes offensives [dossier] : La seconde bataille de Villers-Bretonneux (avril 1918) par Yves Buffetaut ; La bataille du Matz, le sacrifice des chars (11 juin 1918) par Bruno Jurkiewicz ; Le triomphe de la défensive : le coup d’arrêt au « Friedensturm » (15 juillet 1918) par Franck Beauclerc ; Combats de la Petite Suisse, Oise, août 1918 (Bruno Jurkiewicz) — La Tête des Faux 1914-1918, un champ de bataille oublié des hautes Vosges (Richard Seiler) — Et la rubrique « Le mot de la Grande Guerre » : avion (masculin : 1890) par Florence Guillemat-Szarvas.

N° 35 (octobre/novembre/décembre 2018) – 84 pages : Les offensives de la victoire, automne 1918 [dossier] : Le coup de main de la 123e DI à Moncel-sur-Seille (20 février 1918) par Jean-Claude L’Huillier ; Tilloloy et Beuvraignes dans les combats d’août 1918 (Bruno Jurkiewicz) ; Le rôle crucial de l’armée française en 1918 (21 mars-18 juillet) par Franck Beauclerc ; Champagne, 26 septembre 1918 : victoire à Tahure (Yves Buffetaut) — Une jeunesse brisée, le 4 juin 1916 (Jean-Claude Bourguet & Pierre Fath) — Un terrible accident de train à Gondrecourt (Vincent Herpin) — Et la rubrique « Le mot de la Grande Guerre » : Grande Guerre (1915) par Florence Guillemat-Szarvas.

Hors-série 15 (octobre 2018) – 84 pages : 11 novembre 1918 : VICTOIRE ! – D’Amiens à Rethondes [dossier] par Yves Buffetaut : Le plan offensif allié de l’été 1918 ; Amiens, 8 août 1918, ou comment une bataille non décisive provoque la chute de l’Allemagne ; Comment empêcher les Allemands de se ressaisir ; La réduction du saillant de Saint-Mihiel (12-18 septembre) ; L’offensive générale alliée (26 septembre – 11 novembre 1918).

* * *
Les tranchées au quotidien : de la réalité à la mémoire [hors-série] – 14-18, le magazine de la Grande Guerre (HS MS N°3)
L’équipe du Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux
ed. 14-18, le magazine de la Grande Guerre, Saint-Cloud (92), en coédition avec le Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux, juin 2015
français – 100 pages – 26×19 cm.
Traumatismes et blessures, d’après l’analyse des squelettes [article] in ARCHÉOTHÉMA – Histoire et archéologie N° 35
ed. Archeodunum SAS, Chaponnay (69), 2014
français – pages 68-71 – 28,6×21 cm.
Trois ans de front : Belgique – Aisne et Champagne – Verdun – Argonne – Lorraine
Pastre Gaston
ed. Presse Universitaire de Nancy (1990 ou 1991), collection Témoins et témoignages
français – 180 pages – 24×16 cm
Publié dès 1918, cet ouvrage rassemble les notes et les souvenirs d’un officier de réserve d’artillerie (un des rares témoignages sur cette arme). Ingénieur mobilisé en 1914 dans une batterie de 75, blessé à la bataille des frontières en Belgique, Gaston Pastre revient au front dès novembre 1914 avec ses batteries lourdes (120 long) et se bat dans les principaux secteurs mouvementés de l’est du front jusqu’à la fin de l’année 1917, date à laquelle, en poste en Lorraine près de Nancy, il arrête son récit. En 1916 le capitaine Pastre est à Verdun pendant les trois mois les plus brûlants de la bataille et nous livre des éléments neufs sur la vie et la souffrance des artilleurs. Trois ans de front présente également la libre réflexion d’un citoyen-soldat qui n’hésite pas à passer au crible de son esprit critique les doctrines d’état-major dont il connut la vanité lors des assauts d’août 1914.
Les troupes indiennes en France – 1914-1918
Gressieux Douglas (association Les Comptoirs de l’Inde)
ed. Alain Sutton, Saint-Cyr-sur-Loire (37), collection Évocations (2007)
français – 240 pages – 23,5×16,5 cm
Le corps d’armée indien, composé de 100 000 hommes regroupés en deux divisions d’infanterie et deux divisions de cavalerie, va perdre près de 10 000 hommes dans la boue des tranchées (combat à Arras, Lens, Bapaume, Neuve-Chapelle, Ypres et Mons). 212 photos et illustrations N&B + un cahier de 41 photos couleur, des croquis et des cartes.
Le tube 1233, Souvenirs d’un chef de pièce (1915-1916) – Avec une batterie de 75
Lintier Paul
ed. Plon-Nourrit et Cie, Paris 6e (1917)
français – 281 pages – 19×12 cm.
La tunique du soldat allemand, 1914-1918 (1ère partie) [article] – MILITARIA N° 258
Lejaille Arnaud
ed. Histoire & Collections, Paris 11e (janvier 2007)
français – pages 44-49 – 29,7×21 cm.
La tunique du soldat allemand, 1914-1918 (2e partie) [article] – MILITARIA N° 260 (suite du N° 258)
Lejaille Arnaud
ed. Histoire & Collections, Paris 11e (mars 2007)
français – pages 26-30 – 29,7×21 cm.
La tunique du soldat allemand, 1914-1918 (3e partie) [article] – MILITARIA N° 262 (suite du N° 260)
Lejaille Arnaud
ed. Histoire & Collections, Paris 11e (mai 2007)
français – pages 14-18 – 29,7×21 cm.
La tunique du soldat allemand, 1914-1918 (4e partie) [article] – MILITARIA N° 267 (suite du N° 262)
Lejaille Arnaud
ed. Histoire & Collections, Paris 11e (octobre 2007)
français – pages ? – 29,7×21 cm.
La tunique du soldat allemand, 1914-1918 (5e partie : la Feldrock simplifiée 07/15) [article] – MILITARIA N° 269 (suite du N° 267)
Lejaille Arnaud
ed. Histoire & Collections, Paris 11e (décembre 2007)
français – pages 48-52 – 29,7×21 cm.
La tunique du soldat allemand, 1914-1918 (6e partie : la Feldrock 07/15 simplifiée) [article] – MILITARIA N° 272 (suite du N° 269)
Lejaille Arnaud
ed. Histoire & Collections, Paris 11e (mars 2008)
français – pages 68-74 – 29,7×21 cm.
Tunnellers – The Story of the Tunnelling Companies, Royal Engineers, during the World War [Tunneliers – L’histoire des compagnies de tunneliers, corps du génie britannique, pendant la (Première) Guerre mondiale]
Grieve W. Grant & Newman Bernard
ed. Herbert Jenkins, Londres (ré-impression vers 2006 (?) par Naval & Military Press de l’édition originale de 1936)
anglais – 334 pages – 22,5×15 cm.

retour

U

Les U-Boote du Kaiser
Dalliès-Labourdette Jean-Philippe
ed. Histoire & Collections, Paris 11e (2009)
français – 192 pages – 32×23,5 cm
Août 1914, une fois de plus l’Europe va basculer dans un conflit dont elle ne soupçonne pas encore les conséquences, avec pour la première fois dans l’histoire militaire, des affrontements qui vont se dérouler sur terre, dans les airs et à la fois sous et à la surface des océans. L’Allemagne est alors la première puissance du vieux continent à avoir compris quel rôle stratégique fondamental allait jouer le sous-marin dans cette nouvelle confrontation qui sera sans merci. Dès 1906, l’U1 est livré à la marine impériale allemande par les chantiers navals Germaniawerft de Kiel. Huit ans plus tard, à la veille du déclenchement du premier conflit mondial, vingt-huit U-Boote sont prêts à prendre la mer et à passer à l’offensive contre la Grande-Bretagne et ses alliés. Ainsi le 6 août 1914, 10 U-Boote quittent l’île d’Héligoland pour tenter d’intercepter les bâtiments de ligne de la flotte la plus puissante du monde au large des îles Orcades, sans parvenir à un réel résultat. Au fil des mois, l’arme sous-marine allemande qui, inexorablement monte en puissante, fera peser une véritable menace sur le trafic maritime commercial allié. Il faudra attendre l’année 1917 avec la mise en place par les Britanniques d’un système de protection des convois, et l’entrée en guerre des Etats-Unis pour que les puissances de l’Entente parviennent à réduire l’activité des U-Boote sur leurs différents théâtres d’opération. La dernière année du conflit, malgré un rapport de force inversé, permettra encore à l’arme sous-marine impériale de s’illustrer à travers les raids menés par les grands croiseurs sous-marins au large de la côte américaine et toujours plus loin en Atlantique. Cet ouvrage relate pour la première fois la guerre sous-marine menée par l’Allemagne contre les Alliés de 1914 à 1918 en décrivant en détail l’ensemble des opérations et les différents types de sous-marins en service dans la marine du Kaiser. Tout à fait superbe (600 photos) ! Je recommande :-)
Un camp allemand de la Grande Guerre : Friedrichsfeld
Abbal Odon
ed. Ysec Editions, Louviers (27), 2016, collection Tranchées
français – 136 pages – 27×22 cm
Les prisonniers de guerre français de la Grande Guerre sont les grands oubliés de la littérature française et de la production éditoriale de ces dernières années. Ce livre, très bien documenté, et avec de nombreuses photographies, raconte la vie des prisonniers dans le grand camp de Friedrichsfeld, près de Wesel, en Allemage.
Un de l’avant – (Carnet de route d’un « poilu »)
Lefebvre Gaston
ed. Journaux et imprimeries du Nord (Lille), édition originale 1930
français – 273 pages – 18×11,5 cm
Un gars du Nord (Lille) qui a franchi les lignes à l’automne 14 pour s’engager comme volontaire. Récits du 09/10/1914 au 27/11/1917 au 73e RI. L’auteur, blessé deux fois, fut amputé d’une jambe.
Un regard sur la Grande Guerre – Photographies inédites du soldat Marcel Felser
Audoin-Rouzeau Stéphane (préface et commentaires) & Felser-Marinelli Laurent (collection photographique de son grand-père)
ed. Larousse, Paris 6e (2002)
français – 192 pages – 29,5×24 cm
Retrouvées intactes dans quelques boîtes en fer au fond d’un grenier, ces photographies ont été prises par le soldat Marcel Felser sur le front alsacien entre 1915 et 1918. Les clichés de Marcel Felser, jeune ingénieur électricien de 21 ans qui connaîtra la guerre de tranchées pendant quatre ans, n’avaient même jamais été développés. Les boîtes métalliques contenant plaques de verre et négatifs, retrouvées par ses descendants, seraient déjà à elles seules un émouvant témoignage. Si plus tard l’homme s’est marié, a eu des enfants et est devenu un honorable ingénieur électricien de la région d’Auxerre (puis un résistant actif qui mourra à Buchenwald), il n’a jamais jugé utile de développer ces clichés. Refoulement de souvenirs qui, pour toute une génération de jeunes gens, furent imprégnés de l’enfer d’une guerre atroce ? Paradoxe en tout cas : les images du soldat sont davantage des témoignages d’humanité (photo des compagnons, prises dans les meilleurs moments), de curiosité aussi devant les élaborations architecturales des tranchées ou certains bricolages improvisés ou encore de paysages alsaciens vus du front ou de l’arrière… Une guerre en quelque sorte euphémisée (sans blessés ni violence), où le regard du jeune poilu ne semble vouloir retenir que ce qui relie à la vie.
Un siècle d’aviation 1903-2003
Almond Peter
ed. Hazan (collection Paves), 2002
français – 448 pages – 20×15 cm
Illustré grâce aux collections exceptionnelles du Getty Images.
Une histoire de la Première Guerre mondiale (Tome 1) : 1914, le destin du monde
Gallo Max
XO Editions, Paris (2013)
français – 368 pages – 24×15,5 cm
Premier tome de cette histoire de la Première Guerre mondiale en deux parties. L’avenir de la France et l’Europe s’est scellé en 1914 ; cent ans plus tard, Max Gallo nous raconte cette année cruciale pour l’histoire du monde.
Une histoire de la Première Guerre mondiale (Tome 2) : 1918, la terrible victoire
Gallo Max
XO Editions, Paris (2013)
français – 256 pages – 24×15,5 cm
Seconde partie de cette histoire de la Première Guerre mondiale. Après l’armistice du 11 novembre 1918, cinq terribles années de guerre se clôturent enfin, cinq années qui ont vu l’apparition des armes chimiques, la généralisation des bombardements, l’enlisement des armées. Et qui ont fait dix millions de morts…
The underground war – Vimy Ridge to Arras [La guerre souterraine – De la crête de Vimy à Arras]
Robinson Phillip & Cave Nigel
ed. Pen & Sword Books Ltd, Barnsley (South-Yorkshire, U.K.), collection Pen & Sword Military (2011)
anglais – 288 pages – env. 23,5×15,5 cm.
Underground warfare – 1914-1918 [La guerre souterraine…]
Jones Simon
ed. Pen & Sword Books Ltd, Barnsley (South-Yorkshire, U.K.), collection Pen & Sword Military (2010)
anglais – 288 pages – env. 23,5×15,5 cm
Histoire graphique de la guerre souterraine pendant la Grande Guerre.
L’uniforme du poilu 1914-18 (tome 1) – Gazette des UNIFORMES H.S. N°19
Bernard Gilles & Lachaux Gérard
ed. Régi Arm SARL, Paris 15e, année ?
français – 76 pages – 30×21,5 cm.
L’uniforme et les armes des soldats de la guerre 1914-1918 – Tome 1 : Infanterie-Blindés-Aviation
Funcken Liliane & Fred
ed. Casterman, Tournai (Belgique), 1970 (impression 1971)
français – 156 pages – 25×20,5 cm
1er des deux volets de ces belles illustrations consacrées à 14-18 par ce couple d’artistes pour restituer l’aspect des combattants et leurs armes. Un grand classique. Bibliographie sommaire & index en fin d’ouvrage. Et à titre personnel, ces deux volumes constituent mes premiers achats en 1977 pour ma future bibliothèque sur le thème de la Grande Guerre ;-).
L’uniforme et les armes des soldats de la guerre 1914-1918 – Tome 2 : Cavalerie-Artillerie-Génie-Marine
Funcken Liliane & Fred
ed. Casterman, Tournai (Belgique), 1971 (impression 1972)
français – 156 pages – 25×20,5 cm
2e volet de ces belles illustrations consacrées à 14-18 par ce couple d’artistes pour restituer l’aspect des combattants et leurs armes. Un grand classique. Bibliographie sommaire & index en fin d’ouvrage. Et à titre personnel, ces deux volumes constituent mes premiers achats en 1977 pour ma future bibliothèque sur le thème de la Grande Guerre ;-).

retour

V

Verdun (90e anniversaire 1916-2006)
BATAILLES N° 14 (Revue – collectif : Buffetaut Yves, Dutrône Christophe, Facon Patrick, Labayle Eric, Laparra Jean-Claude & Lenhard Pierre.)
ed. Histoire & Collections, Paris 11e, Fév-Mars 2006
français – 84 pages – 30×23 cm.
Dossier Verdun 1916 : Circuit de Verdun et de la rive droite de la Meuse – Février 1916 : les plans allemands et français – la Voie Sacrée – l’Artillerie moderne française naît à Verdun – Douaumont ist gefallen [Douaumont est tombé] – Verdun 1916 : bataille aérienne sur la Meuse – le Commandement français face à l’offensive allemande sur Verdun (21-25 février 1916) – le Général Pétain sort de l’anonymat – Verdun 1916 : le service de santé de la 5e armée allemande – Circuit du fort de Vaux.
Verdun – Ce jour-là, le 24 octobre 1916
Conte Arthur
ed. Olivier Orban, 1987
français – 450 pages – 24×15,5 cm
Pour revivre une journée unique, celle de la reprise du fort de Douaumont le 24/10/1916. Cahier central illustré.
Verdun – Guide historique & touristique
Buffetaut Yves
ed. Ysec Editions, Louviers (27), 2015
français – 112 pages – 22×14 cm
Ce guide historique est divisé en deux : tout d’abord, une importante partie purement historique, illustrée de plus de 50 photographies d’époque, rares et très souvent inédites, accompagnées de dizaines de témoignages de soldats ; ensuite, un guide du champ de bataille, illustré de cartes et de photographies en couleurs, qui propose de nombreux itinéraires sur le terrain, à Verdun, en Argonne, à Vauquois, aux Éparges… Un livre indispensable pour qui veut visiter et comprendre le champ de bataille de Verdun.
Verdun – Guide historique illustré
Frémont (éditeur) – pas d’auteur désigné
Frémont – les éditions lorraines, rue Saint-Paul à Verdun (sans date mais acheté en 1956)
français – 160 pages – 21,75×13,75 cm
Emouvant souvenir de l’unique visite de ma grand-mère à Verdun à la recherche de la tombe de son frère (caporal au 84e RI tombé dans le secteur nord des Eparges en avril 1915) avec sa dédicace : « Souvenir de notre visite à Verdun le 03 juin 1956« . Cartes & iconographie.
Verdun l’assaut, août 1917 [article] – TRANCHEES H.S. 1
Marlière Yoann
ed. Ysec Médias, Louviers (27), hors-série juin 2011
français – pages 27-46 – 29,7×21 cm.
Verdun, le champ de bataille vu du ciel
Kaluzko Jean-Luc
ed. Ysec Editions (Louviers (27), 2009
français – 32 pages – 24×16 cm
Recueil de photos aériennes, guide original du champ de bataille de Verdun. Commentaires en trois langues, titre en allemand Verdun, ein Überblick des Schlachtfeldes et titre en anglais Verdun, the battlefield seen from the sky.
Verdun (les années infernales)
Castex Henri
ed. Albatros, 1980
français – 187 pages – 21,5×13,5 cm
Journal d’un français au front (août 1914 – septembre 1916).
Verdun (Vol. 1/2) – Le coup de force allemand
Thers Alexandre – Les Mini-Guides N°1
ed. Histoire & Collections, 2002
français – 35 pages – 23×16,5 cm
Bataille de Verdun 1916, 1er volet. Tour d’horizon succinct + photos d’objets.
Verdun (Vol. 2/2) – La contre-attaque française
Thers Alexandre – Les Mini-Guides N°2
ed. Histoire & Collections, 2002
français – 35 pages – 23×16,5 cm
Bataille de Verdun 1916, 2nd volet. Tour d’horizon succinct + photos d’objets.
La victoire française (1) – Juin-Déc 1916 – Verdun
ARMES – MILITARIA Magazine H.S. N° 61 (revue)
Buffetaut Yves
ed. Histoire & Collections, Paris (non daté)
français – 84 pages – 29,75×21 cm.
La vie quotidienne des soldats pendant la Grande Guerre
Meyer Jacques
ed. Hachette, (réédition 1991 ; édition originale 1966)
français – 373 pages – 21×14 cm.
Vier von der Infanterie [Quatre de l’Infanterie]
Johannsen Ernst
ed. originale (date ?)
allemand.
Vivre dans le Nord envahi (1914-1918)
Briastre Jean-Paul
ed. Sutton, Saint-Avertin (37), collection Témoignages et Récits (2015)
français – 128 pages – 23×16 cm
« On n’a pas encore pris toute la mesure du malheur, de la violence et de la souffrance qui se sont abattus sur les populations qui ont vécu la Grande Guerre » [Annette Becker].
Si les notions de front et d’arrière conviennent parfaitement à la France en guerre de 1914 à 1918, il existe des territoires envahis où la distinction entre les deux espaces s’avère impossible. Pendant cinquante mois, entre l’été 1914 et l’automne 1918, dix départements français sont sous le joug de l’ennemi, qui s’y comporte en conquérant. Le civil du Nord subit, pendant ces années de guerre, la loi du vainqueur. Les conséquences de l’invasion sont très dures : le quotidien est fait de privations, de souffrances, d’humiliations, il apporte son lot d’inquiétudes et ses morts. Loin des grandes villes industrielles du département, le sud du Hainaut français et l’Avesnois sont mis en coupe réglée par l’ennemi qui puise sans compter à la fois dans les ressources agricoles et dans les moyens humains. L’expérience vécue pendant cette période a été soigneusement consignée par les notables de la région : médecins de campagne, prêtres, maires, instituteurs… Leurs témoignages, complétés par un méticuleux travail de recherche, ont permis à l’auteur de dresser un tableau très révélateur de ces années noires.
Vocabulaire du Poilu et Locutions du Front
Hannequin L. (ou collectif ?)
ed. L. Hannequin, Paris XVIIIe, reproduction de l’édition originale de 1917
français – 24 pages – 16×10,5 cm
Première partie en poilu-français, seconde partie en français-poilu et quelques locutions utilisées sur le Front. Seul l’éditeur est cité (ouvrage collectif ?)
Votre ancêtre dans la Grande Guerre
Buffetaut Yves
ed. Ysec Editions, Louviers (27), 2000
français – 256 pages – 23×14 cm
Guide de recherches aux archives afin de retracer la carrière complète d’un aïeul en 14-18 (pour vous permettre d’obtenir des résultats même dans le cas où vous ne possédez presque aucune information). Le tout est complété par une étude sur l’organisation de l’armée française, avec un index des noms de lieux, un dictionnaire Poilu-Français, les cotes des régiments aux archives, toutes les adresses utiles ainsi que 14 illustrations.
Vrai et faux dans la Grande Guerre
Prochasson Christophe & Rasmussen Anne (co-directeurs du collectif)
éd. La découverte, 2004
français

retour

W

Das Wäldchen 125 – Eine Chronik aus den Grabenkämpfen 1918 [Le boqueteau 125 – Chronique des combats de tranchées en 1918]
Jünger Ernst
Edition originale 1925
allemand.
The western front 1914-1918 – An Imperial War Museum photopack [le front ouest 1914-1918 – Un pack de photos du Musée impérial de guerre]
Collectif ; conception Charlton / Szyszkowski
ed. Oldfield Press Ltd, vers les années 80
anglais – 16 photos – 29,75×21 cm
Pochette de 16 photos grand format noir & blanc avec légende, sur papier cartonné. Souvenir de la visite du grand musée britannique à Londres.
World War I [la Première Guerre mondiale]
Everett Susanne
ed. Bison Books, 1980
anglais
Edition française en 1991 sous le titre « la Première Guerre mondiale« .
World War 1 trench warfare (1) – 1914-16 [La guerre des tranchées de la Première Guerre mondiale (1) – 1914-16]
Bull Stephen & Hook Adam (illustrations)
ed. Osprey (collection Elite N° 78bande verte), 2002
anglais – 64 pages – 24,75×18,25 cm
Volume 1/2 : Superbes illustrations en couleur, photos.
World War 1 trench warfare (2) – 1916-18 [La guerre des tranchées de la Première Guerre mondiale (2) – 1916-18]
Bull Stephen & Hook Adam (illustrations)
ed. Osprey (collection Elite N° 84bande verte), 2002
anglais – 64 pages – 24,75×18,25 cm
Volume 2/2 : Superbes illustrations en couleur, photos.
World War One – German army [Première Guerre mondiale – armée allemande]
Bull Stephen & Hook Christa (illustrations)
ed. Brassey’s, Londres (2000)
anglais – 144 pages – 30,25×22 cm
Composition détaillée de l’armée allemande au début du conflit, par régiment ! De belles photos et illustrations, des photos d’objets. Index en fin d’ouvrage. Je recommande :-).

retour

X

Y

Ypres, 22 avril 1915 : la première attaque au gaz / Ypres, april 22nd 1915: the first gas attack
Buffetaut Yves
ed. Ysec Editions, Louviers (27)
français – 80 pages
Première attaque au gaz vue du côté français et du côté allemand. Avec 58 photos d’époque, 20 photos couleur et trois cartes.

retour

Z

Zeppelin: Rigid Airships, 1893-1940 [les Zeppelin : dirigeables rigides, 1893-1940]
Brooks Peter W.
ed. Smithsonian Institution Press (Washington, DC), 1992
anglais – 221 pages
Ouvrage très recherché. Listes détaillées sur chaque Zeppelin construit durant la période 1893-1940 ! Première édition – ISBN : 1560982284.
Zeppelin: Rigid Airships, 1893-1940 [les Zeppelin : dirigeables rigides, 1893-1940]
Brooks Peter W.
ed. Putnam Aeronautical Books, 2004
anglais – 224 pages
Réédition du précédent (ISBN : 0851778453).

retour

– – –

Retour en haut de page

– – –